Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Entreprise : la création d'entreprise augmente en 2003.

De
2 pages
La Réunion est une des régions françaises ou les taux de création d'entreprises sont les plus importants . Mais c'est également la région qui connaît les taux de survie les plus faibles. Alors que le taux de création pour la France entière se situe autour de 10 %, la Réunion connaît des taux fréquemment supérieurs à 15 % et un renouvellement de l'appareil productif important.
Voir plus Voir moins
Créations d’entreprises Nouveau dynamisme
La Réunion est une des régions françaises où les créations d’entreprises sont les plus nombreuses. Mais c’est également celle où leur survie est la plus courte. Alors que le taux de création pour la France entière se situe autour de 10 %, La Réunion connaît des taux fréquemment supérieurs à 15 %. Le renouvellement de l’appareil productif est important.
’année 2003 est une bonne année pour la création d’entreprises. Envi coLntre 4 400 en 2002 et 4 450 en 2001. ron 4 900 entreprises été créées Les nouvelles structures de production représentent 17,8 % du nombre total d’établissements, soit untaux de créa tionsupérieur à celui de l’année 2002 (16,8 %).
évolution comparative du taux brut et du nombre de créations
Après une pause en 2002 les créa tions d’entreprises ont de nouveau augmenté en 2003.
Les trois quart des créations sont des entreprises totalement nouvelles, un cin quième des nouvelles unités de produc tion sont le fait de la reprise d’une acti vité cessée antérieurement (on les appelle créations par réactivation) et le reste concerne la reprise totale ou partielle de l’activité d’un ou plusieurs établisse ments par la même unité légale (création par reprise). Cette répartition est sensi blement identique pour tous les secteurs d’activité.
L’augmentation du nombre d’entreprises concerne essentiellement les créations pures. La proportion de créations pures est supérieure à celle observée en 2002, mais le nombre de créations par reprise a baissé tandis que la proportion de réacti vations se maintient au même niveau.
Les entreprises créées sont généralement de petite taille : 91 % sont des entrepri ses individuelles et 2 % ont plus de 10 salariés. Un tiers des entreprises de plus de 10 salariés exerce dans le bâtiment, alors que les entreprises individuelles sont pour 75 % des services et des com merces. La forte hausse des créations pures en 2003 est surtout le fait d’entre prises n’ayant aucun salarié au démar rage (+ 13,5 %).
En ce qui concerne la catégorie juridique, 1 360 sociétés ont été crées en 2003 contre environ 1 200 en 2002, mais la part des sociétés dans les créations est restée la même, soit 27 %. Les sociétés représentent 39 % du total des entrepri ses en activité au premier janvier 2004.
La majorité des nouvelles créations a été faite sous la forme de personnes physi ques. Cette situation est différente de celle observée au niveau national ou 51 % des créations de l’année 2003 sont des sociétés.
Plus de créations dans la construction et le commerce
En nombre d’entreprises, le secteur des services reste le secteur le plus impor tant avec 12 000 entreprises au premier janvier 2004 et 1 990 entreprises qui ont été créées dans l’année. En terme de taux de création il est en troisième posi tion avec 18 %. Les plus forts taux de création concernent les secteurs de la construction et du commerce. C’est une situation qu’on pouvait déjà observer en 2002
L’industrie revient à son niveau de 2001. Il y avait 2 200 entreprises au premier janvier 2003, 280 entreprises se sont créées dans l’année, soit un taux de créa tion de 13 % qui place ce secteur en 4e position. En tenant compte du nombre d’entreprises ayant cessé d ‘exister entre
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin