Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les indépendants

De
4 pages
On compte en France environ 2,3 millions de travailleurs indépendants, professions libérales, exploitants agricoles, patrons de l’industrie, du commerce et des services ou dirigeants de société. Cette population est très hétérogène, en termes de niveau de qualification, de taille d’entreprise ou encore de revenus. Ils ont gagné en moyenne 30 400 € en 2002 ; ce revenu annuel, qui peut également être composé de salaires, va de 14 000 € dans l’agriculture à 54 000 € dans les professions libérales et assimilées. C’est plus que ce que gagnent en moyenne les salariés ; cela s'explique notamment par leur âge et un temps de travail beaucoup plus important. Indépendants ou non-salariés Une population âgée, plutôt masculine Des profils très divers De multiples sources de revenus Des revenus sensibles au sexe et à l’âge Un revenu qui dépend beaucoup des caractéristiques de l’entreprise
Voir plus Voir moins

N° 1084 - JUIN 2006
Prix : 2,30€
Les indépendants
Franck Evain et Michel Amar, division Salaires et revenus d’activité, Insee
n compte en France environ Une population âgée,
plutôt masculine2,3 millions de travailleurs indé-Opendants, professions libéra-
Ces indépendants sont en moyenne nettement
les, exploitants agricoles, patrons de plus âgés que les salariés (45 ans contre
39 ans). En effet, ils ont généralement débutél’industrie, du commerce et des servi-
dans la vie active comme salariés, exceptionces ou dirigeants de société. Cette po-
faite des médecins et des agriculteurs. C’est
pulation est très hétérogène, en termes donc vers 32 ans, après une dizaine d’années
de niveau de qualification, de taille d’en- d’activité comme salariés, qu’ils deviennent
chefs d’entreprise, mis à part les agriculteurs ettreprise ou encore de revenus.
plus généralement ceux qui reprennent l’entre-
Ils ont gagné en moyenne 30 400€ en
prise familiale, pour qui l’acquisition du statut
2002 ; ce revenu annuel, qui peut égale- d’indépendant se fait plus jeune.
La proportion de femmes parmi eux est très faiblement être composé de salaires, va de
(27 %, contre 42 % parmi les salariés du privé).14 000 € dans l’agriculture à 54 000€
En matière de formation initiale, ils sont, grâce
dans les professions libérales et assimi- aux professions libérales, un peu plus diplômés
lées. C’est plus que ce que gagnent en en moyenne que les salariés du privé si l’on se
réfère à la proportion de bacheliers (44 %moyenne les salariés ; cela s'explique no-
contre 39 %). Ils forment toutefois un ensemble
tamment par leur âge et un temps de tra-
très hétérogène (tableau 1), et nombreux sont
vail beaucoup plus important. les indépendants qui ont débuté dans le sala-
riat comme ouvriers ou employés (tableau 2).
Enfin les non-salariés déclarent des horaires
Une approche sectorielle a permis de définir de travail élevés, plus de 55 heures en
quatre groupes relativement homogènes d’in- moyenne par semaine pour ceux qui travaillent
dépendants de 600 000 individus chacun (défi- à temps complet, contre 39 heures pour leurs
nitions) : les exploitants agricoles, les patrons homologues salariés du privé. Par ailleurs, 7 %
de la construction, de l’industrie et des trans- des indépendants se déclarent à temps partiel,
ports, ceux du commerce et des services de contre 16 % des salariés du privé.
proximité, et enfin les professions libérales et
assimilées. Ces groupes rassemblent en leur Des profils très divers
sein des individus ayant des statuts divers :
entrepreneurs individuels, gérants majoritaires Fils d’agriculteurs pour la plupart (80 %), les
ou minoritaires de SARL, PDG de sociétés indépendants du secteur agricole ont souvent
anonymes (moins nombreux). Ces derniers débuté dans la vie active comme agriculteurs
seront dénommés ici non-salariés ou indépen- exploitants (56 %) et plus rarement comme
dants même s’ils ont le statut de salarié de leur ouvriers agricoles (17 %). Peu diplômés, plus
propre entreprise. de 70 % d’entre eux ont au mieux un CAP ou un
En librairie le 22 juin 2006
Les résultats présentés ici sont issus du nouvel ouvrage « Les revenus d’activité des indépen-
dants » de la collection Références. Celui-ci fournit l’essentiel des informations disponibles sur les
revenus que les indépendants tirent de leur activité. Il est le fruit d’une collaboration étroite entre la
Drees, service statistique du ministère de la Santé et des Solidarités, le Scees du ministère de l’Agri-
culture et de la Pêche et l’Insee.
Cet ouvrage est composé d’une vingtaine de fiches comportant des illustrations et des commentaires.
Ces fiches s’organisent autour de quatre groupes représentant les indépendants : les agriculteurs, les
entrepreneurs individuels, les dirigeants de société et les professionnels de santé. Un dossier consa-
cré à chacun de ces groupes retrace l’évolution de leurs revenus d’activité de 1993 à 2003, en entrant
dans le détail de leurs secteurs d’activité.
INSEE
PREMIEREBEP, ils acquièrent le statut d’indépen- comme ouvriers (35 %), et rarement avec Ils travaillent en moyenne 51 heures
dant assez jeunes par rapport aux autres. une qualification supérieure. par semaine, soit à peu près autant que
En effet, les agriculteurs succèdent sou- Un tiers d’entre eux sont au moins les non-salariés du secteur industriel.
vent à leurs parents à la tête de l’exploi- bacheliers, un tiers dispose comme
tation familiale, ce qui entraîne une diplôme le plus élevé d’un CAP, d’un De multiples sources
ancienneté dans l’entreprise élevée, BEP ou d’un diplôme équivalent, et les de revenus
approchant les 18 ans en moyenne. autres n’ont aucun diplôme ou seule-
Ils sont, par ailleurs, les non-salariés qui ment le BEPC. Les revenus d’activité des non-salariés
travaillent le plus, avec 60 heures décla- L’âge moyen auquel les indépendants peuvent avoir plusieurs composantes, et
rées en moyenne par semaine. de ce secteur créent ou reprennent leur notamment une composante « salaire ».
Les petits patrons de l’industrie, de la entreprise est de 34 ans, et leur rythme En effet, il n’y a pas, a priori, d’incompatibi-
construction, des transports et du com- de travail est quasiment aussi élevé que lité entre le statut de non-salarié et celui de
merce de gros ne sont pas plus diplômés celui des agriculteurs avec 58 heures salarié. Les possibilités de cumul existent :
que les agriculteurs, mais ont souvent par semaine en moyenne, soit 50 % de c’est le cas par exemple de l’agriculteur
suivi une formation professionnelle plus que les salariés du même secteur dans une zone de montagne qui est moni-
puisque près de la moitié d’entre eux ont d’activité. teur de ski l’hiver ou encore du médecin
un CAP, un BEP ou un diplôme profes- La population des non-salariés exerçant libéral qui exerce aussi en milieu hospita-
sionnel équivalent. une profession libérale ou assimilée lier ou dans un dispensaire.
La majorité d’entre eux ont débuté regroupe des professions aussi différentes Au total, 10 % des indépendants cumu-
comme ouvriers (52 %) à l’âge de que courtier en assurance, agent immobi- lent des salaires et des revenus d’acti-
20 ans en moyenne et se sont établis lier, médecin spécialiste ou généraliste, vité non salariée. On les trouve plus
comme travailleurs indépendants autour chirurgien-dentiste, pharmacien, avocat, particulièrement dans les professions de
de la trentaine. notaire, architecte, expert-conseil, artiste santé (pour près de 20 % d’entre eux),
Avec 52 heures hebdomadaires en plasticien, moniteur sportif, infirmier, mas- dans les autres professions libérales
moyenne, ils ont des horaires assez seur-kinésithérapeute... (12 %) et dans une moindre mesure
lourds, supérieurs de 33 % à ceux des Eux aussi ont acquis leur statut d’indé- chez les agriculteurs (10 %). Pour ces
salariés travaillant dans les mêmes sec- pendant à 33 ans en moyenne. Du fait personnes qui cumulent les deux types
teurs ; mais moins toutefois que les agri- d’une formation initiale relativement plus de revenus, la contribution des salaires
culteurs ou les non-salariés du tertiaire. longue que celle des petits patrons de au revenu global n’est pas négligeable :
Les patrons des commerces et services de l’industrie et du tertiaire, ils se mettent à un quart pour les agriculteurs, un cin-
proximité ont pour la plupart débuté dans la leur compte plus tôt dans leur trajectoire quième pour les professionnels de la
vie active comme employés (41 %) ou professionnelle que les autres. santé (tableau 3).
Diplôme le plus élevé obtenu par les indépendants selon le groupe de secteurs
Diplôme supérieur Bac ou brevet CAP, BEP ou BEPC ou aucun
Groupes de secteurs Bac + 2 Total
àBac + 2 professionnel diplôme équivalent diplôme
Agriculture 1,9 8,2 18,5 38,6 32,8 100,0
Industrie, construction, transport de
marchandises, commerce de gros 9,7 6,9 11,4 46,1 25,9 100,0
Commerce et services de proximité 4,7 7,4 18,8 36,4 32,7 100,0
Services où exercent les professions
libérales et assimilées 55,8 24,1 8,5 5,2 6,5 100,0
Lecture : 55,8 % des indépendants exerçant une profession libérale ou assimilée ont un diplôme supérieur à Bac+2.
Champ : indépendants et dirigeants chefs de leur propre entreprise (hors aides familiaux).
Source : enquête Emploi en continu 2004, Insee.
Catégorie socioprofessionnelle des indépendants lors de leur premier emploi
Artisan, commerçant
Agriculteur ou chef d'entreprise Profession
Groupes de secteurs Cadre Employé Ouvrier Total
exploitant de 10 salariés intermédiaire
ou plus
Agriculture 55,9 0,7 1,5 4,1 9,2 28,7 100,0
Industrie, construction, transport de
marchandises, commerce de gros 1,2 10,5 5,5 16,9 13,6 52,3 100,0
Commerce et services de proximité 1,3 11,1 1,4 10,2 40,9 35,1 100,0
Services où exercent les professions
libérales et assimilées 0,6 2,1 37,0 35,9 14,5 9,9 100,0
Lecture : 55,9 % des indépendants ou dirigeants exerçant dans l'agriculture ont débuté comme agriculteurs exploitants.
Champ : indépendants et dirigeants chefs de leur propre entreprise (hors aides familiaux).
Source : enquête Formation et qualification professionnelle 2003, Insee.
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (0) 1 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREPar grand secteur d’activité, selon la à 17 % dans l’industrie et la construction, supérieur à celui de son homologue
source utilisée ici, ce revenu global qui secteurs où la présence féminine est féminin. De même, la baisse du revenu à
est en moyenne de 30 400€ en 2002, va moins fréquente. partir d’un certain âge évoquée précé-
de 14 100€ annuels dans l’agriculture à Comme chez les salariés, le revenu demment se trouve confirmée, les indé-
54 400€ pour les professions libérales et d’activité moyen varie avec l’âge. Les pendants atteignant un niveau de
assimilées, dont 61 300€ pour les profes- revenus moyens des quadragénaires revenu maximal entre 40 et 49 ans.
sions de santé. Il est supérieur de 45 % à sont supérieurs à ceux de leurs Ces effets propres du sexe et de l’âge
celui des salariés du secteur privé. collègues plus jeunes. Cette différence sur la dynamique de l’entreprise indivi-
est plus marquée chez les non-salariés duelle se retrouvent quand on s’inté-
que chez les salariés. Mais au-delà de resse au taux de survie à 5 ans desDes revenus sensibles
50 ans, le revenu moyen des non-sala- entreprises. Toutes choses égales parau sexe et à l’âge
riés fléchit alors qu’il continue à croître, ailleurs, le taux de survie à 5 ans d’une
Chez les indépendants, la différence de en moyenne, pour les salariés (gra- entreprise dirigée par un homme est
revenu entre hommes et femmes, en phique). supérieur de 10 % au taux de survie
moyenne de 32 %, est plus marquée Une analyse « toutes choses égales par d’une entreprise dirigée par une femme.
que chez les salariés, même quand on ailleurs » permet de mesurer les effets De même, quand l’entrepreneur est âgé
se limite aux cadres. C’est dans l’agricul- propres des différents facteurs pouvant de 40 à 50 ans, ce taux est supérieur de
ture et pour les professions libérales et avoir une influence sur le revenu 10 % à celui de son homologue âgé de
assimilées qu’elle est la plus flagrante (tableau 4). Ainsi, à profil équivalent par 30 à 40 ans, et de 40 % à celui âgé de
(avec des différentiels respectifs de rapport aux variables observables, un moins de 30 ans. Il est identique à celui
57 % et 56 %), tandis qu’elle est limitée homme non salarié a un revenu de 27 % d’un senior de 50 à 60 ans.
Revenu net imposable moyen des indépendants
Un revenu qui dépend
beaucoup des caractéristiquesIndépendants touchant un salaire Revenu net
et des revenus non salariaux imposable de l’entrepriseRevenu global net
moyen des
Groupes de secteurs imposable moyen Proportion Part du salaire
salariés du
par an (en€) Les horaires de travail, qui sont comme ond'indépendants dans
privé par an
(%) les revenus (%) l’a vu particulièrement élevés pour les(en€)
non-salariés, ont par ailleurs un impact
Agriculture 14 083 9,5 25,6 14 835
sensible sur le revenu. Comme chez lesIndustrie, construction, transport de
marchandises, commerce de gros 31 823 7,7 36,7 21 665 salariés, le diplôme a un effet sur le revenu
Commerce et services de proximité 22 447 7,3 44,7 15 304 du travail des non-salariés, toutes choses
Services où exercent les égales par ailleurs. Mais alors que chez les
professions libérales et assimilées 54 405 16,4 22,4 23 132
salariés les diplômes de niveau IV (souvent
dont professions de santé 61 306 19,5 20,0 16 145
un baccalauréat général sans dimension
Ensemble 30 396 10,3 29,4 21 019
professionnelle) procurent un avantage par
Lecture : les indépendants exerçant dans l’agriculture gagnent en moyenne 14 083€ par an en 2002. 9,5 % d'entre eux tou- rapport à un diplôme de niveau V (principa-
chent à la fois des revenus d'activité non salariée et un/ ou des salaires. Pour ceux-ci, le salaire représente en moyenne 25,6 %
lement certificat d’aptitude profession-de leur revenu global. Les salariés du privé travaillant dans ce même secteur gagnent en moyenne 14 835€ par an en 2002.
Champ : indépendants et dirigeants chefs de leur propre entreprise (hors aides familiaux) rapprochés des salariés du privé. Ont nelle), cet effet est absent pour les
été exclus les individus déclarant des revenus négatifs ou nuls ainsi que ceux ayant commencé leur activité à une date posté- non-salariés. L’influence du diplôme sur le
rieure à janvier 2002. De même pour les salariés du privé.
revenu d’un non-salarié est toutefois deuxSource : enquête Revenus fiscaux 2002.
fois moins importante que sur celui d’un
salarié. Ceci s’explique par le fait que chez
Revenus moyens des indépendants selon l’âge, par groupes de secteurs les indépendants, une grande part de l’effet
du diplôme est captée par le groupe auquel
Agriculture Moins de 40 ans ils appartiennent. Par exemple, dans le
De 40 à 49 ans groupe des services où exercent les pro-
Commerce 50 ans ou plus fessions libérales et assimilées, les indé-
et services de proximité
pendants sont quasiment tous très
Industrie, construction,
diplômés alors que dans ce même groupetransport de marchandises,
commerce de gros de secteurs, les salariés ont eux un niveau
Services où exercent les professions d’études beaucoup plus hétérogène, d’où
libérales et assimilées un rendement plus fort du diplôme qui les
différencie davantage, et une influence
Ensemble
moins forte sur le revenu du secteur en
010 20 30 40 50 60 70 lui-même. Ainsi, la variable qui joue le
en milliers d’euros plus sur le revenu est le groupe de sec-
Champ : indépendants et dirigeants chefs de leur propre entreprise (hors aides familiaux). Ont été exclus les individus dé-
teurs auquel appartient le non-salarié,clarant des revenus négatifs ou nuls ainsi que ceux ayant commencé leur activité à une date postérieure à janvier 2002.
Source : enquête Revenus fiscaux 2002. qui fait évoluer le revenu du simple au
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (0) 1 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREinclus les charcutiers, boulangers, pâtis- Mesure des effets propres des principaux facteurs pouvant avoir
siers, transporteurs de voyageurs urbainsune influence sur le revenu
et routiers, chauffeurs de taxis, ambulan-
en % ciers...
Salariés * Services où exercent les professions libé-
Variables Modalités Non-salariés
du privé rales et assimilées : activités financières
(courtiers d’assurance,...), immobilièresSexe Homme 27 20
(agents immobiliers...), conseil et assis-Femme réf. réf.
tance (avocats, notaires, architectes...),Âge 50 ans ou plus – 2 21
activité culturelle, santé et action socialeDe 40 à 49 ans 14 14
(infirmiers et médecins libéraux, pharma-Moins de 40 ans réf. réf.
ciens, vétérinaires...). On y distingue les
Taille de l'entreprise Plus de 4 salariés 55 21
professions de santé.
De 1 à 4 salariés réf. réf.
0 salarié – 37 sans objet
SourcesHoraire hebdomadaire Plus de 40 heures 31 34
40 heures ou moins réf. réf.
Ancienneté dans l'entreprise 10 ans ou plus 69 31 Les informations se rapportant à l’origine
De 5 ans à moins de 10 ans 46 16 sociale des indépendants et dirigeants sont
De 1 an à moins de 5 ans 34 2 issues de l’enquête Formation et qualifica-
Moins d'un an réf. réf. tion professionnelle (FQP) de 2003. Pour ce
qui concerne les diplômes et les durées de
Diplôme le plus élevé obtenu Diplôme supérieur à Bac+2 54 97
travail, c’est l’enquête Emploi en continu
Bac+ 2 ans 27 48
2004 qui a servi de référence. Enfin, l’ana-
Bac ou brevet professionnel 7 28
lyse des revenus nets imposables moyens
CAP, BEP ou diplôme équivalent 11 11
s’appuie sur l’enquête Revenus fiscaux
BEPC ou aucun diplôme réf. réf.
2002, dans laquelle les revenus des profes-
Groupe de secteurs Services où exercent les professions sions non salariées sont des revenus indivi-
libérales et assimilées 199 27 duels (déclaration d’impôts). Ils peuvent
Industrie, construction, transport de être agricoles, industriels et commerciaux
marchandises, commerce de gros 90 24 (revenus réalisés par les personnes physi-
Commerce et services de proximité 57 10 ques, tirés d’activités industrielles, com-
Agriculture réf. réf. merciales ou artisanales ayant la forme
d’une entreprise individuelle), ou non-com-Lecture : toutes choses égales par ailleurs, le revenu d'un indépendant est supérieur de 27 % à celui de son homologue de
merciaux (bénéfices des professions libé-sexe féminin. L'écart est de 20 % pour les salariés du privé.
Champ : indépendants et dirigeants chefs de leur propre entreprise (hors aides familiaux) rapprochés des salariés du privé. rales, produits des charges et offices, droits
Ont été exclus les individus déclarant des revenus négatifs ou nuls ainsi que ceux ayant commencé leur activité à une date pos- d’auteur...). Ils peuvent aussi partiellement
térieure à janvier 2002. Pour les salariés du privé, on ne retient que ceux travaillant à temps complet. correspondre à des salaires.
Source : enquête Revenus fiscaux 2002. On ne s’est préoccupé pour chaque enquête
que des actifs occupés se déclarant à leur
triple selon qu'il est agriculteur ou qu'il de 4 salariés par rapport à celles n’en compte ou dirigeants salariés de leur propre
exerce une profession libérale. Contrai- comptant qu’entre 1 et 4. entreprise, en excluant les aides familiaux,
et en se référant quand c’était pertinent auxrement à « l’effet âge », l’impact positif
salariés du privé.Définitionsde l’ancienneté dans l’entreprise sur le
revenu évolue de manière continue. Ce
On définit quatre grands groupes de sec- Bibliographiephénomène est plus marqué chez les
teurs dans lesquels interviennent les indé-indépendants que chez les salariés, ce
pendants :
qui peut s’expliquer par le fait qu’il faut « Les revenus d’activité des indépen-* Agriculture.
du temps pour qu’une entreprise s’ins- * Industrie, construction, transport de mar- dants », Insee Références, édition 2006.
talle sur un marché et dégage ses pre- chandises, commerce de gros et services « Revenu des foyers d’agriculteurs - La plu-
opérationnels. ri-activité se développe », N. Delame ,miers bénéfices. Le dernier facteur qui
* Commerce et services de proximité : Insee Première n° 1068, février 2006.influence fortement le revenu d’un indé-
commerce et réparation automobiles, « Nouvelles entreprises, cinq ans après :
pendant est la taille de l’entreprise qu’il de détail, hôtels et restau- l’expérience du créateur prime sur le di-
dirige. Le revenu est ainsi supérieur de rants, services personnels et domesti- plôme » V. Fabre, Roselyne Kerjosse,
55 % dans les entreprises comptant plus ques (coiffeurs, blanchisseurs...) ; y sont Insee Première n°1064, janvier 2006.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr (rubrique Publications)
Vous pouvez vous abonner gratuitement aux avis de parution dans http://www.insee.fr/fr/ppp/abonnement/abonnement.asp#formulaire
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Jean-Michel Charpin
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2006 Rédacteur en chef :
Daniel TemamAbonnement annuel : 74€ (France) 92€ (Étranger)
Rédacteurs : R. Baktavatsalou,
C. Benveniste, C. Dulon,Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________
A.-C. Morin
Adresse : ___________________________________________________________________
Maquette : BR
______________________________________ Tél : _______________________________ Code Sage IP061084
ISSN 0997 - 3192Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€.
© INSEE 2006
Date : __________________________________ Signature
INSEE
PREMIERE

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin