Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Synthèse régionale : Une économie fragile

De
36 pages
N° 75 L’année économique et sociale 2011 en Martinique Synthèse régionale Batiment-Logement 2 Une économie fragile 16 Logement : baisse des autorisations de construire en 2011 Actualités Transport maritime 3 2011 en quelques dates 18 Baisse des activités portuaires en 2011 Transport aérien Contexte national et international 20 Amélioration du trafc de passagers, régres- 4 Un regain de tension en 2011 sion du fret aérien Commerce extérieur Automobile 6 En 2011, les importations progressent et 22 Stabilisation du marché de l’automobileles exportations se contractent Épargne-crédit Tourisme 8 Les banques accompagnent la croissance 23 La hausse des nuitées limite les diffcultés de de l’économie l’hôtellerie Prix de détail Emploi-Chômage 10 Poussée des prix en 2011 25 L’emploi salarié en régression 27 Chômage stable en Martinique Créations d’entreprise 29 La progression du nombre de demandeurs 12 Les créations d’entreprise chutent de 18 % d’emploi se poursuit en 2011 en Martinique Solidarité Agriculture 31 Près de 40 000 allocataires du RSA 14 Une année 2011 marquée par une baisse de la consommation en viande Démographie 33 396 000 habitants en 2011 N° 75 - Martinique - Juin 2012 Édito près le début de reprise économique amorcé en 2010, l’année 2011 se caractérise par un certain Aattentisme.
Voir plus Voir moins
N° 75 L’année économique et sociale 2011 en Martinique
Synthèse régionale  2Une économie fragile
  Actualités  3 2011 en quelques dates      Contexte national et international  4 tension en 2011 deUn regain     Commerce extérieur  6En 2011, les importations progressent et les exportations se contractent      Épargne-crédit  8 Les banques accompagnent la croissance de l’économie
     Prix de détail  10 Poussée des prix en 2011        Créations d’entreprise  12 Les créations d’entreprise chutent de 18 % en Martinique    Agriculture  14 année 2011 marquée par une baisse Une de la consommation en viande
N° 75 - Martinique - Juin 2012
  netgometnL-itemaB 16 Logement : baisse des autorisations de construire en 2011      Transport maritime 18Baisse des activités portuaires en 2011   Transport aérien 20 du trafic de passagers, régres- Amélioration sion du fret aérien    Automobile 22 du marché de l’automobile Stabilisation    Tourisme  23 La hausse des nuitées limite les difficultés de l’hôtellerie    Emploi-Chômage 25 L’emploi salarié en régression 27 Chômage stable en Martinique 29 La progression du nombre de demandeurs d’emploi se poursuit en 2011    Solidarité 31 de 40 000 allocataires du RSA Près  Démographie 33 396 000 habitants en 2011
Édito
Aco éminoep rserie éc02 n euqromaédub tedrpsèl  eed tvé stulosnoiav fabors,lee  lp ulaptrd sei dnicateurs afchenc nu rapa niatresmtienttlai  Se.lna01 ,0211én ecara se ise ctér xue etrendl paciinpr pour le bien être des ménages, l’emploi, ne repart pas. De façon concomitante, le nombre de demandeurs d’emplois augmente.
Comme chaque année, ce travail résulte de la mobilisation de nombreux partenaires. Je tiens donc parti-culièrement à remercier :
- Mme Fanny-Aude Bellemare, de la Chambre de commerce et d’industrie de la Martinique ; - Mme Dalila Dib, du Pôle emploi ; - Mme Martine Neiss, de la Deal ; - Mme Lucile Vantard, de la Direction de l’Agriculture et de la Forêt Martinique ; M. Nicolas Brun, de l’Iedom ; -- M.Daniel Dandréa, de la Chambre de commerce et d’industrie de la Martinique ; - M. Dominique Lavater, de la Caisse d’Allocations Familiales Martinique ; - Mmes Martine Camus, Cynthia Duchel, Marcelle Jeanne-Rose, Joëlle Nacitas Monette Polomack et MM. Ali Benhaddouche, Fabien Breuilh, Gérard Forgeot, Hugues Horatius-Clovis, Guy Mystille,Nicolas Silvestre et Emmanuel Thioux de l’Insee.
Et vous souhaite une bonne lecture de ce bilan de l’année 2011
Sylvia URGEN
N° 73 - Martinique - Juin 2010
1
Synthèse régionale
Une économie fragile
Après la reprise encoura-geante de 2010, l’année 2011 marque un certain attentisme. La croissance des échanges extérieurs se poursuit, mais à un rythme plus lent que l’an-née précédente. La baisse de l’activité portuaire porte prin-cipalement sur le transport en vrac. Côté transport aérien, le trafic de marchandises est également orienté à la baisse. En revanche, le flux de passa-gers continue sa progression, pour partie grâce au lance-ment de la plateforme avec Roissy. Cet afflux de visiteurs n’a pas bénéficié à l’ensemble des acteurs du tourisme. La part de l’hôtellerie classée diminue au profit des autres formes d’hébergement. Seule la réduction du nombre de chambres a permis d’accroî-tre le taux de remplissage.
Ler-etnsnd n eioatré cdee bromitatnemg nomt ,a1r siaune iné e aufort prises diminue en 201 des ayants droit : outre les allo-cette évolution tient uniquement cataires historiques du RMI et de à la fin de l’engouement pour le l’API, le bénéfice de cette allo-statut d’auto-entrepreneur. Hormis cation s’étend aussi à une partie ces derniers, le nombre de nou- des bas salaires. Les ménages ont veaux établissements progresse de également subit un retour de l’in-5 %. Pourtant, les crédits octroyés flation, portée notamment par la aux entreprises sont en retrait par hausse du prix des carburants. rapport à 2010. En revanche, les Dans ce contexte, les achats de collectivités locales ont bénéficié véhicules neufs des ménages se d’un soutien plus important des sont réduits. Seules les acquisi-banques, sans doute pour partie tions des entreprises ont permis lié au plan de relance engagé par de maintenir le volume de vente la Région. de l’an dernier pour ce secteur. Les ménages rationalisent aussi Une diminution du nombre d’em- leur dépenses alimentaires, par plois salariés s’observe dans la exemple en consommant moins plupart des secteurs économiques, de viandes. Pour autant, la pro-et notamment dans la construction duction locale n’augmente pas et l’industrie. Pour autant, la mas- ses parts suite à ces changements se salariale globale résiste, et pro- de comportement. gresse même légèrement durant l’année 2011. De façon concomi- Le nombre de logements autori-tante, le nombre de demandeurs sés à la construction baisse sen-d’emplois continue d’augmenter, siblement en 2011. La faiblesse mais moins rapidement que par le de la croissance démographique, passé. L’augmentation des offres liée notamment à la diminution d’emploi collectées auprès des de l’excédent des naissances entreprises explique cette rela- sur les décès, participe à cette tive amélioration. Globalement, le évolution défavorable. Dans le taux de chômage est quasi stable même temps, les crédits à l’habi-par rapport à l’an dernier, du fait tat s’accroissent, et les crédits à des sorties du marché du travail. la consommation accordés aux  Mais le chômage de longue durée ménages s’amenuisent. progresse nettement.
Concernant les ménages, l’ins-tauration du revenu de solidarité active (RSA) dans les Doms a en-
N° 73 - Martinique - Juin 2010
Gérard FORGEOT
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin