Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les revenus par commune : des niveaux et des écarts variés

De
3 pages
Les revenus par commune : des niveaux et des écarts variés La situation des communes vis-à-vis des revenus déclarés de leurs habitants est très contrastée. La Possession, Saint-Denis et Sainte-Marie arrivent en tête pour le niveau de revenu médian, avec plus de 950€ par mois. À l’autre extrémité, Salazie et Sainte-Rose se distinguent avec un revenu médian inférieur à 500€. En termes d’inégalités monétaires, Saint-Benoît connaît les écarts les plus grands tandis que Saint-Philippe rencontre les inégalités les plus faibles, avec des revenus peu élevés. La Possession, quant à elle, associe faibles inégalités monétaires et revenus très élevés. La Réunion, en 2006, la moitié de la popu-Allation déclare aux Services fiscaux unLes revenus médians par commune (en€ par mois) revenu supérieur à 740€ par mois et par unité Saint-Denis de consommation. La situation est très diffé-Revenu médian Sainte-Marie rente selon les communes. D’un côté, on trouveSainte-Suzanne 944,2 ou plus La Possession la capitale économique, Saint-Denis, et deux de 821 à moins de 944,2 Saint-AndréLe Port 1 140,3 communes voisines, La Possession, largementde 690,7 à moins de 821727,9563,3 963,2 944,2 633,6 de 555,3 à moins de 690,7 en tête, et Sainte-Marie. Dans ces communes, moins de 555,3 un habitant sur deux déclare des revenus Bras-PanonSaint-Paul supérieurs à 950€ par mois et par unité de744,2 840,4 consommation.
Voir plus Voir moins

Les revenus par commune :
des niveaux
et des écarts variés
La situation des communes vis-à-vis des revenus déclarés de leurs habitants est
très contrastée. La Possession, Saint-Denis et Sainte-Marie arrivent en tête pour le
niveau de revenu médian, avec plus de 950€ par mois. À l’autre extrémité,
Salazie et Sainte-Rose se distinguent avec un revenu médian inférieur à 500€.
En termes d’inégalités monétaires, Saint-Benoît connaît les écarts les plus grands
tandis que Saint-Philippe rencontre les inégalités les plus faibles, avec des revenus
peu élevés. La Possession, quant à elle, associe faibles inégalités monétaires et
revenus très élevés.
La Réunion, en 2006, la moitié de la popu-Allation déclare aux Services fiscaux unLes revenus médians par commune (en€ par mois)
revenu supérieur à 740€ par mois et par unité
Saint-Denis de consommation. La situation est très diffé-Revenu médian
Sainte-Marie rente selon les communes. D’un côté, on trouveSainte-Suzanne 944,2 ou plus
La Possession la capitale économique, Saint-Denis, et deux
de 821 à moins de 944,2
Saint-AndréLe Port 1 140,3 communes voisines, La Possession, largementde 690,7 à moins de 821727,9563,3 963,2 944,2
633,6 de 555,3 à moins de 690,7 en tête, et Sainte-Marie. Dans ces communes,
moins de 555,3 un habitant sur deux déclare des revenus
Bras-PanonSaint-Paul
supérieurs à 950€ par mois et par unité de744,2
840,4
consommation. La proportion importante de
Salazie
cadres et de chefs d’entreprises explique enSaint-Benoît436,1
587,8 partie des revenus plus importants à La Pos-
session et à Saint-Denis. À Sainte-Marie, lesTrois-Bassins
644,8 revenus élevés sont plus liés à la part des
Cilaos Plaine-des- indépendants aisés.
Palmistes555,3 821
721,6Saint-Leu
Sainte-Rose
482 À l’autre extrémité de l’échelle, on trouve des
Le Tampon communes où les revenus des habitants sont
749,8 763,8 plus faibles, souvent plus éloignées des cen-859,8
Les Avirons tres économiques, et plus difficiles d’accès.580877,9
C’est le cas à Salazie, qui se caractérise par un
Étang-Salé
nombre important d’ouvriers dans sa popula-
690,7 572,7595,4
tion, mais également une proportion très
700,7
Saint-Pierre élevée de Rmistes. Sainte-Rose est dans la
même situation vis-à-vis des revenus, maisSaint-PhilippePetite-Ile
Saint-Joseph plus en raison de la part d’employés et de
29économie
de La Réunion N°134
Entre-Deux
Saint-Louis
Sources : Insee, DGI - revenus fiscaux localisés 2006Saint-Denis
selon les infrastructures de transport existantes.Bas salaires et bas revenus
Elle est fortement liée au profil sociodémogra-
phique de leur population.65 % Salazie
Des situations extrêmes60 %
Le Port
Saint-Benoît Sainte-Rose En 2006, pour dix communes sur les vingt-quatreSaint-Louis
55 % que compte La Réunion, plus d’un individu sur
Saint-André Saint-Philippe dix déclarait un revenu nul. Parmi ces commu-Trois-Bassins
Cilaos
Saint Pierre nes, on retrouve Salazie ou Sainte-Rose, mais
50 % Saint-Leu également d’autres comme Cilaos, Le Port ouLa Réunion
Le Tampon Saint-Philippe. Les populations concernées viventSainte-Suzanne
45 % alors grâce aux prestations sociales et aux soli-Bras-Panon
Saint-Paul Plaine-des-Palmistes darités, en particulier familiales. Par rapport à
2001, la situation a peu évolué, puisque neuf
Entre-Deux40 % Les Avirons communes étaient déjà dans cette situation.
À l’autre extrémité, dans six communes, plusÉtang-Salé
35 %
d’un individu sur dix vit avec au moins 30 000€
20 % 30 % 40 % 50 %
par an et par unité de consommation. On y trouve
Part des bas salaires
La Possession, Sainte-Marie, Saint-Denis, mais
également Les Avirons, l’Étang-Salé et Saint-
Paul. C’est d’ailleurs qui détient le
record juste devant La Possession : une personneHauts revenus et inégalités monétaires
sur dix y déclare un revenu supérieur à 38 000€
6,5 par an et par unité de consommation.
Saint-Benoît
6
Bas salaires et bas revenusSalazie Saint-André5,5
Le Port ne vont pas nécessairement
Saint-Joseph Saint-Pierre
5 de pairSaint-Louis Le Tampon
Petite-Ile La Réunion Saint-Paul4,5
Saint-Leu Par rapport à la cartographie des allocataires àCilaos Sainte-Suzanne Les Avirons
bas revenus de la CAF, les communes où la part4 Bras-PanonSainte-Rose Trois-Bassins Sainte-Marie de personnes à bas revenus dans la population
Plaine des Palmistes3,5 est la plus forte sont celles où les revenus décla-Entre-Deux
rés sont les plus faibles. Ainsi ce sont dans les
3
communes de Salazie, Saint-Benoît, Sainte- Rose,20 000 25 000 30 000 35 000 40 00015 000
Saint-Louis et du Port où la part des bas revenus
Revenu déclaré des plus aisés est la plus forte (voir étude sur les bas revenus).
Pour ces communes, plus d’un individu sur dix ne
déclare aucun revenu. De légers écarts peuvent
néanmoins exister entre les classements des
petits indépendants dans sa population active. revenus y sont plutôt faibles. Derrière ce constat, communes selon que l’on utilise les données des
La moitié des habitants de ces deux communes on trouve une population plutôt jeune, composée allocataires de la CAF ou les données fiscales
déclare des revenus inférieurs à 500€ par mois à 40 % de moins de 20 ans, et une réalité des Services fiscaux, compte tenu de conventions
par unité de consommation. Cilaos se situe dans sociale difficile, avec une population fortement légèrement différentes dans le mode de calcul
une situation légèrement plus favorable avec une dépendante des minima sociaux, en particulier du revenu par unité de consommation.
part importante de demandeurs d’emploi dans sa du RMI, et largement touchée par le chômage.
Par rapport au concept de bas salaires, il est dif-population, tout comme Le Port et Saint-Philippe. Plus de la moitié des logements de la commune
ficile de mettre en regard les communes pourrelèvent du parc locatif social.
Dans cette configuration, Le Port est une com- lesquelles la part des bas salaires est très forte
et celle où la part des bas revenus est élevée. Enmune différente des autres : elle connaît une La cartographie des revenus dépend bien enten-
activité économique importante, et bénéficie effet, l’approche du revenu salarial est unedu très fortement de l’activité économique des
approche individuelle. Elle prend en compte l’en-d’infrastructures développées. Et pourtant, les communes ou des communes environnantes
30 économie
de La Réunion N°134
La Possession
Sainte-Marie
Étang-Salé
Saint-Denis
Saint-Philippe
La Possession
Saint-Joseph
Petite-Ile
Sources : Insee, DGI - revenus fiscaux localisés 2001 et 2006
Inéggalités
Part des bas revenusLes inégalités monétaires par commune en 2001 et en 2006
La Réunion 2006 La Réunion 2001
Saint-Denis Saint-Denis
Sainte-Marie Sainte-Marie
Sainte-Suzanne Sainte-Suzanne
La Possession La Possession
Saint-AndréLe Port Saint-AndréLe Port
Bras-Panon Bras-PanonSaint-Paul Saint-Paul
Salazie Rapport interquartile Salazie
Saint-Benoît Saint-Benoît
5,2 ou plus
de 4,5 à moins de 5,2
Cilaos CilaosPlaine-des- de 4,2 à moins de 4,5 Plaine-des-
Palmistes Palmistes
Saint-Leu de 3,5 à moins de 4,2 Saint-Leu
Sainte-Rose Sainte-Rose
moins de 3,5Le Tampon Le Tampon
Les Avirons Les Avirons
Étang-Salé Étang-Salé
Saint-Pierre
Saint-Pierre
Saint-PhilippePetite-Ile Saint-PhilippePetite-Ile
Saint-Joseph Saint-Joseph
semble des revenus salariaux perçus par une per- met de mesurer cet écart. Il permet d’appréhender Peu d’inégalités et de hauts
sonne donnée. L’approche des bas revenus, les inégalités monétaires. revenus à La Possession
comme celle des revenus déclarés, s’appuie quant
En 2006, les inégalités monétaires sont particuliè-à elle sur une approche ménage, prenant en La combinaison de deux critères, mesure des iné-rement faibles à Saint-Philippe, en tête, loin devantcompte l’ensemble des revenus perçus par le galités et niveau de revenu au-delà duquel vit undes communes comme l’Entre-Deux ou La Plaineménage, rapportés dans un second temps au habitant sur 10, les plus aisés donc, permet dedes Palmistes. À l’éventail des reve-nombre d’unités de consommation. Ainsi une per- dresser une typologie des communes. Elle permetnus est particulièrement resserré : les revenus dessonne en situation de bas salaires ne se retrouve- de mettre en évidence les communes qui cumulentplus modestes sont faibles, mais surtout les reve-ra pas en de bas revenus, à partir du accumulation de richesse et moindre écart socialnus des plus aisés sont particulièrement bas. Àmoment où elle vit avec un conjoint ayant des mesuré en termes de revenu. La commune de Lal’opposé, les inégalités sont les plus fortes pourrevenus suffisants. Une fois cette mise en garde Possession se fait particulièrement remarquer,cinq communes, Saint-André, Saint-Benoît, enfaite, on constate que seules deux communes, avec des hauts revenus et des inégalités relative-tête, Saint-Joseph, Salazie ou Le Port.Salazie et Sainte-Rose, cumulent bas salaires et ment faibles. Même si les revenus sont un peu
bas revenus. Par ailleurs, le cas de l’Entre-Deux Par rapport à 2001, la situation a peu évolué de moindres à Sainte-Marie, là aussi les écarts de
illustre la difficulté à faire le lien entre bas salai- manière générale. Les communes dans lesquelles revenus entre habitants sont plutôt faibles par
res et bas revenus ; elle se caractérise par une les inégalités sont les plus fortes ou les plus fai- rapport aux autres communes. Avec des revenus
proportion très faible de bas revenus, tout en bles en 2006 étaient dans des situations similaires faibles pour les plus aisés, et des écarts impor-
ayant une part de bas salaires très élevée. La en 2001. Deux communes ont néanmoins connu tants de revenus entre haut et bas de la distribu-
composition des ménages, et le revenu des diffé- des évolutions fortes, Saint-André et Trois-Bassins. tion, ces communes connaissent une part impor-
rents membres du ménage, expliquent en partie Sur la période, les inégalités se sont fortement tante de leur population en situation très précaire,
cette situation. accrues à Saint-André ; elles ont par contre forte- c’est le cas de Salazie, Saint-André, Saint-Benoît,
ment diminué à Trois-Bassins. Dans cette dernière Saint-Joseph, Saint-Louis ou Le Port.
commune, la population modeste en 2006 déclare
Les inégalités monétaires
des revenus plus importants qu’en 2001, alors que Pascal CHEVALIER
sont fortes dans cinq communes simultanément les plus aisés ont des revenus Directeur régional
moins élevés. À l’autre extrémité, les indicateurs
Dans certaines communes, les revenus des plus d’inégalité pour Saint-André se sont fortement
aisés peuvent être particulièrement élevés, et accrus, compte-tenu principalement d’une popula-
celui des plus modestes faibles. tion aisée déclarant des revenus plus importants
Le rapport interquartile est un indicateur qui per- en 2006.
31économie
de La Réunion N°134
Trois-Bassins
Trois-Bassins
Entre-Deux
Entre-Deux
Saint-Louis
Saint-Louis
Sources : Insee, DGI - revenus fiscaux localisés 2001 et 2006

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin