Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'emploi salarié stimulé dans les nouvelles entreprises limousines

De
2 pages

Evolution de l'emploi dans les entreprises créées au premier trimestre 1994. Proportion d'entreprises survivantes en pourcentage. Taux de survie à cinq ans, taux de survie à cinq ans selon le secteur en pourcentage.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Signaler un abus

a généré une augmentation de
près de 30 % des emplois salariés,L'emploi salarié
un des taux les plus élevés du pays
avec celui de la Franche-Comté.stimulé dans les
Les créations dynamisent donc
l'emploi, et plus particulièrementnouvelles entreprises
les reprises. On observe dans ceslimousines dernières une augmentation de
40 % des emplois salariés, le taux
le plus élevé de France.
Des nouvelles
entreprises
dynamiques
Les créations d'entreprises indui-
Les créations d'entreprises sont sent donc des créations d'emplois,Maryse Aguer
primordiales dans le bon fonction- sans doute parce que les nouvel-
nement d'une économie dans la les entreprises résistent mieux en
mesure où elles correspondent au Limousin. En effet, plus de 55 %
renouvellement régulier du tissu des entreprises créées au premier
productif. L'impact sur l'emploi semestre 1994 ont fêté leur cin-
est important. En Limousin, parmi quième anniversaire. Pour la
les entreprises créées au premier France entière, on en compteLes entreprises
trimestre 1994 et survivantes cinq 46 %. La région Limousin se classelimousines créées au
ans après, un tiers (32 %) ont con- ainsi au premier rang des régionspremier semestre 1994
nu une hausse de l'emploi total, françaises avec un taux de survieont fait évoluer très
plus de la moitié (52 %) une sta- à cinq ans de 55 %, devant la Bre-
favorablement l'emploi, bilité, et 16 % une baisse. Ces en- tagne (54 %), l'Auvergne et l'Al-
et surtout l'emploi treprises pérennes comprenaient
salarié. La région est cinq ans plus tôt près de 1 200 em- AUGMENTATION DE L'EMPLOI SALARIÉ
la mieux placée pour le plois dont trois quarts dans les en-
2 000 salariéstaux de survie à cinq treprises créées par reprise. Elles
non salariés
ont créé 560 emplois, au bénéficeans de ces entreprises.
1 500quasi-exclusif de l'emploi salarié.Le profil du créateur et
Ces créations d'emplois s'équili-la qualité du projet
1 000brent avec les pertes d'emploisinfluent fortement sur
liées aux disparitions des entre-la pérennité de
500prises de la même génération.
1994 1997 1999l'entreprise. Ainsi, l'ensemble des entreprises Évolution de l'emploi dans les entreprises
créées au premier trimestre 1994
source : Insee - enquête SINE 1994créées au premier trimestre 1994
4 r insee limousin
emploisace (53 %). Les régions les survie à cinq ans de près de 73 %.
DES RÉUSSITES INÉGALES
plus tertiairisées ont les plus La construction et les services
100 faibles taux de survie. aux particuliers bénéficient d'un
90
En Limousin comme en taux de pérennité de plus de 65 %.
80
France, les chances de réus- Les créateurs ou repreneurs y ont
70
site sont très variables et plus souvent profité de l'expé-60
50 très inégales selon l'origine : rience professionnelle acquise
créations par reprise en Limousin
créations par reprise en France40 création pure ou création précédemment dans le même sec-créations nouvelles en Limousin
créations nouvelles en France
30 par reprise. Ces dernières teur ou dans un secteur proche.
taux à 1 an taux à 2 ans taux à 3 ans taux à 4 ans taux à 5 ans
Proportion d'entreprises survivantes (en %) sont toujours avantagées Finalement, la plupart des créa-
source : Insee - enquête SINE 1994
avec un taux de survie à cinq teurs de 1994 dont l'entreprise est
ans supérieur de vingt et un encore active en 1999 ne sem-
points aux créations pures blent pas regretter leur choix.PREMIER : LE LIMOUSIN
dans la région : 47 % pour les 45 % d'entre eux se déclarent
49,2 créations pures, 68 % pour beaucoup ou totalement satisfaits
les créations par reprise, de la création de leur entreprise,48,1
47,7
contre respectivement 41 % 37 % se déclarent « un peu » sa-52,7 48,7
41,0 49,1 52,9 et 59 % au niveau national. tisfaits et seulement 18 % ont une53,8
52,1 Le repreneur profite des ré- opinion négative.51,2
51,6 52,2
seaux de clients et de four-
51,1 nisseurs et de l'expérience
55,254
53,0 46,2
52 accumulée.
49
49,3 Méthodologie :
Taxis et
48,3 38,9
42,4 boulangeries Le système d'information sur les
nouvelles entreprises (SINE), mismieux placés
49,8 en place en collaboration entre
l'INSEE et l'Agence nationale pourSuivant le secteur d'activité,Taux de survie à cinq ans (en %)
source : Insee - enquête SINE 1994 la création d'entreprise, a pourla survie de l'entreprise sera
objectif de suivre durant leurs cinq
plus ou moins aisée. premières années d'existence une
génération d'entreprisesEn Limousin, plus
TRANSPORTS ET INDUSTRIES AGRICOLES nouvellement créées. La première
ET ALIMENTAIRES SONT DES SECTEURS PORTEURS des trois quarts des
phase de ce dispositif a consisté à
entreprises de trans-Transports interroger en septembre 1994 un
Industries agricoles échantillon d'entreprises créées auports ont survécu
et alimentaires er1 semestre 1994. En septembre
Construction cinq ans. Ce sont es-
1997 puis en septembre 1999, les
Autres services sentiellement des entreprises toujours actives ont été
Commerce et réparations interrogées. En Limousin, celataxis. Les boulangers
Immobilier, location et Limousin
concerne la totalité des nouvellesservices aux entreprises France et les pâtissiers per-
Industrie entreprises.
mettent au secteurHôtels-cafés-restaurants Une autre génération d'entreprises,
30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 celles créées en 1998, faitagroalimentaire d'at-
Taux de survie à cinq ans selon le secteur (en %) également l'objet d'une enquête.
source : Insee - enquête SINE 1994 teindre un taux de
insee limousin r 5

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin