La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

N°137  2004
Enquête sur la demande de services des établissements picards : premiers résultats
Le recours aux services, déja développé dans l’industrie s’est étendu au tertiaire. Les établissements confient les fonctions opérationnelles à des prestataires alors que les fonctions plus stratégiques sont réalisées en interne. La taille, le secteur et l’autonomie de l’établissement définissent les modes de réalisation de ces services. En Picardie, les chefs d’entreprise trouvent leurs prestataires à proximité de leur établissement ou se dirigent vers l’ÎledeFrance. Les critères de choix du prestataire dépendent de la nature même du service recherché. L’offre locale en Picardie est diversifiée mais les chefs d’entreprise de la région attendent un développement des services à plus forte technicité.
epuis le début des an nées 80, l’industrie a seDs fonctions opérationnelles externalisé une partie de telles que le nettoyage, la re cherche de personnel, la col lecte et le traitement des dé chets. L’enquête « besoins en services »menée en 2004, montre que cette pratique s’étend à d’autres services et à d’autres secteurs économi ques comme le tertiaire. Parmi les 25 services étu diés dans l’enquête, les servi ces les plus fréquemment utilisés par les établissements picards sont des services à haute technicité comme la comptabilité, le conseil juridi que, la formation ou l’informa tique de gestion. Mais, les éta blissements recourent aussi à des services plus opération nels comme le nettoyage, la maintenance informatique, la recherche de personnel, la col lecte et le traitement des dé chets. En revanche, moins d’un établissement sur deux fait ap pel aux services de traitement de l’information et de veille
       # $   % &      &"               '#
   
    
   !   #  (   )
   !   "
# ,.%4.-%4 /.%.%/ +$) ,-%.-% /%0%-1  # #,%- 2/%/0%/ ..%- 34% 2%/%2 .%0 5# 4%/0%, /-%4%, **     6* #74%- ,%./% % #  ).% -%0%/ 2-%2   #  *-,%4 %%2 40%-% %  6$ 8 %2 % 7 -,%4,0%/ 0/ 1  #  -.%- .0%4-% .2%0 9 #*#) --%,-%0 %,..%, :#;)  * --%0 ,2%4.%/ 0%. <  *  # --%2 2%4.%, .%--2%      -% /%0/% ###;) -2%0 -0%02%, 2%   -%2 ,%0/2%, /%-)  .  *0.%, .4%/,%, 2.%0   )% #)#  ) = 00%--% 4%22%-<);)# 02%,%2 4%/,% **  #0%2 4/%-%4 /0%->% $  # *0% -.%/4%. 0-%, :)  -%/ 2.%/%- -0% # 0%- -%-0%. 20%. <  )  #  &% 04%/,%/ .%. 9#  &# *)2-% -4%2% /,% +    4   #     38 <      #%  ##   )   ! / 8
 " *   
/,% %-2/% 20%2 %/ //%4 2% 4%-.% -%-/2%, %. % /%2 2/% /%. % 2% 0%. -% /4%/ /%-20%--%0 22%2
technologique, au service de localité, ingénierie et études techniques, tion de sallesorganisation de sétraitement de l’information et veille  EnPicardie, les services aux entre minairesrestauration d’affaires, àtechnologique) de même que lesprises (hors travail temporaire) comptent plus de 4 500 établissements et emploient l’informatique industrielle ou encoreservices plus classiques et liés à la près de 51 000 salariés soit 9,4% de l’em au service de gardiennagesécuritégestion de l’entreprise (recherche de ploi salarié non agricole hors emploi pu transports de fonds alors que cettepersonnel, secrétariat, numérisation blic et agriculture. Une proportion moins dernière activité est l’une des mieuxdes archivesstockage, logistique,élevée qu’au niveau national. L’insertion de la Picardie dans le Bassin parisien implantées dans la région.centres de relationclient, activités conjuguée à une forte tradition industrielle Les modes de réalisation de cesde nettoyage). L’importance du re expliquent la forte présence des services services diffèrent selon la nature descours aux services est fonction de opérationnels (nettoyage, sécurité, assai prestations. Les établissements ontla taille de l’établissement. Plus l’éta nissement et gestion des déchets). En recours à un prestataire pour les serblissement est grand, plus lesrevanche, les activités à plus forte valeur ajoutée sont pour l’ensemble de la Picar vices les plus élaborés comme lebesoins sont élevés. Les grands éta die assez peu représentées. Cependant, conseil juridique, la formation, lablissements utilisent plus fréquem chaque département tient quelques points maintenance informatique et la mainment les services de formation, de forts :les activités de recherche dans tenance de matériel de production.recherchedéveloppement et d’enl’Oise et les services opérationnels (comp tabilité, services juridiques, etc.) dans Les chefs d’entreprise externalisenttretien des espaces verts. Les pra l’Aisne et la Somme. aussi les services opérationnels utitiques d’externalisation sont diffé lisateurs de maind’œuvre ou à fairentes. Les grands établissements ble valeur ajoutée : collecte et traiteexternalisent plus souvent les fonc ment des déchets, transports detions opérationnelles et conserventtion des services est équilibrée sur marchandisesmessagerie, gardienen interne, de préférence, les foncl’ensemble du territoire picard. Seule nage, location de véhicules et de mations stratégiques.la pratique d’externalisation varie tériel ou entretien d’espaces verts.La fréquence du recours auxselon le département mais assez fai services est la même quel que soitblement. Quelque soit le secteur La taille de l’établissementle département d’implantation deéconomique, les établissements l’établissement, et quelle que soitressentent les mêmes besoins en détermine ses pratiques la nature du service. La qualité deservices (comptabilité, nettoyage, d’externalisation l’offre locale, avec ses déficits etmaintenance informatique, conseil Les services les plus stratégiquesses atouts, ne pénalise donc pasjuridique, recherche de personnel, sont réalisés en interne (comptabiles établissements puisque l’utilisaformation). Cependant, le recours aux services opération Coût et proximité, critères de choix pour un prestataire de services opérationnels nels directement liés à Part des établissements selon les critères de choix du prestataire l’activité de production So urce :enquête beso ins en services P icardie Insee  CRCI  2004 est plus important dans Savo irCertifi Respect Autre faire Coût Pro ximitéNo to riétécatio nl’industrie et la cons des délaisraiso n spécifique agrément truction. Le degré d’autono Recherche et dévelo ppement Ingénierieétudes techniques mie pour le choix d’un Co nseil juridique prestataire est dépen Co nseil en stratégie, managementet gestion financière Co mptabilitédant du statut de l’éta blissement et du sec Fo rmatio n Recherche et sélectio n de perso nnel (ho rs intérim) teur économique. Près P ublicité, co mmunicatio n, marketing de 80 % des établisse Secrétariat, traduct., interprétariat (y c. télésecrétariat) Gestio nnumérisatio nsto ckage desarchivesments picards dispo Centres relationclient sent d’une autonomie Info rmatique de gestio n de décision dans le Info rmatique industrielle choix d’un prestataire et Traitement de l'info rmatio nveille techno lo gique M aintenance de matériel info rmatiquece pour tout type de ser M aintenance de matériel de pro ductio n vices. Les établisse Co ntrô les, analyseset mesures techniques ments sont moins auto Lo catio n de véhiculeset de matériel nomes dans le choix du Transpo rtsde marchandisesmessagerie Lo gistiquesto ckagemanutentio ndans lespresta taire domaines de la recher Netto yage Gardiennagesécuritétranspo rtsde fo nds chedéveloppement, de Co llecte et traitementdes déchets l’ingénierie, de la forma Réalisatio n etentretien des espaces verts Lo c. de salleso rga. de séminairesrestaur. d'affairestion, des transports et (Les enquêtés pouvant do nner plusieurs critères, les to taux so nt supérieurs à 100%)de la location de véhi  20 4060 % P artdes établissements ayant cité le critère de choix d'un prestataire : cules. Les filiales signa
                #  (#                    +$) % 8%  6$ 8 7   #  * :)   <8 % )8  #% 8  <);)# >% $  # * 1  #   :#;)  * **     6* #7 9 #*#)   5# # <  *   # 1  # # ) * % ##% #;)  3 **  # #  )   )% #)8  ) 8 #  9#  &# *)  / 2  0 - .4 ,/ # =#  (#
prioritairement à des prestataires surtout localisés à Paris, dans les HautsdeSeine et dans le Nord, plu tôt que dans la Somme et rarement dans l’Aisne. À noter que la Somme est rarement citée dans les départe ments d’implantation des prestataires et qu’Amiens ne joue pas son rôle de métropole régionale. Les chefs d’entreprise de la Somme, privilégient les prestataires de Paris, du Nord, puis ceux de l’Oise et de la SeineMaritime, mais très peu ceux de l’Aisne. Les établissements, notamment les filiales de groupe, externalisent surtout les services stra tégiques hors de la région picarde comme le traitement de l’information et la recherchedéveloppement. Les partenaires pour les services opé rationnels comme le gardiennage, l’entretien des espaces verts ou le nettoyage sont localisés dans les départements picards. La spécificité des services en Picardie, orientée vers les services opérationnels,
Plusieurs critères présidant au choix des prestataires étaient propo sés aux établissements picards: la proximité, la certificationagrément, le coût, la notoriété, le savoirfaire spécifique et le respect des délais. Ces critères dépendent de la nature du service. Quand il est à plus haute technicité, le savoirfaire est mis en avant : maintenance de matériel de production ou de matériel informati que, contrôles, analyses et mesures techniques, formation et ingénierie. Les services opérationnels, plus standardisés par nature, ne répon dant pas à un savoirfaire particulier, nécessitent une forte proximité entre le client et le fournisseur. La concurrence entre les entreprises s’effectue sur les coûts et la proxi mité : location de salles et organisa tion de séminaires, entretien d’espa ces verts, collecte et traitement des déchets, gardiennage et sécurité, location de véhicule et de matériel. La notoriété, la certificationagrément
 .pect des délais sont les critères im portants de choix d’un prestataire dans les activités de transports de marchandises.
En 1994, une enquête similaire sur les besoins en services ne portait que sur les établissements industriels. La gamme des services étudiés en 2004 est sensi blement plus élargie qu’en 1994 pour te nir compte des évolutions intervenues dans le fonctionnement des établisse ments et dans la nature même des servi ces. L’interprétation est donc délicate, mais la part des prestations réalisées en interne évolue relativement peu pour la plupart des services comparables entre les deux enquêtes. C’est le cas pour des services où la fonction interne est privilégiée comme la recherche développement ou la compta bilité comme pour ceux où le recours à des prestataires externes est plus fré quent comme l’informatique ou la loca tion de matériel. L’appel à une société externe semble plus important quoique limité pour la recherche et sélection de personnel et la formation est plus sou vent externalisée qu’il y a dix ans.
Note méthodologique
                     #      *  ) !             5#   #  * 1  #   9 #*#) >% $  # * 1  # # #  <  *   #       % ##% #;) **     6* #7 :)    3 +$) ) * <8  % )8  #% 8 ( #  )   )% #)#  ) <);)# 9#  &# *) **  # :#;)  * # % 8%  6$ 8 7   2 20  0/ /0  0
Les premiers résultats présentés ici sont issus de l’exploitation des ques tionnaires de l’enquête besoins en ser vices des établissements picards, réa lisée en partenariat avec la Chambre régionale et les cinq chambres loca les de Commerce et de l’Industrie de Picardie. La collecte a été réalisée par voie postale d’avril à août 2004, auprès de 2 200 établissements de 10 salariés et plus dans les secteurs de l’industrie, des transports, de la cons truction et des services aux entrepri ses. La totalité des établissements de 50 salariés et plus a été interrogée. Près de 50 % des établissements ont répondu à cette enquête. Le question naire de 4 pages, axé sur 25 services, a porté sur les pratiques et modalités de recours en matière de services, la localisation des prestataires et les perspectives futures.
Cependant, des perspectives de développement de l’externalisation émergent de l’enquête: les chefs d’entreprise interrogés, souhaitent accroître le recours à des presta taires dans ledomaine de la for mation, du traitement des déchets, de la maintenance de matériel de production et de matériel informati que mais aussi dans les transports et la messagerie. Tous ces servi ces sont pourtant déjà fortement externalisés mais la demande en formation reste importante du fait d’une évolution croissante de la flexibilité de l’emploi. Quant aux activités de traitement des déchets, les exigences environnementales favorisent une demande des chefs d’entreprise dans ce secteur.
  terne et lorsque les établissements externalisent ces fonctions, ils re courent à des prestataires situés hors de la Picardie.
Béatrice VanlangendonckMillon
Pour en savoir plus « Les besoins en service des établis sements industriels picards »,Insee Pi cardie Première n°11, octobre 1996 « Les services aux entreprises en Picardie »,Insee Picardie Relais n°119, 2003 L’Insee et la Chambre régionale du Commerce et de l’Industrie vont publier début 2005 un dossier sur l’ensemble des résultats de cette enquête.
Institut National de la Statistique et des Études Économiques Insee Picardie Téléphone : 03 22 97 32 00 Télécopie : 03 22 97 32 01 Directeur de la Publication :Pascal SEGUINRédacteur en chef :Catherine LEPIN Maquette Insee Picardie  Impression YVERT Dépôt légal : octobre 2004  ISSN : 03963128  Code SAGE : IPR13762  N°137 octobre 2004 Prix : 2,20Conditions d'abonnement : INSEE PICARDIE Relais (11 numéros) + INSEE PICARDIE Première (11 numéros minimum) 38© Insee 2004 Insee Picardie 1, rue Vincent Auriol 80040 AMIENS CEDEX 1 Courriel : ventespicardie@insee.fr Renseignements statistiques:Téléphone 0 825 889 452 (0,15 euro/mn) Courriel inseecontact@insee.fr