La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

L'année 1998 a con La croissancefirmé les bons résultats
de 1997. La croissance retrouvée en 1998
du produit intérieur
brut (PIB) a dépassé
3 %, autorisant un re Les ménages limousins, prenant le relais de la
flux du chômage qui semble se demande extérieure, ont tiré la croissance vers le
confirmer dans la durée. Sur haut.
l’année, la baisse du taux de
chômage atteint un point, tant
en Limousin qu'en France. La
FORTE ACCÉLÉRATION DES VENTES AU SECOND SEMESTRE
16 000 7 000part des actifs recherchant un Immatriculations de véhicules particuliers d'occasion
emploi est ainsi retombée res
15 000
6 000pectivement à 8,6 % et 11,5 %,
14 000au 31 décembre 1998.
5 000
La reprise concerne la plupart 13 000
des grands secteurs d'activité. 4 000
12 000
Ainsi les industriels jugent
Immatriculations de véhicules particuliers neufs
11 000 3 000excellent le niveau de leur 1995 1996 1997 1998 1995 1996 1997 1998
source : OEST - (observatoire économique et statistique des transports)production, retrouvant les
bons résultats de 1995. La de
mande intérieure a favorisé ce avec 8 % d'augmentation des ses tout comme une reconsti
dynamisme, supplantant dé exportations limousines en un tution de leurs stocks ont eu
sormais le commerce exté an, contre 6 % au niveau na également des effets positifs
rieur. Celui ci reste cependant tional. La sévère récession sur l'emploi.
particulièrement dynamique, ayant touché l'Asie du sud est Avec environ 229 000 salariés
et le Japon puis la crise finan fin 1998, les effectifs du Li
cière qui s'en est ensuivie, ont mousin continuent d'augmen
CONSOLIDATION DU RETOUR affecté notre solde commer- ter compensant les pertes tou
À LA NORMALE
cial à partir de l'été. chant l'emploi non salarié. Les18
Cours du broutard limousin industries électroniques et le
(en francs par kg vif) Une reprise générale
17 tertiaire, principalement les
Confortée par des gains de
16 activités liées aux loisirs et au
pouvoir d'achat et le recul du tourisme, ont profité de ce re
15 chômage, la consommation gain. Les PMI ont très large
des ménages s'est accélérée,14 ment contribué à ce résultat.
reflétant la poursuite d'antici Toute la filière automobile en13
pations très favorables de leur est également bénéficiaire.
12 part. Un début de reprise de
1994 1995 1996 1997 1998 Elle enregistre une exception
source : SRSA l'investissement des entrepri Commission de cotation des bovins de Limoges nelle performance en 1998.
6 r insee limousin
conjonctureLes achats automobiles des vent un niveau normal de pro Le logement repar t
ménages connaissent depuis duction, contrairement à la
Au niveau national, les dépenses
bientôt deux ans une dynami production de biens intermé des ménages liées à l’achat ou à la
que remarquable, par un effet diaires qui pâtit de la mau construction de logements ont été
particulièrement fortes en 1998.de rattrapage de la phase pré vaise conjoncture internatio
Le marché de l’ancien a connu decédente. Il s'agit d'une crois nale. L'année 1998 a été favo
nombreuses transactions, mais le
sance durable, suivant un cy rable à l'élevage bovin, qui neuf a seulement redémarré. Des
cle pluriannuel, propre à ce bénéficie d'un marché équili mesures législatives (prêts à taux
zéro, amortissement Périssol) ontsecteur. Fait notable, les mar- bré. Son avenir sera fortement
stimulé l’achat ou la réservationchés du neuf et de l'occasion, influencé par les importantes
de logements neufs dès 1997 ; les
dont les évolutions vont habi décisions techniques ou finan mises en chantier ont été
tuellement en sens opposé, cières à prendre au niveau nombreuses mais certains de ces
logements sont encore en cours deont tous deux profité de cette européen.
construction.excellente conjoncture. Les Une reprise menacée Dans la région, après un
secteurs émergents de la con mais durable ralentissement en 1997, le rythme
sommation, téléphonie et in des autorisations a fortement
Le ralentissement de l'activité progressé en 1998. La croissanceformatique, sont toujours en
industrielle observée fin 1998 amorcée au troisième trimestreforte croissance.
s’est amplifiée au quatrième pourdevrait se poursuivre en débutLe bâtiment apparaît comme atteindre globalement +39 % surd'année 1999. Les autres sec un des grands bénéficiaires de l’année. De même, la reprise des
teurs non industriels tradition ouvertures de chantiers s’estla reprise de la demande,
nellement créateurs d'emplois confirmée, particulièrement auaprès dix années particulière
cours du dernier trimestre decontinuent de bénéficier de lament difficiles, avec 17 % l’année. Cette progression, plusdemande des ménages. Soute d'autorisations supplémentai marquée que la tendance
nue par des gains de pouvoir nationale (+17 % contre +9 %)res de mise en chantier en
d'achat, une inflation infé concerne le secteur individuel1998. Les industries de biens
comme le secteur collectif. Avecrieure à 1 % et des anticipa d'équipement du foyer conser- près de 3 500 logementstions favorables des ménages,
commencés en 1998, les ouvertures
la consommation devrait res de chantiers dépassent largement
REPLI DU NOMBRE DE CRÉATIONS ter le principal moteur de la en Limousin (+15 %) le niveauEN 1998
moyen de ces dix dernières2600 croissance. Les perspectives
Créations d'entreprises années.
dans l'industrie, de croissance au niveau euro
le commerce
et les services péen pour l'année à venir sont
Pour en savoir plus
2400 autant de raisons d'espérer
. Statistiques de la construction neuve
pour les chefs d'entreprise, èmeen Limousin DRE 4 trimestre 1998
. Les comptes de la nation en 1998 tout comme le dynamisme de
Insee Première n°645 mai 19992200 l'économie américaine et la
. Note de conjoncture Insee
hausse du dollar qui favori conjoncture mars 1999
sent nos exportations.
2000
1994 1995 1996 1997 1998 Jacques Texsiersource : Insee, fichier Sirene
insee limousin r 7