La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

Quatrième trimestre 2007 :
l'économie bretonne en demi-teinte
Au quatrième trimestre 2007, dans un environnement international au ralenti,
la croissance de l'économie française se modère, grevée par un mouvement
de déstockage.
En Bretagne, des signes de décélération sont également perceptibles.
Les impressions des professionnels sur leur activité sont partagées. Les industriels
font état d'un raffermissement de leur activité et les professionnels des services
d'une activité toujours soutenue. Les détaillants estiment que leur activité est toujours
favorablement orientée, mais les grossistes constatent plutôt une stagnation.
Les professionnels du bâtiment signalent une décélération de leur activité.
eLe nombre de demandeurs d'emploi décroît au 4 trimestre dans la région
comme au niveau national.
e
Au 3 trimestre 2007, l'emploi salarié privé breton progresse de 0,2 % et de 1,9 %
sur une année.
Contexte national : ralentissement de la croissance
que celui des ménages ralentit un peu (+ 0,4 % aprèsFrance entière, le PIB (Produit Intérieur Brut) progresse
+ 0,6 %).Leursdépensesdeconsommationaugmententde 0,4 % au quatrième trimestre 2007 après 0,8 % au
troisième trimestre. Pour 2007, la croissance française de0,4 %après0,8 %.
e
La production industrielle s'accroît de 0,3 % au 4s'établit ainsi à + 1,9 %, en léger ralentissement par
rapportà2006(+ 2,2 %). trimestre 2007. Elle diminue dans les biens de consom-
La demande intérieure hors stocks participe à la mation et les biens intermédiaires mais augmente dans
touslesautressecteurs.croissanceàhauteurde0,5point.Lesoldeducommerce
e
extérieur y contribue également pour 0,3 point, les L'emploi salarié progresse de 0,4 % au 4 trimestre, soit
exportations se repliant (- 0,2 % après + 1,1 %) mais 59 900emploissupplémentaires.Constructionettertiaire
moins fortement que les importations (- 1,2 % après continuent de créer des emplois (respectivement 1 % et
+ 1,2 %). Un mouvement de déstockage est enregistré : 0,6 %).Leseffectifspoursuiventleurreplidansl'industrie
les variations de stocks pèsent négativement sur (- 0,5 %).
l'évolutionduPIB,àhauteurde- 0,4point. LetauxdechômageausensduBIT(BureauInternational
L'investissement des entreprises non financières du Travail) s'établit à 7,8 % de la population active en
econtinue de progresser (+ 1,3 % après + 1,1 %), alors FrancemétropolitaineetDomau4 trimestre2007.Agriculture : cours du porcCours du porc charcutier breton - classe E (euros/kilo) Bâtiment : tassement de l'activité
en baisse Les entrepreneurs du bâtiment estiment que
1,90 e
leur activité décélère au 4 trimestre 2007. IlsAu quatrième trimestre 2007, les livraisons de
e jugent leurs carnets de commandes un peulait sont supérieures de 3,1 % à celles du 4
1,70
moinsapprovisionnés.trimestre 2006. Le prix moyen du lait payé au
Les professionnels sont toujours nombreux àTendance producteurs'établità0,36 €/l,soit20 %deplus1,50
dire éprouver des difficultés de recrutement :surunan.
e
75 % d'entre eux le signalent au 4 trimestre,Le cours du porc est en baisse sur le trimestre
1,30
autant qu'un an plus tôt. Ils sont en revanchecomme sur un an. Il s'élève à 1,23 €/kg, soit
moinsnombreuxqu'unanplustôtàdéclarerne6,8 % de moins qu'à l'automne 2006. Les
1,10
pas pouvoir accroître leur production (48 %abattagesdeporcssontenhaussede1,4 %sur
Série brute
contre54 %).lamêmepériode.0,90
2003 2004 2005 2006 2007 Par ailleurs les entrepreneurs estiment queLa situation du marché de la volaille de chair
l'activité se tasse davantage dans le second-Source : Ofival et SNM - Insee restefavorablementorientée:lesabattagesde
œuvrequedanslegros-œuvre.volailles toutes catégories confondues
e Concernantlesperspectives,lesprofessionnelsexcèdent de 3,1 % leur niveau du 4 trimestre
anticipentuninfléchissementdeleuractivité.Ils2006.
Avis des industriels sur la tendance de la production tablent plutôt sur un maintien pour l'ensembleLes abattages de veaux de boucherie sont en(Soldes d’opinions - en %)
dusecteurdubâtiment.nette baisse sur un an (- 16,8 %). Le cours du30
er
La réforme du permis de construire au 1veau augmente sensiblement : à 6,38 €/kg en
eProduction passée octobre 2007 a engendré des retards dans lamoyenne sur le 4 trimestre, il augmente de20
remontée des informations statistiques. Celles27,6 %surunan.
e
du4 trimestre2007sontdoncimprécises.Mais,Les cotations des principales productions
10
avec8100logementsmisenchantier,l'activitébovines sont en baisse sur un an, hormis celle
1 reste néanmoins supérieure de 5 % à lades jeunes bovins et vaches O , en hausse et
0
moyenne des cinq derniers automnes. Lacelles des jeunes bovins R qui restent
Production prévue constructiondemaisonsindividuellesestmoinsstationnaires. Les abattages de gros bovins
-10 importante et celle d'immeubles collectifs seprogressentde6,1 %surl'année.
maintient.
-20 Acourt terme, la demande de logements neufs
2004 2005 2006 2007 2008 Raffermissement de l'activité
progresserait : 9 700 logements ont été auto-
Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale industrielle risés soit autant que la moyenne sur cinq ans.
Sur le marché des bâtiments professionnels, leEn Bretagne, l'opinion des industriels sur leur
nombre de mètres carrés autorisés estactivité au cours du dernier trimestre 2007 est
4
supérieurde7 %àsonniveaumoyen .Avis des professionnels du bâtiment meilleure qu'au trimestre précédent. L'avis sur
sur la tendance de l'activité (Soldes d'opinions - en %) lademandequileurestadresséesemaintientà
30
unniveaunettementsupérieuràlamoyennede Stagnation des ventes dans le2
Activité passée longuepériode .Lesentrepreneursjugentleurs
20 commerce de groscarnets de commandes bien garnis mais les
stockss'alourdissentquelquepeu. Selon les négociants interrogés en janvier, les
10 L'amélioration globale de l'activité en fin ventes dans l'ensemble du commerce de gros
d'année concerne l'industrie des biens d'équi- se maintiennent en novembre-décembreActivité prévue
pement, mais pas les industries des biens comparé aux quatre mois précédents. Elles0
intermédiaires et des biens de consommation. progressent nettement dans les biens de
Ces deux branches signalent en effet un consommation alimentaires, sont quasi-10
nouveau fléchissement de leur activité et de la stationnaires dans les biens intermédiaires et
demande, accompagné de carnets de com- les biens d'équipement et se contractent dans
-20
2004 2005 2007 2008 mandes peu étoffés et de niveaux de stocks2006 lesbiensdeconsommationnonalimentaires.
Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale élevés. Surlapériode,lesstockssontjugésunpeuplus
lourds.Dans l'industrie agroalimentaire, les entre-
preneurs font part d'un renforcement en fin Quant aux intentions de commandes, elles
d'année de leur activité et de la demande qui restentstables.
Nombre de logements neufs en chantier en Bretagne leur est adressée. Les carnets de commandes
Moyenne 1998 - 20072005 2006 2007 restent bien garnis et le niveau des stocks est4 000
jugéstable.
3 500 Perceptible dans les industries des viandes et
du lait, l'intensification de l'activité et de la
3 000 demande est encore plus nette auprès des
professionnels des autres industries agro-
2 500 alimentaires.
1- Il s'agit de la catégorie selon la grille communautaire
Pourledébutdel'année2008,lesperspectives de classement des carcasses de bovins (6 classes
2 000
de conformation : S, E, U, R, O et P).exprimées dans l'ensemble de l'industrie
2 - Il s’agit de la moyenne des soldes d’opinions
traduisent un fléchissement de la production et1 500 sur la demande observée depuis 1996.
3 - Travail du grain - aliments pour animaux, industries alimentairesdelademande.
diverses telles que poisson, conserves de fruits et légumes,
1 000 boulangeries, biscuiteries, etc.sept. oct. nov. déc.jan. fév. mars avr. mai juin juil. août
4 - Il s'agit de la moyenne sur cinq ans sur la même période
Source : DRE - Sitadel de l'année.
Insee Bretagne - Flash d'OCTANT- N° 141 -Avril 20082Saisonnières (CVS). La croissance enregistréeCommerce de détail : maintien Avis des détaillants sur la tendance des ventes
(Soldes d’opinions - en %)dans les services les trimestres précédents sed'une orientation favorable de 20poursuit.
l'activité Aucoursdes12derniersmois, d'octobre 2006
10
Les détaillants interrogés en janvier estiment à septembre 2007, l'emploi salarié en Ventes réalisées
que leur activité reste favorablement orientée. Bretagne,intérimcompris,augmentede1,9 %. 0
Le volume des ventes s'accroît dans le Lesecteurindustrielrecule(- 1,5 %)etconfirme
commerce généraliste notamment alimentaire. ainsi le repli observé depuis plusieurs -10
Il se contracte en revanche dans le secteur trimestres. L'industrie de la chimie, du
spécialisé. -20caoutchoucetdesplastiquesainsiquecellede
Intentions de commandes
Début janvier, les commerçants considèrent l'automobile demeurent les secteurs les plus
-30que leurs stocks se sont un peu alourdis, mais touchés.L'industriedesbiensd'équipementqui
restent en deçà de leur moyenne de longue restaitencorel'undesraressecteursenhausse
5 -40
période . estconcernéluiaussiparceclimatdéfavorable. 2004 2005 2006 2007 2008
Pour janvier-février les intentions de com- L'industrie des équipements mécaniques Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale
mandessontenbaisse. semble mieux résister au marasme ambiant (+
Le marché des véhicules neufs se relève en fin 0,6 %).
d'année 2007 : 22 700 voitures particulières et Danslesautresgrandssecteurs,endépitd'une
e
commerciales ont été immatriculées au 4 évolution de 0,9 %, le commerce est encore
e relativement fragile. Dans le secteur de latrimestre 2007, soit 24,7 % de plus qu'au 3
Avis des professionnels des services
trimestre. Sur un an, le marché est également construction, la tendance est en revanche
sur la tendance de l'activité (Soldes d'opinions - CVS - en %)
enhaussede12 %. toujoursàlahausseavecungainde5,3 %des 40
emplois salariés. Du côté des services, une
embellie durable se manifeste avec une 30Services : activité toujours
progressionde3,8 %. Activité prévue
soutenue En Bretagne, les secteurs porteurs d'emploi
20
sont toujours les services et la constructionLes professionnels des services interrogés en
suivisdeloinparlecommerce.janvier estiment que leur activité demeure
10Comme lors du trimestre précédent, le Activité passéesoutenue. Dans les services aux particuliers et
Morbihanresteleseuldépartementenregistrantl'immobilier, l'activité se maintient alors qu'elle
0uneévolutionpositivedanslesecteurindustrielfaiblitunpeudanslesservicesauxentreprises.
au niveau régional. L'Ille-et-Vilaine seLes dirigeants font état de résultats
-10singularisedanslesactivitéscommerciales.d'exploitation en baisse et anticipent une
2004 2005 2006 2007 2008
stagnationàcourtterme.
Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionaleer
Pour le 1 trimestre 2008, les professionnels Demandes d'emploi en fin de
des services envisagent un maintien de leur
mois toujours en baisseactivitéàunbonniveau.
Fin décembre 2007, 83 000 demandeurs
d'emploidecatégorie1sontinscritsàl'ANPEenHôtellerie : fréquentation Évolution du taux d'occupation des hôtels en Bretagne (en %)Bretagne, soit 8,2 % de moins sur un an tandis
automnale quasi stable 100qu'auniveaunationallabaisseestde9,4 %.En
2006 2007
Auderniertrimestre2007,leshôtelsdelarégion donnéesCVSetcomparéàseptembre2007,le
comptabilisent 1 240 200 nuitées, soit très nombre de demandeurs d'emploi décroît de 80
e
légèrement plus qu'au 4 trimestre 2006. La 1,6 %danslarégionetde2,3 %Franceentière.
fréquentation de la clientèle étrangère s'accroît Fin décembre également, 85 600 demandeurs
60
(+ 3,1 %) tandis que celle de la clientèle d'emploi de catégorie 1, 2 et 3 hors activité
française est quasi stationnaire. Comparé à un réduite sont à la recherche d'un emploi en
40
an plus tôt, la fréquentation augmente en Bretagne, soit 10,6 % de moins qu'un an plus
novembreetdécembre,quellequesoitl'origine tôt,labaisseétantde10,9 %auniveaunational.
20de la clientèle. Néanmoins, en octobre la Au31décembre,16 100jeunesdemoinsde25
fréquentation française se réduit alors que la ans sont inscrits à l'ANPE en Bretagne, soit
0étrangèreprogresse. 12 %demoinsqu'unanplustôt.Leurnombrea jan. fév. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc.
Avec 46,6 % de chambres louées au cours du davantage décru dans la région que France
Source : direction du Tourisme - Insee - Réseau Morgoat module hôtellerie
trimestre, le taux d'occupation reste quasiment entière.
stablecomparéàl'automne2006.
Emploi salarié privé (secteur marchand non agricole)Emploi : forte poussée des
e Variation d’octobre 2006 à septembre 2007 (en %)*services au 3 trimestre 2007
Construction Commerce ServicesEnsemble IndustrieL'emploisalariédanslesecteurconcurrentielau
e
cours du 3 trimestre 2007 progresse de 0,2 %
Côtes-d'Armor 2,3 - 2,3 5,7 0,2 4,4en données Corrigées des Variations
Finistère 1,1 - 1,7 4,3 0,4 2,4
Ille-et-Vilaine - 2,42,3 5,4 1,6 4,5
Morbihan 2,5 0,4 5,5 0,6 3,8
3,8Bretagne 1,9 - 1,5 5,3 0,95 - Il s'agit de la moyenne calculée à partir des soldes d'opinions
*en données CVS, y compris intérim Source : Insee-Urssafsur les stocks depuis 1996.
Insee Bretagne - Flash d'OCTANT- N° 141 -Avril 2008 3A la même date, 42 600 femmes recher- Évolution du nombre des demandeurs Évolution trimestrielle de l'emploi salarié
chentunemploi,soit6,9 %demoinssurun Secteur privé non agricole (intérim compris) (% - CVS)d'emploi de catégorie 1 (CVS - Base 100 janvier 2000)
0,8an.
110Comparé à décembre 2006, le nombre de
0,6
demandeurs d'emploi de longue durée
100
Francecontinuedediminuer(- 18,4 %).Cedernier, 0,4
ainsi que le nombre de femmes en 90
0,2Bretagnerecherche d'emploi, diminuent toujours un
80peuplusauniveaunationalqu'enBretagne. 0,0
e
Letauxdechômagerégionalaucoursdu4
70 - 0,2trimestre 2007 s'établit à 6,3 %. Il diminue e eer e e er e e4 t.05 3 t.061 t.06 2 t.06 4 t.06 1 t.07 2 t.07 3 t.07
de 0,3 point sur le trimestre et de 0,8 point
Source : Insee - Urssaf60
2003 2004 2005 2006 2007surl'année.
Lecture : l'emploi salarié non agricole, intérim compris, progresse de 0,3 % auSource : DRTEFP
eecours du 2 trimestre 2007 et de 0,2 % au cours du 3 trimestre 2007. Ces
données sont provisoires.Avertissement
Suite aux changements méthodologiques
Demandes d'emploi et chômageintervenus au niveau national, les taux de
chômage localisés sont estimés en TauxDEFM catégorie 1
Variation sur Taux de chômage localiséssynthétisant les informations de l'enquête de chômageau 31 décembre 2007
un an (en %) en moyenne sur le trimestre (CVS)Emploi (pour le niveau national) et de l'ANPE VariationBIT (CVS sur)Série brute(série brute)
(pour la répartition géographique). Il ne s'agit un an (en %)
- 9,3 6,2Côtes-d'Armor 14 443donc pas de chômage BIT à proprement
- 6,8 6,9parler, puisqu'on mêle le concept BIT au Finistère 24 711
concept répertorié du chômage. Les séries Ille-et-Vilaine 23 947 - 10,1 5,5
localisées ont donc été entièrement révisées Morbihan 19 851 - 6,8 6,7
depuis 1982. Le terme « taux de chômage au
82 952Bretagne - 8,2 6,3sens du BIT » est remplacé par « taux de
Source : DRTEFP - Inseechômage localisés » pour les taux régionaux,
départementaux et par zone d'emploi.
Tableau de bord Bretagne
Variation en %
Pour comprendre ces résultats Valeur au
e FranceRégionIndicateurs trimestriels 4 trimestre
métropolitaineUn solde d'opinion est l'écart entre les avis 2007
sur un trimestre sur un an sur un anactivité, production ou ventes en hausse et les
avis activité, ou ventes en baisseémis ACTIVITÉ
Agriculture (Source : Draf)par les professionnels. Les réponses activité,
Livraisons de lait (en milliers d'hl) 11 963 7,0 3,1 1,2
production ou ventes stable(s) n'influencent pas
Prix moyen du litre de lait (en euros) 0,36 20,0 20,0 21,4
lavaleurdusolde.Ils'interprète en évolution,en Abattages de porcs (en tonnes) 293 993 4,2 1,4 0,2
référenceauxsoldesantérieurs. Cours moyen du kg de porc charcutier (en euros) 1,23 - 10,9 - 6,8 - 5,5
Construction (Source : DRE)
Logements autorisés 9 667 5,2 - 8,0 - 18,8Suite à la rénovation de l'enquête dans commencés 8 050 - 12,1 - 7,2 0,9l'hôtellerie, il y a une rupture de série. La
2Locaux à usage professionnel (nombre de m autorisés) 966 202 - 16,5 - 4,9 - 10,3nouvelle série commence en 2005 et n'est pas
Hôtellerie (Source : ORTB - Insee)comparableàlaprécédente.
1 240 0,3 5,6Nombre de nuitées (en milliers) ///
(22) (2)
Taux d’occupation moyen (en %) 46,6 /// - 0,3 2,0
DEMANDE
Commerce extérieur (Source : Douanes)
Directeur de la Publication Importations (en millions d'euros) 2 087 9,6 5,5 5,7
Bernard Le Calvez Exportations (en millions 2 470 10,3 - 7,4 1,8
Immatriculations de véhicules neufs (Source : OST)Rédactrice en chef
24,7 12,0 12,2Sylvie Lesaint Voitures particulières et commerciales 22 727
ENTREPRISESSecrétaire de rédaction
Créations d'entreprises (Source : Insee)Geneviève Riézou
Ensemble 2 855 4,2 15,4 12,9
Composition Industrie 166 - 1,8 3,8 12,6
Dominique Bertier Construction 472 - 0,6 4,9 10,7
Claire Charon Commerce 618 - 4,2 24,6 13,2
Services 1 599 10,1 17,0 13,5Cette note a été rédigée par :
Défaillances d'entreprises (Source : Insee-Bodacc)Lucile Cros, Valérie Mariette,
Ensemble nd nd nd ndJean-Luc Nativel et Isabelle Roiseau
MARCHÉ DU TRAVAIL
Demandeurs d'emploi en fin de trimestre
INSEE Bretagne (données brutes) (Source : DRTEFP)
36, place du Colombier (1)- 1,6de catégorie 1 82 952 - 8,2 - 9,4
CS 94439 ///de 1, 2 et 3 85 612 - 10,6 - 10,9
35044 RENNES Cedex
16 135 /// - 12,0de moins de 25 ans - 11,6
Tél.:0299293333
///de longue durée 20 088 - 18,4 - 20,7
Fax:0299293390 (2) (2) (2)Taux de chômage localisés (CVS) (Source : Insee) 6,3 - 0,3 - 0,8 - 0,9
Pour tout renseignement
statistique : (1) en données CVS
Tél. : 0 825 889 452 (0,15 € la minute) (2) écart en nombre de points
nd : non disponible
Insee Bretagne - Flash d'OCTANT- N° 141 -Avril 20084