La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Evolution des affaires des bureaux d’étude au 3ème trimestre 2007

4 pages
information30 11 2007 aux médias Evolution des affaires des bureaux d’étude au 3ème trimestre 2007 Carnets de commandes bien garnis Selon l’enquête réalisée pour la SIA par l’Institut de recherches conjoncturelles de l’EPFZ (KOF), le troisième trimestre 2007 semble marquer l’apogée de l’évolution conjoncturelle dans la branche des études pour la construction. Après une progression pratiquement ininterrompue depuis quatre ans, la situation d’affaires des bureaux d’architectes et d’ingénieurs s’est maintenant stabilisée à un haut niveau. Pour autant, la branche ne manifeste aucun signe de recul : nombre d’indicateurs demeurent élevés à long terme ou se maintiennent proches de leurs records. (kof/sia) En un trimestre, les carnets de commande ont même complètement surmonté le petit arrêt de croissance intervenu il y a un an. Et même si la vitesse de progression s’amenuise quelque peu, la tendance reste là aussi à la hausse. Cette dynamique présente de légères différences quant à la nature des ouvrages construits : tandis que la valeur des mandats a encore un peu fléchi dans le secteur résidentiel, elle s’est maintenue pour les bâtiments industriels et commerciaux. La plus forte bonification vient de la construction publique, ce qui s’explique sans doute par le fait que l’indicateur de départ y était le plus bas. Bien que déjà très enviables, les réserves de travail ont encore étendu leur portée pour atteindre un horizon de 9 mois. Ce ...
Voir plus Voir moins
information
aux médias
30 11 2007
Evolution des affaires des bureaux d’étude au 3ème trimestre 2007
Carnets de commandes bien garnis
Selon l’enquête réalisée pour la SIA par l’Institut de recherches
conjoncturelles de l’EPFZ (KOF), le troisième trimestre 2007 semble
marquer l’apogée de l’évolution conjoncturelle dans la branche des études
pour la construction. Après une progression pratiquement ininterrompue
depuis quatre ans, la situation d’affaires des bureaux d’architectes et
d’ingénieurs s’est maintenant stabilisée à un haut niveau. Pour autant, la
branche ne manifeste aucun signe de recul : nombre d’indicateurs
demeurent élevés à long terme ou se maintiennent proches de leurs
records.
(kof/sia) En un trimestre, les carnets de commande ont même complètement
surmonté le petit arrêt de croissance intervenu il y a un an. Et même si la
vitesse de progression s’amenuise quelque peu, la tendance reste là aussi à la
hausse. Cette dynamique présente de légères différences quant à la nature des
ouvrages construits : tandis que la valeur des mandats a encore un peu fléchi
dans le secteur résidentiel, elle s’est maintenue pour les bâtiments industriels
et commerciaux. La plus forte bonification vient de la construction publique, ce
qui s’explique sans doute par le fait que l’indicateur de départ y était le plus
bas. Bien que déjà très enviables, les réserves de travail ont encore étendu leur
portée pour atteindre un horizon de 9 mois. Ce confortable socle de mandats
assure une évolution favorable à court terme également. Les pronostics relatifs
information
aux médias
30 11 2007
à l’acquisition d’affaires demeurent donc confiants, aussi bien à court qu’à
moyen terme : tandis qu’une nette accélération des rentrées de commandes est
à nouveau attendue dans les trois mois déjà, l’optimisme plus tempéré
concernant l’évolution des affaires à six mois n’a pour l’instant pas varié. Cela
étant, les architectes et les bureaux d’étude affirment vouloir engager un peu
plus de collaborateurs.
Bureaux d’architectes
Dans un contexte marqué par un refroidissement dans le secteur du bâtiment,
la sérénité demeure de mise au sein des bureaux d’architectes. Leur
appréciation des affaires au troisième trimestre est restée très positive et les
prestations fournies ont continué d’augmenter au même rythme. Pour évaluer la
tendance conjoncturelle, un coup d’oeil sur les pronostics concernant
l’acquisition de mandats à trois mois indique que les architectes s’attendent à
une progression moins favorable qu’au cours du trimestre précédent. En
revanche, ils se montrent à nouveau plus confiants pour l’évolution à six mois.
Bureaux d’ingénieurs
Les affaires des ingénieurs continuent elles aussi à afficher une santé
éclatante. Une forte augmentation a notamment marqué la valeur des ouvrages
projetés. Si l’on considère les reculs enregistrés aussi bien dans la construction
de logements que d’équipements industriels et commerciaux, c’est le secteur
public avec ses nombreux grands projets qui porte la part prépondérante de
cette croissance. Après un léger creux en début d’année, les anticipations
quant à l’acquisition de mandats semblent à nouveau réorientées à la hausse.
Le tableau n’est guère troublé que par les prévisions à moyen terme : à six
mois, les signes d’expansion font apparemment défaut. Si l’on différencie entre
sous-spécialités du domaine de l’ingénierie, ce sont surtout les bureaux actifs
dans les installations du bâtiment et techniques apparentées qui s’attendent à
profiter de l’évolution de ce secteur. Dans l’enquête du KOF, ces derniers ont
clairement fait état de leur intention d’embaucher davantage de personnel.
De manière générale, les bureaux d’architectes et d’ingénieurs perçoivent
globalement l’évolution conjoncturelle de la même manière. Les seuls écarts
notables portent sur les pronostics concernant l’emploi.
information
aux médias
30 11 2007
information
aux médias
30 11 2007
Remarque à l’attention des rédactions :
Ce communiqué de presse peut être téléchargé sur notre page d'accueil
www.sia.ch/communiques
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin