Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'emploi reste mal orienté en Franche-Comté en 2005

De
4 pages
En 2005, la Franche-Comté ne participe pas à la reprise de l'emploi constatée en France métropolitaine. La baisse de l'emploi salarié n'est pas compensée par la progression des effectifs non salariés. En un an, la région perd près de 1 400 postes. Le secteur industriel est particulièrement touché. Le Territoire de Belfort enregistre les plus fortes pertes d'emploi. Le Jura et la Haute-Saône sont également déficitaires. Seul le Doubs affiche un solde positif en 2005.
Voir plus Voir moins
En France métropolitaine, lemploi total progresse de 0,6% en 2005, après une
IENTÉ 2005
LEMPLOiRESTEMALOR ENfRANCHE-COMTÉEN
Nº 39 - Octobre 2007
En 2005, la Franche-Comté ne participe pas à la reprise de lemploi constatée en France métropolitaine. La baisse de lemploi salarié nest pas compensée par la progression des effectifs non salariés. En un an, la région perd près de 1 400 postes. Le secteur industriel est particulièrement touché. Le Territoire de Belfort enregistre les plus fortes pertes demploi. Le Jura et la Haute-Saône sont également déficitaires. Seul le Doubs affiche un solde positif en 2005.
hausse de 0,4% en 2004. Le secteur de la construction enregistre la plus forte crois-sance (+4,0%), soit plus de 60 000 emplois créés en un an. Dans le tertiaire, laug-mentation de lemploi dans
les services (+1,3%) sajoute à celle plus modérée dans le commerce (+0,4%). En re-vanche, les effectifs indus-triels continuent de baisser pour la cinquième année consécutive ( 2,1%). En 2005, lemploi total croît dans la majorité des régions de métropole.Seules six ré-
g i o n s d o n t l a Fr a n c h e -Comté enregistre un recul de lemploi.
Pour la troisième année con-sécutive, lemploi total dimi-nue en Franche-Comté. Avec
1 400 emplois perdus en un an, soit une baisse de 0,3%, la Franche-Comté se place ainsi au 21erang des régions françaises, juste devant la Lorraine.
Le repli de lemploi salarié ( 0,4%) nest pas compensé par la progression des effec-tifs non salariés (+1,0%), liée au dynamisme de la création dentreprises.
Plus de non salariés, moins de salariés
Emploi salarié Emploi non salarié Évolution sur Effectifs 2005/2004 Évolution sur 2005(en%)Ef2f0ec0ti5fs20(0e5n/2%0)04 Agriculture 5 337 +2,7 11 125  2,6 Industrie 107 090  3,6 3 604 +2,8 Construction 23 798 +2,9 4 468 +6,5 Commerce 45 601 +0,2 6 426  0,8 Services 229 353 +0,6 13 589 +2,7 Total 411 179  0,4 39 212 +1,0 Source : INSEE - Estimations d'emploi (données 2005 provisoires)
E Effecti 2005 16 4 110 6 28 2 52 0 242 9 450 3
mploi total fsÉv2o0l0u5t/i2o0n0s4ur (en %) 62  1,0 94  3,4 66  3,5 27 0,0 42  0,7 91 0,3
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin