La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

10
Chômage
Net ralentissement de la hausse du chômage
en 2010
la fin de l’année, 724 300 de- particulièrement le cas des employés stabilisé en un an. Le nombre
mandeurs d’emploi immédia- de maison, aides à domicile et aides d’ingénieurs informaticiens dans cetteA tement disponibles étaient ménagères ou encore des assistantes situation a même baissé.
inscrits à Pôle emploi en Ile-de-France maternelles. La plupart de ces métiers
Parmi les autres signes positifs, le re-
(catégories A, B, C, corrigées des varia- sont très féminisés, ce qui explique que
cours au chômage partiel a été moins
tions saisonnières), dont 516 370 n’a- la demande d’emploi des femmes ait
important en 2010. Le nombre d’heu-
vaient exercé aucune activité au cours plus progressé en 2010 que celle des
res autorisées a reculé de plus de moi-
du mois de référence (catégorie A). En hommes. Enfin, conséquence des fortes
tié par rapport à l’année précédente.un an, le nombre de demandeurs d’em- hausses enregistrées en 2009, le
Néanmoins, quelques secteurs recou-
ploi a progressé de 4,7 % dans la région nombre d’inscrits depuis plus d’un an a
rent encore largement à cette mesure,
(+ 3,4 % en catégorie A), soit un rythme fortement augmenté (+ 17 %), de nom-
notamment ceux liés à l’industrie auto-
proche de celui observé en France mé- breux demandeurs d’emploi inscrits à
mobile.
tropolitaine (+ 5,1 %). Cette hausse est Pôle emploi au plus fort de la crise
nettement plus faible que l’année pré- étant toujours à la recherche d’un em- Les offres d’emploi collectées par Pôle
cédente, où elle avait atteint un niveau ploi un an après. emploi ont été plus nombreuses en
jamais vu en Ile-de-France (+ 18,3 %). 2010 (+ 10 %), mais restent nettement
Quelques signes positifs
inférieures aux niveaux atteints en
Les augmentations annuelles ont été les apparaissent 2007 et 2008.
plus faibles à Paris et dans les Hauts-
Toutefois, des signes de stabilisationde-Seine, où la population est plus qua- Un taux de chômage francilien
apparaissent. Le nombre de jeuneslifiée et la demande d’emploi de cadre en très légère baisse
âgés de moins de 25 ans a ainsi reculéimportante. A l’inverse, les plus fortes
(- 2,3 %), notamment sous l’effet de laprogressions ont été observées, cette Le taux de chômage localisé francilien
forte reprise de l’intérim. Le nombre de s’est établi à 8,2 % de la populationannée, dans les départements à la main
demandeurs d’emploi à la recherched’œuvre peu qualifiée : Seine-Saint- active au quatrième trimestre 2010,
d’un emploi de cadre s’est égalementDenis et Val-d’Oise. contre 9,2 % en France métropolitaine.
L’Ile-de-France est la cinquième région
ayant le plus faible taux. En un an, il aLa politique de l’emploiUn nombre de seniors inscrits
reculé de 0,2 point dans la région (- 0,3en 2010
à Pôle emploi en forte hausse en France métropolitaine). Les évolu-
Afin de contenir la montée du chômage, les
tions départementales sont très pro-La croissance du nombre d’inscrits à instruments de la politique de l’emploi ont
ches. Le taux de chômage reste ainsiPôle emploi n’a pas touché toutes les continué à être mobilisés en 2010. Les pla-
très bas en Essonne et dans les Yvelines,catégories de la même manière. Ainsi, fonds d’entrées en contrats aidés rénovés en
alors qu’il est l’un des plus élevés dejanvier 2010 (le contrat unique d’insertion -le nombre de demandeurs d’emploi
France en Seine-Saint-Denis.CUI remplaçant les contrats du plan de cohé-âgés de 50 ans ou plus a continué à
sion sociale lancé en 2005) sont restés élevésprogresser rapidement (+ 12,6 %). Cette
■■■■ François Rageauet 56 850 personnes sont entrées dans cesforte hausse doit cependant être tem-
Direccte Ile-de-Francemesures en 2010 (+ 9,8 %). De même, le dé-pérée par la nette baisse du nombre de
veloppement de l’alternance s’est poursuividispensés de recherche d’emploi
(- 0,3 % d’entrées en contrat d’apprentissage, Pour en savoir plus(- 16,7%). Cette mesure permet à cer-
+ 8,0 % en contrat de professionnalisation),tains demandeurs d’emploi âgés d’au « Bulletin trimestriel d’information sur le
alors même que le recours à ces dispositifs
moins 58 ans en 2010 de continuer à per- marché du travail », Direccte Ile-de-France,
est déjà plus important en Ile-de-France que
cevoir une indemnisation tout en étant Bref Ile-de-France, n° 54, mai 2011.
dans le reste du pays.
dispensés des démarches à Pôle emploi. Jabot D. : « Le taux de chômage trimestriel
En revanche, les entrées en contrat de re-Au total, le nombre de seniors sans em- e
restestableau4 trimestre 2010 », Insee Ile-
classement professionnel ou de transitionploi a augmenté de 2,5 % en un an. de-France faits et chiffres, n° 255, mars 2011.
professionnelle ont reculé, le nombre de
Pentinat B., Rageau F. : « Lente sortie desalariés licenciés économiques, à qui cesLa demande d’emploi des employés de
crise pour l’économie francilienne », Inseedispositifs s’adressent, ayant été moinscommerce et de services a nettement
Ile-de-France à la page, n° 350, février 2011.élevé en 2010.
augmenté (+ 8,3 % en un an). C’est plus
Insee Ile-de-France 2011 Regards sur... l’année économique 2010Net ralentissement de la hausse du chômage en 2010 11
Evolution du nombre d’inscrits à Pôle emploi entre 2009 et 2010
Demandeurs d’emploi en fin de mois en 2010 et évolution en un an (données CVS Ile-de-France, CVS-CJO France métropolitaine)
Ensemble ABC Femmes De longue durée De moins de 25 ans De 50 ans ou plus
dont sans
Part (%) Part (%) Part (%) Part (%)activité (A)Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution
dans la dans la dans la dans la(%)(%) (%) (%) (%) (%)
DEFM DEFM DEFM DEFM
Paris 169,8 3,2 2,2 48,3 3,6 44,0 11,6 5,7 -2,6 20,3 9,9
Seine-et-Marne 69,1 5,6 3,2 49,7 7,2 32,6 17,5 16,4 -0,6 18,6 15,3
Yvelines 68,5 4,8 3,0 48,3 6,3 34,4 19,1 12,5 -3,2 19,9 13,1
Essonne 59,2 4,3 1,0 48,5 5,7 31,5 19,5 14,0 -3,3 18,4 12,9
Hauts-de-Seine 87,4 3,6 1,7 48,9 4,9 37,3 16,8 8,3 -6,0 20,2 12,3
Seine-Saint-Denis 117,2 6,5 6,2 46,6 6,8 37,1 21,5 11,5 -1,3 19,1 14,6
Val-de-Marne 76,3 4,7 4,2 47,9 5,4 35,7 19,3 11,3 -3,5 18,8 12,7
Val-d'Oise 76,9 6,4 5,1 48,1 7,9 36,2 20,0 13,9 0,2 19,2 13,4
Ile-de-France 724,4 4,7 3,4 48,2 5,7 37,3 17,0 10,8 -2,3 19,5 12,6
France métropolitaine 4 045,5 5,1 2,9 50,3 6,1 37,7 19,7 16,0 -2,8 16,1 16,0
Chiffres au 31 décembre de l'année.
Sources : Dares, Pôle emploi - calcul des CVS : Direccte Ile-de-France
Taux de chômage par département (en %)
e er e e e
4 trimestre 2009 1 trimestre 2010 2 trimestre 2010 3 trimestre 2010 4 trimestre 2010*
Paris 9,2 9,1 8,8 8,8 8,9
Seine-et-Marne 7,4 7,3 7,1 7,3 7,1
Yvelines 6,8 6,7 6,6 6,7 6,6
Essonne 6,9 6,8 6,7 6,7 6,6
Hauts-de-Seine 7,7 7,6 7,4 7,5 7,5
Seine-Saint-Denis 11,3 11,3 11,1 11,3 11,2
Val-de-Marne 8,1 8,0 7,8 8,0 8,0
Val-d'Oise 9,1 9,0 8,9 9,0 8,9
Ile-de-France 8,4 8,3 8,1 8,2 8,2
France métropolitaine 9,5 9,5 9,3 9,3 9,2
*provisoire.
Source : Insee
Taux de chômage au sens du BIT pour la France métropolitaine Les heures autorisées d’activité partielle
Taux de chômage localisé pour l'Ile-de-France Indice base 100 en janvier 2008
12 12
%
1011
810
69
4
8
2
7
0
6
Janv. 08 Juil. 08 Janv. 09 Juil. 09 Janv. 10 Juil. 10 Janv. 112000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
France métropolitaine Ile-de-France France métropolitaine Ile-de-France
Données en moyenne trimestrielle et corrigées des variations saisonnières (CVS). Champ : France entière, hors conventions FNE et APLD (activité partielle de longue durée).
er
Source : Insee, taux de chômage localisés Source : DGEFP, extraction Silex du 1 avril 2011
Principales mesures de la politique de l'emploi entre 2008 et 2010
Ile-de-France Variation 2010/2009 (en %)
Entrées dans les mesures
2008 2009 2010 Ile-de-France France métro.
40 320 35 770 38 630 8,0 -3,1Contrats de professionnalisation
Contrats d'apprentissage 47 390 54 840 54 690 -0,3 0,0
Total contrats en alternance 87 710 90 610 93 320 3,0 -
Contrats aidés du secteur marchand 7 960 13 610 12 080 -11,2 -3,1
Contrats initiative emploi (CIE) 5 820 12 170 - - -
Contrats d'insertion - Revenu Minimum d'activité (CIRMA) 2 140 1 440 - - -
Contrat unique d'insertion - contrat initiative emploi (CUI-CIE) - - 12 080 - -
Emplois aidés dans le secteur marchand 95 670 104 220 105 400 1,1 0,0
Contrats d'avenir (CAV) 9 080 8 100 - - -'accompagnement dans l'emploi (CAE) 21 870 30 060 - - -
Contrat unique d'insertion - contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) - - 44 770 - -
Emplois aidés dans le secteur non marchand 30 600 37 900 18,1 5,7
Mesures d'accompagnement
Accompagnement des jeunes
Contrats d'insertion à la vie sociale (CIVIS) 26 450 27 820 28 660 3,0 12,6
Accompagnement des licenciements économiques
Cellules de reclassement (en nombre de bénéficiaires potentiels) 2 282 5 459 3 976 -27,2 -44,2
Conventions de reclassement personnalisé ou Contrats de transition professionnelle 10 795 24 243 22 229 -8,3 -12,6
Champ : contrats initiaux y compris avenants de reconduction.
Source : Dares
Insee Ile-de-France 2011 Regards sur... l’année économique 2010
Milliers