Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Tassement des échanges extérieurs

De
3 pages

Après sept ans de progression continue des échanges extérieurs de la région, l'année 2003 marque une inflexion. Les exportations diminuent, les importations stagnent. Malgré cette contraction des échanges, le solde reste positif, et les évolutions sont supérieures à la moyenne nationale.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Signaler un abus

100 100
95 95ÉCONOMIE
75 75
25 25
5 5
0 0Tassement des échanges extérieurs
marchés extérieurs, elle conserve laAprès sept ans Baisse des exportations
quatrième place des régions. Elle estde progression continue
Les résultats sont plus favorables toujours devancée par Rhône-Alpes
des échanges extérieurs
en Alsace. Néanmoins, 2003 et Nord-Pas-de-Calais, qui maintien-
de la région, l’année 2003 marque un retournement de ten- nent leurs parts respectives de 11
marque une inflexion. dance par rapport aux années an- et 9 %, et par l’Île-de-France, avec
térieures, plus fastes. Contrastant près de 18 % des exportations duLes exportations diminuent,
avec le dynamisme de 2002, les pays.les importations stagnent.
échanges extérieurs de la région se
Malgré cette contraction
sont contractés en 2003. Les expor- Recul maîtrisédes échanges, le solde reste tations atteignent 22,2 milliards de l’export automobile,
positif, et les évolutions d’euros (cf. page 17). Elles sont en
grâce à l’Allemagneléger recul : - 0,4 %, après unesont supérieures à
hausse de 5,6 % en 2002. Les im-la moyenne nationale.
portations sont restées quasi sta- Les produits de l’industrie auto-
bles, à 20,4 milliards d’euros, après mobile constituent toujours près du
une hausse de 4,1 %. Ces évolu- quart des exportations alsacien-
’atonie des économies euro- tions entraînent un repli du solde nes ; ajoutés aux quatre groupes deL péennes au premier semestre extérieur de la région (-9,3 %), mais produits suivants (chimie-plasti-
2003 et la faible demande mondiale qui reste encore largement positif : ques, équipements mécaniques,
ont pesé sur les échanges exté- produits pharmaceutiques, équipe-1,8 milliard d’euros. Le taux de cou-
rieurs français. En France, le recul ments électriques et électroni-verture diminue de près d’un point
des exportations se poursuit et s’éta- et s’établit à 108,7, soit 10 points de ques), l’ensemble représente les
blit à -2,7 %, en valeur, après -1,1 % mieux que le taux national. deux tiers de l’export. Les évolu-
en 2002. Les importations diminuant tions des ventes de ces pro-
un peu moins rapidement (-1,8 %), le L’Alsace accroît ainsi sa part dans duits-phares sont diverses.
déficit des échanges extérieurs de les exportations nationales. Avec
marchandises se creuse. 7 % des ventes françaises sur les Les exportations des produits de
l’industrie automobile régressent
de près de 4 %, après plusieurs an-
Excédent commercial alsacien en légère baisse nées de forte progression. Le repli
2 50022 500 des exportations s’observe versExport et import Solde en
22 000 en millions d'euros millions l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni,
d'euros 2 00021 500 qui représentent ensemble un tiers
21 000 des ventes de la filière automobile
20 500 1 500 de l'Alsace. En revanche, elles sont
en forte augmentation vers l’Alle-20 000
magne (+12 %) et vers les19 500 1 000
Etats-Unis (+6 %).19 000
Les exportations alsaciennes de
50018 500
biens d’équipement se portent plutôt
100 10018 000
bien. Les ventes sont stables pour la
17 500 0
95 mécanique, en nette progression 95
2000 2001 2002 2003
pour les équipements électriques etExportations Importations Solde
75 75
25 2511
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
6
Source : Douanes100 100
95 95ÉCONOMIE
75 75
25 25
5 5
0 0
électroniques. Ces évolutions con- bois, papier ou carton accusent une Les ventes alsaciennes vers l’Alle-
trastent très nettement avec les ex- diminution, certains pour la magne ont progressé de 2 %, alors
portations nationales, en recul deuxième année consécutive. que les exportations nationales
pour cette gamme de produits. sont restées stables. Les Pays-Bas
e e
A contrario, les importations liées à et les États-Unis, 6 et 7 clients, ont
La baisse des ventes de produits la consommation des ménages pro- également contribué aux bons ré-
agroalimentaires et des gressent : automobile, produits phar- sultats de la région. La croissance
métalliques se poursuit. maceutiques et agroalimentaires, des échanges alsaciens est sou-
équipements électriques et électroni- tenue avec les États-Unis, qui ont
ques, équipement du foyer… connu une forte croissance à partirMoins de biens intermédiaires
du deuxième trimestre. En compa-importés
raison, les ventes nationales avecL’export alsacien
ces deux pays sont en forte dimi-Les groupes de produits qui domi- largement tributaire
nution (-4,1 % pour les Pays-Bas,nent au sein des exportations alsa- de l’Union européenne
ciennes se retrouvent également -15,6 % avec les États-Unis).
en tête des importations de la ré- Les exportations alsaciennes res-
gion, mais les produits de la chimie tent très orientées vers l’Europe, Ouverture encore timide
et des plastiques se hissent en tête, qui absorbe 86 % de ces ventes sur vers l’Est
avec 15 % du total importé. le marché international. L’Alle-
magne est toujours notre premier L’Alsace a aussi intensifié ses
Si le montant total des achats sur client, avec 32 % des exportations. échanges avec certains pays de
er
le marché extérieur est quasi main- Elle arrive aussi au 1 rang dans les l’Europe centrale et orientale,
tenu, les importations de biens in- exportations nationales, avec une comme la Bulgarie, la Roumanie,
termédiaires diminuent, en phase part moitié moins importante mais aussi la Hongrie, la Pologne,
avec une production peu dyna- (15 %). Le Royaume-Uni et l’Italie, la République tchèque, la Slo-
mique en 2003. Produits chimiques avec respectivement 8,0 et 7,8 % vaquie, qui viennent de rejoindre
et plastiques, métaux et produits des exportations de la région, ont l’Union européenne. L’Alsace est la
e
métalliques, composants électri- supplanté la Suisse, devenu notre 4 région française sur ce marché,
eques et électroniques, produits en avec près de 8 % des échanges4 client, avec 7,5 %.
Échanges en repli avec les partenaires de l’Union européenne
Alsace France
Pays Évolution 2002-2003 (en %) Poids dans le flux total (en %) Poids dans le flux total (en %)
Exportations Importations Exportations Importations Exportations Importations
Total -0,4 0,5 /// /// /// ///
dont : Allemagne 2,0 -3,4 31,9 36,5 14,9 17,4
Royaume Uni -2,1 -11,8 8,0 3,0 9,7 6,8
Italie -6,5 2,7 7,8 5,3 9,3 9,3
Suisse 1,4 10,9 7,5 8,2 3,3 2,2
Espagne -2,1 12,3 6,5 2,7 10,2 7,6
Pays-Bas 2,8 -14,1 5,1 2,9 3,9 4,7
100 100Etats-Unis 6,2 8,5 4,1 8,6 6,9 6,5
Belgique -18,7 0,3 3,9 3,8 7,7 7,0
95 95
Chine 1,4 58,0 0,8 4,2 1,4 4,1
75 75
25 2512
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
7
Source : Douanes100 100
95 95ÉCONOMIE
75 75
25 25
5 5
0 0
nationaux vers cette zone. Le taux gions très fortement spécialisées commerce extérieur. Les exporta-
dans la construction ou les équipe- tions alsaciennes redémarrentde couverture atteint 108 %.
ments automobiles (Franche-Com- (+10 % par rapport au premier tri-
té, Champagne-Ardenne, Au- mestre 2003), les importations ac-En cinq ans, les ventes alsacien-
vergne, Basse-Normandie…). célèrent (+6 %). Le solde commer-nes vers cette zone ont progressé
cial s’améliore très nettement.de 68 %, les achats de 138 %.
En début d’année 2004, la de-Néanmoins, d’autres régions ont
mande internationale reprend de ladavantage développé le commerce
vigueur et redynamise les flux duavec ces pays, en particulier des ré- Karin DEMÉSY
Avertissement
L’affectation géographique des échanges est faite en fonction du lieu d’origine ou de destination de la marchandise. Il
peut être différent du lieu de production ou de consommation du bien : entrepôts ou centres de "dispatching", par
exemple.
De plus, les échanges entre régions françaises ne sont bien évidemment pas pris en compte. Ces limites doivent ame-
ner à une grande prudence dans l’interprétation de ces données, qui ne peuvent en aucun cas être analysées comme
au plan national. Malgré ces limites, l’analyse des évolutions donne des indications intéressantes sur la situation éco-
nomique régionale.
L’Alsace et les pays de l’élargissement : des échanges plus dynamiques à l’import
erLes 10 pays qui ont rejoint l’Union européenne au 1 mai 2004 représentent 3,8 % de l’export alsacien et 4,2 % de
l’import en 2003.
eDans cet ensemble, la Pologne est le premier partenaire commercial de l’Alsace, qui est la 4 région fournisseur
de ce pays. Les exportations alsaciennes vers la Pologne ont progressé, en valeur, de 5 % en 2003 et de 63 %
les cinq dernières années. Elles sont surtout constituées de produits de la chimie et des plastiques (25 %), et de
l’automobile (11 %). L’Alsace achète surtout des produits de la filière automobile (29 % des importations) et des
équipements mécaniques (14 %). En 2003, les importations ont reculé de 4 %.
e e
La Hongrie est le 2 pays client de l’Alsace, qui est son 3 fournisseur régional en France. Les ventes alsacien-
nes à la Hongrie ont augmenté de 10 % en 2003 et de 72 % en cinq ans. L’Alsace exporte surtout des produits de
l’automobile, de la chimie et des plastiques, et des produits pharmaceutiques ; elle importe essentiellement des
produits de l’habillement, de l’automobile et des équipements électriques et électroniques.
Le solde commercial est bénéficiaire, sauf avec la République tchèque et la Slovénie. Le déficit alsacien avec
ces deux pays est imputable à la filière automobile.
Échanges avec l’Alsace (en millions d’euros)
Exportations Importations Solde
Pays 2002-2003 2002-2003
2002 2003 2002 2003 2002 2003
(en %) (en %)
Ensemble des 10 pays * 832 853 2,5 664 692 4,2 168 161
dont : Pologne 283 298 5,3 145 139 -4,1 138 159
Hongrie 162 179 10,5 121 143 18,2 41 36100 100
République tchèque 153 158 3,3 203 286 40,9 -50 -128
95 95Slovaquie 68 56 -17,6 31 36 16,1 37 20
Slovénie 53 48 4,2 153 69 -54,9 -100 -21
75 75
* Pologne, Hongrie, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Malte, Chypre.
25 2513
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
8
Source : ministère de l’Économie, des finances et de l’industrie

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin