Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les usages statistiques des nomenclatures : contraintes et exemples

De
8 pages
Dans l’activité quotidienne des statisticiens, les nomenclatures jouent un rôle indispensable. S’agissant précisément des nomenclatures d’activités et de produits, les usages pratiques dans les opérations statistiques sont nombreux, souvent implicites. En les soulignant, on pointe les raisons pour lesquelles, lors d’un changement de nomenclature, des adaptations et des évolutions sont nécessaires. En outre, le déploiement des nouvelles nomenclatures, ainsi que les nécessaires rétropolations et extrapolations, s’inscrivent dans un cadre réglementaire multiple et contraignant.
Voir plus Voir moins
Les usages statistiques des nomenclatures : contraintes et exemples
! Par Jean Lienhardt* Dans l’activité quotidienne des statisticiens, les nomenclatures jouent un rôle indispensable. S’agissant précisément des nomenclatures d’activités et de produits, les usages pratiques dans les opérations statistiques sont nombreux, souvent implicites. En les soulignant, on pointe les raisons pour lesquelles, lors d’un changement de nomenclature, des adaptations et des évolutions sont nécessaires. En outre, le déploiement des nouvelles nomenclatures, ainsi que les nécessaires rétropolations et extrapolations, s’inscrivent dans un cadre réglementaire multiple et contraignant.
Les nomenclatures d’activités et de produits entrent dans l’orga-nisation de base des sources sta -tistiques. On peut citer quelques exemples.
d’assurer la cohérence de ces échan-tillons.
Le code APE (activité principale exercée) peut uer le rôle d’un identifiant Les nomenclatures jdoans le domaine de la d’activités et de produits statistique d’entreprise sont utilisées dans la définition du champLe service statistique public est carac-des enquêtes et dese forte rdé indicateurs statistiquespintecn eneadcaited ssirétnu rap és oni qusoy  mnteéneC .stse Les différents règlements statistiquesExtrait de la couverture de la Nomenclatureen particulier le cas des opérations sectoriels européens ont recours à lad’activités et de produits française – NAFstatistiques concernant les entrepri-NACE pour arrêter leur champ dappli-screist.è rIel sf apuetr tidnoennct s pdoiudveonitri fidcéaftiinoirn  ddeess  cation. Le changement de référentiel, unités statistiques et des agrégats qui d’une version de la NAF à la suivante,Les nomenclatures sont a deux conséquences immédiates :utilisées dans la sélectionles regroupent. des échantillons   lune de ces conséquences est tÀio ncse t aésgsaorcdi,é edse  atouuxt eus nliteéss  insftoartimstai--technique ; il s’agit de la transposition Quand il s’agit de statistiques d’entre- ques dans les fichiers de données du règlement à champ constant ; prises, la NAF est le critère numéro un individuelles, le code APE est une – l’autre est politique ; c’est la négo- pour la plupart des échantillonnages des plus significatives. Il en est de ciation sur les extensions ou aban-stratifiés. Aussi, tous les répertoires gméês m:e  led acnsd ec eArtPaEin ss erfit chsioeursv enatg rdée- dons de champ induits par le chan- et outils de lancement d’enquêtes o gement.doivent-ils être immédiatement mis uprni nacgirpéagl iadt.e nUtnifeia vnat lipdoautir ounn se yssttréatme aotiu- aux normes d’une nouvelle nomen-En pratique, les ajustements de clature. Ceci concerne notamment que de ce code est donc recherchée champ des sources statistiques peu-le répertoire Sirene et les répertoires ldeasn sr élepse rtboairseess.  dCe edcio ndnééteesr meit nde anlas  vent se traduire par la création de associés, les fichiers de lancement nouvelles enquêtes ou par le maintien denquêtes et les bases de sondages. qenutarlité des échanges dinformati ocness  d’enquêtes existantes pour des rai- Le cha sons de continuité. site au nmgoeimnse lnat  dmei sreé fàé rneivnetiaelu  ndéec ceess- aégcrhéaegn faigtcesh s(i epiramsr  pselitxqaetuimestnpitlq eud iedrsae,nc ltsoe rlemssqe usntey sdteè-s Subsidiairement, on est conduit à outils de base. mes intermédiaires d’entreprises). redéfinir les champs de compétence de à, il avoir des consé-des divers opérateurs statistiques, Au- l peut y basés eux aussi sur les nomenclatu- quences méthodologiques délicates. res. Ceci implique des transferts de Dans le cas d’enquêtes continues, nateur* Jean Lienhardt est, à l’Insee, coo d compétence entre services statisti- qui appellent le renouvellement par-onrdon scnem-alau changement deset aravxul éi s ques ministériels (SSM). tiel d’échantillons, il convient en effettures d’activité.
Courrier des statistiques n° 125, novembre-décembre 2008
77
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin