Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Légère baisse du solde extérieur

De
2 pages

La bonne conjoncture économique dynamise les échanges extérieurs en 2000. Les importations progressent plus vite que les exportations, mais le solde commercial de l'Alsace reste excédentaire.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

COMMERCE EXTÉRIEUR
Légère baisse du solde extérieur
La bonne conjoncture
Forte hausse des échanges extérieurs en 2000
économique dynamise
200
les échanges extérieurs
Indice base 100 en 1999
en 2000. 180
Les importations progressent
160plus vite que les exportations,
mais le solde commercial
140de l’Alsace
reste excédentaire.
120
’embellie économique a susci- 100Lté une très forte augmentation
des échanges extérieurs en 2000. 80
En Alsace, comme en France, le 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000
taux de croissance des importa- exportations Franceexportations Alsace
tions a dépassé celui des exporta- impor imporrance
tions. D’après les données doua-
Un taux de couverture élevé en Alsace *nières, les importations progressent
de 18 % et les exportations de 17 % Taux de couverture 1996 1997 1998 1999 2000
dans la région. La croissance des
Alsace 101,3 104,5 105,4 108,3 107,3
importations est encore plus forte
France 101,7 105,3 103,9 102,4 97,1
au niveau national, avec +21 % ; à
* Rapport des exportations (FAB) aux importations (CAF)l’inverse, celle des exportations est
moins importante (+14 %).
Le solde extérieur de l’Alsace reste tements et cuirs et, surtout, de
positif, contrairement au solde natio- combustibles et carburants sont
nal qui devient négatif pour la pre- déficitaires. La hausse du prix des
Méthodologie mière fois depuis cinq ans. Le taux produits pétroliers a pesé sur ce
de couverture de la région, en dernier poste.L’affectation géographique des
baisse d’un point environ sur un an,échanges est faite en fonction
du lieu d’origine ou de destina- s’établit à 107,3 % en 2000.
L’Alsace, quatrième régiontion de la marchandise. Il peut
être différent du lieu de produc- française à l’exportLes échanges de produits de l’in-
tion ou de consommation du
dustrie automobile et de l’industriebien : entrepôts ou centres de
Les échanges extérieurs occu-agroalimentaire sont fortement ex-“dispatching”, par exemple.
pent une place primordiale danscédentaires. Le secteur de l’auto-
l’économie régionale. La situationDe plus, les échanges entre ré- mobile, dont les exportations ont
gions françaises ne sont évi- frontalière de l’Alsace, la forte pré-presque doublé en deux ans, re-
demment pas pris en compte. sence des groupes industrielsgroupe à lui seul près d’un cin-
Ces limites doivent amener à
dans le tissu productif, la taillequième des produits exportés.une grande prudence dans l’in-
élevée des établissements expli-terprétation des données, qui
À l'inverse, les échanges de mé- quent l’ouverture de la région auxne peuvent pas être analysées
comme au plan national. taux et produits métalliques, de vê- marchés internationaux.
Malgré ces limites, l’analyse
des évolutions donne des indi-
cations intéressantes sur la si-
tuation économique régionale. 21
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 2 · L'année économique et sociale 2000 · juillet 2001
Source : Douanes
Source : DouanesCOMMERCE EXTÉRIEUR
L'automobile, atout majeur de l'Alsace
Exportations Importations
Solde
valeur évolution valeur évolution (en milliards
L’Alsace est l’une des régions fran- (en milliards 1999-2000 (en milliards 1999-2000 de francs)
çaises les plus exportatrices. Seules de francs) (en %) de francs) (en %)
l’Île-de-France, Rhône-Alpes et 132,7 17,4 123,6 18,4 9,1Ensemble (*)
Nord-Pas-de-Calais font mieux en dont :
matière d’exportation. La part de produits des industries automobiles 24,5 49,6 14,7 11,1 9,8
l’Alsace dans le total des exporta- produits chimiques 22,1 6,6 20,6 11,1 1,5
tions françaises augmente légère- équipements mécaniques 16,2 4,3 14,3 12,7 1,9
ment en 2000 : elle passe de 6 % à produits des industries 11,7 5,8 7,9 4,5 3,8
6,4 % en un an. équipements électriques 10,2 28,3 8,1 44,8 2,1
(*) Données brutes CAF/FAB hors matériel militaire
L’Allemagne, terre privilégiée
ron 40 % vers la Grèce, l’Espagne
des exportateurs alsaciens
et le Portugal et de 34 % vers l’Italie.
Globalement, en 2000, l’Alsace dé-L’Allemagne reste le premier par-
gage un excédent de plus de 17 mil-tenaire commercial de l’Alsace.
liards de francs avec l’Union euro-Les exportations vers ce pays re-
péenne qui absorbe plus de 72 %présentent, à elles seules, près du
des exportations de la région.tiers des ventes alsaciennes à
l’étranger et les importations en
Le commerce extérieur est donc,provenance de ce pays 38 % du to-
pour la quatrième année consécu-tal. En 2000, le solde commercial
tive, un moteur de la croissanceavec l’Allemagne s’est fortement
économique régionale. Au premierdégradé passant d’un déficit de 1,1
trimestre 2001, cependant, les ex-à 4 milliards de francs. De même,
portations et les importations ra-le commerce avec la Suisse reste
lentissent un peu, mais le soldedéficitaire.
commercial reste largement excé-
dentaire.En revanche, les échanges com-
merciaux avec les pays d’Europe du
sud ont beaucoup progressé. Les
Matthieu LAPONexportations ont augmenté d’envi-
L’Allemagne reste le premier partenaire de l’Alsace
40
Part en %
35
30
10
5
0
ItalieAllemagne Royaume-Uni Suisse Pays-Bas Espagne Belgique États-Unis
Export Import
22
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 2 · L'année économique et sociale 2000 · juillet 2001
Source : Douanes
Source : Douanes

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin