Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le vieillissement des actifs : un défi pour le renouvellement de certaines professions en Lorraine

De
4 pages
Certaines professions sont plus exposées que d'autres aux effets du vieillissement des actifs de la génération du "baby-boom". Les cadres de l'administration, et tout particulièrement les enseignants, les métiers de la banque et de l'assurance, mais aussi les techniciens de la mécanique, des industries de process et du BTP pourraient aussi connaître en Lorraine des difficultés de renouvellement les plus intenses et les plus précoces.
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/lorraine
°
9N Le vieillissement des actifs :

Certaines professions sont plus exposées que d’autres aux effets du
vieillissement des actifs de la génération du «baby-boom». Les cadres
de l’administration, et tout particulièrement les enseignants, les métiers
de la banque et de l’assurance, mais aussi les techniciens de la mécanique,
des industries de process et du BTP pourraient ainsi connaître en Lorraine
les difficultés de renouvellement les plus intenses et les plus précoces.
E n Lorraine comme dans l’ensemble de Une région
la France, le vieillissement des générations du encore relativement jeune
baby-boom pose de multiples problèmes, qui
La Lorraine reste une région où les actifsvont du maintien d’actifs plus âgés sur les pos-
sont plus jeunes que la moyenne française.tes de travail au remplacement de ceux-ci
Les actifs de plus de 55 ans sont en particu-après leur départ en retraite. En effet, d’une
lier fortement sous-représentés en Lorraine.part, ces générations plus nombreuses vont
À la jeunesse de la population lorrainemultiplier le nombre des fins d’activité, d’autre
s’ajoute l’effet des préretraites plus nombreu-part les les plus jeunes ne sont
ses dans la région, cet effet s’épuisant pro-pas en nombre suffisant pour assurer le re-
Ce "4 pages" est issu gressivement. La Lorraine se rapprochenouvellement des actifs.
d'un partenariat avec
lentement de la moyenne française.le Conseil Économique
Les actifs nés en 1945 sont ainsi 1,5 fois pluset Social de Lorraine
nombreux que ceux nés l'année précédente.
Des actifs âgés et vieillissants
À cet égard, la capacité à attirer et à retenir Les métiers pour lesquels la proportion des
les jeunes actifs est sans doute un enjeu es- actifs de plus de 50 ans est forte et en aug-
sentiel pour limiter l’impact du vieillissement. mentation entre 1990 et 1999 devraient
La fracture du baby-boom
1990 1999
En % Moins 50 ans Moins 50 ans
de 30 ans et plus de 30 ans et plus
Meurthe-et-Moselle 28,8 16,0 23,0 19,6
Meuse 29,0 17,4 22,6 19,6
Moselle 31,9 13,4 23,8 16,9
Vosges 28,5 18,9 22,2 20,6
Lorraine 30,1 15,5 23,2 18,6
France 27,5 18,5 22,3 20,8
Source : Insee, Recensements de la population
Vconnaître les problèmes les plus
Trois groupes en vieillissementaigus liés au vieillissement plus
précoce.
évolution de la part des plus de 50 ans (1990-1999) en points
Groupe 1Près des deux tiers des emplois de 15
ces métiers sont constitués par
13les catégories A et B de la fonction
publique et par les enseignants. Net
11
vieillissement Groupe 3Malgré la forte croissance de l’em-
des enseignantsploi dans ces métiers entre 1990
9
lorrainset 1999 en Lorraine, la part des
7plus jeunes s’est au mieux stabi-
lisée. La progression de l’emploi
5 Groupe 2devrait cependant se ralentir.
3Plus d’un quart des techniciens et
agents de maîtrise (TAM)des in-
1
dustries de process ont plus de 50
ans en 1999, contre seulement -1
14% en 1990. Ils sont plus de
-312 000 en Lorraine, surtout pré-
part des plus de 50 ans en 1999 ( en %)sentsdansla métallurgie,la
-5
5 25chimie-caoutchouc et l’énergie. Le 10 15 20 30 35 40
vieillissement est particulièrement
Source : Insee, Recensements de la population 1990 et 1999
net dans la métallurgie : près de
70% des TAM de ce secteur
avaient plus de 45 ans en 1999. Part des plus de 50 ans
Ces métiers ont connu une expan-
Part ÉvolutionFamille professionnelle * Effectifssion de 10% entre 1990 et 1999.
en 1999 1990-1999Les gains de productivité enregis-
(%) (en points)
trés dans ces secteurs limiteront
cependant les recrutements. Groupe âgé et vieillissant (1)
45 847 30 13Enseignants
Trois métiers tertiaires qualifiés se-
12 640 27 12Techniciens AM processront également fortement touchés
Fonction publique catégorie A 12 086 30 11par le papy-boom. Les cadres de la
Employés des services divers 3 467 27 10banque et des assurances (4 600
4 625 32 9emplois en Lorraine en 1999)étaient Cadres banque et assurances
âgés de plus de 50 ans pour près 11 756 26 8Médecins et assimilés
d’un tiers d’entre eux. L’emploi a 13 740 25 8Fonction publique catégorie B
légèrement progressé dans ce mé- 7 088 29 7Cadres administratifs
tier entre 1990 et 1999. Cette fa- 8 091 26 6 commerciaux
mille professionnelle est celle où
Groupe âgé sans vieillissement (2)
les emplois sont les plus concen-
5 622 32 3Patrons hôtel-café-restauranttrés sur des classes d’âge élevées.
2 217 28 3Techniciens AM des industries légères
La Lorraine compte un peu plus 4 798 24 2Ouvriers qualifiés textile et cuir
de 7 000 cadres administratifs.
7 799 35 1Employés de maison
Près de 30% d’entre eux avaient
6 246 26 1Cadres BTP
plus de 50 ans en 1999. Les ef-
6 610 38 1Dirigeants entreprises
fectifs des cadres administratifs
Ingénieurs, cadres tech. industrie 4 478 25 0sont en légère baisse entre 1990
Agents entretien 50 567 24 0et 1999. La concentration de ces
emplois est très forte sur la Groupe moins âgé mais vieillissant (3)
tranche d’âge 45-60 ans. Il est 10 242 16 9Employés, techniciens banque
cependant possible, pour ces
31 510 21 9Fonction publique catégorie C
deux classes, que les processus
7 231 18 8Employés, techniciens assurances
de promotion interne expliquent
6 139 19 7Ouvriers qualifiés formage métal
en partie cette surreprésentation
5 668 20 6 non qualifiés textile et cuirdes âges les plus élevés. La forte
9 446 21 6Techniciens AM en mécaniqueprogression de la part des plus de
Professions paramédicales 9 650 16 750 ans, alors même que les effec-
Techniciens BTP 4 916 20 7tifs sont relativement stables, in-
dique cependant une tendance au * dont les effectifs sont supérieurs à 2 000 actifs.
2vieillissement et ces deux familles revanche de moins en moins nom- tuer. Au contraire, les effectifs
professionnelles pourraient breux. La croissance de l’emploi des patrons d’hôtel-café-restau-
connaître des besoins de renou- est importante (+4% en Lorraine rant sont en forte réduction. Il en
vellement, malgré le faible dyna- entre 1990 et 1999) et la demande est de même des cadres du BTP.
misme des effectifs. devrait augmenter, en raison du Profil par âge Lesingénieursetcadrestechni-
vieillissement de la population. LeLes cadres commerciaux, en re- stable chez ques de l’industrie présentent un
renouvellement pourrait poser desvanche, sont mieux répartis sur les ingénieurs profil par âge très stable, avec
difficultés.les différentes tranches d’âge. Si de l'industrie une légère croissance des effec-
les plus de 50 ans sont quasi- La famille professionnelle des tifs associée à un vieillissement
ment aussi nombreux que dans employés des services divers peu prononcé. La faible évolution
les familles précédentes, la classe (stations-services, teinturiers, blan- de la part des plus de 50 ans
des 40-50 ans est en proportion chisseurs, …), avec 3 500 em- chez les ouvriers du textile dénote
moindre, et les jeunes un peu plus plois, a connu une forte au contraire un métier peu dyna-
nombreux. Le potentiel de recru- croissance entre 1990 et 1999 mique, dans un secteur en difficul-
tement sera limité si la baisse des (+30%). Cette croissance de té depuis longtemps où les
effectifs enregistrée entre 1990 l’emploi s’est faite en partie par départs à la retraite ne sont pas
et 1999 se poursuit. l’arrivée de travailleurs déjà intégralement remplacés.
âgés,alors quelenombredeLesconducteursd’enginsdetrac- La famille professionnelle la plus
jeunes est en diminution.tion et de levage et les conduc- nombreuse (50 600 emplois) dans
teurs d’engins BTP,qui Les 1 600 techniciens et cadres ce groupe est constituée des
représentent chacun 2 000 em- de l’agriculture, dont près d’un agents d’entretien. Ce métier a
plois, présentent des profils assez quart ont plus de 50 ans, consti- gagné plus de 7 000 emplois en
proches. Dans les deux cas, il s’a- tuent la dernière famille profes- 10 ans, soit une progression de
git de métiers qui perdent des em- sionnelle de ce groupe le plus 13%. Cette croissance s’est faite
plois entre 1990 et 1999, avec concerné par le papy-boom. dans les âges médians, ce qui
une concentration relativement im- rend le métier moins concerné à
portante des emplois vers 40-55 court terme par le papy-boom.Des actifs âgés
ans. Les tensions sur le marché mais avec
du travail semblent vives pour ces Des actifs plus jeunesun vieillissement limité
deux métiers. En effet le nombre
mais vieillissants
d’offres de travail enregistrées à Un deuxième groupe comprend
l’ANPE est souvent supérieur au des métiers où la part des plus de Au contraire du groupe précédent,
nombre de demandes d’emploi 50 ans est importante, mais où un troisième groupe rassemble une
pour les années récentes. celle-ci n’a pas subi d’évolution série de familles professionnelles
forte entre 1990 et 1999. Il s’agit pour lesquelles la proportion de plusLes 11 800 médecins lorrains
souvent de professions plus âgées de 50 ans n’est pas, en 1999,présentent également un profil en
que la moyenne "par la force des forte. Cependant, cette proportion avieillissement rapide, comme en
choses" auxquelles on accède avec vivement augmenté entre 1990 etFrance. La proportion des plus de
l'expérience. 1999. Il s’agit donc de métiers où50 ans est passée de 18% en
pourraient se poser dans un1990 à 26% en 1999 (28% en Le nombre de dirigeants d’entre-
deuxième temps des problèmes liés
France). En Lorraine comme en prises a fortement progressé
au vieillissement des actifs. CertainsFrance, environ 40% des méde- entre 1990 et 1999, en particu-
métiersdecegroupesontprochescins étaient dans la tranche d’âge lier ceux âgés de 45 à 55 ans.
de ceux du premier groupe («en vieil-40-50 ans en 1999. Les méde- Les difficultés de reprises d’entre-
lissement rapide»).Onyretrouveainsicins de moins de 40 ans sont en prises pourraient donc s’accen-
la catégorie C de la fonction pu-
blique, les employés et techniciens
Des métiers plus jeunes des banques et des assurances,
Certains métierssont plusjeunesque la moyenne. Ceux-ci sont définis par une ainsi que les professions paramédi-
proportion plus importante d’emplois de moins de 30 ans. Ils se distinguent entre cales, les techniciens du BTP et les
eux selon qu’ils sont «porteurs» (croissance des effectifs) ou en contraire en dé-
ouvriers du formage du métal.
clin. Pour être plus jeunes que la moyenne, l’ensemble de ces métiers n’échap-
pent cependant pas au vieillissement de leurs actifs. Le groupe des métiers
jeunes et porteurs comprend des métiers plutôt orientés vers les services et le
Des secteurs d’activitécommerce. On trouve ainsi dans ce groupe les informaticiens, les comptables, les
coiffeurs, les caissiers de libre-service, les professions des arts, les profession- très exposés
nels de l’action sociale, les employés de l’hôtellerie et les cuisiniers. De même, les
Trois types d’activités sont princi-militaires, en lien avec la professionnalisation de l’armée, sont classés dans ce
groupe. Enfin, quelques métiers industriels sont présents : les ouvriers de l’électri- palement concernés par le vieillis-
cité et de l’électronique et les ouvriers de l’enlèvement du métal. sement des actifs. Les secteurs
Les métiers jeunes en perte de vitesse regroupent principalement des ouvriers non industriels historiques lorrains,
qualifiés, du bâtiment, de la mécanique, du process et de la manutention. On y trouve qui ont traversé de fortes difficul-
également les vendeurs, les secrétaires et les bouchers, charcutiers, boulangers.
tés, ont peu recruté ces derniè-
3Savoir plus :
L’est de la Moselle plus jeune
Position des zones d'emploi lorraines parmi les zones d'emploi françaises
- «Population active : baisse possible
27 Part des plus de 50 ans (%)
dès 2006» - INSEE Lorraine - Éco-
nomie Lorraine N° 228 - Sept.
2003
25
- «La Lorraine face à son avenir» -
INSEE Lorraine - 2003 - 184 p.
23
- «Les projections de population ac-
Vosges de l'Ouest
tive 2003-2050» - INSEE Résultats
Nancy
Moyenne FranceSociété N° 13 - Août 2003
EpinalLongwy
21
Meuse du Nord
Bar-le-Duc
Thionville- «Les travailleurs âgés et l’emploi» - Remiremont-Gérardmer
LunévilleINSEE - Économie et statistique Saint-Dié
N° 368 - Avril 2004
19 Briey
Commercy
Metz- «Dossier : l’effet Papy-boom : le
Toul
nouveau bug de 2005-2010 ?» -
OREFQ Lorraine (Observatoire régio- 17
Sarrebourg
nal de l’emploi, de la formation et
Bassin Houiller
des qualifications) - In : Objectif for- Sarreguemines
mation en Lorraine - INFFOLOR -
15
N° 33 - Nov. 2003
Note de lecture : ce graphique indique la position des zones d'emploi lorraines parmi
les zones d'emploi françaises, classées suivant la part des plus de 50 ans dans l'emploi.
- Site Internet : www.insee.fr
Source : Insee, Recensement de la population 1999
res années. Ainsi l’industrie desVosgesdel’Ouest,plusru-
textile, l’habillement-cuir et la mé- rale, compte une proportion de
tallurgie comptent une forte pro- plus de 50 ans supérieure. À
portion d’actifs de plus de 40 Nancy, cette proportion est iden-
ans. L’emploi continue de dimi- tique à la moyenne. Les zones de
Ministère de l’Économie,
nuer,cequi pourrait limiterles Sarreguemines, du Bassin Houillerdes Finances et de l’Industrie
Insee besoins en main-d’œuvre liés aux et de Sarrebourg comptent parmi
Institut National de la Statistique départs. L’agriculture est égale- les plus jeunes de France. Sur la
et des Études Économiques ment dans ce cas. Les services période 1990-1999, ce sont les
Direction Régionale de Lorraine
publics comme les postes et télé- zones de Thionville, de Nancy et15, rue du Général Hulot
CS 54229 communication, l’éducation, la re- du Bassin Houiller qui ont enregis-
54042 NANCY CEDEX cherche et développement pour tré la plus forte progression de la
Tél :03 83 91 85 85
les plus de 50 ans et la santé, part des plus de 50 ans. Ces dif-
Fax :03 83 40 45 61
enregistrent également un vieillis- férences sont principalement lewww.insee.fr/lorraine
sement plus prononcé. Des va- reflet de la structure démogra-
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION gues de recrutement importantes phique de la population.
Jean-Paul FRANÇOIS
ont en effet eu lieu dans les an- Certaines spécificités économi-Directeur régional de l’Insee
nées 60-70. Les activités immobi- ques expliquent aussi une partie
COORDINATION RÉDACTIONNELLE lières et les activités financières des écarts entre zones. Ainsi la
Joël CREUSAT sont dans la même configuration. zone d’emploi de SarregueminesWilliam ROOS
Valérie GUILLEMET compte plus d’ouvriers non quali-
fiés de la mécanique et des pro-La Moselle
RESPONSABLE ÉDITORIAL ET
cess, où les plus de 50 ans sontplus épargnéeRELATIONS MÉDIAS
peu nombreux. À Sarrebourg, laJacqueline FINEL
Les zones d’emploi lorraines sont, présence importante de militaires,
dans l’ensemble, plus jeunes queRÉDACTRICE EN CHEF également plus jeunes, diminue
Agnès VERDIN la moyenne nationale. Seule celle sensiblement la proportion des
SECRÉTARIAT DE FABRICATION plus de 50 ans. À Nancy, la pré-
MISE EN PAGE - COMPOSITION sencedenombreuxenseignants
Note de méthodeMarie-Thérèse CAMPISTROUS
contribue au contraire à augmen-
Marie-Odile LAFONTAINE Pour cette étude, les emplois sont
ter la moyenne d’âge.
décrits en terme de familles profes-
ABONNEMENTS
sionnelles. La nomenclature des fa-
Myriam PUJOL
milles d’activité professionnelleCode SAGE : EL040940 Laurent AUZET
permet de rapprocher la nomencla-N° à la CPPAP AD 176
ISSN : 0293-9657 ture PCS de l’Insee et la nomencla-
© INSEE 2004 ture ROME de l’ANPE.
4

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin