Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Davantage d'emplois, plus souvent précaires

De
4 pages
Dans cet article... - Croissance de l'emploi moins vive dans les services aux particuliers - Toujours plus de contrats d'intérim et de CDD - Contrats à durée indéterminée fréquents dans l'informatique - 23% des emplois à temps partiel - Le temps partiel : 5% des hommes, 38% des femmes - Sécurité - nettoyage : 58% de femmes - Davantage de cadres et de professions de type industriel - Relativement moins de cadres en Alsace - Forte progression des diplômés - Des jeunes plus diplômés, pour des postes peu qualifiés - Seulement 6% de jeunes cadres
Voir plus Voir moins

Emploi
Davantage d’emplois,
plus souvent précaires
Françoise DIDIERJEAN - Insee
Selon les données du dernier re- Un emploi tertiaire sur sept
censement, un peu plus de 110 000 dans les services rendus aux entreprises
personnes travaillent dans les servi-
Part (en %)Emplois
ces marchands en Alsace. La ré- Activité
1999 salariés non salariésgion représente ainsi 2,8 % de
Promotion et gestion immobilières 3 653 72,0 28,0l’emploi métropolitain de ce secteur,
Services aux entreprises 62 151 90,9 9,1ce qui la situe dans la moyenne des
dont conseils et assistance 25 446 83,5 16,5régions françaises. Les services
marchands sont très concentrés en services opérationnels 35 520 96,1 3,9
Île-de-France, qui regroupe le tiers recherche et développement 1 185 94,4 5,6
des emplois du secteur. En se limi-
Services aux particuliers 44 422 81,9 18,1
tant à la France de province, l’Alsace
dont hôtels et restaurants 24 647 81,6 18,4
en représenterait 4 %.
Services marchands 110 226 86,7 13,3
Les services aux entreprises ras-
Tertiaire hors services administrés * 271 593 89,1 10,9semblent 56 % des emplois. La four-
Tertiaire ensemble * 461 167 91,9 8,1niture de personnel, la sécurité et le
*sans restriction de champ, voir p. 14nettoyage constituent la moitié de
Source : Insee, recensement de la population de 1999ces derniers. Les services aux parti-
culiers représentent 40 % des em-
plois du tertiaire marchand 40 % (+32 000 emplois), alors que: l’hôtel- tiellement aux activités d’intérim et
l’augmentation n’a été que de 25 %lerie-restauration fournit plus de la sécurité-nettoyage.
sur l’ensemble de la métropole. Enmoitié de ces emplois en Alsace. La croissance de l’emploi a été
particulier, les services aux entre- moins vive dans les services aux
prises comptent 21 000 travailleurs particuliers avec un gain de 10 000 Croissance de l’emploi
de plus (+53 %) qu’en 1990. Comme personnes (+29 %) : elle yest duemoins vive dans les services
en moyenne nationale, leur poids pour moitié à l’hôtellerie-restaura-aux particuliers
dans l’ensemble des services mar- tion (+5 000 emplois, soit +25 %).
Sur la dernière décennie, le nombre chands a progressé de 4 points. La croissance de l’emploi en Alsace
d’emplois offerts dans les services Cette progression est due essen- est venue aussi bien de l’emploi sa-
marchands en Alsace s’est accru de
larié que de l’emploi
non salarié. La part de
L'hôtellerie-restauration et l'intérim, l’emploi salarié dans
premiers employeurs des services marchands alsaciens total est restée
Hôtels et restaurants constante d’un recen-
Sélection et fourniture de personnel sement à l’autre (87 %),
Sécurité, nettoyage et services divers aux entreprises
légèrement supérieure
Services professionnels
à la moyenne métropoli-Services personnels
taine.Services domestiques
Architecture, ingénierie, contrôle
Toujours plusAdministration d'entreprises
de contratsActivités informatiques
Autres activités culturelles, récréatives et sportives d’intérim et de CDD
Promotion et gestion immobilières
Cette évolution quanti-Publicité et études de marché
tative a accompagnéLocation sans opérateur
Activités audiovisuelles une nouvelle gestion de
Agences de voyage l’emploi, à plus court
Recherche et développement Nombre terme. Ainsi, l’intérim a
d'emploisAssainissement, voirie, gestion des déchets
plus que doublé dans la
0 5 000 10 000 15 000 20 000 25 000
région et, en 1999, il
25
Insee-Alsace - Les services marchands
Source : Insee, recensement de la population de 1999Emploi
concerne 17 000 sala-
riés. Dans l’ensemble
Recours important aux CDD dans les activités de loisirs
de la métropole, ce
type de contrat a pro- Activités audiovisuelles
Autres activités récréatives, culturelles, sportivesgressé moins vive-
Recherche et développementment. Par ailleurs, les
Services domestiques
contrats à durée dé-
Sécurité, nettoyage, services divers
terminée (CDD) se Publicité et études de marché
sont également beau- Hôtels et restaurants
Agences de voyagecoup développés au
Administration d'entreprisescours de la décennie
Location sans opérateur
(+67 %). Les activités Architecture, ingénierie, contrôle
audiovisuelles et les Activités informatiques
Promotion et gestion immobilièresactivités de loisirs
Assainissement, voirie, gestion des déchetscomptent près d’un
Services personnels
emploi sur cinq en
Services professionnels Part des CDD
CDD. dans les emplois des services marchands en %Sélection et fourniture de personnel
0 24 68 10 12 14 16 18 20
Contrats
à durée
et, dans certaines activités, l’accroisse- temps partiel, alors qu’ellesindéterminée
ment de la rentabilité. Si on considère n’étaient que 31 % dix ans aupa-fréquents dans l’informatique
les deux sexes réunis, en 1999, 23 % ravant.
Toutefois, la part des emplois stables, des emplois sont exercés à temps Globalement, dans l‘ensemble
qui était de 65 % en 1990, est encore partiel en Alsace. Ce pourcentage des services marchands, il existe
de 60 % en 1999, selon un mouvement est proche de la moyenne nationale. une opposition entre, d’une part,
similaire à celui enregistré sur l’en- Cependant, il existe un écart im- des emplois très féminisés, peu
semble de la métropole (recul de 66 % portant entre les régions. En qualifiés où le temps partiel est
à 62 %). L’Alsace reste, en 1999, l’une souvent pratiqué et, d’autre part,Île-de-France, la part des emplois à
des régions de province offrant le plus temps partiel ne représente pas des emplois qualifiés, à temps
de contrat à durée indéterminée (CDI), 18 %. Elle avoisine les 30 % en Aqui- complet, souvent masculins.
avec le Nord-Pas-de-Calais et la région taine, en Limousin, en Auvergne et Cette opposition, dans une large
Provence-Alpes-Côte d’Azur. C’est en dans la région Poitou-Charentes. mesure, trace aussi la démarca-
Île-de-France, où 70 % des contrats de En 1999, c’est dans les services mar- tion entre certaines activités.
travail sont des CDI, que le poids des chands que le recours au temps par-
emplois stables est le plus important. tiel est le plus important. Ainsi, dans Près de la moitié des emplois
Les contrats de travail à durée indéter- les services domestiques, les trois à des femmes
minée sont fréquents dans l’informa- quarts des emplois sont à temps par-
La part des femmes a peu évolué,tique, l’administration d’entreprises, la tiel. Il est également fréquent dans
en Alsace comme en moyennelocation sans opérateur et les services les activités récréatives et sportives,
nationale : depuis dix ans, ellesdomestiques ; ils sont moins répandus dans l’hôtellerie-restauration, dans
occupent près de la moitié desdans certains services aux particuliers. la sécurité et le nettoyage.
emplois des services marchands.En général, ils concernent plus large-
Néanmoins, cette proportionment les catégories à qualification Le temps partiel : 5 % des hommes,
varie sensiblement d’une régionélevée. Environ 90 % des ingénieurs 38 % des femmes
à l’autre : si elle n’atteint queet des cadres d’entreprises sont en
Le temps partiel, qu’il soit choisi par 47 % en Île-de-France, en CorseCDI. Il en est de même pour les trois
le salarié ou prescrit par l’employeur, et dans le Nord-Pas-de-Calais,quarts des professions intermédiai-
concerne peu les hommes. En elle est plus élevée dans les ré-res administratives, des employés
Alsace, où le taux de chômage reste gions rurales, particulièrementadministratifs, des techniciens, des
relativement peu élevé, seuls 5 % en Auvergne et en Limousin, oùagents de maîtrise.
des hommes travaillent à temps par- elle dépasse 55 %.
tiel dans les services marchands. Ils En Alsace, comme dans l’en- 23 % des emplois à temps partiel
sont 11 % dans l’ensemble de la mé- semble de la métropole, les fem-
La nouvelle gestion de l’emploi s’est tropole. Le temps partiel est essen- mes ne représentent que 30 % des
également traduite par un recours tiellement féminin, et il concerne de cadres, même si, depuis dix ans,
accru au temps partiel, réputé per- plus en plus les femmes. En 1999, des femmes de mieux en mieux
mettre un certain partage du travail 38 % des femmes sont employées à formées et diplômées accèdent
26
Insee-Alsace - Les services marchands
Source : Insee, recensement de la population de 1999Emploi
plus fréquemment à des
Forte croissance de l’emploi dans les services aux entreprises
postes d’encadrement.
Emploi salarié et non salarié en Alsace
Cette tendance est plus
Variation 1990-1999marquée dans la région Emplois 1990 Emplois 1999
(en %)Activitéqu’en moyenne natio-
Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmesnale. Plus généralement,
Promotion et gestion immobilières 1 388 1 568 1 880 1 773 35,4 13,1dans les services mar-
Services aux entreprises 24 568 16 156 36 224 25 927 47,4 60,5chands, les femmes ca-
dres sont présentes dont conseils et assistance 12 268 8 944 14 829 10 617 20,9 18,7
avant tout dans les mé- services opérationnels 11 932 6 820 20 878 14 642 75,0 114,7
tiers de l’information, recherche et développement 368 392 517 668 40,5 70,4
des arts et du spectacle Services aux particuliers 12 520 21 776 16 221 28 201 29,6 29,5
et dans les professions dont hôtels et restaurants 8 720 10 956 11 358 13 289 30,3 21,3
administratives et com- Services marchands 38 476 39 500 54 325 55 901 41,2 41,5
merciales d’entreprises. Tertiaire hors services administrés * 131 354 108 699 145 187 126 406 10,5 16,3
Tertiaire ensemble * 193 824 199 449 213 224 247 943 10,0 24,3
Sécurité - nettoyage :
* sans restriction de champ
58 % de femmes
Source : Insee, recensements de la population de 1990 et 1999
Les femmes sont plus
massivement présentes
en 1999. La forte féminisation de croissance de l’intérim en Alsacedans quelques catégories typiques
cette activité est propre à l’Alsace : se traduit, en effet, par "l’assimila-de certaines activités tertiaires : per-
pour la métropole, les pourcentages tion" de nouvelles catégories : dessonnels des services aux particu-
sont de 45 % en 1990 et de 49 % en ouvriers de type industriel et desliers, employées ou professions
1999. Les activités informatiques manutentionnaires, auparavantintermédiaires administratives ou
sont, en revanche, peu féminisées, et embauchés directement par descommerciales d’entreprise. Dans les
bien moins que dans l’ensemble de la entreprises industrielles, sont dé-services personnels (coiffure, soins
métropole. sormais rémunérés par unede beauté, blanchisseries…) et dans
agence d’intérim, et donc compta-les services domestiques, elles oc- Plus de cadres et de professions
bilisés de manière "mécanique"cupent plus des trois quarts des em- de type industriel
dans le tertiaire. Ainsi, en 1999, lesplois. Les services professionnels Bien que peu représentées, certai-
services marchands alsaciens(professions juridiques et compta- nes professions ont fortement pro-
comptaient 7 000 emplois d’ou-bles), et l’hôtellerie-restauration sont gressé : ainsi, le nombre de
vriers de type industriel de pluségalement très féminisés dans la ré- manutentionnaires, chauffeurs, ou-
que dix ans auparavant.gion. Dans la sécurité-nettoyage, la vriers qualifiés de type industriel et
Par ailleurs, l’Alsace compte depart des femmes, qui était de 48 % au employés de commerce a doublé
plus en plus d’ingénieurs, de ca-recensement de 1990, atteint 58 % dans la région depuis 1990. La forte
dres administratifs ou commer-
ciaux d’entreprises dans les
services marchands (gain de 700
Les cadres occupent plus d'un tiers des emplois dans six activités
salariés, soit +24 %), et certaines
activités se distinguent de ce point
de vue. Ainsi, les services deRecherche et développement
conseils et assistance offrent une
Activités informatiques
majorité d’emplois qualifiés : près
Activités audiovisuelles du tiers des emplois offerts sont
Services professionnels occupés par des ingénieurs, des
Activités récréatives, culturelles architectes, des cadres techni-
et sportives ques commerciaux ou des profes-
Architecture, ingénierie, contrôle
sions libérales. Le développement
Administration d'entreprises de certaines de ces catégories est
plus lent en Alsace qu’en moyenneEnsemble Services marchands
Part des cadres et professions intellectuelles
nationale ; à l’inverse, la régionsupérieures dans les emplois (en %)Industrie
connaît une augmentation plus ra-
010 20 30 40 50 60 pide des emplois de l’information
27
Insee-Alsace - Les services marchands
Source : Insee, recensement de la population de 1999Emploi
et du spectacle et des professions li- périeur occupés dans les services cupent un poste d’ouvrier non quali-
bérales. marchands a doublé dans la région, fié, alors qu’ils ne sont que 11 % en
et le nombre de détenteur du seul moyenne nationale.
L’Alsace a relativement baccalauréat s’yest accru de 58 %.
moins de cadres Mais, ce mouvement n’est pas ré- Seulement 6 %
servé à l’Alsace : dans le même de jeunes cadresAu recensement de 1999, 38 % des
temps, la métropole a enregistrépersonnes exerçant un emploi dans Près du tiers des personnes travail-
elle aussi une hausse de 86 % desles services marchands alsaciens, lant dans les services marchands
diplômés de l’enseignement supé-possèdent un diplôme supérieur ou alsaciens ont moins de 30 ans. Ce
rieur,etlenombredebacheliersyaégal au baccalauréat. Ce pourcen- pourcentage n’est que de 28% pour
progressé de 39 %.tage situe l’Alsace dans la moyenne l’ensemble de la métropole. L’Alsace
des provinces françaises, alors est ainsi la région la plus jeune de
Des jeunes plus diplômés,qu’en Midi-Pyrénées, par exemple, France pour l’emploi dans les servi-
pour des postes peu qualifiésles personnes de même niveau de ces marchands, suivie de près par
diplôme occupent 45 % des emplois Cette évolution s’explique en le Nord-Pas-de-Calais, la Cham-
des services marchands. grande partie par l’allongement des pagne-Ardenne et la Picardie. Les
De même que l’Alsace a relative- études et le fait que les jeunes gé- régions bordant la Méditerranée oc-
ment moins de cadres, elle compte nérations sont de plus en plus diplô- cupent une main-d’œuvre plus
également moins de diplômés de mées. En Alsace, 36 000 jeunes de âgée dans les mêmes activités ; les
l’enseignement supérieur dans les moins de 30 ans travaillent dans les jeunes n’yoccupent pas le quart
services marchands : 23 %, contre services marchands : parmi eux, un des emplois.
27 % en moyenne nationale. Mais, cinquième détient le baccalauréat, Dans la région, 55 % des emplois
les écarts entre régions sont, là et un autre quart est titulaire d’un di- offerts par les agences d’intérim
aussi, importants. En Île-de-France, plôme de l’enseignement supérieur. sont occupés par des jeunes de
où sont localisés de nombreux sièges Cependant, cette élévation du ni- moins de 30 ans, contre 50 % en
d’entreprises, les diplômés de l’ensei- veau des diplômes, d’ailleurs sou- moyenne nationale. Dans l’hôtel-
gnement supérieur occupent 38 % vent à orientation plus profession- lerie-restauration et les services
des emplois ; tandis qu’en Picardie, nelle, ne correspond pas nécessai- personnels, un tiers des employés a
Basse-Normandie, Haute-Normandie rement à des métiers plus qualifiés : moins de 30 ans.
et Champagne-Ardenne, leur part ne dans les services marchands alsa- Comme dans le reste de la France,
dépasse pas les 20 %. ciens, près de 80 % des jeunes em- les jeunes d’Alsace relèvent le plus
ployés administratifs des entrepri- souvent des catégories des person-
Forte progression ses ont un diplôme supérieur ou nels des services directs aux parti-
des diplômés égal au baccalauréat. culiers, des ouvriers non qualifiés
Parmi tous les jeunes titulaires du dans l’industrie, des employés ou
Dans ces régions, les services mar- baccalauréat, 20 % sont employés des cadres intermédiaires adminis-
chands emploient plus fréquem- administratifs ou commerciaux, pra- tratif des entreprises. A contrario,
ment des personnes sans diplômes, tiquement autant font partie des 6 % seulement de ces jeunes sala-
alors qu’en Alsace, leur part est personnels des services directs aux riés des services marchands exer-
proche de la moyenne nationale. particuliers (serveurs et employés cent un emploi de cadre supérieur,
Les diplômes le plus fréquemment dans les hôtels et restaurants, em- alors qu’ils sont 10 % en moyenne
rencontrés dans la région sont les ployés de la coiffure…). La situation nationale.
diplômes professionnels de cycle est assez proche dans l’ensemble
court (CAP-BEP) du pays. Néanmoins, en raison du
Sur la dernière décennie, le nombre poids de l’intérim chez les jeunes,
de diplômés de l’enseignement su- en Alsace, 16 % des bacheliers oc-
28
Insee-Alsace - Les services marchands

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin