Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Lemploi salarié marchand en 2009 : Forte baisse, avec un emploi sur cinq perdu dans la construction

De
2 pages
En 2009, l’emploi marchand à La Réunion recule de près de 3,3 % en glissement annuel. Le repli le plus important a eu lieu au premier trimestre 2009 où l’emploi a reculé de près de 3,4 %. La baisse s’est maintenue au deuxième trimestre (-0,7 %), avant un redressement au troisième (+0,7 %) et une stabilisation en fin d’année (+0,1 %). La construction a été le secteur le plus sévèrement touché. Avec une baisse pour chaque trimestre comprise entre 3 et 7 %, le nombre d’emplois dans le secteur de la construction chute de 18,7 % en 2009. Malgré une légère
Voir plus Voir moins

Informations Rapides Réunion

N°146 - JUIN 2010
Emploi


L’emploi salarié marchand en 2009
Forte baisse, avec un emploi sur cinq perdu dans la construction

En 2009, l’emploi marchand à La avoir reculé de 3 % au premier trimestre, augmente respectivement de 2,1 et
Réunion recule de près de 3,3 % en puis de 2,1 % au deuxième. Ce sont les 1,7 %. L’emploi dans le secteur du
glissement annuel. Le repli le plus secteurs de la métallurgie et de la transport résiste bien lui aussi (+2,5 %),
important a eu lieu au premier trimestre fabrication de produits en caoutchouc et notamment grâce à une hausse
2009 où l’emploi a reculé de près de en plastique qui sont les plus durement importante de l’emploi lors du deuxième
3,4 %. La baisse s’est maintenue au touchés avec une baisse annuelle d’un trimestre. Ce secteur amorce néanmoins
deuxième trimestre (-0,7 %), avant un peu plus de 16 % de leurs emplois. une nouvelle baisse au 4ème trimestre.
redressement au troisième (+0,7 %) et En 2009, l‘emploi dans le commerce L’emploi dansl’enseignement, la santé
une stabilisation en fin d’année (+0,1 %). diminue aussi de 1,6 % malgré une humaine et l’action sociale (hors
La construction a été le secteur le plus hausse, traditionnelle à cette période, de titulaires), progresse de 5,2 %.
sévèrement touché. Avec une baisse 1,3 % en fin d’année. Il avait lourdement En revanche, l’emploi dans les autres
pour chaque trimestre comprise entre 3 chuté de près de 3,2 % au premier activités de service a fortement chuté de
et 7 %, le nombre d’emplois dans le trimestre. près de 5,7 %. Le secteur associatif et
secteur de la construction chute de L’emploi dans les services marchands, dans une moindre mesure celui de
18,7 % en 2009. qui représente un peu plus de la moitié l’information et la communication ont été
Malgré une légère progression du de l’ensemble des emplois marchands, particulièrement touchés.
secteur agro alimentaire (+0,6 %), augmente en revanche de 1,3 %.

l’emploi dans le secteur de l’industrie L’emploi dans l’hébergement et la
diminue de 4,8 % durant l’année après restauration et les activités immobilières
Évolution de l’emploi salarié marchand
180
160
Ensemble
Industrie
140 Construction
Commerce
Services
120
100

Source : Bordereaux Urssaf-Traitement Insee Epure
Institut national de la statistique et des études économiques - Direction régionale de La Réunion
Parc technologique de Saint Denis - 10, rue Demarne - BP 13 - 97408 - SAINT-DENIS Cédex 9
Directeur de la publication : Pascal CHEVALIER - ISSN : 1766-5590
www.insee.fr/reunion - tél : 02 62 48 89 00 - fax : 02 62 48 89 89
1er trim. 07
2e trim. 07
3e trim. 07
4e trim. 07
1er trim. 08
2e trim. 08
3e trim. 08
4e trim 08
1er trim. 09
2e trim. 09
3e trim. 09
4e trim. 09
Indice- base 100 au 4ème trim 2003Évolution de l’emploi marchand
Glissement Poids en terme
er e e e e
1 trimestre 2009 2 trimestre 2009 3 trimestre 2009 4 trimestre 2009 annuel d’emplois au 4
2008/2009 trimestre 2009
Industrie -3,0% -2,1% 1,2% -0,9% -4,8% 12,2%
dont agroalimentaire -1,0% -3,6% 5,9% -0,5% 0,6% 4,3%
Construction -7,1% -3,1% -3,4% -6,5% -18,7% 13,2%
Commerce -3,2% -0,4% 0,7% 1,3%-1,6%24,2%

SERVICES MARCHANDS -2,4% 0,3% 1,9% 1,6% 1,3% 50,4%
dont :
Transports et entreposage -1,9% 4,1% 1,0% -0,6% 2,5% 6,6%
Hébergement et restauration -3,8% -0,7% 1,0% 5,9% 2,1% 4,9%
Information et communication 1,4% 1,0% -1,6% -3,0% 2,1%
Activités financières et d'assurance 1,4% 0,9% 1,0% 1,0% 4,3% 3,6%
Activités immobilières 0,4% 1,4% -1,4% 1,4% 1,7% 1,5%
Activités scientifiques et techniques ;
-4,5% -1,8% 2,3% 5,6% 1,4% 13,8%
services administratifs et de soutien
dont activités de services,
-5,7% -1,9% 1,6% 7,3% 0,9% 9,5%
administratifs et de soutien
Enseignement, santé humaine et action
1,2% 0,6% 1,8% 1,6% 5,2% 10,5%
sociale
Autres activités de services -4,5% -0,1% 3,9% -4,8% -5,7% 7,3%
ENSEMBLE -3,4% -0,7% 0,7% 0,1% -3,3% 100,0%
Source : Bordereaux Urssaf-Traitement Insee Epure



Méthodologie : mesurer les évolutions trimestrielles de l’emploi salarié marchand

Les emplois salariés font l’objet de déclarations sous forme de Bordereaux de Recouvrement des Cotisations (BRC). Ces Bordereaux sont adressés
par les employeurs aux Unions de Recouvrement de Sécurité Sociale et des Allocations Familiales (Urssaf), puis transmis trimestriellement à l’Insee.
Ils concernent les salariés soumis au régime général de sécurité sociale, à l’exception :
des apprentis dont les cotisations sont prises en charge par l’État ;
des emplois domestiques ;
des fonctionnaires de l’Etat.

Sur les données issues des BRC, une chaîne de traitement dite Epure (Extension du Projet Urssaf sur les Revenus et l’Emploi) est utilisée à La
Réunion depuis 2000. Le champ est restreint aux activités les mieux représentées. Sont exclus du champ Epure :
les établissements non marchands ;
l’agriculture ;
les caisses de congés payés ; ts de vente à domicile ;
les administrateurs d’immeubles ;
l’AFPA.

Finalement, le champ étudié “les établissements marchands de l’industrie, de la construction, du commerce et des services” représentait près de 57 %
des 192 000 emplois salariés de La Réunion à la fin 2004 (hors emplois domestiques et personnel militaire dépendant du Ministère de la Défense).

Les données brutes ne sont pas désaisonnalisées. Les résultats sont ici présentés selon la nouvelle Nomenclature Agrégée (NA) 2008, regroupement
de la nouvelle Nomenclature d’Activités Française (Naf) destiné à l’analyse économique.



La nouvelle nomenclature

Désormais, la nomenclature agrégée - NA 2008 - se substitue à la nomenclature économique de synthèse (Nes). La Nes associée à la Naf rév. 1
disparaît en tant que telle avec le passage à la Naf rév. 2. En effet cette nomenclature, strictement française, ne permettait pas de comparaisons
internationales.

L’industrie est composée de l’industrie extractive et manufacturière, ainsi que de la production et la distribution de l’électricité, de gaz, de vapeur et d’air
conditionné, la production de l’assainissement et la distribution de l’eau.
La construction comprend la promotion immobilière, la construction de bâtiment, les travaux de construction spécialisée et le génie civil.

Le commerce englobe le commerce de gros, de détail et les réparations d’automobiles et de motocycles.
La structure des services évolue également. Les services rendus principalement aux entreprises sont séparés entre « activités spécialisées,
scientifiques et techniques » et « activités de services administratifs et de soutien ».


Institut national de la statistique et des études économiques - Direction régionale de La Réunion
Parc technologique de Saint Denis - 10, rue Demarne - BP 13 - 97408 - SAINT-DENIS Cédex 9
Directeur de la publication : Pascal CHEVALIER - ISSN : 1766-5590
www.insee.fr/reunion - tél : 02 62 48 89 00 - fax : 02 62 48 89 89

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin