Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'espace rural aquitain garde population et emplois

De
4 pages
L'occupation de l'espace rural se modifie, la campagne n'est pas seulement habitée par des agriculteurs. En Aquitaine, l'espace à dominante rurale défini en 1999 couvre 70 % du territoire régional. Trois aquitains sur dix y résident et un sur quatre y travaille. En une décennie, l'étalement urbain a conquis plus de 200 communes, essentiellement situées dans l'espace rural « isolé », mais l'espace rural s'étend encore sur 1 506 communes. Entre 1990 et 1999, la population y est en légère hausse et les emplois s'y maintiennent. La part des personnes âgées est plus forte qu'en milieu urbain.
Voir plus Voir moins
L EQ U A T R EP A G E S I N S E EA Q U I T A I N E L’ESPACERURALAQUITAIN GARDE POPULATION ET EMPLOIS
L’occupation de l’espace rural se modifie, la campagne n’est pas seulement habitée par des agriculteurs. En Aquitaine, l’espace à dominante rurale défini en 1999 couvre 70 % du territoire régional. Trois aquitains sur dix y résident et un sur quatre y travaille. En une décennie, l’étalement urbain a conquis plus de 200 communes, essentiellement situées dans l’espace rural “isolé”, mais l’espace rural s’étend encore sur 1 506 communes. Entre 1990 et 1999,la population y est en légère hausse et les emplois s’y maintiennent. La part des personnes âgées est plus forte qu’en milieu urbain.
En 1999, 875 000 aquitains vivent en milieu rural, soit 30 % de la population totale (contre 22 % en France hors région parisienne), cela représente 7 points de moins qu'en 1990. Cette diminution, supérieure de deux points à la moyenne française est due non pas à un exode rural massif, mais à l'étalement de l'espace urbain qui, en dix ans, s’est
étendu sur 246 communes de l'espace à dominante rurale en concédant seulement 5 communes en retour, une dans chacun des départements. Du fait de la concentration du potentiel économique régional en Gironde et dans les PyrénéesAtlantiques, ce phénomène d'urbanisation touche surtoutl'espace à dominante rurale de ces départements. Entre 1990 et 1999, l’espace rural a perdu trois communes sur dix en Gironde et deux sur dix dans lesPyrénéesAtlantiques.
Un territoire rétréci, une population qui croît
Cette urbanisation de l’espace se conjugue néanmoins à une augmentation de 0,8 % sur la décennie dela population pour les 1 506 communes de l'espace rural en 1999. Il s’agit d’une croissance globale, mais non homogène : l'augmentation de la population des communes rurales girondines et landaises compense les pertes observées dans les trois autres départements. Pourtant, fait commun aux cinq départements, entre 1990 et 1999, le nombre de personnes s'établissant dans l'espace à dominante rurale (délimité en 1999) est supérieur au nombre de personnes le quittant. Cette différence est faible dans le LotetGaronne malgré l’arrivée massive de nouveaux habitants, mais est élevée dans les quatre autres départements, en particulier pour les Landes et la Dordogne. Ainsi, dans l'espace rural, le nombre d'installations nettes représente 4 % de la population totale en 1999, soit 0,4 point de plus qu'en milieu urbain.
L'espace rural aquitain Population Emploi* Nombre de Population Solde19901999 EmploiÉvolution 19901999 communes 1999 1999 Absolu En% AbsolueEn % Pôles d'emploi ruraux . . . . . . . . . . . . . . .114 272217 1907 0,7119 7954 5243,9 Couronnes des pôles d'emplois ruraux . .38 12915 3062,4 1957 33914,7 Autres communes de l'espace à dominante rurale . . . . . . . . . . . . . . . . .1 354590 0354 4040,8 168605 4438 2,6 Ensemble .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 506875 1676 6170,8 290357 2530,1 Source : Insee  Recensements de la population 1990 et 1999 INSEE *Les variables utilisées pour l'emploi sont : nombre d'actifs occupés (lieu de travail) en 1999 et en 1990. AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES