Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La conjonture bas-normande au second semestre - Le second semestre n'a pas tenu ses promesses

De
6 pages
La reprise industrielle, esquissée au niveau régional à la fin du premier semestre et pendant l'été 2003, ne s'est pas confirmée au quatrième trimestre. Stable au second semestre 2003, l'activité de la construction devrait rester soutenue en 2004, en raison d'une augmentation des demandes de permis de construire. L'emploi a continué de se dégrader jusqu'au troisième trimestre dans le secteur marchand (-0,3 % sur un an en septembre dernier). Le commerce et la construction ont continué à embaucher, mais l'industrie a ajusté ses effectifs. Après avoir reculé au quatrième trimestre, le taux de chômage régional s'établissait à 9,2 % fin décembre, soit un demi-point en deçà du taux national. L'année 2003 a été marquée par la spectaculaire accélération des créations d'entreprises : +8,4% en Basse-Normandie, dont +15% de créations pures.
Voir plus Voir moins
n° 131  avril 2004
Conjoncture régionale au second semestre 2003 LE SECOND SEMESTRE N’A PAS TENU SES PROMESSES % La reprise industrielle, es u second semestre de l’annéemande intérieure est retombée quissée au niveau régional à la fin 2003, la production indusaprès l’embellie de la rentrée. Ladu premier semestre et pendant évoAfin d’année d’autant que le niveaulué aussi favorablement que lesau quatrième trimestre. trielle basnormande n’a pasproduction a donc été modérée enl’été 2003, ne s’est pas confirmée chefs d’entreprises l’escomptaient.des stocks était jugé suffisant. Les viandes mieux que le lait% Début 2004, beaucoup d’entre eux Stable au second semestre attendaient toujours un véritable re 2003, l'activité de la construction démarrage de leur production. LaCe décalage entre l’appréciationdevrait rester soutenue en 2004, en reprise, esquissée au premier sedes industriels basnormands et raison d’une augmentation des de mandes de permis de construire. mestre et sensible au niveau natioleurs homologues nationaux est à nal, ne s’est pas pérennisée aurelier àla baisse de production en % niveau régional. Selon les indusregistrée en fin d’année tant par L'emploi a continué de se dé triels régionaux, si la demandel’industrie laitière que par l’in grader jusqu'autroisième trimestre étrangère a connu une nette accélédustrie automobile, deux poidsdans le secteur marchand ( 0,3 % ration au dernier trimestre, la delourds de l’industrie basnormande. sur un an en septembre dernier). Le commerce et la construction ont Le chiffre d’affai continué à embaucher, mais l'in Avis des industriels sur leur production res de l’industrie dustrie a ajusté ses effectifs. Soldes CVS des réponses du lait a baissé de 50 1 , 6% au qu a Majorité d’opinions 40 30% pour une production trième trimestre,Après avoir reculé au qua à la hausse trième trimestre, le taux de chô suivant d’ailleurs 20 mage régional s'établissait à 9,2 % en cela la tendance 10 fin décembre, soit un demipoint en nationale. Surun 0deçà du taux national. an, le recul frôle 10 2 %. Les équipe 30pour une production% 20 Majorité d’opinionsmentiers de l’autoL'année 2003 a été marquée par la spectaculaire accélération à la baissee u xm o b i l eo n t 40 d e sc r é a t i o n sd ' e n t r e p r i s e s: aussi connu une avr97 oct97 avr98 oct98avr99 oct99 avr00oct00 avr01 oct01 avr02 oct02 avr03 oct03 + 8,4 % en BasseNormandie, dont BasseNormandie Francefin d’année défa + 15 % de créations pures. Le solde d’opinions est la différence entre la proportion d’entrepreneurs inv o r a b l el e u re t dustriels ayant constaté une hausse de leur production et la proportion de chiffre d’affaires a ceux ayant enregistré une baisse, soit  3 % au troisième trimestre 2003 . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSENORMANDIEn° 131
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin