Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les femmes plus attentives à leur santé que les hommes

De
4 pages

Le médecin généraliste bénéficie d'une image excellente. Il est le professionnel de santé le plus fréquemment consulté, et davantage par les femmes que par les hommes. Certains comportements s'avèrent plutôt féminins : recours à l'homéopathie, informations sur la santé à travers les médias.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Signaler un abus

N° 869 - OCTOBRE 2002
Prix : 2,20€
Les femmes plus attentives
à leur santé que les hommes
Christel Aliaga, division Conditions de vie des ménages, Insee
e médecin généraliste bénéficie grossesse...). Il est également probable
qu’elles consultent plus que les hommes dansd’une image excellente. Il est le
un but préventif. Le nombre de consultationsLprofessionnel de santé le plus fré-
augmente avec l’âge : les hommes consultent
quemment consulté, et davantage par les
environ trois fois par an entre 15 et 34 ans et 7
femmes que par les hommes. Certains fois au-delà de 75 ans ; pour les femmes aux
comportements s’avèrent plutôt fémi- mêmes âges, c’est 4,4 et 8 fois (graphique 1).
nins : recours à l’homéopathie, informa- Seulement un adulte sur dix n’a pas de méde-
cin généraliste habituel, les jeunes adultestions sur la santé à travers les médias par
plus souvent que les autres. Ceux qui ont unexemple.
généraliste attitré en ont une image très posi-
Les femmes sont aussi plus nombreuses
tive : la grande majorité dit qu’il prend le temps
à éviter les produits trop riches en sucre suffisant pour discuter et leur donne suffisam-
ou en matières grasses et à manger des ment d’explications. Par ailleurs, 62 % d’entre
fruits et légumes frais tous les jours. eux déclarent que ce médecin leur prodigue
des conseils sur leur mode de vie (alimenta-Si perdre du poids est une préoccupation
tion, activités physiques, tabac, alcool …) et laplutôt féminine, elle est partagée par une
moitié, qu’il surveille leurs vaccinations.
proportion d’hommes loin d’être négli-
geable.
Médias : une source d’information
Les hommes sont globalement plus spor-
sur la santé
tifs que les femmes et un peu plus assidus.
Les motivations les plus souvent évoquées Parmi les adultes, 55 % des femmes et 47 %
des hommes ont consulté un dentiste au courspour la pratique sportive sont le plaisir et
les effets bénéfiques sur la santé.
Enfin, la consommation de tabac et d’al-
Taux de recours aux médecins
cool concerne davantage les hommes. En
généralistes et nombre moyen
revanche, ce sont surtout les femmes qui de consultations/visites au cours
évoquent le stress, les problèmes de des douze derniers mois
sommeil ou de solitude. %
100
80
Le médecin généraliste est le professionnel de
santé le plus fréquemment consulté : 85 % des 60
personnes de 15 ans ou plus ont fait appel à lui
au cours des douze derniers mois (pour facili- 40
ter la lecture, dans la suite du texte, les « 15
ans ou plus » seront désignés sous le terme 20
d’« adultes »). Les femmes sont un peu plus
3,1 4,4 3,9 4,8 6,3 7,2
nombreuses que les hommes dans ce cas : 0
15-34 35-54 55 ou +88 % contre 82 %. Elles consultent aussi plus
Âge
Hommes Femmessouvent que les hommes : 5,6 fois en moyenne
Lecture : les chiffres inscrits correspondent aux nombres moyens deau cours des douze derniers mois contre 4,4.
recours (consultations et visites) des hommes et des femmes à un mé-Ces différences sont significatives quels que
decin généraliste au cours des 12 derniers mois pour les tranches
soient l’âge et la catégorie sociale (source). d’âge données (parmi ceux qui ont vu un médecin).
Une explication serait la possibilité pour les
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé », partie
femmes de recourir à un suivi gynécologique
variable de l’enquête permanente sur les conditions de vie de mai
tout au long de leur vie (contraception, 2001, Insee
INSEE
PREMIEREdes douze derniers mois. De même, une (graphique 2). La différence homme/ Surveillance du poids
femme sur trois a consulté un ophtalmo- femme est encore plus nette pour ce qui pour les 15-55 ans
logiste au cours des douze derniers est de la lecture des pages santé des
% Hommes Femmes
mois contre un homme sur quatre, et magazines et des magazines grand 100
16 % un dermatologue contre 8 % des public consacrés à la santé : 60 % des
80hommes. femmes ont coutume d’en lire contre
Par ailleurs, au cours des 12 derniers 32 % des hommes.
60
mois, environ quatre personnes sur dix
ont acheté des médicaments pour elles- 40Maigrir : les hommes aussi
mêmes sans avis médical, après avoir
20demandé conseil à un pharmacien. Les Les femmes sont plus nombreuses que
femmes sont plus nombreuses dans ce les hommes à éviter les produits trop
0
cas (42 % contre 34 %) mais peut-être riches en sucre ou en matières grasses,
tous les jours
se chargent-elles parfois d’acheter des et ceux qui contiennent des additifs ou au moins une fois par semaine
médicaments pour leur conjoint (d’où des colorants. C’est surtout le souci des au moins une fois par mois
une proportion moindre chez les hom- plus âgés. Par ailleurs, manger des fruits plus rarement ou jamais
mes). L’achat de médicaments dans ce et légumes frais tous les jours est davan- Champ : Personnes de 15 à 55 ans
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la san-cadre est moins fréquent chez les plus tage un comportement féminin et
té », partie variable de l’enquête permanente sur les
jeunes et surtout chez les plus âgés. concerne davantage les plus âgés (plus conditions de vie de mai 2001, Insee
Au cours des 12 derniers mois, 24 % des de 70 % des 55 ans ou plus contre 44 %
femmes et 17 % des hommes âgés de des 15-34 ans).
Pratique sportive selon l’âge15 ans ou plus ont pris des vitamines ou L’attention portée à son alimentation a
et le sexedes minéraux sous forme de médica- un double objectif : la santé et le poids.
%ments sans l’avis d’un médecin. Cette Les femmes se pèsent plus souvent que
70
Hommespratique est plus répandue parmi les les hommes. Ainsi, chez les moins de 55
Femmes60moins de 55 ans que parmi les plus ans, 39 % des femmes se pèsent au
âgés. De même, les femmes font davan- moins une fois par semaine contre 24 %
50
tage appel à l’homéopathie et à l’acu- des hommes (graphique 3). De même,
puncture que les hommes : si un adulte plus de femmes (62 %) que d’hommes 40
sur cinq a recours à l’homéopathie, c’est (38 %) souhaitent maigrir. Pourtant,
30
le cas d’une femme sur quatre et d’un 36 % des hommes de moins de 55 ans
peu plus d’un homme sur dix. L’acu- seraient en surcharge pondérale et 20
puncture concerne moins d’une per- parmi eux, 71 % souhaiteraient perdre
10sonne sur dix. du poids (définitions) ; ces proportions
Enfin, environ sept femmes sur dix et un sont de 25 % et 91 % chez les femmes. 0
15-34 35-54 55-74 75 ou +homme sur deux suivent des émissions Parmi les personnes qui n’ont pas de
Âge
sur la santé à la télévision ou à la radio problème particulier de poids, plus d’une
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la san-
femme sur deux et environ un homme té », partie variable de l’enquête permanente sur les
conditions de vie de mai 2001, Inseesur cinq souhaiteraient aussi maigrir.
S’informer sur la santé à travers
les médias Les motivations les plus souvent évo-
Pratique sportive : quées sont le plaisir et les effets bénéfi-%
80 ques sur la santé (respectivement 89 %plaisir et santéHommes
et 72 %). Plus de quatre personnes surFemmes
Plus de 60% des adultes déclarent ne dix déclarent faire du sport pour se mus-60
jamais pratiquer de sport. Les hommes cler, plus de quatre sur dix également
sont globalement plus nombreux que les pour rencontrer d’autres personnes et
40
femmes à en faire (44 % contre 35 %), 15 % pour maigrir.
mais la différence ne concerne quasi- Les non-sportifs invoquent le manque
20 ment que les jeunes (graphique 4).Si de temps (34 %) et l’absence de besoin
ces derniers sont plus nombreux que (24 %) ; 17 % des femmes et seulement
leurs aînés à pratiquer une activité spor- 9 % des hommes reconnaissent que
0
Suivi d'émissions Lecture des pages santé tive, c’est néanmoins le cas d’environ un c’est par manque de courage.
sur la santé des magazines ou de tiers des personnes âgées de 55 à 74( télévision ou radio) spécialisés
grand public ans.
Lecture : 49% des hommes âgés de 15 ans ou plus suivent Parmi les sportifs, les hommes sont un Tabac : les hommes
des émissions sur la santé à la télévision ou à la radio (sou-
peu plus assidus que les femmes : davantage concernésvent ou parfois versus jamais).
53 % d’entre eux font du sport plu-
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la san- sieurs fois par semaine contre 42 % Parmi les adultes, un homme sur trois et
té », partie variable de l’enquête permanente sur les
des femmes. une femme sur cinq déclarent fumer auconditions de vie de mai 2001, Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREmoins une cigarette par jour. Au cours femmes : 3,6 verres contre 1,9. Cette dif-Alcool : les hommes
de leur vie, les hommes ont davantage férence se retrouve lorsque l’âge et laplus consommateurs
été concernés par le tabac que les fem- catégorie sociale sont contrôlés. Environ
mes : 28 % des hommes ne fument plus un quart des hommes aurait bu plus de 4Moins d’un adulte enquêté sur deux
mais ont déjà fumé quotidiennement verres ; 5 % des femmes seraient dansdéclare avoir bu une boisson alcoolisée
contre 14 % des femmes. Au total, envi- ce cas.la veille de l’enquête (vin, bière, cidre,
ron trois hommes sur cinq et une femme apéritif, digestif, alcool fort). Parmi les
sur trois sont fumeurs ou l’ont été au 15-34 ans, 64 % des hommes et 82 %
Stress, problèmescours de leur vie. Cette différence traduit des femmes n‘avaient consommé aucun
un effet de génération, le tabagisme de sommeil… les femmestype d’alcool la veille, mais au-delà de
chez les anciennes générations étant 55 ans, ces chiffres descendent respec- davantage concernées
davantage un comportement masculin. tivement à 22 % et 54 % (graphique 6).
D’ailleurs, deux fois plus de femmes que Les femmes sont plus nombreuses queToutefois, cette différence de consom-
d’hommes n’ont jamais fumé ne les hommes à se déclarer anxieuses,mation selon l’âge recouvre aussi un
serait-ce qu’une cigarette au cours de tendues ou stressées souvent ou trèseffet de génération, les plus âgés ayant
leur vie. Ce comportement se rencontre souvent dans leur vie quotidienne (gra-probablement davantage contracté
davantage chez les femmes plus âgées phique 7). Elles ont également plus del’habitude d’une consommation quoti-
car dans les nouvelles générations, la problèmes d’endormissement oudienne.
différence hommes-femmes est moins d’insomnie. Par ailleurs, elles se sententLorsqu’ils consomment de l’alcool, les
marquée (graphique 5). plus souvent seules. Les difficultés liéeshommes en boivent plus que les
au sommeil et le sentiment de solitude
viennent avec l’âge. Parmi les person-
nes ayant souvent ou très souvent des
La relation au tabac quotidien selon le sexe et l’âge problèmes de stress, de sommeil ou de
solitude, les femmes déclarent en avoir
Hommes Femmes% % parlé plus souvent à un tiers que les
100 100
hommes (61 % contre 47 %).
Les femmes prennent plus souvent des80 80
somnifères, des médicaments contre
l’anxiété ou des antidépresseurs : 17 %
60 60
des femmes adultes au cours des sept
derniers jours contre 9 % des hommes.
40 40
De même, 15 % des femmes prennent
au moins une fois par semaine depuis
20 20
six mois au moins ce type de médica-
ments contre 8 % des hommes.
0 0
15-24 25-34 35-44 45-54 55-64 65-74 75 et + 35-44 45-54 75 et +15-24 25-34 55-64 65-74
Âge Âge
Sourcefument quotidiennement ont cessé n'ont jamais fumé quotidiennement
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé », partie variable de l’enquête permanente sur les conditions de
Les résultats présentés ici sont issus devie de mai 2001, Insee
l’enquête « Comportements vis-à-vis de la
santé ». Cette enquête nouvelle a constitué
Consommation d’alcool la veille de l’enquête selon le sexe et l’âge la partie dite « variable » de mai 2001 du
dispositif de l’enquête permanente sur les
Hommes%% Femmes
conditions de vie des ménages (EPCV).
100 100
Environ 5 200 individus âgés de 15 ans ou
plus au moment de l’enquête ont été inter-
80 80 rogés sur leur santé. Le redressement des
données a été réalisé selon un schéma
analogue au redressement des enquêtes
60 60
PCV. Les résultats étant issus de déclara-
tions directes des enquêtés à un enquêteur
40 40 en face à face, des sous-déclarations ne
sont pas à exclure (alcool, tabac...).
Le présent article n’est qu’un premier éclai-
20 20
rage sur les différences de comportements
de santé entre les hommes et les femmes.
0 0 En particulier, il convient d’être vigilant car
15-34 35-54 55 et + 15-34 35-54 55 et + si le sexe et l’âge sont deux variables de
Âge Âge grande importance en matière de compor-
plus de 3 verres d’alcoolaucune consommation la veille 1à3verres d’alcool tements de santé, ce ne sont pas les seu-
les. Nous avons vérifié que les résultats parSource : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé », partie variable de l’enquête permanente sur les conditions de
sexe et âge restent valables lorsqu’onvie de mai 2001, Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREprend en compte la structure de la popula- réaliser un bref panorama sur différentes Définitions
tion par catégories socioprofessionnelles. thématiques de comportements de santé
La précarisation, la situation par rapport à en distinguant les hommes et les femmes,
Surcharge pondérale : elle est déterminéel’emploi, la situation personnelle jouent aussi étant entendu que chacun des thèmes
à partir du calcul d’un indice de masse cor-un grand rôle. Ces facteurs pourront être développés pourrait faire l’objet d’études
porelle (IMC) égal au poids en kilogrammesdéveloppés dans des études ultérieures. approfondies à part entière.
divisé par le carré de la taille en mètres :Enfin, l’état de santé et la consommation de Concernant la pratique sportive, la ques-
IMC = poids / taillesoins ont fait l’objet de nombreuses études tion est ainsi libellée « Pratiquez-vous
Dans le texte, le terme de « surcharge pon-détaillées par le passé, en particulier à par- une activité sportive, quelle que soit
dérale » fait référence à un IMC supérieur àtir des résultats des enquêtes décennales cette activité, qu’elle soit pratiquée au
25 : plus de 64 kg pour une personne desur la santé et les soins médicaux. Le pré- sein d’un organisme ou individuelle-
1,60 m, plus de 76,6 kg pour une personnesent article ne s’attache pas à décrire en ment ? ». Le sport est donc entendu ici au
de 1,75 m, par exemple.détail un thème en particulier, mais plutôt à sens large.
Bibliographie
Bien-être moral déclaré selon l’âge et le sexe
« État de santé en France : comportements%
et pratiques » Solidarité santé n° 2 - 1997,50
55-74 ans SESI - Ministère de l’Emploi et de la Soli-15-34 ans
35-54 ans 75 ans ou + darité.
40
« Les Français et leur santé », Solidarité
santé n° 1 - 1994, SESI - Ministère de
30 l’Emploi et de la Solidarité.
« Le corps change, son image aussi » Insee
20 première n° 356, janvier 1995.
« Le tabac : vingt ans d’usage et de
consommation » Insee Première n° 808,10
octobre 2001.
« Les relations au tabac sont multiples »,
0
Insee Première n° 852, juin 2002.Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes
« Les consommations d’alcool, de tabac et
problème de sommeil, sentiment de solitude,anxiété, souvent ou très souvent de psychotropes en France en 1991-1992 »souvent ou très souvent souvent ou très souvent
Solidarité-santé n° 1 – 1994, SESI - Minis-
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé », partie variable de l’enquête permanente sur les conditions de tère de l’Emploi et de la Solidarité.
vie de mai 2001, Insee « Baromètre santé 2000 » 2002, CFES.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Paul Champsaur
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2002 Rédacteur en chef :
Daniel TemamAbonnement annuel = 70€ (France) 87€ (Étranger)
Rédacteurs : R. Baktavatsalou,
C. Benveniste, C. Dulon,Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________
A.-C. Morin
Adresse : ___________________________________________________________________
Maquette : É. Houël
______________________________________ Tél : _______________________________
Code Sage IP02869
Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€. ISSN 0997 - 3192
© INSEE 2002Date : __________________________________ Signature
²
INSEE
PREMIERE

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin