Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les services aux entreprises : du virtuel au terre à terre

De
2 pages
Secteur en pleine expansion, les services aux entreprises participent à l'élevation générale des qualifications dans la population réunionnaise. Très consommateurs de main-d'œuvre qualifiée, ils présentent pourtant une dichotomie profonde autour de la qualification. D'une part, les "Conseils et assistance" et "Recherche et développement" recrutent des personnels hautement spécialisés; d'autre part les "Services opérationnels" et les "Postes et télé-communications" embauchent des employés et des ouvriers.
Voir plus Voir moins
dossier
Evolution de l’emploi (19901999)
Les services aux entreprises ecteur en pleine expansion, les ser naturedes emplois dans ce vices aux entreprises participent àse cteur.Au sein d’une société tioSpement, le secteur des servins dans la population réunionnaise. l’élevation générale des qualificad el’information en dévelop Très consommateurs de maind’œuvreces aux entreprises est sou qualifiée, ils présentent pourtant unevent considéré comme un dichotomie profonde autour de la qualifiinvestissement. La question cation. D’une part, les « Conseils etqui se pose est alors de savoir assistance » et « Recherche et dévelopsi cela a un impact sur la quapement » recrutent des personnelshau lité des emplois du secteur. tement spécialisés ; d’autre part les « Services opération nels » et les « Pos tes Des profils et télécommunications » embauchent d’emplois contrastés majoritairement des employés et des ouvriers. L’éventail des positions pro Les économistessoulignent le dynafessionnelles proposé par les misme particulierdes services aux entre entreprisesest assez proche Le niveau d’études est conforme aux qualifications prises dans les pays développés : ils prod ecelui du tertiaire. Mais cette requises, sauf dans les Postes et télécommunica gressent plus rapidement que les autressituation moyenne masque tions. activités. La Réunion n’est pas l’écart dedes situations très contrastées cette évolution : le nombre d’emploisentre ses différentes activités. pent 30 % des autres personnels. De dans les services aux entreprises passe Tandis que la recherche et développe même que 30 % sont des employés de de 6 500 en 1990 à plus de 11 200 enment offre des emplois de très haute spé bureau, nécessaires au fonctionnement 1999 et sa part dans l’emploi total decialisation, les services opérationnels de ces cabinets. Les ouvriers en sont 4,4 % à 6,5 % ! A La Réunion, cetterecrutent très majoritairement des quasiment absents. dynamique peut s’expliquer, en particue mployéset des ouvriers, dont peu lier, par un besoin important d’externalid’ouvriers qualifiés. Au contraire les postes et télécommuni sation des services lié à la petite taille cations fonctionnent avec une écrasante Par nature, la recherche et développe des entreprises : la faiblesse relative de majorité d’employés (55 %). L’encadre ment s’appuie sur une maind’œuvre très leurs moyens les conduit, soit à se passer ment est surtout de type intermédiaire spécialisée. Un tiers est constitué de cadres des services correspondants, soit, le plus (26 %). Les cadres sont rares, surtout et de chercheurs ; le deuxième tiers de pro souvent, à recourir à un fournisseur exté pour un secteur tertiaire (11 %) et les fessions intermédiaires et notamment de rieur. ouvriers encore plus. techniciens. Le troisième tiers enfin, moins Il reste que l’on peut s’interroger sur laqualifié, est formé Le secteur des services opérationnels d’employés et d’un nombre pourrait souffrir de taux d’encadrement notable d’ouvriers agrico faible : seulement 3 % de cadres et 10 % les. Ce qui montre l’intérêt de chefs d’entreprises. Avec un tout ausparticulier que porte La si faible nombre de professions intermé Réunion à la recherche diaires (12 %), la maind’œuvre est aux agronomique. trois quarts constitué de personnel d’excécution, et compte une majorité Le conseil et l’assistance, d’ouvriers. L’assainissement et l’intérim dont la fonction est de emploient plus de 60 % d’ouvriers. Les « vendre » des capacités agences d’intérim semblent se spéciali intellectuelles, se caracté ser dans la fourniture d’ouvriers et rarerise par un grand nombre ment d’employés. de cadres et professions intermédiaires, comme dans l’éducation. En effet, près Le niveau d’études de 25 % des actifs sont des franchit un palier professions libérales et cadres d’entreprises : avo cats, notaires,experts Dansles services aux entreprises qui comptables, architectes,semblent particulièrement faire appel à La « recherche et développement » et les « services publicistes et autres desqualifications élevées, les niveaux opérationnels » emploient des catégoriesprofessionnel consultants. Les profesd’études sont plus élevés que pour les très différentes. sions intermédiaires occul’ensemble des emplois. Ce sont 10 %
20
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin