Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les métiers industriels résistent mieux en Pays de la Loire

De
6 pages

Au cours des deux dernières décennies, l'économie ligérienne a renforcé sa spécificité industrielle et a comblé son retard dans quelques métiers ou familles professionnelles du tertiaire.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Signaler un abus

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 28. Juillet 2004
Les métiers
industriels
résistent mieux
en Pays de la Loire
NTRE 1982 ET 1999, dans les favorable qu’au niveau national. Il s’agit desAu cours des deux
Pays de la Loire, l’emploi a professionnels du droit et des gardiens.dernières décennies,
augmenté de 11,5 %. Cettel’économie ligérienne Mondialisation, nouvelles technologies,Eprogression est supérieure à
vieillissement de la population, exigencesa renforcé sa spécificité l’évolution nationale. Cinq régions ont
accrues des citoyens engendrent desindustrielle et a comblé connu une hausse des effectifs encore
mutations au sein de certains métiers.son retard dans quelques plus favorable. Quatre sont situées au
Dans ce contexte, les compétencessud de la France : Languedoc-Roussillon,métiers ou familles requises et les effectifs associés à cesProvence-Alpes-Côte d’azur, Rhône-Alpesprofessionnelles du tertiaire. métiers évoluent fortement.
et Midi-Pyrénées, la dernière étant
l’Alsace. La croissance de l’emploi
Renforcement de la spécificitéligérien s’est, en fait, concentrée sur les
industrielle des Pays de la Loireannées 90. Au cours de cette décennie,
la région a enregistré la plus forte hausse
Un premier groupe de métiers rassemble
d’emploi de France métropolitaine. ceux où l’emploi a progressé plus forte-
Parallèlement, entre 1982 et 1999, la ment en Pays de la Loire qu’en France
population active a progressé de 15 %.
métropolitaine entre 1982 et 1999 et
La hausse de la population active ayant
dont l’implantation en 1982 était similaire
été supérieure à celle de l’emploi, le
à celle de la France métropolitaine. Cette
chômage a augmenté dans la région surAgnès LERENARD classe regroupe essentiellement des
la période 1982-1999. ouvriers qualifiés de l’industrie. Une telle
évolution a permis de renforcer leur spé-La progression de l’emploi ligérien entre
cificité voire d’en faire des métiers bien1982 et 1999 se traduit de manière
représentés en Pays de la Loire en 1999.positive au niveau des métiers. Sur 83
La meilleure résistance de l’industriemétiers ou familles professionnelles que
ligérienne par rapport à celle de la Franceregroupe la nomenclature, 81 ont vu leurs
métropolitaine, ainsi que l’augmentationeffectifs évoluer de manière similaire ou
des compétences requises pour exercerplus favorable dans la région par rapport à
les métiers d’ouvriers industriels, expli-l’ensemble de la France. Seuls deux
quent, pour partie, le renforcement de lamétiers se distinguent en raison de leur
spécificité ligérienne pour ces famillesfaible implantation dans la région et d’une
professionnelles. Ouvriers qualifiés du bois,évolution des effectifs nettement moinsEmploi
résistent mieux en Pays de la Loire
Les métiers industriels
Une évolution de l’emploi plus favorable en Pays de la Loire
Hausse de l'emploi en Pays de la Loire Baisse de l'emploi en Pays de la Loire
entre 1982 et 1999 entre 1982 et 1999
Supérieure Ceonform Conforme Inférieure
à l'évolution nationale à l'évolution nationale à l'évolution nationale à l'évolution nationale
Métier sur-représentée3n 1999A21, C1, D1, E1, F1, FA22, T A50, B2, C0, F0, F A3, B5, D2, D3, D4, E0, F
B6, C2, D0, D5, E2, F4, G0, G1,
J,0 J1, J3, K0, L0, L1, L4, L6,
Métier implanté normalement en 1999
P0, P1, R0, R2, T0, T4, V0, V1,
V23, V4, W0, W1Q00, Q1, R3, S1, S2, T1, VB31, L2, R1, S B0, B3, B4, D6, S
H0, J4, J5, J6, L3, L5, M0, N0,
Métier sous-représenté en 1999 P2, R4,
T25, T6, U0, U1 Q2 B7, J
Source : INSEE-recensement de la population au lieu de résidence en 1999 (exploitation complémentaire) et en 1982 (exploitation au quart)
Méthodologie :
Un métier est sur-représenté dans la région quand son indice de spécificité est supérieur à 120éimplanté normalement dans la réécificité est compris entre 80 et 120
Un métier est sous-représenté dans la réécificité est inférieur à 80
L’indice de spécificité est le rapport entre le poids du métier dans la région par rapport à l’emploi total régional et le poids de ce métier au niveau national par rapport à l’emploi total
de la France métropolitaine.
de l’électricité ou électronique, de l’enlève- plus de 25 % entre 1982 et 1999. Dans ce groupe, on retrouve aussi trois
ment du métal, des industries de process, Pourtant, en 1999, ils sont encore sous- métiers d’ouvriers, ceux de l’enlèvement
du textile et du cuir appartiennent à ce représentés dans la région à l’exception ou du formage du métal, ceux des indus-
groupe ainsi que les techniciens des indus- des formateurs. Ce déficit de cadres tries graphiques ainsi que ceux exerçant
tries légères et les jardiniers-maraîchers. doit toutefois être relativisé. En effet, il un métier d’art. Les agents d’exploitation
provient, pour partie, du poids prépon- des transports et du tourisme, les secré-
dérant de l’Île-de-France en termes d’em- taires de direction ou non, les techniciensRattrapage
plois de cadres. Un cadre sur trois administratifs, les caissiers et employéspour les métiers de cadres
réside en Île-de-France contre un français de libre-service ou divers (teinturier, per-
Un second groupe de métiers concentre sur cinq et un emploi sur cinq. sonnel des pompes funèbres) ainsi que le
les professions sous-représentées dans
les Pays de la Loire par rapport à la France
Des effectifs multipliés au moins par deux en 20 ans pour huit métiersmétropolitaine en 1982 et pour lesquelles
la croissance de l’emploi a été plus forte Évolution de l'emploi Ensemble en France métropolitaine entre 1982 et 1999dans la région qu’au niveau national entre
ÉProfessionnels des arts1982 et 1999. Pour ces 21 familles en Pays de la Loire entre 1982 et 1999
professionnelles, le déficit d’emplois enre- Techniciens administratifs
gistré en 1982 s’est atténué en deux
Assistants maternels
décennies, parfois il a même disparu.
Personnel études et rechercheLa plupart des métiers de cadres appar-
tiennent à cet ensemble. On y recense Informaticiens
les cadres des transports, de l’industrie,
Formateurs, recruteurs
des études et de la recherche, de la fonc-
Cadres des transportstion publique ainsi que les cadres adminis-
Caissiers, employés de libre-servicetratifs, commerciaux, les informaticiens,
les professionnels de la communication, 0 50 100 150 200 250 300
(en %)des arts et les formateurs. Pour ces 10
Source : INSEE-recensements de la population au lieu de résidence en 1999 (exploitation complémentaire) et en 1982 (exploitation au quart)
métiers, les effectifs ont augmenté de Note de lecture : ces huit métiers ont connu la plus forte croissance d'emploi entre 1982 et 1999.
Informaticien : un déficit d’emploi qui se réduit
Avec 12 700 informaticiens en Pays de la Loire en 1999, la région est déficitaire dans ce métier par rapport à la France métropolitaine, toutes
proportions gardées. Entre 1982 et 1999, ce métier a connu une très forte croissance, les effectifs ont été multipliés par trois.
Cette croissance ayant été légèrement moindre sur l’ensemble de l’Hexagone, la région a ainsi réduit son écart sur la période. La région a attiré
des informaticiens d’autres régions puisqu’en 1999, 27 % des informaticiens ligériens habitaient dans une autre région dix ans auparavant.
Cette proportion n’est que de 22 % pour l’ensemble des cadres.
L’année 2000 a été marquée par une conjoncture difficile sur le marché de l’informatique. Le marché du travail s’est dégradé à partir de cette date.
Le nombre de demandeurs d’emploi est reparti à la hausse. Il est ainsi passé de 750 à la fin décembre 2000 à 1750 deux ans plus tard.
Dans ce métier, les emplois sont stables. 90 % des informaticiens sont en CDI, cette proportion est similaire à celle de l’ensemble des métiers de cadres.
Informaticien est un métier jeune. En effet, 26 % des informaticiens ont moins de 30 ans et seulement 10 % 50 ans ou plus. Sur l’étiers
de cadres, les proportions sont respectivement de 13 et 26 %. L’âge des informaticiens ligériens est similaire à celui des informaticiens de l’ensemble
de la métropole.
De plus, les informaticiens sont diplômés. 68 % d’entre eux ont au moins un bac+2, cette proportion est identique à celle de l’ensemble des cadres
des Pays de la Loire. Toutefois, comparé à l’ensemble de la France, les informaticiens diplômés d’un bac+3 ou plus sont relativement moins nombreux
en Pays de la Loire.
2 INSEE PAYS DE LA LOIRE - LES MÉTIERS INDUSTRIELS RÉSISTENT MIEUX EN PAYS DE LA LOIRE - JUILLET 2004Une exposition au risque économique dépendante de la concentration sectorielle et géographique
CONCENTRATION GÉOGRAPHIQUE
concentré
dispersé pas aggloméré peu aggloméré
transversal E32 G0 L0 L2 L6D03 G1 H0 L N
C2 D1 D6 J0 L4 T6 U1 V4 C1 D0 D2 E0 J2 L5 R4
p1eu marqué sectoriellement J1 L C0 F5
D6 R2 B6 U0 D4
CONCENTRATION SECTORIELLE
m1arqué sectoriellementJ33 R3 SB21 B3 B7 K0 P0 T3 VA12 E1 J6 P1 P F2 F3 M0 Q
B4 D5 R0 R1 T0 T1 B0 B2 B5 Q0 S0 S2 S3 T5
A0 A1 A3 F0 F1très marqué sectoriellement F4 J4 J5 P3 Q2 W1
T2 V0 W0 V1 V2
Source : INSEE-recensement de la population au lieu de résidence en 1999 (exploitation complémentaire)
Note de lecture : L’emploi pour le métier E2 « techniciens, agents de maitrise des industries de process » est dispersé ou bien réparti sur Ouvriers du bois : une place
l’ensemble des zones d’emplois ligériennes et c’est un métier transversal car aucun secteur d’activité ne concentre plus de 20 % des effectifs.
prépondérante dans la région
Critères de concentration géographique :
Avec 11 500 ouvriers travaillant le bois,Dans cette analyse, on retient les seuils suivants :
les Pays de la Loire sont la deuxième régionun métier est dispersé géographiquement quand l’indice de concentration géographique est inférieur à 10
un métier n’est pas aggloméré quand l’éographique est compris entre 10 et 20 de France en terme d’emplois dans ce métier.
un métier est peu aggloméré’indice de concentration gée 20 et 30 Seule la région Rhône-Alpes regroupe
un méconcentré quand l’éographique est supérieur à 30 davantage d’ouvriers du bois. Entre 1982
et 1999, leur nombre a diminué de 19 %Critères de concentration sectorielle :
dans la région. Malgré tout, cette baisse
La concentration sectorielle a été mesurée à partir de la nes 36. est inférieure à celle enregistrée au niveau
Dans cette analyse, on retient les seuils suivants : national (- 26 %). Cette différence s’expliqueun métier est transversal quand aucun secteur ne concentre plus de 20 % des effectifs
par la légère progression du nombre d’ouvriersun mépeu marqué sectoriellement quand au moins un secteur regroupe entre 20 et 40 % des effectifs
un métier est marqué sectoriellement quand au moins un secteur regroupe entre 40 et 60 % des effectifs qualifiés du bois dans la région entre 1982
un métrès marqué quand un secteur regroupe plus de 60 % des effectifs et 1999 alors que leur nombre diminuait en
France métropolitaine. Pour les ouvriers non
qualifiés du bois, la chute des effectifs est
personnel de l’armée appartiennent nombre de logements supérieure en Pays similaire en Pays de la Loire et en France
également à cet ensemble. Toutefois, en métropolitaine (- 42 %). Cette baisse estde la Loire à celle observée en France mé-
nettement plus importante que celle enregistrée1999, parmi ces métiers non cadres, tropolitaine. Enfin, deux autres professions
pour l’ensemble des ouvriers non qualifiésseuls les agents d’exploitation des trans- sont recensées dans cet ensemble : les ligériens (- 22 %).
ports et du tourisme, les secrétaires de marins-pêcheurs et les patrons d’hôtels,
Ouvrier du bois est un métier masculin, qu’il
direction, le personnel de l’armée et les cafés et restaurants. soit qualifié ou non. Seuls 8 % des emplois
employés divers restent peu implantés sont occupés par des femmes. À l’instar
Pour les autres métiers, soit l’évolution de l’ensemble des métiers d’ouvriers nonen Pays de la Loire par rapport à la
qualifiés, ouvrier non qualifié du bois est unde l’emploi a été conforme à la moyenneFrance métropolitaine. métier jeune. En effet, 37 % des emplois sontnationale, soit les effectifs ont progressé
occupés par des jeunes de moins de 30 ans
de manière plus vive que sur l’ensemble contre 22 % pour l’ensemble des métiers.Des métiers en déclin
de la France métropolitaine mais aucun Le développement de l’apprentissage dans
mais plus résistants ce métier explique pour partie cet âge peude ces métiers n’est sous-représenté ou
élevé. À l’autre extrémité de la pyramidedans la région qu’en France sur-représenté dans la région.
des âges, les seniors âgés d’au moins 50 ans
sont moins nombreux que dans l’ensembleLe troisième groupe de métiers concentre
des métiers (9 % des effectifs contre 20 %).les professions où l’emploi a diminué de Deux atouts face
Cette moindre présence des seniors est plus
manière moins prononcée en Pays de la au risque économique accentuée chez les ouvriers non qualifiés
Loire que sur l’ensemble de la France entre du bois que dans l’ensemble des métiers
L’évolution de l’emploi dans les différents d’ouvriers non qualifiés. Cela s’explique, pour1982 et 1999. Il s’agit essentiellement
métiers dépend de facteurs structurels partie, par le développement des cessationsd’ouvriers non qualifiés de l’industrie et de
anticipées d’activité dans ce métier. Pour les(délocalisations, automatisation, modifica-la quasi-totalité des ouvriers du bâtiment. ouvriers qualifiés du bois, l’âge moyen est asseztions des compétences requises…) maisPour les premiers, la meilleure résistance proche de celui de l’ensemble des métiers.
aussi de facteurs conjoncturels (événe-
de l’emploi s’explique, pour partie, par une Pour les ouvriers qualifiés du bois, les conditionsments géopolitiques, crise de confiance,spécialisation de ces métiers au sein de d’emplois sont proches de celles de l’ensemble
crise financière…). Lorsqu’un métier ren- des métiers. Les conditions sont nettementsecteurs moins affectés par les restruc-
contre des difficultés et que l’emploi tend à moins favorables pour les ouvriers non qualifiésturations industrielles des années 80
du bois. En effet, 17 % d’entre eux sont en CDDdiminuer, la reconversion du personnel
et 90. Par exemple, en Pays de la Loire, ou en contrat d’intérim alors qu’ils ne sont quesera d’autant plus aisée que le métier est
11 % sur l’ensemble des métiers. Toutefois,les ouvriers non qualifiés des industries
polyvalent ou transversal à plusieurs sec- ils sont mieux lotis que l’ensemble des ouvriersde process exercent davantage leur
non qualifiés : 22 % sont soit en CDD, soitteurs d’activité. L’autre atout, en cas de né-métier dans les entreprises des industries en mission d’intérim.cessaire reconversion, est la dispersionagricoles et alimentaires qu’en France
géographique des emplois de ce métiermétropolitaine. Ce secteur ayant été Ces métiers sont particulièrement exposéssur l’ensemble du territoire ligérien. Ainsi,moins touché que d’autres par les restruc- en cas de difficultés économiques et cu-les ouvriers du textile et du cuir ainsi queturations, il en ressort un moindre recul mulent un double handicap (sectoriel
ceux du bois ne dépendent que d’un seulpour ce métier dans la région qu’au et géographique). À l’opposé, pour cer-
secteur d’activité et les établissements duniveau national. Pour les ouvriers du bâti- tains métiers, aucun secteur d’activité nesecteur sont regroupés sur certainesment, la plus faible diminution de l’emploi concentre plus de 10 % des personneszones d’emploi.peut s’expliquer, par une augmentation du exerçant cette profession.
3 INSEE PAYS DE LA LOIRE - LES MÉTIERS INDUSTRIELS RÉSISTENT MIEUX EN PAYS DE LA LOIRE - JUILLET 2004résistent mieux en Pays de la Loire
Les métiers industriels
Appelés métiers transversaux, ils sont De nombreux fonctionnaires parmi les nouveaux arrivants
moins sensibles aux fluctuations conjonc-
Poids des métiers Poids des métiers
turelles. De plus, la plupart du temps, Nombre parmi l'emploi parmi l'emploiFamilles professionnelles de nouveaux arrivants des nouveaux arrivants total ligérienl’emploi dans ces métiers est dispersé ou (en %) (en %)
assez peu concentré géographiquement.E0nseignants 9952 66, 4,
R9eprésentants 5820 35, 2,Les ouvriers qualifiés de la maintenance
Armée, pompiers, police 57079 30, 1,
appartiennent à ce groupe de métiers. Fonction publique (cat A) 45835 32, 1,
F6onction publique (cat C) 4468 34, 3,
V8endeurs 4019, 3,La région attire
P9rofessionnels de l'action sociale 3889 29, 1,
une main-d’œuvre qualifiéeC1adres commerciaux 3770, 0,
I8nformaticiens 3539, 0,
Sur les 1 290 000 actifs ayant un emploiI6nfirmiers, sages-femmes 3432 27, 1,
A2utres familles professionnelles 940 32 695, 78,et résidant dans les Pays de la Loire en
Total 138 173 100,0 100,01999, près de 11 % n’habitaient pas la
Source : INSEE-recensements de la population au lieu de résidence en 1990 (exploitation au quart) et 1999 (exploitation complémentaire)région en 1990, soit 140 000 personnes.
Note : Les nouveaux arrivants sont les habitants des Pays de la Loire en 1999 ne résidant pas dans la région en 1990
Ces nouveaux arrivants sont relativement
moins nombreux que sur l’ensemble de Ouvriers des industries de process : une bonne résistance
l’Hexagone, où ils occupent 12 % des em-
Les industries agro-alimentaires sont un des fleurons de l’industrie ligérienne. Ce secteur fait appelplois. Toutes les régions du sud de la
plus particulièrement à deux métiers : les ouvriers non qualifiés et qualifiés des industries de process.
France ainsi que l’Île-de-France, la Picardie
Pour ces deux professions, leur implantation dans la région est particulièrement développée.
et le Centre présentent des proportions
Les ouvriers non qualifiés
plus élevées de nouveaux arrivants que
En 1999, 32 400 ouvriers non qualifiés des industries de process résidaient en Pays de la Loire.
les Pays de la Loire. C’est en Languedoc-
La région est ainsi la deuxième de France en termes d’emplois dans ce métier. Elle est aussi
Roussillon qu’elle est la plus élevée, avec la seule de France, avec la Bretagne, à n’avoir pratiquement pas perdu d’emplois entre 1982
17 % des emplois occupés par des rési- et 1999. La situation du marché du travail s’est dégradée à partir de l’année 2000 et surtout
de 2001. Le nombre de demandeurs d’emploi a ainsi progressé de 67 % entre décembre 1999dants habitant une autre région dix ans
et décembre 2002 dans cette profession. Cette hausse est nettement supérieure à celleauparavant.
enregistrée pour l’ensemble des ouvriers non qualifiés des Pays de la Loire.
Ces nouveaux ligériens sont plus qualifiés Dans ce métier, le recours aux CDD et à l’intérim est plus développé que dans l’ensemble des
métiers d’ouvriers non qualifiés (26 % contre 22 %). Ce développement des emplois temporairesque l’ensemble des actifs en emploi
est aussi plus marqué en Pays de la Loire que sur l’ensemble de la France.de la région. Près de 40 % d’entre eux
Les ouvriers non qualifiés des industries de process ont un profil similaire à celui de l’ensemblesont des cadres alors que ces derniers
des ouvriers non qualifiés ligériens. Ils sont plutôt jeunes (35 % ont moins de 30 ans) et peune représentent que 13 % des actifs
diplômés (49 % n’ont aucun diplôme ou le BEPC et 40 % un CAP ou BEP). Par rapport à l’ensemble
en emploi. Loin devant toutes les autres
de la France, ils sont plus jeunes en Pays de la Loire mais leur niveau de diplôme est proche.
familles professionnelles, le métier
Les ouvriers qualifiés
d’enseignant a attiré près de 10 000
En 1999, 23 000 ouvriers qualifiés des industries de process résidaient en Pays de la Loire. En termes
nouveaux arrivants entre 1990 et 1999,
d’emplois dans ce métier, les Pays de la Loire apparaissent en troisième position, derrière les régions
soit 7 % d’entre eux. Trois autres métiers Rhône-Alpes et Nord-Pas-de-Calais. Entre 1982 et 1999, les effectifs ont été multiplié par 1,8 ; seule
de cadres attirent des habitants d’autres la Bretagne a connu une croissance plus vive de ses effectifs. Le ralentissement conjoncturel depuis
l’année 2001 s’est répercuté sur le nombre de demandeurs d’emplois dans ce métier mais de façonrégions : les cadres A de la fonction
plus modérée que pour les ouvriers qualifiés des industries de process que pour ceux des autrespublique, les cadres commerciaux et les
industries.
informaticiens. De plus, quand ils ne
Dans ce métier, comme dans l’ensemble des métiers d’ouvriers qualifiés, environ 7 % des salariéssont pas cadres, les nouveaux arrivants
sont en CDD et 4 % en mission d’intérim. Cette proportion est toutefois légèrement supérieure
occupent davantage des emplois de en Pays de la Loire à celle enregistrée sur l’ensemble de la métropole.
professions intermédiaires que l’ensemble
Les ouvriers qualifiés des industries
des actifs ligériens (respectivement 21 % de process sont légèrement plus jeunes que DIRECTEUR DE LA PUBLICATION
et16%). Parmi les métiers les plus Pierre MULLERceux des autres industries, ils sont
attractifs, on recense les représentants, RÉDACTRICE EN CHEFégalement plus jeunes en Pays de la Loire
Emmanuelle WALRAETque sur l’ensemble de la France. Par ailleurs,les professionnels de l’action sociale,
même s’ils sont relativement plus diplômés SECRÉTAIRE DE RÉDACTIONles infirmiers ou sages-femmes et les
Gabrielle BRIZARDque leurs homologues de France métropolitaine,fonctionnaires de catégorie B.
SECRÉTAIRE DE FABRICATIONils restent moins diplômés que l’ensemble
Hélène VERRONdes ouvriers qualifiés.
MISE EN PAGE
Annick HARNOIS
IMPRIMEUR
La Contemporaine - Nantes
Prix : 2,20 €La définition des familles professionnelles
Photos : INSEE
eLes familles professionnelles désignent des rapprochements entre les deux grandes nomenclatures Dépôt légal 3 trimestre 2004 - ISSN 1633-6283
CPPAP 0707 B 06116 - Code Sage IETU028044d’emploi : les « Professions et Catégories Socioprofessionnelles » utilisées pour le recensement de
© INSEE Pays de la Loire - Juillet 2004
la population (PCS) et le « Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois » (ROME) utilisé pour
Abonnement annuel complet :codifier les demandes d’emploi.
Études (mensuel) + Dossiers : 60 €
Abonnement annuel Études : 20 €L’objectif est de pouvoir analyser conjointement les statistiques d’emploi, codées en PCS, et les
statistiques de demandes d’emploi, codées avec le ROME.
INSEE Pays de la LoireMettre en regard l’emploi, les demandes et les offres d’emploi enregistrées par l’ANPE permet de
comprendre le fonctionnement du marché du travail, de repérer les emplois susceptibles d’offrir des 105, rue des Français Libres
débouchés et d’éclairer ainsi les décisions à prendre en termes de formation. BP 67401 – 44274 NANTES Cedex 2
Tél. : 02 40 41 75 75 – Fax : 02 40 41 79 39Les principes de regroupement sont fondés sur le contenu du travail (fonction exercée, savoir mobilisé
et expérience) et sur la mobilité professionnelle. La relation avec la formation est faite a postériori. Informations statistiques au 0825 889 452
(0,15 € la minute)
4 INSEE PAYS DE LA LOIRE - LES MÉTIERS INDUSTRIELS RÉSISTENT MIEUX EN PAYS DE LA LOIRE - JUILLET 2004
nEmploi
résistent mieux en Pays de la Loire
Les métiers industriels
Les principales caractéristiques des familles professionnelles en Pays de la Loire
Part des salariés
Évolution de l'emploi dans les actifs Demandeurs d'emploi Demandeurs d'emploiActifs ayant un emploi
de 1982 à 1999 ayant un emploi en 1999 en fin de mois en fin de mois
en 1999 (en %) (dont emplois temporaires) (catégorie 1 en 1999) (catégorie 1 en 2002)
(en %)
A40 Agriculteurs, sylviculteurs 6-1 12 5)8,1 187,0 (25,3 1330 93
A81 Maraîchers, jardiniers 283 40 1)4, 704,7 (40,2 3681 3 38
A62 Techniciens, cadres agriculture 3588 3)1, 1400,0 (12,1 531 513 Marins, pêcheurs 3-92 2)1,6 660,9 (22,5 283 18
B20 ONQ gros oeuvre bâtiment 1-1 62 7)3,9 1700,0 (37,5 1828 1 07
B11 OQ travaux publics et béton 4-954,0 729,1 (11,3 179 14
B62 OQ gros oeuvre bâtiment9 86 1)6,5 758,4 (19,2 1017 80
B43 ONQ bâtiment second œuvre 8-471,1 1000,0 (49,422 1 02
B74 OQ bâtiment second œuvre 3-1 683,2 761,3 (21,9 3007 2 36
B55 Conducteurs engins BTP 2-80 3),8 1600,0 (7,9 255 336 Techniciens BTP 72965, 970,3 (12,1 644 617 Cadres BTP 6-40 1)7,0 896,7 (5,1 314 42
C40 ONQ électricite et électronique 6-24 5)2,3 1400,0 (23,2 348 48
C11 OQ électricite et électronique 7919 3)6, 1100,0 (14,4 715 86
C22 Technicien AM électricité 66222, 1900,0 (7,5 148 31
D80 ONQ enlèvement ou formage métal 37943, 1200,0 (36,7 1618 95
D71 OQ enlèvement métal 150 91 2)9, 1800,0 (12,3 720 74
D32 OQ formage métal 9-83,7 903,9 (18,5 457 53
D03 ONQ mécanique 2-0 12 1)3,6 1700,0 (31,2 416 68
D94 OQ mécanique 1-6 595,900,0 (15,8 1824 1 60
D15 Ouvriers réparation automobile 152 45 4), 732,7 (11,7 1021 87
D56 Techniciens AM en mécanique4 20,3 876,9 (7,7 399 50
E50 ONQ process 3-2 38 3),5 939,4 (28,3 2914 3 58
E61 OQ process 242 96 8)2, 1300,0 (11,9 818 1 03
E32 Techniciens AM process 182 36 6)7, 1500,0 (10,8 528 52
F90 ONQ textile et cuir 1-2 512,500,0 (11,8 556 35
F21 OQ textile et cuir 141 31 2)5, 951,4 (8,6 1353 92
F32 ONQ bois 4-37 4)3,4 1000,0 (27,2 99 11
F13 OQ bois 7613 9), 855,1 (14,5 609 774 Ouvriers des industries graphiques 4998 1)4, 910,0 (11,4 406 48
F55 Techniciens AM des industries légères 3-33 2),400,0 (5,9 136 20
G20 OQ maintenance 188 06 5)0, 967,9 (12,413 1 07
G11 Technicien AM maintenance 143 30 6)2, 979,4 (8,0 1930 1 68
H20 Ingénieurs techniques industrie 56326, 1300,0 (3,6 774 92
J30 ONQ manutention 274 481, 1500,0 (35,1 3250 3 31
J01 OQ manutention 139 09 2)6, 1900,0 (13,7 2959 2 95
J42 Conducteurs engins traction 9-66,7 1000,0 (15,0 74 6
J83 Conducteurs véhicules 399 934, 933,6 (10,5 3309 3 78
J14 Agents exploitations transports 2739 1)1, 1100,0 (5,23 33
J65 Agents tourisme et transports 4195 8)1, 927,2 (14,9 623 62
Js69Cadres transport 1288 2)30, 1400,0 (2,2 110 15
K70 Artisans et ouvriers artisanaux 8377 4)3, 912,5 (21,5 283 14
Sources : INSEE-recensements de la population au lieu de résidence en 1982 (exploitation au quart) et en 1999 (exploitation complémentaire)
ANPE, fichiers NOSTRA
5 INSEE PAYS DE LA LOIRE - LES MÉTIERS INDUSTRIELS RÉSISTENT MIEUX EN PAYS DE LA LOIRE - JUILLET 2004Les principales caractéristiques des familles professionnelles en Pays de la Loire
Part des salariés
Évolution de l'emploi Demandeurs d'emploi Demandeurs d'emploidans les actifs
Actifs ayant un emploi
de 1982 à 1999 ayant un emploi en 1999 en fin de mois en fin de mois
en 1999
(en %) (dont emplois temporaires) (catégorie 1 en 1999) (catégorie 1 en 2002)
(en %)
L30 Secrétaires 297 73 2)0, 1600,0 (14,1 8519 6 41
L81 Comptables 139 458, 1400,0 (12,4 677 552 Employés administratifs 2-1 91 1)0,1 959,8 (18,3 5580 4 49
L13 Secrétaires de direction 3187 7)3, 1200,0 (6,2 1131 1 434 Techniciens administratifs 184 9503,00,0 (8,8 425 515 Cadres administratifs 161 58 5)9, 913,5 (2,7 1708 1 52
L06 Dirigeants entreprises 9371 5)0, 56,3 (0,0 284 37
M10 Informaticiens 142 65 2)00, 1800,0 (8,3 790 1 74
N10 Personnels études et recherche 7528 1)74, 858,1 (8,3 562 61
Pc0 Fonction publique cat 444 5568, 1100,0 (16,6 251 20
Pb1 Fonction publique cat8 624 8)5,00,0 (7,6 73 6
Pa2 Fonction publique cat 195 744 7)8, 1200,0 (8,5 400 53
P03 Professionnels du droit 1493 3)0, 167,6 (3,8 427 41
Q70 Employés, techniciens banque 154 01 1), 1100,0 (8,1 462 45
Q31 Employés, techniciens assurances2 582, 1500,0 (6,2 225 20
Q92 Cadres banques et assurances 71602, 843,8 (1,8 184 17
R00 Caissiers employés de libre service 148 42 2)71,00,0 (19,899 2 73
R81 Vendeurs 3-8 803,2 608,4 (22,9 8894 7 12
R42 Représentants 371 61 9)3, 964,2 (9,3 2189 2 66
R93 Intermédiaires de commerce5 87 6)3, 703,8 (10,4 469 404 Cadres commerciaux 162 65 4)0, 901,7 (2,6 2855 3 29
S70 Bouchers, charcutiers, boulangers 1-3 08 1)1,1 693,1 (39,7 865 57
S91 Cuisiniers 92491, 1000,0 (21,9 2110 1 382 Employés, AM hôtellerie 189 16 7)7, 1100,0 (32,7 4870 3 323 Patrons HCR 120 11 -)4, 42,7 (3,6 494 49
T70 Coiffeurs, esthéticiens 100 09 5)5, 632,5 (33,3 970 74
T41 Employés de maison5 70 2)4, 1500,0 (16,4 5747 3 202 Assistants maternels, aides à domicile 349 43 1)62, 1700,0 (23,8 4660 3 13
T83 Gardiens 4-98 4),11100,0 (17,0 1069 1 514 Agents entretien 687 95 5)4, 928,8 (24,1 8076 5 435 Armée, pompiers, police 183 32 2)8, 1500,0 (8,6 40 76 Employés des services divers 5374 8)4, 266,9 (16,7 118 14
U.0 Profd0e la communication 2964 9)1, 868,5 (15,1 1310 1 27
U41 Prof. des arts 6774 1)01, 742,3 (45,3 2448 2 78
V60 Aides soignants3 109, 1200,0 (16,1 516 34
V51 Infirmiers, sage femmes 201 32 5)3, 981,7 (11,0 253 19
V22 Médecins et assimilés 195 28 4)7, 359,2 (24,2 144 12
V03 Professions paramédicales 162 93 8)0, 699,9 (11,9 820 654 Professionnels action sociale 264 20 9)7,5,5 (33,5 4601 3 64
W30 Enseignants 599 76 2)5, 918,2 (9,6 1015 1 01
W81 Formateurs, recruteurs 753520, 976,5 (29,9 1504 1 08
X.0 Profp7olitique et clergé 1-46 7)2,41000,0 (7,4 0
X0X autre 00,0 08, 2421 1 57
Ensemble 1 289 937 11,5 87,4 (17,5) 124 244 111 074
Sources : INSEE-recensements de la population au lieu de résidence en 1982 (exploitation au quart) et en 1999 (exploitation complémentaire)
ANPE, fichiers NOSTRA
6 INSEE PAYS DE LA LOIRE - LES MÉTIERS INDUSTRIELS RÉSISTENT MIEUX EN PAYS DE LA LOIRE - JUILLET 2004