Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'emploi des jeunes : beaucoup d'emplois précaires et faibles salaires

De
2 pages
L'insertion professionnelle des jeunes est difficile. Près d'un sur deux est au chômage. Les emplois obtenus par les autres, sont à hauteur de 40 %, de bas niveau, ou à durée limitée ou à temps partiel, quelques fois les deux ou les trois à la fois. Les salaires sont faibles et l'insatisfaction pousse beaucoup de jeunes occupés à chercher un autre emploi. Leur principal employeur est le secteur du commerce, souvent porte d'entrée vers le monde du travail.
Voir plus Voir moins

société
L’emploi des jeunes
Beaucoup d’emplois
L’insertion professionnelle des jeunes est difficile. Près d’un sur
deux est au chômage. Les emplois obtenus par les autres, sont à
hauteur de 40 %, de bas niveau, ou à durée limitée ou à temps
partiel, quelques fois les deux ou les trois à la fois. Les salaires
sont faibles et l’insatisfaction pousse beaucoup de jeunes
occupés à chercher un autre emploi. Leur principal employeur est
le secteur du commerce, souvent porte d’entrée vers le monde du
travail.
u deuxième trimestre 2004, envi- d’autres secteurs. On peut imaginer que Statut des jeunes salariés
ron 43 000 jeunes de 16 à 29 ans l’emploi dans le commerce constitue pour en entrepriseAont un emploi, ils sont un peu eux une étape transitoire, la cible véri-
plus nombreux que les chômeurs du table étant ailleurs.
dont
même âge. Parmi ces jeunes au travail,
ENSEMBLE à tempsDans le secteur marchand les emplois à39 000 sont salariés, dont les deux tiers complettemps complet occupés par les jeunestravaillent dans le secteur marchand. Ce
sont pour plus des trois quarts de niveausont donc bien les entreprises qui embau-
CDI 17 400 15 200“employé et ouvrier”. Seuls 3 % sont dechent les jeunes. Seulement 15 % d’entre
niveau “cadre supérieur” et 15 % deeux ont un emploi stable dans la fonc-
CDD 5 800 4 300 “profession intermédiaire”. Plustion publique et 11 % ont un contrat aidé
de la moitié des embauches de jeunes aude type CES, CEC ou CIA.
emplois aidés 1 400 900niveau des cadres supérieurs et profes-
Le commerce est le premier employeur sions intermédiaires ont lieu dans le sec-
apprentis 1100 850des jeunes alors que pour l’ensemble des teur des services aux entreprises et du
salariés c’est l’administration. On peut commerce.
intérim 700 450s’interroger sur cet effet de bascule du
L’insertion des jeunes femmes est pluscommerce à l’administration avec l’âge
difficile que celle des hommes. Un tiers TOTAL 26 400 21 700des salariés. Cela ne vient pas d’une ten-
seulement des actifs occupés de moinsdance récente à la croissance de l’emploi
de trente ans sont des femmes. Elles nedans le commerce puisqu’il progresse au Source : Insee, enquête emploi 2004.sont majoritaires que dans deux secteurs :même rythme que l’ensemble du secteur
les services financiers et la santé/actionmarchand. Par contre cela peut être à sachant que, s’il ne donne pas satisfac-
sociale. Quant aux hommes travaillant àrapprocher d’une croissance plus lente tion, ils pourront en retrouver un autre
temps complet, ils sont employés essen-de l’emploi dans les administrations. Les sans trop de difficulté.
tiellement dans le commerce, la cons-recrutements y ont en effet été peu nom-
truction, les services aux entreprises et Les jeunes réunionnais semblent payerbreux au cours des dernières années,
l’industrie. À noter qu’ils sont plus nom- cher leur statut de derniers arrivés sur leexcepté dans l’éducation et la santé. Il
breux que les femmes dans les emplois àest possible aussi que le commerce soit marché de l’emploi. Ils sont en effet à
temps complet des services aux particu-plus facile d’accès pour les jeunes que plus de 35 % en contrat à durée déter-
liers. minée (CDD) ou emploi aidé, contre
20 % pour l’ensemble de la population
Les jeunes ayant un emploi en 2004 occupée. Dans les entreprises, un jeuneEmploi précaire et
sur cinq à temps complet est en contrat àtemps partielà leur compte aide familial -durée déterminée, deux fois plus fré(6 %) (3 %)
quemment que l’ensemble des salariés àchez un particulier
La durée limitée des périodes(4 %) temps complet.
emplois aidés d’emploi est l’un des effets
du public Plus souvent en emploi précaire, les jeu-parmi les plus caractéristiques
(11 %)
nes sont également nombreux à exercerde l’existence d’une impor-
à temps partiel. Parmi les jeunes salariéstante file d’attente. Celle-ci
fonction publique en entreprise est générée par la pression 23 % sont à temps partiel, contre 21 %
(15 %) (61 %)
pour l’ensemble des salariés. L’écart estdémographique qui produit
surtout sensible dans les collectivitésSource : Insee, enquête emploi 2004. ses effets sur un marché du
locales, où près de la moitié des jeunestravail cependant dynamique.
Cela permet aux employeurs sont à temps partiel. Dans le secteur du43 000 jeunes ont un emploi en 2004, parmi eux
39 000 sont salariés, dont les 2/3 en entreprise. commerce, fortement occupé par les jeu-d’embaucher un salarié en
économie mars 20062
DELAREUNIONsociété
précaires et faibles salaires
Salaire net mensuel des jeunes travaillant à temps complet plet dans les secteurs marchands sont
dans le secteur marchand en 2003 (hors emplois aidés) très concentrés : plus de 80 % sont infé-
rieurs à 1 400€, c’est-à- dire à peu près
à un Smic et demi. En dehors du secteurmoins de de 1 000 de 1 400 plus de
en % Ensemble des activités financières dans lequel la1 000€ à 1 399€ à 2 299€ 2 300€
moitié des jeunes ont un salaire net situé
Activités financières 10,9 38,2 46,8 4,1 100 entre 1 399 et 2 300€, tous les autres se
concentrent autour de 1 000 €.
Services aux entreprises 25,3 54,7 17,2 2,8 100
L’industrie, la construction, les trans-
ports ou les services aux entreprises sontTransports 30,6 49,0 17,0 3,4 100
au-dessus, l’agriculture, les services aux
Activités immobilières 32,3 41,7 19,9 6,2 100 particuliers sont au-dessous. Globale-
ment ce sont donc des salaires relative-
Autres 36,8 30,6 27,2 5,3 100
ment modestes. Pour les jeunes les
écarts de salaires selon la catégories pro-Construction 42,0 46,9 9,4 1,7 100
fessionnelle sont moins importants que
Industrie, énergie 45,0 41,8 11,6 1,6 100 pour l’ensemble des salariés. Le salaire
annuel médian d’un cadre supérieur de
Commerce 47,3 39,7 10,1 2,8 100
moins de 30 ans atteint 25 000€, tandis
Services aux particuliers 58,3 35,8 4,9 1,0 100 que celui d’un ouvrier ou d’un employé
est de 12 000€. L’écart est donc de un à
Agriculture, sylviculture et pêche 62,1 29,0 7,7 1,1 100 deux alors qu’il est de un à trois pour
l’ensemble des salariés.TOTAL secteurs marchands 40,7 42,7 13,9 2,6 100
Les contrats précaires, le travail à temps
Source : Insee, Dads 2003. partiel, les faibles salaires, tout cela
explique le grand nombre de jeunes
nes, la proportion de temps partiel atteint occupés qui recherchent un autre emploi.employés à temps partiel par les collecti-
30 % des postes. Cela confirme sans Ils sont 22 % dans ce cas, c’est très lar-vités locales, le plus souvent en emploi
doute son rôle de “premier emploi provi- gement supérieur au pourcentage relatifaidé, ce sont même plus de 40 % qui
soire” pour les jeunes. à l’ensemble de la population occupéesouhaiteraient travailler plus.
qui n’est que de 11 %. Leurs chances
On peut ajouter que plus de la moitié des
d’insertion professionnelle dépendent de
emplois à temps partiel correspond à des La moitié des salaires leurs choix individuels et surtout de
CDD et que le temps partiel est subi
l’évolution du contexte global. Uneinférieurs à 1 000€
dans 15 % des cas. Parmi les jeunes
amélioration véritable de la situation des
jeunes ne peut passer que par une aug-Les salaires des jeunes
Répartition par secteurs d’activité (en %) mentation importante de l’activité éco-sont moins élevés que
nomique, marchande ou non, seule sus-ceux de l’ensemble des
ceptible d’induire de véritables perspecti-Commerce actifs. Cela tient souvent
ves d’emploi.au manque d’anciennetéÉducation, santé, action sociale
et d’expérience, mais pas
Admin. et activités associatives Bruno BALLY
seulement. Dans le sec-
et Jean-Yves ROCHOUXServices aux entreprises
teur marchand, plus de aux particuliers
40 % des jeunes ont un
Construction salaire inférieur à 1 000€,
Industrie, énergie somme correspondant sen-
Transports siblement à un Smic net.
Act. financières et immobilières Certains ont donc bien du Les auteurs-mal à atteindre ce miniAgriculture et pêche
mum socio-économique0% 5% 10% 25%15% 20% 30% Bruno BALLY est chargé des études suret du fait du travail à
salariés jeunes ensemble des salariés l’emploi à la direction régionale de Latemps partiel près de 20 %
Réunion.ont un salaire inférieur à
Source : Insee, enquête emploi 2004.
900€. Jean-Yves ROCHOUX est économiste à
l’Université de La Réunion (CERESUR-
Les salaires nets des jeu-Le commerce emploie beaucoup plus de jeunes que les
Cra-Céreq).autres secteurs. nes exerçant à temps com-
économiemars 2006 3
DELAREUNION

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin