Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

De grandes disparités des revenus en Provence-Alpes-Côte d'Azur

De
4 pages
En 2000, la moitié des habitants de Provence-Alpes-Côte d'Azur déclarent un revenu annuel par unité de consommation inférieur à 13 400 euros, niveau proche de celui de la France de Province. Provence-Alpes-Côte d'Azur est une des régions où l'éventail des revenus est le plus large, notamment en raison de bas revenus plus faibles qu'ailleurs. Les bas revenus sont particulièrement peu élevés à Marseille et à Avignon. Dans les départements alpins, l'éventail des revenus y est plus réduit. Les bas revenus sont plus élevés et les hauts revenus plus faibles.
Voir plus Voir moins
N° 66  janvier 2004
SUD INSEE l'essentiel
De grandes disparités des revenus en ProvenceAlpesCôte dAzur
En 2000, la moitiédes habitants de ProvenceAlpesCôte dAzur décla rent un revenu annuel par unitéde consommation inférieurà13 400 euros, niveau proche de celui de la France de Province. Provence AlpesCôte dAzur est une des régions oùl’éventail des revenus est le plus large, notamment en raison de bas revenus plus faibles quail leurs. Les bas revenus sont particu lièrement peuélevésàMarseille ou Avignon. Dans les départements al pins, l’éventail des revenus y est plus réduit. Les bas revenus sont plus élevés et les hauts revenus plus fai bles.
En 2000, la moitié des habitants de Pro venceAlpesCôte d’Azurvit dans un ménage qui déclare un revenu par unité de consommation (uc) inférieur à 13 409 euros (cf. encadré “Définitions”). Ce re venu médian est très proche de celui de la France de Province (13426 euros). La moitié des régions de Province ont d’ailleurs un revenu médian proche, compris entre 13000 et 13700 euros. Font exception les régions Alsace,
© INSEE 2004
RhôneAlpes et Centre qui ont les reve nus les plus élevés. En IledeFrance, le revenumédian est particulièrement important (17 100 euros). A l’autre ex trême, la Corse, le LanguedocRoussil lon et le NordPasdeCalais ont les revenus médians les plus faibles (infé rieurs à 12 200 euros).
Des bas revenus particulièrement faibles sur l’arc méditerranéen
Comme les autres régions méditerra néennes, la région se distingue par des disparités plus élevées que la moyenne. En ProvenceAlpesCôte d’Azur, 10 % des habitants vivent dans un ménage qui déclare un revenu par uc inférieur à 3 861euros. Ce seuil, dit “de premier décile”, est nettement plus faible que le seuil national (5152 euros). La région concentre aussi, à l’autre extrémité de l’échelle, des revenus particulièrement élevés : le revenu des 10 % les plus fa vorisés (ou “neuvième décile”) y est su périeur à 28100 euros; ce seuil est seulement dépassé en province par ceux de RhôneAlpes et d’Alsace. La plupart des régions ont un rapport in terdéciles (cf. encadré “Définitions”) compris entre 4 et 6 : le seuil des hauts revenus est donc quatre à six fois supé rieur à celui des revenus les plus bas. Ce rapport est de 7,3 en ProvenceAlpes Côte d’Azur. Après la Corse, il s’agit de la dispersion la plus forte devant le Lan guedocRoussillon (7,2) et l’Ilede France (7,0).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin