La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 233. Septembre 2006
Un deuxième trimestre 2006 plutôt favorable
à l’emploi salarié en Pays de la Loire
e eAu deuxième trimestre U DEUXIÈME TRIMESTRE 2006, l’emploi salarié Sur une année (du 2 trimestre 2005 au 2
2006, l’emploi salarié trimestre 2006), c’est en Loire-Atlantique et endans les Pays de la Loire a augmenté deA Vendée que l’emploi salarié a progressé le plusdans les activités 0,4 % en données corrigées des variations
(avec + 1,7 % et + 1,6 %). Le Maine-et-Loire suitmarchandes non saisonnières. Cette hausse fait suite à l’accrois-
avec une progression de 1,3 %. La Sarthe afficheagricoles a progressé de sement de 0,3 % du premier trimestre 2006. Ainsi,
une évolution de 0,3 % et les effectifs sont restés0,4 % dans la région. sur le champ couvert (activités marchandes non
La progression a été agricoles), l’emploi salarié ligérien a progressé de
Évolution de l'emploi salarié depuisnotamment marquée 0,8 % au cours de la première moitié de l’année
ele 4 trimestre 1997 en données corrigées
dans le département 2006 et de 1,2 % au cours des douze derniers
des variations saisonnières (CVS)
du Maine-et-Loire. mois. eBase 100 au 4 trimestre 1997 sur les données brutes
Les départements de la
Au deuxième trimestre 2006, chaque dépar- 132Loire-Atlantique et de la
tement a bénéficié d’une progression de l’emploi 128 VendéeMayenne ont affiché une
salarié, notamment celui de Maine-et-Loire qui se 124 Loire-Atlantiqueévolution conforme à
détache de la moyenne régionale. En effet, l’em- 120celle de la région.
ploi salarié de ce département a augmenté de 116
SartheSylvie BÉCAUD 0,6 %. La Loire-Atlantique, la Mayenne et la Vendée Mayenne112Monique HERBRETEAU Maine-et-Loire
affichent une augmentation avoisinant l’évolution 108
Source : bordereaux de recouvrement des
régionale. Enfin, c’est dans la Sarthe que l’emploi 104cotisations (BRC) adressés par les employeurs
aux unions de recouvrement de la sécurité salarié a connu la plus faible évolution de la région, 100
19971998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006sociale et des allocations familiales (Urssaf) + 0,2 %.
et transmis trimestriellement à l’Insee.
Ces fichiers des Urssaf font l’objet d’une
expertise par l’Insee, d’un redressement eÉvolution de l’emploi salarié par département au 2 trimestre 2006
et d’une confrontation avec d’autres sources
een données corrigées des variations saisonnières (CVS). Base 100 au 4 trimestre 1997
(DMMO, Assedic).
Variation en %
e e e er e 2 trimestre 3 trimestre 4 trimestre 1 trimestre 2 trimestreINSEE Pays de la Loire
Données CVS sur 1105 rue des Français Libres 2005 2005 2005 2006 2006 sur 1 an
BP 67401 trimestre
44274 Nantes cedex 2
Tél . : 02 40 41 75 75 Pays de la Loire 117,9 118,0 118,4 118,9 119,3 0,4 1,2
Fax. : 02 40 41 79 39
www.insee.fr Loire-Atlantique 122,3 122,7 123,5 124,0 124,4 0,3 1,7
Directeur de la publication : Pierre MULLER Maine-et-Loire 110,5 110,6 110,8 111,4 112,0 0,6 1,3
Rédacteur en chef : Xavier PÉTILLON
Contact presse : Andrée RICOLLEAU Mayenne 112,7 112,3 112,1 112,3 112,6 0,3 0,0
Tél. : 02 40 41 77 83
Mise en page : Jean Marc CHÉNÉ Sarthe 113,1 113,3 113,0 113,2 113,4 0,2 0,3
© INSEE-2006 Vendée 125,8 126,0 126,9 127,4 127,8 0,3 1,6stables, sur cette période, en Mayenne. Le même essentiellement due au dynamisme des services
constat vaut pour le premier semestre de l’année aux entreprises (+ 1,5 %), les services aux parti-
2006 : hausse conséquente en Loire-Atlantique, culiers se situant plus en retrait.
Vendée et Maine-et-Loire, plus mesurée en Sarthe L’emploi salarié dans le secteur du commerce
et Mayenne. a stagné au deuxième trimestre 2006 contraire-
Parmi les quatre grands secteurs d’activité ment aux trimestres passés.
couverts (industrie, construction, commerces, Les restructurations se traduisant parfois par
services), la construction continue d’afficher un fort des licenciements - ainsi que les liquidations judi-
dynamisme avec une hausse au deuxième trimes- ciaires - ont continué d’affecter le secteur de l’in-
tre 2006 de 1,1 %, ce qui lui confère la plus forte dustrie dont l’emploi salarié a reculé de 0,3 %.
croissance annuelle. Depuis l’année 2004, le sec- Cette diminution est principalement liée aux réduc-
teur de la construction n’a cessé de progresser tions d’effectifs dans les industries de biens de
de manière marquée. consommation et de biens d’équipement. Les indus-
Le secteur des services est également créa- tries de biens de consommation en Vendée ont été
teur net d’emplois salariés avec une évolution de notamment davantage touchées par les restructu-
e+ 0,8 % au 2 trimestre 2006. Cette hausse est rations que les trimestres précédents.
Évolution de l’emploi salarié par département Évolution de l’emploi salarié par secteur
e e au 2 trimestre 2006 au 2 trimestre 2006
en données corrigées des variations saisonnières (CVS)((par rapport au même trimestre de l’année précédente)
(en %) (en %)
1,62,5
1,4
2,0
1,2
1,5 1,0
0,8
1,0
0,6
0,4
0,5
0,2
0,0
- 0,0
- 0,2
e -0,5 eAu 2 Trimestre 2006 Au 2 trimestre 2006
- 0,4e erSur un an entre les 2 trimestres 2005 et 2006 Au 1 trimestre 2006
-1,0 - 0,6
Loire-Atlantique Mayenne Vendée
Pays de la Loire Sarthe Industrie Construction Commerce ServicesMaine-et-Loire
eÉvolution de l’emploi salarié en Pays de la Loire par secteur au 2 trimestre 2006
en données corrigées des variations saisonnières (CVS)
dont établissements Ensemble
même
Activités économiques en NES16 et regroupement en NAFG5 Ensemble 0 à 9 10 salariés trimestre
salariés ou plus année
précédente
NES 16
ENSEMBLE (EB à EF et EH à EQ) 0,4 1,1 0,1 0,3
INDUSTRIE (EB à EF) - 0,3 0,7 - 0,4 - 0,4
EB Industries agricoles et alimentaires0,1 - 0,50,1 - 0,6
EC Industries de biens de consommation - 1,3 0,5 - 1,3 - 1,0
ED Industrie automobile0,2 9,0 - 0,5 - 0,4
EE Industries de biens d'équipement - 0,5 0,8 - 0,6 - 0,3
EF Industries des biens intermédiaires 0,1 2,50,1 0,2
EH CONSTRUCTION (EH) 1,1 0,3 1,4
EJ COMMERCE (EJ) 0,0 0,4 - 0,2 0,4
SERVICES (EK à EQ) 0,8 1,4 0,6 0,5
(1) non compris SNCF, Air France,
EK Transports (1) 0,3 2,5 0,0 0,7
(2) non compris Banque de France,
EL Activités financières (2) 0,4 2,2 - 0,1 0,4(3) non compris la Poste
EM Activités immobilières 1,0 - 0,1 2,8 3,9et les télécommunications,
(4) non compris l’intérim, EN Services aux entreprises (3, 4) 1,5 2,3 1,2 0,9
(5) non compris Éducation EP Services aux particuliers 0,5 0,8 0,5 0,0
et autres formes d’action sociale. EQ Éducation, santé, action sociale (5) 0,4 0,3 0,4 0,2
Champ
Salariés soumis à la contribution sociale généralisée (CSG). Sont exclus les secteurs relevant de la mutualité sociale agricole (MSA), l'administration, l'éducation, la poste
et télécommunications, la Banque de France, les transports ferroviaires, les industries energétiques, l'intérim, les stagiaires AFPA, les caisses de congés payés, la vente à domicile,
l'administration d'immeubles, les autres formes d'action sociale.
erLe champ représente plus des trois quarts des salariés cotisant à l'URSSAF (751 000 emplois au 1 janvier 2000), 70 % de l'ensemble des salariés des Pays de la Loire
et 61 % de l'emploi total ligérien.
Il s’agit là de données provisoires, les données semi-définitives seront disponibles à compter du 09/11/2006 sur l’internet de l’INSEE Pays de la Loire :
http://www.insee.fr/fr/insee_regions/pays-de-la-loire/home/home_page.asp rubrique travail emploi.