Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

En Alsace, un emploi sur six dans les services marchands

De
4 pages
Les services marchands ont largement contribué à la croissance de l'emploi régional au cours de la dernière décennie. Dynamisé par un environnement économique très favorable et une forte croissance démographique, l'essor de ce secteur a été plus rapide qu'en moyenne française. Ces créations d'emploi se sont accompagnées d'une gestion de la main-d'œuvre à court terme : de plus en plus d'intérimaires, de CDD et un recours plus fréquent au temps partiel. Ces emplois coexistent avec des postes stables hautement qualifiés.
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉS
En Alsace, un emploi sur six
dans les services marchands
contribué pour plus de 60 % à laLes services marchands ont
croissance de l’emploi en Alsace L’Alsace compte 687 000 emplois au re-largement contribué à la
censement de la population de 1999, dontentre 1990 et 1999. Ils ont en effet
croissance de l’emploi régio- 110 000 dans les services marchands.créé 32 000 emplois supplémen-
Entre 1990 et 1999, 52 000 emplois sup-nal au cours de la dernière dé- taires, soit une hausse de 40 % en
plémentaires ont été créés dans la région,
cennie. Dynamisé par un neuf ans ; cette hausse a été dont 32 000 dans les services marchands.
beaucoup plus élevée dans la ré-environnement économique Dans ce secteur, les embauches à durée
gion que dans l’ensemble de la déterminée ont progressé de 67 % entrès favorable et une forte
métropole (+25 %). neuf ans. Par ailleurs, 1 emploi sur 3 est
croissance démographique, occupé par un jeune de moins
de 30 ans.l’essor de ce secteur a été Dynamisme
plus rapide qu’en moyenne des services
aux entreprisesfrançaise.
Ces créations d’emploi se
leurs travaux de production. DesAu cours des dernières décen-
sont accompagnées d’une entreprises ont ainsi abandonnénies, l’ouverture progressive des
gestion de la main-d’oeuvre à certaines tâches et les ontmarchés, les évolutions technolo-
confiées à des prestataires exté-giques ou, encore, la mise encourt terme : de plus en plus
rieurs ; ces tâches externaliséesplace de réglementations de plusd’intérimaires, de CDD et un
concernent autant des fonctions àen plus contraignantes, par
recours plus fréquent au
faible valeur ajoutée (nettoyage,exemple les certifications ISO ou
temps partiel. Ces emplois sécurité… ) que des services plusles contrôles techniques, ont ex-
coexistent avec des postes sophistiqués (informatique, re-posé les entreprises à une concur-
rence accrue et ont complexifié cherche, ingénierie…).stables hautement qualifiés.
Essor des services opérationnels entre 1990 et 1999
Conseil, gardiennage, nettoyage, 100
Évolution du nombre d'emplois (en %)
publicité, mais aussi recherche,
80immobilier, restauration ou coif-
fure sont autant d’activités regrou-
60pées dans l’ensemble très hétéro-
gène des services marchands. En
40
1999, un peu plus de 110 000
Alsaciens travaillent dans ce sec-
20
teur, qui représente un emploi sur
six. Les services marchands ont
0
-20
Alsace France
Chiffres pour l'Alsace · revue n° 17 · novembre 2003 3
Promotion et
gestion
immobilières
Conseils et
assistance
Services
opérationnels
Recherche et
développement
Hôtels et
restaurants
Activités récréatives,
culturelles
et sportives
Services
personnels et
domestiques
Ensemble
des activités
(Agric. à Administr.)
Source : Insee, recensements de la populationServices domestiques et activités de loisirs :
un recours important au temps partiel et aux CDD
ACTIVITÉS Services domestiques
Sécurité, nettoyage, services divers
Autres activités récréatives, culturelles, sportives
Hôtels et restaurants
Publicité et études de marché
Services personnels
Activités audiovisuelles
Promotion et gestion immobilières
Services professionnels
Agences de voyage
Sélection et fourniture de personnel
Recherche et développement
Liés à un socle industriel impor-
Architecture, ingénierie, contrôle
tant et portés par un environne- Administration d'entreprises
ment économique dynamique, les Location sans opérateur
Activités informatiquesservices marchands alsaciens
en %Assainissement, voirie, gestion des déchêtssont surtout orientés vers les ser-
0 102030 40 50 6070 80vices aux entreprises. Ces der-
Part de CDD dans les emplois Part de temps partiel dans les emploisniers rassemblent plus de la moitié
des emplois du secteur. Les activi-
fois de la croissance démogra- ans, ils ont contribué pour moitié àtés relevant des services opéra-
tionnels, tels la sélection et la four- phique et de l’expansion de la so- la croissance des emplois dans
ciété des loisirs : l’audiovisuel, les les services aux particuliers.niture de personnel, la sécurité et
le nettoyage, ont fortement pro- activités sportives, l’hôtellerie-res-
tauration et les services person-gressé durant la dernière dé- Souvent des CDD et
cennie, contribuant à l’essor des nels (blanchisserie, coiffure…) ont un recours croissant
poursuivi leur développement. Lesservices aux entreprises, qui au temps partiel
comptent 21 000 emplois de plus hôtels et restaurants sont les prin-
Cette évolution des effectifs em-cipaux employeurs, avec 25 000qu’en 1990.
ployés dans les services mar-Dans le même temps, les services emplois en 1999 ; en créant 5 000
chands s’est accompagnée d’unepostes supplémentaires en neufaux particuliers ont bénéficié à la
Plus d’un emploi des services marchands alsaciens sur deux dans les services aux entreprises
Variation 1990-1999
Nombre d’emplois
Activité en nombreen 1999 en %
d’emplois
Promotion et gestion immobilières 3 653 697 23,6
Services aux entreprises 62 151 21 427 52,6
Conseils et assistance 25 446 4 234 20,0
Activités informatiques 3 979 1 879 89,5
Services professionnels 8 265 1 861 29,1
Administration d’entreprises 4 707 -1 169 -19,9
Publicité et études de marché 2 356 412 21,2
Architecture, ingénierie, contrôle 6 139 1 251 25,6
Services opérationnels 35 520 16 768 89,4
Location sans opérateur 2 031 603 42,2
Sélection et fourniture de personnel 19 763 10 319 109,3
Sécurité, nettoyage et services divers aux entreprises 12 635 5 311 72,5
Assainissement, voirie et gestion des déchets 1 091 535 96,2
Recherche et développement 1 185 425 55,9
Services aux particuliers 44 422 10 126 29,5
Hôtels et restaurants 24 647 4 971 25,3
Agences de voyage 1 272 644 102,5
Activités récréatives, culturelles et sportives 5 033 1 277 34,0
Activités audiovisuelles 1 355 939 225,7
Autres activités récréatives, culturelles et sportives 3 678 338 10,1
Services personnels et domestiques 13 470 3 234 31,6 7 088 720 11,3
Services domestiques 6 382 2 514 65,0
Ensemble des services marchands 110 226 32 250 41,4
4 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 17 · novembre 2003
Source : Insee, recensement de la population de 1999
Source : Insee, recensements de la populationDu tertiaire aux services marchands
ACTIVITÉS
Compris dans leur sens le plus large, les services recouvrent un vaste champ d’ac-
tivités, qui va du commerce à l’administration, et qui est souvent évoqué sous le
terme de secteur tertiaire. Dans un sens plus strict, les activités dites de "services"
ne comprennent pas le commerce et les transports. Cet ensemble est composé
des services marchands (services aux entreprises, services aux particuliers, acti-
vités immobilières et activités financières), qui représentaient 146 750 emplois en
Alsace au recensement de 1999, ainsi que des services administrés (éducation,
santé, action sociale, autres administrations), soit 189 570 emplois.
Les services marchands, étudiés ici, avec 110 226 emplois en 1999, représentent
16 % des emplois localisés en Alsace, toutes activités confondues, et 24 % des
emplois du secteur tertiaire. Seules les activités concurrentielles, non financiè-
res, ont été retenues :
- les données ne concernent que les établissements marchands. Les établisse-
femmes est passée de 48 % àments dépendant d’un organisme public ou de certains organismes privés (mu-
tuelle, association...) sont exclus. 58 % entre 1990 et 1999. En
- une partie des activités immobilières a également été exclue : il s’agit de la lo- Alsace comme dans l’ensemble
cation immobilière des particuliers ou des organismes comme les HLM.
Par ailleurs, pour respecter les règles du secret statistique, les activités de poste de la métropole, les femmes ne re-
et de télécommunications n’ont pas pu être retenues. présentent que 30 % des cadres
du secteur. Elles accèdent toute-
gestion de l’emploi à court terme. sur quatre), mais aussi dans les fois de plus en plus à des postes
Pour introduire plus de souplesse activités récréatives et sportives, d’encadrement, notamment dans
dans la gestion de la main-d’œuvre, l’hôtellerie-restauration, la sécuri- les métiers de l’information, des
les entreprises ont intensifié le re- té et le nettoyage. Le temps partiel arts et du spectacle, dans les pro-
cours aux travailleurs intérimaires, dans les services marchands fessions administratives ou com-
qui sont comptabilisés dans le ter- concerne surtout et de plus en merciales des entreprises.
tiaire. Parallèlement à l’extension de plus les femmes : aujourd’hui, Dans les services marchands alsa-
l’intérim, les recrutements en con- 38 % d’entre elles sont employées ciens, un emploi sur trois est occu-
trats à durée déterminée (CDD) se à temps partiel, contre 31 % en pé par un jeune de moins de 30 ans.
sont également fortement dévelop- 1990. Globalement, dans l’en- L’Alsace est ainsi la région la plus
pés au cours de la dernière dé- semble des services marchands, il jeune, suivie de près par le
cennie (+67 %). La flexibilité et l’in- existe une opposition entre, d’une Nord-Pas-de-Calais, la Cham-
termittence caractérisent notam- part, des emplois très féminisés, pagne-Ardenne et la Picardie. La
ment les conditions d’emploi dans peu qualifiés où le temps partiel jeunesse de la main-d’œuvre est
l’audiovisuel et les activités de loi- est souvent pratiqué et, d’autre liée aux spécialisations alsacien-
sirs, qui offrent près d’un emploi sur part, des emplois qualifiés, à nes : les moins de 30 ans sont par-
cinq en CDD. En revanche, les con- temps complet, souvent mascu- ticulièrement présents dans le tra-
trats à durée indéterminée (CDI) lins. Ce contraste, dans une large vail intérimaire, l’hôtellerie-restau-
sont fréquents dans l’informatique, mesure, trace aussi une démarca- ration et les services personnels.
l’administration d’entreprises ou la tion entre les activités. Comme dans le reste du pays, les
location sans opérateur (location de moins de 30 ans sont souvent ser-
véhicules ou de matériels). Les in- veurs ou employés dans l’hôtel-1 emploi sur 3
génieurs et cadres d’entreprises du lerie-restauration, ouvriers nonoccupé par un jeune
secteur occupent avant tout des qualifiés industriels (intérimaires),de moins de 30 ans
emplois stables : 9 sur 10 sont enga- employés ou cadres intermédiai-
Dans ce secteur, la part des fem-gés en CDI. Après l’Île-de-France, res administratifs des entreprises.
mes a peu évolué, tant dans la ré-l’Alsace reste l’une des régions offrant Seulement 6 % de ces jeunes sa-
gion qu’au niveau national : depuisle plus de CDI. lariés exercent un emploi de cadre
10 ans, elles y occupent près de laCette gestion plus souple de la supérieur dans la région, alors
moitié des emplois.Dans les servi-main-d’œuvre s’est également tra- qu’ils sont 10 % en moyenne na-
ces personnels et domestiques,duite par un recours accru au tra- tionale.
elles occupent près de neuf em-vail à temps partiel. En 1999, c’est La plupart des services mar-
plois sur dix. Les professions juri-dans les services marchands qu’il chands se caractérisent par leur
diques et comptables, les métiersest le plus important : il concerne implantation urbaine. En Alsace, la
de l’hôtellerie-restauration sont23 % des emplois de ce secteur en concentration de ces activités est
également très féminisés, toutAlsace. Le temps partiel est parti- encore renforcée, car la région
comme les emplois de la sécuritéculièrement fréquent dans les ser- dispose d’une forte armature ur-
ou du nettoyage, où la part desvices domestiques (trois emplois baine et d’accès routiers faciles.
Chiffres pour l'Alsace · revue n° 17 · novembre 2003 5ACTIVITÉS
Des services aux particuliers présents
sur tout le territoire
HaguenauLes agglomérations de Stras- sécurité, le net-
bourg, Colmar et Mulhouse toyage, le condi-
Saverne
concentrent 60 % des emplois des tionnement à fa-
services marchands, alors qu’el- çon, l’assainisse-
Strasbourg
les ne rassemblent que 53 % des ment et la gestion
emplois toutes activités confon- des déchets, la
Obernai
dues. L’agglomération strasbour- restauration col-
geoise, de par son statut de métro- lective s’appuient
pole régionale et son dynamisme sur des structures Sélestat
économique, regroupe à elle seule plus importantes.
40 % des emplois des services Les services mar-
Colmar
marchands régionaux. chands implantés
Si les services rendus aux entre- en Alsace sont
prises sont essentiellement locali- peu dépendants Guebwiller
sés dans les villes, les services de centres de dé-
personnels (salons de coiffure, cision localisés
Mulhouse
blanchisseries…) sont mieux ré- hors de la région :
Saint-Louispartis sur l’ensemble du territoire ; seul un salarié sur
de même, hôtels, cafés et restau- cinq est concerné,
rants, sont bien implantés dans les soit sensiblement
communes touristiques. moins que pour 29 940
les autres régions. 9 980Nombre d'emplois dans
La dépendance les services marchandsDe petites structures,
est cependantau statut d’entreprise
Spécialisation plus forte dans les services aux entreprises
forte dans la loca-individuelleorvices aux particuliers
tion sans opéra-
Au début de l’année 2002, un peu de stocks… Mais, certaines activi-teur, les activités audiovisuelles, ain-
plus de 22 000 établissements tés à taux de création élevési que dans la sélection et fourniture
exercent des activités de service connaissent également un taux dede personnel.
sur le territoire alsacien ; ils repré- défaillance élevé : informatique,Près de la moitié des entreprises
sentent 2,4 % du parc productif publicité et études de marché, sé-du secteur sont des entreprises in-
français des services marchands. curité, nettoyage et services di-dividuelles, soit nettement plus
vers aux entreprises. L’hôtel-Ces établissements alsaciens que dans l’industrie (37 %). Les in-
sont de petite taille : 43 % n’ont au- lerie-restauration, à l’origine d’undépendants sont nombreux, tant
quart des créations d’entreprisescun salarié, contre un quart dans dans les professions libérales (ar-
l’industrie. Les activités de loisirs, en 2002, enregistre aussi un tierschitecture, activités juridiques…),
l’immobilier, la location sans opé- des défaillances, souvent suiviesque chez les artisans (coiffeurs…)
rateur, la recherche et développe- d’une reprise.et les hôteliers-restaurateurs.
ment s’exercent essentiellement Les créations d’entreprises dans
dans ce type d’unités. Les studios les services sont six fois plus nom-
Audrey RIMLINGERphoto, cafés et débits de boissons, breuses que dans l’industrie, où
le secrétariat et la traduction fonc- les besoins financiers initiaux sont
tionnent également le plus sou- généralement plus importants :
vent sans salarié. À l’inverse, la achat de machines, constitution
Pour en savoir plus : "Les services marchands en Alsace : une dynamique au service de la population et des
entreprises", Insee-Alsace, novembre 2003.
6 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 17 · novembre 2003
Source : Insee, recensement de la population de 1999 © IGN - Insee

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin