La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple - Un But - Une Foi UNIVERSITE AUTONOME DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU SAHEL (SAHELTECH). Système d’Information Géographique (SIG) & Gestion des Ressources Naturelles. Chargé de cours : M.M KONATE. Rapport du Devoir à domicile (TP1) Présenté par : L’étudiant : Amadou Bina Coulibaly. abina@stech.edu.ml COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech. Table des Matières Résumé…………………………………………………………………….....3 Introduction………….……3 Objectif…………………………………………………………….…3 Méthodologie……………………………...4 Partie A : Numérisation des couches………………………………………5 1) Ouverture de MapInfo…………………………………5 2) Présentation de l’image 300_5042.jpg dans MapInfo……………………..5 3) Numérisation des différentes intersections ……………………...6 3.1) Remplissage des tables d’attributs de la couche intersections………...10 4) Numérisation des différents ilotsPolylignes……………………………….14 4.1) Transformation automatique des ilotsPolylignes en polygones………..17 4.2) Remplissage des tables d’attributs îlotsPolygones avec les champs…..21 5) Numérisation des bâtiments de l’îlot « Maisonneuve-Wolfe-Robin- Montcalm »…………………………………………………………………27 Partie B : Projection, conversion des couches et calcul d’erreur…….. .. ..33 1) De la projection Québec Modified Transforme Mercator NAD83 zone 8 à la projection MTM NAD27 zone 8……………………………………………33 2) Le décalage entre les deux projections…………..35 2.1) Les raisons de ce décalage ………………………………………………40 3) La conversion des points GPS de .shp à .tab……………………………..40 3.1) Le calcul d’erreurs en X et en Y entre les points GPS et nos intersections.44 3.1.1) Les raisons de ce décalage…………………………………… ………..46 Conclusion…………………………………………………………………….46 Bibliographie………………………………………………………………….46 COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech. Résumé : Ce rapport consiste à expliquer de façon pratique les objectifs assignés au TP1. Il est composé de deux grandes parties nommées A et B. La partie A nous fait état des différentes manières de numérisation de points (zéro dimension), de polylignes (une dimension) et polygones (deux dimensions) sur une Portion de photographie aérienne portant sur un secteur situé à l’Est de l’UQÀM (Image 300_5042.jpg ). Elle concerne des couches d’intersections, d’ilotsPolylignes, d’ilotsPolygones et Bâtiments. Elle met encore l’accent sur la Transformation automatique des ilotsPolylignes en polygones. Quant à la partie B, elle nous explique le passage de la projection Québec Modified Transforme Mercator NAD83 zone 8 à la projection MTM NAD27 zone 8. Aussi explique-t- elle les étapes de conversion des formats de fichier tels que shp et .tab. Elle complète ce travail par les calculs d’erreurs entre les différents points et les raisons de cet écart. Introduction : Le SIG ou la géomatique est une discipline ayant pour objet la gestion des données à référence spatiale et qui fait appel aux sciences et aux technologies reliées à leur acquisition, à leur stockage, à leur traitement et à leur diffusion. Alors un SIG est un système d’information portant sur des données géographiques. Il a pour objectif principal l’élaboration des cartes à partir des données réelles pour aider les décideurs afin d’éviter le double emploi. Il permet aussi une meilleure gestion des ressources naturelles. L’atteinte d’un tel objectif implique tout le monde et passe obligatoirement par l’outil informatique avec des logiciels conçus et spécialisés tels que MapInfo, ArcGIS. Pour notre contribution aux notions de SIG et ses composantes, nous avons décidé de traiter notre devoir à domicile par la rédaction de ce petit guide. Objectif du rapport du TP1 : Ce document se veut être un guide pour l’élaboration des cartes dans MapInfo. Pour ce faire, il nous faut :  Comprendre et identifier les numérisations de points, polylignes et polygones.  Faire la mise à jour des tables de données.  Dégager les processus de conversion de polylignes en polygones.  Expliquer la conversion de projection.  Analyser les étapes de conversion d’un fichier .shp et .tab.  Et enfin, faire le calcul de l’écart entre deux points et dégager ses raisons. COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech. Méthodologie : Elle est basée sur l’outil informatique notamment les différentes techniques de window XP. Pour rassembler les idées, nous nous sommes basés sur les différents cours pratiques de M.M KONATE et quelques sites comme http://georezo.net. Ces différentes méthodes furent des sources précieuses pour nous car elles nous ont permis de traiter notre devoir de SIG avec MapInfo version 10.0. COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech. Partie A : Numérisation des couches. 1) Ouverture de MapInfo : Pour ouvrir MapInfo, on a fait un double clic sur MapInfo dans « menu démarrer ». Nous pouvons aussi faire un double clic sur son icone sur le bureau. Voir figures suivantes :  2) Présentation de l’image 300_5042.jpg dans MapInfo : Pour ouvrir cette image, nous avons cliqué sur File  Open et puis sur l’image dans notre répertoire TP1_Final. Cf. aux figures successives:  COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech. 3) Numérisation des différentes intersections: Il était question de numériser sur une couche de points nommée intersections des rues de Maisonneuve – Wolfe ; de Wolfe – Robin; de Robin – Montcalm et celle de Montcalm- Maisonneuve. Mais avant, nous avons commencé par la création d’une nouvelle table en cliquant sur New table dans l’outil standard puis on a décoché les deux premières cases (open new Brower, New mapper mais nous avons par contre coché Add to Current Mapper et pour terminer on a cliqué sur Créer. NB : on peut aussi y accéder en cliquant sur new table dans file ou fichier.  COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech.  Dans table structure nous avons ajouté les champs en les donnant le nom de la couche à numériser ici intersections et ensuite nous avons choisi le caractère tout en prenant au minimum une largeur de 25 caractères comme type, on l’a attribuée un identifient avec type petit entier et puis changer sa projection en MTM NAD 83, zone 8 dont nous expliquerons les raisons plus tard. Pour terminer nous avons cliqué sur create ou créer. Cf. figure ci- dessous. COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech. Cela nous a permis d’accéder à Create New Table où nous avons nommé la couche par intersections et l’enregistrée dans notre répertoire TP1_final. Voir figure d’en bas. Notre table ainsi créée, nous pourrions maintenant numériser les différentes intersections sur l’image 300_5042.jpg. Par là, il faut signaler qu’il y a trois sortes d’implantations cartographiques (ponctuelle, linéaire et surfacique) pour permettre le passage du monde réel à la carte. Donc, chacune de ces implantations a ses propres styles (Symbol style ; line style and region style) de numérisation que l’on retrouve dans Drawing sur le menu principal de MapInfo Professional. NB : Toute fois, il se pourrait que ces outils de numérisation ne soient pas activés donc ne figurant pas sur l’interface de MapInfo. Pour ce faire, il faut les activer dans Option Toolbars  choisir et cocher l’outil puis cliquer sur OK. Voir figures suivantes :  COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech. En effet, la couche intersections est une implantation ponctuelle et nous l’avions représentée par le « symbol styl » sous MapInfo. Pour ce faire : On a cliqué sur symbol style ….pour changer le symbole, la couleur et le caractère à la manière dont on a voulu que notre couche prenne comme le témoigne la figure ci- dessous. Pour terminer on a cliqué sur OK. La figure ci-dessus constitue notre choix de représentation pour les intersections. Ensuite pour le représenter, on a cliqué sur symbol et zoomé la carte par zoom-in dans Main et on a veillé à ce que la touche de Snap ou de fusion (S ou F) soit activée. Cela nous a permis de fusionner les couches et de ne les numériser qu’une seule fois. COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech. Après avoir crée les intersections à l’endroit voulu, nous avons cliqué sur Save table dans l’outil Standard ensuite sur Intersections et puis sur Save ou Enregistrer pour valider l’opération. 3.1) Remplissage des tables d’attributs de la couche intersections: Pour remplir les tables d’attributs de la couche intersections par les orientations Nord_sud, Est_sud, Est_ouest, Nord_ouest comme c’était demandé, nous avons juste tapé la touche F2 qui constitue un raccourci à cet effet et dans Browse Table on a sélectionné l’élément souhaité et puis cliquer sur OK pour terminer. COULIBALY Amadou Bina, étudiant à SahelTech.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin