Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Provence-Alpes-Côte d'Azur : le profil socio-économique le moins éloigné de celui de l'Ile de France

De
6 pages
Entre 1990 et 1999, l'évolution du paysage social et professionnel de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a suivi dans l'ensemble les grandes tendances nationales. Les effectifs d'agriculteurs exploitants et d'ouvriers baissent fortement tandis que ceux des professions intermédiaires augmentent sensiblement.Au troisième rang pour la croissance de la population, la région n'est qu'au onzième rang des régions métropolitaines pour la croissance de l'emploi. L'augmentation globale de 0,5% par an est due à la hausse de l'emploi féminin, celui des hommes ayant diminué sur la période. Le tertiaire confirme sa prééminence dans l'emploi régional.
Voir plus Voir moins
2SUD INSEE N° 47  février 200 l'essentiel ProvenceAlpesCôte dAzur : le profil socioéconomique le moins éloignéde celui de lIledeFrance
Entre 1990 et 1999, l’évolution du paysage social et professionnel de la région ProvenceAlpesCôte dAzur a suivi dans lensemble les grandes tendances nationales. Les effectifs dagriculteurs exploitants etdou vriers baissent fortement tandis que ceux des professions intermédiaires augmentent sensiblement. Au troisième rang pour la crois sance de sa population, la région nest quau onzième rang des régions métropolitaines pour la croissance de lemploi. Laugmentation globale de 0,5 % par an est dueàla hausse de lemploi féminin, celui des hom mes ayant diminuésur la période. Le tertiaire confirme sa prééminence dans lemploi régional.
La région ProvenceAlpesCôte d’Azur compte un peu plus de 4,5 millions d’ha bitants au recensement de la population de 1999, dont 3,7millions ont plus de 15 ans. Cette population de 15 ans et plus a augmenté de 6,5% depuis le précédent recensement. Les inactifs y pèsent plus lourd qu’en France métropolitaine (48,5 % contre 44,8 %), du fait, notamment, d’une population plus âgée et d’une moindre
C INSEE2002
activité des femmes. En effet, la part des personnes de 60 ans et plus dans la po pulation de 15 ans et plus est de 29,1 % dans la région contre 25,9 % en France métropolitaine. Quant aux taux d’activi té des femmes, ils sont respectivement de 44,9 % et de 48,7%.
La montée des classes moyennes
Au fil des recensements, une recompo sition de la carte des catégories socio professionnelles se dessine sous le triple effet des évolutions démographiques sociales et économiques. Comme dans l’ensemble du pays, elle se caractérise par le recul du nombre d’agriculteurs d’ouvriers et d’artisans, commerçants et chefs d’entreprises contrebalancé par la montée en puissance des professions in termédiaires (+23,8 %),des employés et des cadres et professions intellectuel les supérieures. La région présente des caractéristiques qui la rapproche des au tres régions du Sud comme la faiblesse de l’emploi ouvrier et l’importance des cadres supérieurs. En revanche, elle s’en distingue par la faiblesse de l’em ploi agricole. Si on excepte l’Ilede France, la région arrive en tête, avec les régions MidiPyrénéeset RhôneAlpes pour l’importance des cadres et profes sions intellectuelles supérieures dans sa population active, elle est, par contre, après l’IledeFrance et l’Alsace, celle qui compte le moins d’agriculteurs ex ploitants (1,3%), et, après l’Ilede France et la Corse, le moins d’ouvriers.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin