Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

4
économie Création d’entreprise en métropole Près d’un créateur sur
Il a obtenu son dernier diplôme dans la filière “économie, gestion Sourceet droit” ou dans celle des “sciences et techniques”. Il a déjà travaillé avant de céder à son goût d’entreprendre. Tel est le profil Les résultats présentés ici sont tirés de le plus courant du jeune diplômé créateur d’entreprise. Malgré deux enquêtes : SINE98 (Système d’information sur les nouvelles son niveau d’études il ne vient pas à bout aisément de la lourdeur entreprises) et EJD (enquête sur les et de la complexité des démarches. Une fois sur trois il choisit les jeunes diplômé). services aux entreprises, et notamment les services SINE apour objectif de suivre informatiques, pour exercer son activité. pendant cinq ans des générations d’entreprises nouvellement créées, qu’il s’agisse de créations pures ou de reprises. Pour SINE 98, c’est lan 1998, 286 000 jeunes achèvent Arts (arts plastiques, dessins, etc.), et a génération des entreprises créées enleur formationinitiale avec un L’enquête EJD est complémentaire àrieEdes créateurs), les Sciences de l’inforur. Beaucoup y voient un énorme ensuite créé dans le domaine artistique. 1998 qui est suivie. diplôme de l’enseignementsupé Dans la filière Sciences humaines (7 % l’opération SINE98. Elle vise à cerner vivier d’où pourraient émerger de futurs mation et de la communication ont forplus précisément le profil des jeunes créateurs d’entreprise. Sur les 160 000 mé le plus grand nombre de créateurs, diplômés créateurs d’entreprise et à créateurs d’entreprise recensés en 1998, qui choisissent le plus souvent le Con appréhender leurs conditions et on compte 8 % de jeunes diplômés de modes d’accès à la créationseil aux entreprises. l’enseignement supérieur. d’entreprise de manière plus fine. Au quatrième trimestre 2000, ont été Un tiers des jeunes diplômés créateursLa grande majorité a une réinterrogés tous les chefs d’entreprise sont des femmes, alors qu’elles repré expérience professionnelle ayant créé ou repris une entreprise en sentent 56 % des effectifs du supérieur. 1998 et qui : Les diplômes les plus fréquents sont les gEntre la fin de leurs études et la création ont répondus à l’enquête SINE98, BTS (28 % des créateurs d’entreprise) sont diplômés de l’enseignementde leur entreprise en 1998, la grande suivis des maîtrises, des DESS, des supérieur,majorité des jeunes diplômés ont occupé diplômes d’école d’ingénieur et des au moins un emploi. Leur situation ont au 1er janvier 1998, 31 ans g diplômes d’école de commerce et de durant cette période intermédiaire appa révolus maximum pour les créateurs gestion, qui rassemblent chacun entre raît comme un facteur important dans la diplômés du 1er cycle, et 34 ans 6 % et 7 % des créateurs. révolus maximum pour les créateurmise en place du projet. diplômés du 2è ou 3è cycle. Parmi les filières de formation condui Les cadres (24 % des créateurs) sont les gn’exercent pas l’une des activitéssant à la création d’entreprise, deux se plus diplômés ; 26 % d’entre eux ont un suivantes : médicales,détachent, “Economie, gestion et droit” diplôme BAC + 5 et 20 % un diplôme paramédicales, vétérinaires, deet “Sciences et techniques”, dont sont d’ingénieur. Ce sont eux qui créent le commerce de détail de produits originaires 40 % et 23 % des créateurs. plus souvent leur entreprise en associa pharmaceutiques,juridiques, tion avec un membre de celle où ils tracomptables, d’architecture.Dans la filière Littérature (10 % des vaillaient précédemment. Ils se conten créateurs), une minorité significative a L’enquête jeu nes diplô més est le fruit tent généralement d’une prospection de d’un partenariat entre la directionsuivi un cursus dans les domaines des régionale de Lorraine de l’Insee et unclientèle avant la mise en place de leur consortium universitaire comprenantprojet. Niveau de diplôme des jeunescréa teurs outre l’Université Henri Poincaré de d’entreprises Nancy 1, initiatrice de l’opé ra tion,Les indépendants (5 % des créateurs) l’Université Joseph Fourier –ont un niveau d’études qui dépasse rare Grenoble 1, l’Université Paris ment BAC + 3. En 1998, plus de la moi SudParis XI Orsay et l’Université tié d’entre eux n’en sont pas à leur preLouis Pasteur – Strasbourg 1. mière créationd’entreprise. Ils sont nombreux à avoir un associé, qui est souvent leur conjoint ou un membre de leur famille. C’est dans ce groupe que Les auteurs l’on trouve les projets mobilisant le plus de moyens financiers. gRolland TABOURIN appartient à Source : INSEE, enquête jeu nes di plô més l’Université Henri Poincaré Nany 1 Les membres des professions intermé gPhilippe DEBARD etdiaires (43 % des créateurs) constituent Le tiers des diplômés qui créent MarieFrançoise PARENT le groupe le plus nombreux. Près de une entreprise ont au moins le appartiennent à la Direction niveau bac + 5. Cependant 43 %60 % d’entre eux ont un niveau de régionale de Lorraine de l’INSEE.ont seulement bac +2. diplôme qui ne dépasse pas BAC + 2. Ils
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin