Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Inégal retour des chômeurs à l'emploi

De
3 pages
La probabilité pour un chômeur de retrouver un emploi dépend, en grande partie, de la situation économique de la région. Elle augmente en période de forte activité et s'amenuise en cas de ralentissement économique. Au-delà de la conjoncture, les déterminants individuels des chômeurs jouent un rôle majeur. Le retour à l'emploi est plus facile pour les jeunes et les diplômés. Les chômeurs de longue durée, les chômeurs âgés ou sans diplôme connaissent les plus grandes difficultés de réinsertion.
Voir plus Voir moins

Nombre d'emplois salariés
EMPLOI
Inégal retour des chômeurs
à l'emploi
Les années 1997-2001 se carac- plus critique, avec 9 600 chô-La probabilité
térisent par une forte croissance meurs supplémentaires.pour un chômeur
économique, qui a permis la créa-
de retrouver un emploi
tion de nombreux emplois sala- La probabilité
dépend, en grande partie, riés, l’année 2000 étant la plus fa- de retrouver un emploi
de la situation économique vorable avec plus de 22 000 pos- est liée
tes créés en Alsace.Des mesures, à la conjoncturede la région.
comme les 35 heures et les em-Elle augmente en période
Si l’on compare les premiers trimes-plois jeunes, ont accéléré cette
de forte activité tres 2000 et 2003, qui correspon-hausse de l’emploi. Parallèlement,
et s'amenuise en cas de dent respectivement à des périodesle nombre de chômeurs a fortement
de haute et de basse conjoncture,ralentissement économique. diminué dans la région : -42 % entre
on observe que le nombre total dejanvier 1997 et juin 2001. Ensuite,Au-delàdelaconjoncture,
1
sorties de l’ANPE est resté stablela conjoncture a été plus atone.les déterminants individuels
(environ 26 000 personnes), alorsL’Alsace a connu une croissance
des chômeurs jouent que le nombre de nouveaux inscritsfaible, qui s’est traduite par une
un rôle majeur. a augmenté de 23 800 à 28 500.baisse des effectifs salariés de-
Derrière leur stabilité globale, laLe retour à l’emploi puis 2003. En conséquence, le
nature des sorties a cependantnombre de demandeurs d’emploiest plus facile pour les jeunes
évolué sous l'influence du climatinscrits à l’ANPE n’a cessé d’aug-et les diplômés.
économique. Ainsi, si 5 700 (soitmenter, depuis mi-2001 jusqu’à
Leschômeursdelonguedurée, 12 %) des chômeurs inscritsaujourd’hui, l’année 2003 étant la
les c âgés
Insertion plus difficile après le retournement conjoncturelou sans diplôme connaissent
Indice 100
les plus grandes difficultés au premier trimestre 1998
130 25 000de réinsertion.
120
20 000Évolution des DEFM
(Alsace, cat. 1, CVS)
110Environ 4 500 (soit 8 %) des deman-
15 000deurs d’emploi présents au 1er jan-
100
vier 2003 ont trouvé un emploi au
cours du premier trimestre 2003. 90 10 000Évolution de la probabilité
La proportion de chômeurs ayant de retrouver un emploi
retrouvéunemploiaucoursdupre- en Alsace80
au cours du trimestre (CVS) 5 000mier trimestre est de 12 % chez les
moins de 25 ans et 4 % chez les 50 70
ans et plus. 0
60
variation de l'emploi salarié sur l'année
50 -5 000
1tr.2tr.3tr.4tr.1tr.2tr.3tr.4tr.1tr.2tr.3tr.4tr.1tr.2tr.3tr.4tr.1tr.2tr.3tr.4tr.1tr.2tr.3tr.4tr.1tr.2tr.3tr.4tr.
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
1
Il s’agit de tous les demandeurs d’emploi (y compris ceux entrés au cours du premier trimestre) qui sont sortis du fichier de l’ANPE, quel que soit le motif : pour
occuper un emploi ou autre (voir encadré).
7Chiffres pour l'Alsace · revue n° 26 · avril 2005
Sources : Insee, ANPE-DaresMéthodologie
EMPLOI
Champ de l’étude
L’étude a été réalisée à partir des données de l’ANPE, qui comptabilise, chaque fin de
mois, les personnes à la recherche d’un emploi à temps plein et à durée indéterminée
er
(catégorie 1). Les demandeurs présents le 1 janvier ont été suivis durant le premier tri-
mestre de chaque année considérée, afin de savoir lesquels retrouvaient un emploi, en
utilisant le fichier des sorties de l’ANPE ; les flux infratrimestriels n’ont pas été pris en
compte. Les modes de sortie du fichier de l'ANPE sont divers ; l’étude s’intéresse uni-
quement aux chômeurs qui retrouvent un emploi dans le trimestre.
Les différentes sorties du fichier ANPE
Sortir du fichier de l’ANPE pour reprendre une activité n’est pas l’unique mode de
sortie pour un chômeur. Au premier trimestre 2003, sur 54 700 chômeurs présents en
avaient trouvé un emploi au premier début d’année, 12 000 étaient sortis du fichier de l’ANPE, dont 43 % suite à une radia-
tion administrative ou à une absence à un contrôle, 37 % suite à une reprise d'activité,trimestre 2000, caractérisé par une
12 % en raison d'un arrêt de recherche d’emploi pour cause de maladie, de départ en
forte activité, ils n’étaient plus que retraite, etc.
4 500 (soit 8 %), trois ans plus tard,
La régression logistiqueaprès le tassement de l’activité éco-
Afin d’appréhender les déterminants qui permettent une meilleure insertion, une ré-
nomique. Cependant, les chances
gression logistique a été mise en œuvre afin de mesurer l’effet de chaque variable sur
de sortir du chômage pour trouver la probabilité de sortie du chômage pour une reprise d’activité, en gommant les effets
de structure. Les effets sont mesurés par rapport à une personne de référence, qui estun emploi ne sont pas uniquement
un homme, ouvrier qualifié, ayant un CAP ou BEP, âgé de 25 à 34 ans ; ce chômeur de
de nature économique. Les carac- référence avait en outre, au début de l’année considérée, une ancienneté au chômage
inférieure à 6 mois, et y était entré après une fin de mission d’intérim ou de CDD.téristiques individuelles ont une in-
fluence considérable. En effet, si
certaines permettent aux chô-
meurs de se réinsérer plus facile- leur situation familiale. De plus, chances de s’insérer sur le mar-
ment, d’autres peuvent représen- lorsque le niveau du chômage est ché du travail que ceux possé-
ter un obstacle. Pour appréhen- important, les employeurs s’o- dant un CAP ou BEP. Les
der l'effet de ces facteurs rientent vers des profils différents, formations supérieures à bac+2,
individuels favorisant le retour à car être chômeur de longue durée qui facilitent l'accès aux postes de
l'emploi, une régression logistique peut être considéré comme le cadres, ne sont pas plus "effica-
a été mise en oeuvre. Cette mé- signe d’une difficulté ou d’une in- ces" que les niveaux bac+2,
thode a permis de les hiérarchiser, capacité à s’adapter aux nouvel- quant à la rapidité de l’insertion
en gommant les effets de struc- les contraintes du monde du tra- professionnelle. En effet, la pro-
ture. vail. À cet égard, le retournement cédure de recrutement d'un cadre
conjoncturel a renforcé le rôle dis- est généralement plus longue.
criminant de l’ancienneté au chô- Les détenteurs d'un diplôme deL’ancienneté au
mage ; il est aujourd’hui plus diffi- l'enseignement supérieur sont,chômage : le premier
cile qu’en 2000, pour un chômeur en règle générale, plus habitués àdes handicaps
de longue durée, de retrouver un la mobilité du fait de leurs études,
L’ancienneté au chômage appa- emploi. et aussi plus à même d’occuper
raît comme le frein le plus impor- une palette de postes différents,
tant pour reprendre une activité, ce qui contribue à augmenterLe diplôme :
quel que soit le contexte écono- leur employabilité. Le retourne-un investissement
mique. La probabilité de retrouver ment conjoncturel et le contexterentable
un emploi décroît lorsque l’an- de crise qui prévaut depuis 2001
cienneté au chômage s’installe Sortir du chômage pour re- ont renforcé l’intérêt de posséder
durablement. Ainsi, un chômeur prendre un emploi est largement une formation supérieure.
inscrit en 2003 depuis plus de 3 ans facilité lorsque la personne pos-
avait quatre fois moins de chances sède un diplôme. Même si les dif- Des difficultés
de sortir du chômage qu’un chô- férents diplômes n’ont pas la pour les plus âgés
meur inscrit depuis moins de 6 même valeur sur le marché du
mois. Les chômeurs de longue travail, ne pas en avoir constitue Début 2003, les chômeurs âgés
durée cumulent souvent des han- un sérieux handicap. Au premier de plus de 50 ans avaient deux
dicaps multiples ; ils sont moins trimestre 2003, les chômeurs fois moins de chances de retrou-
enclins à accepter des compro- ayant une formation de niveau ver un emploi que les chômeurs
mis, en raison généralement de bac+2 avaient 1,5 fois plus de âgés de moins de 25 ans. Derrière
8 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 26 · avril 2005EMPLOI
Insertion difficile pour les chômeurs de longue durée
Probabilité pour un chômeur de retrouver un emploi au premier trimestre
2000 2003
Caractéristiques Valeur Écart / réf Valeur Écart / réf
(en %) (en pt) (en %) (en pt)
Chômeur de référence 19,4 - 11,7 -
Sexe
emploi stable est devenu difficile.Hommes réf - réf -
Un ou plusieurs passages en CDDFemmes 17,9 -1,5 11,6 ns
Âge sont souvent nécessaires avant
15-24 ans 23,5 4,1 15,1 3,5 une intégration plus durable.
25-34 ans réf - réf -
35-49 ans 17,9 -1,5 12,0 ns
Avoir exercé50 ans et plus 11,8 -7,7 6,3 -5,3
Niveau de formation une activité
Bac + 3-4 ans 21,4 1,9 16,2 4,5 antérieure
Bac + 2 ans 25,3 5,9 17,6 5,9 est un plus
Bac général, BTN, BT, BP 22,2 2,7 13,5 1,9
CAP/BEP réf - réf -
Le motif d’inscription joue égale-
Sans diplôme, CEP, SES 15,7 -3,8 8,9 -2,7
ment un rôle important dans les
Ancienneté au chômage
facteurs de retour à l’emploi. PourMoins de 6 mois réf - réf -
Entre 6 mois et 1 an 14,4 -5,0 7,3 -4,3 les personnes enregistrées à
Entre 1 et 2 ans 13,1 -6,3 6,4 -5,3 l’ANPE, avoir exercé précédem-
Entre 2 et 3 ans 13,6 -5,8 4,9 -6,8 ment une activité en intérim ou en
Plus de 3 ans 8,9 -10,5 3,2 -8,4
CDD est un atout pour décrocher
Qualification
un emploi. En revanche, les chô-Cadres et agents de maîtrise 21,5 ns 13,4 1,7
Techniciens 20,3 ns 13,2 ns meurs inscrits après un licencie-
Employés 16,1 -3,3 9,9 -1,8 ment (antérieurement en CDI),
Ouvriers qualifiés réf - réf - sont ceux qui rencontrent les plus
Ouvriers non qualifiés 15,9 -3,6 9,5 -2,2
grandes difficultés de réinsertion.
Motif d’inscription à l’ANPE
Ces difficultés sont encore ampli-Fin de contrat (intérim ou CDD) réf - réf -
fiées en période de crise. LesDémission 19,1 ns 11,4 ns
Reprise d’activité après interruption 13,7 -5,8 10,7 ns écarts entre les hommes et les
Première entrée 14,6 -4,8 10,2 -1,5 femmes sont d’une importance
Licenciement 17,9 -1,5 9,0 -2,7
moindre, et tendent à disparaître :
Lecture : une femme au chômage ayant toutes les caractéristiques de l'individu de référence (cf. encadré si, au premier trimestre 2000, les
méthodologique), hormis le sexe, avait 17,9 % de chances de retrouver un emploi au premier trimestre 2000,
soit un écart négatif de 1,5 point par rapport à son homologue masculin. femmes avaient plus de difficultés
pour sortir du chômage, cet écart
l’âge se cache souvent des attitu- marché du travail devient alors a complètement disparu au pre-
des différentes, les jeunes étant a plus difficile. Ajoutons à cela que mier trimestre 2003, où la
priori plus ouverts à la mobilité pour les chômeurs les plus âgés, conjoncture économique était
géographique, à des compromis notamment les plus de 57 ans, moins favorable. Ce phénomène
salariaux ou à des conditions de certaines dispenses de recherche est étroitement lié à la baisse de
travail plus contraignantes ou plus d’emploi sont possibles. Le retour- l’emploi dans le secteur indus-
précaires, comme l’intérim par nement conjoncturel de 2001 a eu triel, qui emploie davantage les
exemple. Les modes de vie des tendance à renforcer ces ségréga- hommes.
chômeurs plus âgés, notamment tions, qui ont profité aux jeunes. Il
le fait d’être entouré d’une famille n’empêche que les jeunes sont
Laurent MONNINou d’être propriétaire de sa rési- largement touchés par le chô-
dence principale, rendent parfois mage, puisqu’ils représentent plus
délicat le fait d’accepter ce genre du quart des inscrits à l’ANPE, dé-
de compromis ; l’adaptation au but 2003. L’accès immédiat à un
9Chiffres pour l'Alsace · revue n° 26 · avril 2005
Sources : ANPE-Dares

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin