La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

L’année économique et sociale 2009 en Languedoc-Roussillon - GSTAT ÉCONOMIE
Graph. 1 -Évolution des dépôts des particuliers en 2009 Financement de l’économie
Languedoc-Roussillon l Hubert AIMARD – Banque de France l Unité : en %
+ 0,9Total des dépôts
- 23,4 Bons de caisse et d’épargne Faible hausse des dépôts des ménages
et baisse des crédits de trésorerie
- 11,0 Comptes créditeurs à terme
pour les entreprises
Plans d'épargne + 1,7
En 2009, les dépôts des ménages s’accroissent de 0,9 %
- 0,1 Comptes d'épargne mais leurs dépôts rémunérés diminuent. Les crédits à l’ha-
bitat se redressent en cours d’année. Les crédits de tréso-
Comptes ordinaires + 5,6
rerie pour les entreprises baissent de 6,7 % et les crédits
- 30 - 20 - 10 0 + 10 + 20 + 30 d’équipement augmentent de 6,1 %.
Source : Banque de France
Graph. 2 -Les crédits à l’habitat en Languedoc-Roussillon
Unité : en nombre de logements ParticuliersUnité : en millions d’euros
18 0001 800
17 0001 600 l Une faible hausse des dépôts
sur comptes ordinaires16 0001 400 Total des prêts
Les encours moyens des comptes créditeurs à terme régressent deen millions d’euros
15 0001 200 11 % et les ménages, comme en 2008, ont réduit leurs dépôts rému-
14 000 nérés (baisse de - 23,4 % pour les bons de caisse et d’épargne malgré1 000
une légère hausse de 1,7 % des plans d’épargne). Globalement, les
13 000800
Nombre de dépôts s’accroissent de + 0,9 % (graph. 1).
logements financés 12 000600
11 000400
l Les crédits à l’habitat se redressent
10 000200
en cours d’année
9 0000 Concernant l’habitat, le décrochage de l’investissement logement est
ème er ème ème ème èmeème er ème4 trim. 1 trim. 3 trim. 3 trim. 4 trim.2 trim. 4 trim. 1 trim. 2 trim. moins ressenti en Languedoc-Roussillon. Le marché de l’immobilier
2007 2008 2009 en région est toujours soutenu par l’afflux de population.
Source : Banque de France
Les crédits à l’habitat mis en force sur l’année 2009 ont enregistré un
Graph. 3 -Evolution des crédits de trésorerie aux entreprises erfort repli au 1 trimestre, tant en volume qu’en nombre de dossiers fi-
accordés en 2009 par rapport à 2008 nancés. Après un redressement au second trimestre et une stabilitéUnité : en %0
au troisième, la hausse a été sensible au quatrième trimestre
- 0,7- 2,0 (graph. 2).
- 4,0
- 5,3
- 6,0 - 7,0 - 6,7 Entreprises
- 8,0
Languedoc-Roussillon Le système bancaire a continué d’accompagner les besoins en finan-
- 10,0
cement des entreprises régionales. Les tendances observées évoluentFrance - 12,3
- 12,0 dans le même sens qu’au niveau national mais les évolutions sont
- 14,2 moins marquées en Languedoc-Roussillon.
- 14,0
- 16,0 Il convient cependant de souligner, comme l’année précédente, le
EntrepreneursSociétés Ensemble moindre soutien accordé aux entrepreneurs individuels tant en terme
individuelsnon financières
de crédits d’équipement que de trésorerie.Source : Banque de France
Graph. 4 - Evolution des crédits d'équipement aux entreprises l Crédits de trésorerie
en 2009 par rapport à 2008
Unité : en %9 Les crédits de trésorerie (graph. 3) présentent globalement une évo-
lution négative de - 6,7 % sur la région, contre - 12,3 % au niveau na-Languedoc-Roussillon
6 tional.
France 6,1
8,1
3 l Crédits d’équipement
4,4
3,4
0 Les crédits d’équipement (graph. 4) progressent de + 6,1 % en Lan-
guedoc-Roussillon, contre + 3,4 % au niveau national.
- 3
- 2,8- 4,8
- 6
EntrepreneursSociétés Ensemble
non financières individuels
Source : Banque de France
17© INSEE L’année économique et sociale 2009 en Languedoc-Roussillon