La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

LES OPERATEURS MOBILES VIRTUELS - Etude d’impact sur le développement

De
56 pages
Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie LES OPERATEURS MOBILES VIRTUELS Etude d’impact sur le développement des mobiles et des TIC Mai 2002 Rapport réalisé par KPMG Consulting France AVERTISSEMENT LES INFORMATIONS EXPRIMEES DANS CE DOCUMENT N'ENGAGENT QUE SES AUTEURS ET N'ENGAGENT PAS LE MINISTERE DE L'ECONOMIE DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE Sommaire 1 OBJECTIFS ET PERIMETRE DE L’ETUDE..................................................................................5 1.1 OBJECTIFS DE L’ETUDE.....................................5 1.2 PERIMETRE DE L’ETUDE....................................................................5 2 LE CONCEPT DE MVNO ET MVNE ..................................................................................6 2.1 LE MVNO : UN OPERATEUR MOBILE SANS FREQUENCES....................6 2.2 LE MVNE : UN « FACILITATEUR » POUR LES MVNO.........................6 2.3 L’HISTORIQUE DES MVNO................................................................................................6 2.4 DE NOUVEAUX ACTEURS S UR LA CHAINE DE LA VALEUR......................7 2.5 DU MVNO « MINIMALISTE » AU MVNO « MAXIMALISTE »................................................8 2.6 QUI PEUT ETRE MVNO ?..................................................................8 2.7 LES MVNO EXISTANTS......9 2.8 LES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES APPLICABLES AUX MVNO DANS CERTAINS PAYS D’EUROPE. ...
Voir plus Voir moins
 
  
 
Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie     LES OPERATEURS MOBILES VIRTUELS  Etude d’impact sur le développement des mobiles et des TIC    Mai 2002
  Rapport réalisé par KPMG Consulting France  
 
         
 
AVERTISSEMENT LES INFORMATIONS EXPRIMEES DANS CE DOCUMENT N'ENGAGENT QUE SES AUTEURS ET N'ENGAGENT PAS LE MINISTERE DE L'ECONOMIE DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE
 
 Sommaire   1 OETS IFCTIMER PL ERBEJ EDETEDUTE..................................................................................5 1.1 OBJECTIFS DETUDEL.....................................................................................................5 1.2 PERIMETRE DETUDEL....................................................................................................5 2 LE CONCEPTM VNOD ETMVNE ..................................................................................6 2.1 LEMVNO :UN OM BOLI EEPARETRUQUCNSSARE FESN....................................................6 2.2 LEMVNE :UN«FACILITATEUR PO»U R LMESV NO.........................................................6 2.3 L’HISTORIQUE DMEVSNO................................................................................................6 2.4 DRUETCA XUAEVUON E AEDL INE  CHAR LAS SU......V..A..L..E..U..R......................................7 2.5 DUMVNOMIN«IMALISTE AU»MVNOMA«XIMALISTE »........................................... .....8 2.6 QUI PEUTMEVTNROE ? .............................................................................................. ....8 2.7 LESMVNOEXISTANTS......................................................................................................9 2.8 LACLBPPILSEA ATRIEMENREGLONS SITIOPSID SE AES UMXVNODANS CERTAINS PAYS ........................ D’EUROPE. .........................................................................................................10 3 DEMARCHE ETOLOGIE MEHOD......................................................................................11 3.1 LES SOURCEAMROFNISNOIT DS.......................................................................................11 3.2 LA TY DONTISALIDEOM AL TE EIGOLOPMESV O.N............................................................11 3.3 LE MODELE ECONO...M..I.Q...U..E....................................................................................11 4 TYPOLOGIEMDEVSN ONNTIOISOLE  DSELYNA AETEMP RUQUETEGISTRAENT ........12 4.1 LES FOURNISSEUR ESCCASD IATNEERNT .........................................................................13 4.2 LES OPERATEURS....F.I..X..E..S........................................................................................16 4.3 LNARAPE OESMOS URTENI SELIBOITANRET..U..X...............................................................18 4.4 LESMARQUESREIRTSID ED XUAETON S.B..U..T.I............................................................21 4.5 L INMESACHES APPLICATIONS MA A..C..H..I.N..E..S............................................................23 5 EUQSEETIGTSARUE XNJSELIBOSRUEATEROPS LER OU P. ...........M.................................27 5.1 LES SYNERG..I..E.S...........................................................................................................27 5.2 LES DIFFICUL.T..E..S.......................................................................................................28 5.3 LES OPPORTUNI..T.E..S....................................................................................................28 5.4 LES MENA..C..E.S.............................................................................................................28 6 MODELISATION DES SAPFLFDAIRES NMDVENOET ETUDES DLEITE.....S..E..N.S3I0B I 6.1 MODELISATIONALP NUDNAFFAIDRESMDEV NOTYP«E ........................................ » ...30 6.2 ETUDE DE SENS..I.B..I.L.I..T.E..........................................................................................31 
 
        1.INTRODUCTION 
 7 EVALUATIONDEI LPMCA TMDEVSNO DESETSUR LE MARCHBEILESTICM...O.D3E3S  7.1 SCENARIOS MODELI..S..E.S...............................................................................................33 7.2 L DES DIFFERENTSPMCA IUTDSTE YPEST..I..E.S................................................................35 7.3 MODELE ECONOMIQUELISE..U..T.I..................................................................................35 7.4 LES RESULT.A.T..S...........................................................................................................39 8 CONCLUSIONS...................................................................................................................53 9 LEXIQUE...........................................................................................................................55            
55/3 narF  eces dhércesilob m sed te  ne sCITO su MVN dévr leepemlepo uamtnd mItcapsed 
 Ce rapport présente les résultats d’une étude menée entre février et mai 2002 sur l'impact des Opérateurs Mobiles Virtuels (MVNO) sur le développement des mobiles et des Technologies de l’Information et de la Communication en France. Les résultats fournis dans cette étude sont à la fois qualitatifs et quantitatifs. S’agissant de prévisions, fondées sur des données provenant essentiellement des contributions de certains acteurs sollicités, les résultats quantitatifs ne peuvent être garantis. Cependant, les modèles numériques élaborés et les analyses effectuées sur la base de ceux-ci, telles que les sensibilités par rapport aux différents paramètres et les impacts d’une mesure de régulation, sont relativement indépendants de ces données et ne peuvent, dès lors, que participer à une meilleure compréhension du marché. Il convient également de noter que les conclusions de ce rapport n’engagent aucunement les pouvoirs publics, et notamment le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. De même, les hypothèses qu’il a été nécessaire de retenir sur les évolutions du cadre réglementaire ne préjugent en rien celles qui pourraient être arrêtées dans le futur.  
Impact des MVNO sur le développement du marché des mobiles et des TICs en France
 
4/55
éél omdeé isff
’ é t u d e l a p r i s e n esn s éut avr a r c h
d
L d p L m  
i
Impact des MVNO sur le développement du marché des m F necnarT se sCI5e5 /5et dles obi
e
1.2 Périmètre ded e létu
nér ; cé )3ulavl reFrance.  dfstiecruédeé tle rboselLb oe1 : ct cejocmens) re aeltu aer lyt opnnuu  ee)2smn (  l ;Ob1 ctjerémitèerfi step  1.1 Obj de lét 
 2 Le concept de MVNO et MVNE
2.1 Le MVNO : un opérateur mobile sans fréquences
Un opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO) est, dans l’acception la plus large du terme, un opérateur qui fournit au public un service de téléphonie mobile sans disposer de fréquences mobiles ni de réseau d’accès mobile, qu’il soit de deuxième (GSM) ou de troisième génération(UMTS). Pour ce faire, le MVNO doit établir un contrat avec un opérateur de réseau mobile disposant de fréquences et d’une infrastructure de réseau mobile, dénommé opérateur mobile d’accueil (MNO). Au titre de cet accord, le MVNO achète du trafic « en gros » auprès de l’opérateur mobile d’accueil et le revend « au détail » à ses abonnés. D’un point de vue technique, l’abonné du MVNO est en permanente itinérance sur le réseau du MNO. En France, le terme de MVNO est généralement réservé aux acteurs qui, de surcroît, détiennent la carte SIM de leurs clients. Ainsi, les SCS (Sociétés de Commercialisation de Services), qui jouent le rôle de distributeurs, sont exclues de l’appellation MVNO. La détention de la carte SIM donne une autonomie beaucoup plus grande aux MVNO en matière d’offres tarifaires et de services. Du point de vue du client, l’offre MVNO est perçue comme totalement indépendante de celle de l’opérateur mobile d’accueil (MNO). Le MVNO peut en effet, suivant sa configuration, définir sa propre politique commerciale et tarifaire, offrir des services à valeur ajoutée innovants, afficher sa marque sur l’écran des terminaux et établir lui-même les factures.
2.2 Le MVNE : un « facilitateur » pour les MVNO
Le concept de MVNE (Mobile Virtual Network Enabler) désigne des solutions de partage d’infrastructures, de plate-forme de services et de systèmes d’informations entre plusieurs acteurs souhaitant proposer des offres MVNO. Concrètement, un MVNE établit une infrastructure de MVNO et loue son utilisation à un ou plusieurs MVNO. Il peut typiquement s’agir d’un équipementier. Les MVNE sont donc des prestataires « techniques », placés entre les MNO et les MVNO. Pour cette raison, leur influence sur la stratégie suivie par ces acteurs et sur l’évolution du marché des MVNO n’a pas été prise en compte dans le cadre de la présente étude.
2.3 L’historique des MVNO
Le concept a été inventé en 1998 par la société Sense en Norvège. Cette société cherchait à fournir un service de téléphonie mobile en Norvège, Finlande, Suède et Danemark, sans disposer de ressources en fréquences. Plutôt que de constituer une société de commercialisation de services, en revendant des minutes de communication achetées en gros aux opérateurs mobiles existants, Sense imagina cette solution technique, qui lui permettait d’acquérir une plus grande indépendance vis-à-vis de l’opérateur mobile pour la définition de l’offre tarifaire et de services. En 1999, le groupe Virgin et l’opérateur One-2-One ont décidé de conclure un accord pour établir un MVNO au Royaume-Uni. L’opérateur One-2-One cherchait de son côté à gagner de nouvelles parts de marché sur le marché britannique et à utiliser les sur-capacités de son réseau GSM 1800, tandis que Virgin souhaitait à la fois diversifier son offre de services et valoriser son réseau de distribution. Les deux partenaires établirent alors une société commune détenue à parts égales , baptisée Virgin Mobile. Du point de vue des consommateurs, Virgin Mobile se place en concurrent direct des quatre opérateurs
Impact des MVNO sur le développement du marché des mobiles et des TICs en France 
6/55
Constructeurs dinfrastructures
 
Fournisseurs de services et de contenus
2.4 De nouveaux acteurs sur la chaîne de la valeur La Figure 1 présente le positionnement des différents acteurs sur la chaîne de la valeur du marché des mobiles. On y trouve : -Les constructeurs de terminaux et d’infrastructures mobiles ; -Les fournisseurs de services et de contenus, qui sont rémunérés soit par les MVNO, soit directement par les clients ; -opérateurs mobiles d’accueil, qui facturent aux MVNO l’usage de leur réseau ;Les  MVNO, qui facturent aux clients l’abonnement et/ou les communications ;Les -- évoluées », qui ont une approche similaire à celle des MVNO, mais qui neLes « SCS possèdent pas et/ou ne contrôlent pas les cartes SIM de leurs clients ;  Les MVNE éventuels qui facturent aux MVNO l’usage de leurs infrastructures ; --Enfin, les distributeurs qui distribuent les offres des MNO et des MVNO.
 mobiles en place et cherche à s’en différencier grâce à la fois à une gamme originale de services à valeur ajoutée et à une politique tarifaire lisible. Aujourd’hui, Virgin Mobile compte un million et demi d’abonnés au Royaume-Uni et a lancé la réalisation d’un MVNO en Australie, à Singapour et aux Etats-Unis. 
Clients
S o u r c e : K P M G C o n s u l t i n g  Figure 1 : La chaîne de la valeur pour le marché des mobiles avec l’introduction de MVNO
Distributeurs grand public, distributeurs spécialisés, etc.
Constructeurs de terminaux
Opérateur mobil MVNE MVNO MVNO
SCSSCS “évoluée”
s det acmpIevéd el rus ONVMs IC Fen det Tes 55/cnar7  et du marloppemenomibel shc éed s
  
2.5 Du MVNO « minimaliste » au MVNO « maximaliste »
Il existe une large gamme de configurations possibles d’un MVNO, partant de configurations « légères », dites « MVNO minimalistes », jusqu’à des configurations nécessitant des investissements plus lourds, dites « MVNO maximalistes ». Le Tableau 1 précise les éléments d’infrastructures détenus par les différents types de MVNO et MVNE.
SCS MVNO MVNO MVNO MVNE minimaliste intermédiaire maximaliste nfrastructure radio     de énsferaasut ructure cœur    / / nfrastructure de contrôle  /   (HLR et MSC) nfrastructure de services/     Système d’exploitation  echni ue OSS et    commerciale (BSS) Système d’information    / support Tableau 1 : Eléments d’infrastructures détenus par les différents types de MVNO et MVNE
De manière schématique, un MVNO maximaliste dispose de l’ensemble des éléments d’infrastructure d’un réseau mobile, à l’exception du réseau d’accès radio. En termes de coûts, une infrastructure de MVNO maximaliste est clairement plus onéreuse que celle d’un MVNO minimaliste. En revanche, sur le plan de la mise en œuvre technique, l’infrastructure d’un MVNO maximaliste s’intègre plus simplement avec celle du MNO d’accueil. En effet, les interfaces utilisées entre les deux acteurs sont normalisées et largement utilisées par tous les opérateurs GSM dans le monde. Dans le cas d’un MVNO minimaliste, il est nécessaire de définir et réaliser des flux d’informations spécifiques entre le MNO et le MVNO, notamment pour la supervision et la facturation. La mise en œuvre de tels échanges d’informations nécessite en général des développement spécifiques et une étroite collaboration entre le MNO et le MVNO.
2.6 Qui peut être MVNO ?
De nombreux acteurs peuvent prétendre devenir MVNO. Ces acteurs peuvent se prévaloir en général de l’un ou de plusieurs atouts parmi les suivants : - une marque reconnue ;  une base d’abonnés ou de clients existante et l’expertise pour la gérer ; -- un réseau de distribution ; - une expérience dans la fourniture de services de télécommunications.  
Impact des MVNO sur le développement du marché des mobiles et des TICs en France 
8/55
 2.7 Les MVNO existants Nous avons à ce jour recensé plus d’une trentaine de MVNO ou SCS «évoluées » dans le monde. L’étude du cabinet Forrester, éditée en juillet 2001 et intitulée « Turning MVNO Pain Into Gain », prévoit qu’à l’horizon 2004, plus de 100 MVNO se seront établis sur le marché européen. En France, même si de nombreux acteurs se sont publiquement déclarés intéressés par une activité MVNO, peu d’entre eux ont, à ce jour, traduit leur volonté dans les faits. L’offre Universal Music Mobile, parfois présentée comme un MVNO, est en réalité un partenariat entre SFR et Vivendi Universal permettant d’afficher les deux marques et de faire jouer les synergies avec les contenus du groupe (musique et contenus en ligne). Il convient cependant de mentionner l’initiative de la société Transatel et de son offre pour les grands voyageurs. Le Tableau 2 présente une liste, non exhaustive, des accords de type « MVNO » ou « SCS évoluées » existants ou en projet dans le monde. Pays MVNO & "SCS évoluées" Opérateur mobile d'acceuil Allema Tele2 Via Australie Virgin Mobile C&W Optus Australie AAPT Vodafone et C&W Optus Australie Primus Telecom Telstra Danemark Tele 2 Sonofon Danemark Sense Sonofon Etats-Unis Vir S Finlande DNA Suomen 2G Oy France Transatel Bouygues Télécom Irlande Spirit Telecom Eircell Irlande Cellular 3 Eircell Irlande Imagine Eircell Norvè Sense Telenor et Netcom Pa Tele2 Telfort Pa One Tel KPN Mobile Royaume-Uni Virgin Mobile One-2-One Royaume-Uni Value Telecom One-2-One Royaume-Uni Energis Mobile Orange Royaume-Uni NTL Orange Ro Financial Time Mobile BT Cellnet Ro Sainsbur BT Cellnet Royaume-Uni Kingston Com BT Cellnet Royaume-Uni Centrica Vodafone Royaume-Uni BskyB Vodafone Singapour Virgin Mobile SingTel Suède Wireless Maingate Telia Mobile Suède Son Telia Mobile Suède Sense Telia Mobile et Euro Suède Glocalnet Europolitan Suède Mobyson Europolitan Suède Lunar Mobile Europolitan Suède Hemel Europolitan Suède Dial n'Smile Tele2 Mobile Global Mint Swisscom (broker roaming international)  Tableau 2 : Liste des MVNO et « SCS évoluées » existants ou en projet dans le monde  Impact des MVNO sur le développement du marché des mobiles et des TICs en France 9/55
 2.8 Les dispositions réglementaires applicables aux MVNO dans certains pays d’Europe Comme cela a été rappelé précédemment, l’émergence de MVNO est un phénomène récent. Dès lors, il n’est pas étonnant de constater qu’un faible nombre de pays européens, ont d’ores et déjà arrêt頖ou précisé – les dispositions réglementaires qui s’appliquent spécifiquement à cette nouvelle catégorie d’acteurs. Celles-ci sont résumées dans le Tableau 3 ci-dessous : Pays Dispositions réglementaires Danemark Les opérateurs mobiles puissants sont tenus de répondre aux demandes d’accès à leur réseau selon la loi des télécommunications danoise adoptée en mai 2001. Finlande Les obligations en matière d’interconnexion s’appliquent à l’accès des MVNO aux réseaux mobiles. Irlande La problématique de l’accès aux réseaux mobiles pour les MVNO relève du régime de l’ interconnexion. Les détenteurs d’une licence 3G sont invités à s’engager à fournir un accès à leur réseau, incluant l’accès pour les MVNO (Office of the Director of Telecommunications Regulation –May 2000) Italie Sous la pression exercée par les opérateurs, le régulateur a décidé de ne légiférer qu’à partir de 2010, si cela s’avérait nécessaire. Suède Les opérateurs mobiles doivent permettre aux MVNO d’utiliser la capacité excédentaire de leur réseau. Source : Rapport « Structures de coûts des réseaux mobiles et leur impact sur les prix » établi par Europe Economics pour le compte de la Commission Européenne, Contrat N° 48544. Tableau 3 : Dispositions réglementaires en matière de MVNO vigueur dans certains pays    Impact des MVNO sur le développement du marché des mobiles et des TICs en France 10/55
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin