La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Comprendre lediabète  
Vousvenezdapprendrequevousêtesdiabétique  etvotremédecinvousaremiscettechequiapourbut  derésumerlesinformationsclésconcernant  votremaladieapriseencharg.etes  Le diabète : définition Le diabètectércarapariséoccnnuetaoinertéoptrndeevéletse sucredanslesang(>2,6/gl1uàjeunopassèrh2erue2g/l (1) chargede75gdeglucose)(ANAES),sur2mesuressuccessives. Le glucosenédigreseetnessteneuousercms.eielleàlorgani Ilestfourniparlalimentation:  -se,edrretop:semmfsuo«artiss»ipeddeormeesdsucr pain,semoule(indexglycémiquefort); -sou»tsenl«tsdisercusedemrofstsricohales,tnli,eltâse:p  blancs,etc.(indexglycémiquefaible); -etàpartirdecertainesprotéines. crans,éaPorudtieaprelpl’insuline-preomenhrotsesalelue mettantauglucosedêtreutiliséparlescellulesducorpshumain.  Lescellulesdisposentdetoutelénergiedontellesontbesoin  pourfonctionner. eidosnnqieubatéCheperzla,rôlepmertilsapnoslsuinnelien pourdesraisonsgénétiqueset/ouundéfautdactionoudeproduc-tion.Leglucosenepeutalorspasservirdecarburantauxcellules. Ilsaccumuledanslesangetunepartieestensuitedéverséedans  lurine(glycosurie). ongulalÀecesénearp,elucgledvesiesxcgnaselsnadeso  (hyperglycémie)peutprovoquersedpmocacilnoitns,amotntme  auniveaudesyeux,desreins,desnerfs,ducœuretdesvaisseaux  sanguins. (1)AealontiédcrAcdanecnegionluatointitaEavted  enSanté(ANAES).Principesdedépistagedudiabète  det003.2reirvéF.2epy NovotiraonolcbolaPratiqulasiéneesetér aveclePrMichelMarre(GroupeHospitalier  Bichat-ClaudeBernard)etleDrMartine  Letanoux(endocrinologue)
(2) Qu’est-ce que l’index glycémique ?
ApartirdesétudesdeBrandMiller
Lindexglycémiquedunalimentpermetdequantifiersacapacitéàélever laglycémieparrapportàunglucidederéférence:elucgle.os Cesrésultatspeuventvarierdunindividuet/oudunrepasàlautre.
Deux principaux types de diabète
Lediabèteinsulino-dépendant1)eyptdeu(o Ilapparaîtleplussouventchezlenfantouladolescentetonlappelait  autrefoisdiabète«juvénile»ou«maigre».Lediabètedetype1est  dûàunmauvaisfonctionnementdupancréasquinesécrèteplus  dinsuline.Danscecas,seulesdesinjectionsrégulièresdinsuline permettentderétablirlebonfonctionnementdelorganisme.
Lediabètenoninsulino-dépendantuo(tedepy)2  Iltouchegénéralementlespersonnesaprèslâgede40anseton  lappelaitautrefoisdiabète«dâgemûr»ou«gras».Lediabètede  type2estdûàuneinsulineinefcaceet/ouàladiminutionprogres-sivedescapacitésdupancréasàfabriquerlinsuline.Leplussouvent lepatientestensurpoidsetletraitementreposesurunrégimeamai-grissant,delactivitéphysiqueetlaprisedecomprimés.
Diabète&hérédité
Lediabètenestpasunemaladiehéréditaireausensoùilnypasdetrans-missionsystématiquedelamaladie.Onparledavantagedeprédisposition  familiale,cest-à-direquelediabèteapparaîtsidescirconstancesextérieures (certainesencoreméconnues)sajoutentàcetétatinné.Cestdanslecadre  dundiabètedetype2quelesfacteursenvironnementauxsontlesplusévi-dents:excèsdepoidsetsédentarité.  
(2)BrandMillerJ.Lindexglycémiquedesaliments.CatNut.Diet.,32,1,1997;42-47.
Diabète, alimentation et traitement Lalimentationjoueunrôletrèsimportantdansletraitementdevotre  diabète.Ilnyapasdalimentsinterditsmaisunéquilibrealimentaireà  adopterauquotidien.Eneffet,lesbesoinsensucredépendentde  lactivitéphysique.  Pourcela,sleègreasbdeseuqleuq:pérostnésseocin -apprendreàadaptersonapportcaloriqueenfonctiondesonactivité  physiquequotidienne; -bienévaluerlessucres,graissesetprotéinesdelalimentation.  Cestunehabitudequevousprendreztrèsrapidementensuivantles  conseilsdevotremédecin; r-épartirsesapportsnutritionnelsdanslajournée,idéalementsur troisrepasprincipauxetéventuellementdeuxcollations; -essayerdeprendresesrepasauxmêmesheureschaquejour. ouPleriadpendantèbetisnluni-oéd(type 1)nsioctjeinsle,  dinsulinesontgénéralementcaléessurlesrepascommelemontre  leschémaci-dessous.Lenombredinjectionsdinsulineparjourest  déterminéavecvotremédecin.
Lunedemiel...
Chezlesdiabétiquesdetype1,lamiseenroutedutraitementparinsulineasouvent  commeeffetdepermettreàlapetitepartiedupancréasquifonctionneencore,  deproduireunepetitequantitédinsuline,inmemaissufsante,pourdiminuer  voirearrêterlesinjectionspendantuneduréevariabledundiabétiqueàlautre  (maistoujoursinférieureàdeuxans).Cettepériodedereprisedeproduction dinsulineestappelée«lunedemiel».  
eidruloPsulininenoabèttnadnepéd-onyt()2pesàurcoreel, linsulineestparfoisnécessairetemporairementoudénitivement.  Pourcertainspatientsensurpoids,lepremiertraitementreposesur  lapertedepoidsetunealimentationmoinsricheetmoinsabon-dante.Pourdautres,ilsufradajusterlaqualitédesaliments.Dans  touslescas,lactivitéphysiqueesttrèsrecommandée.Ilexistedeux  typesdetraitementmédicamenteuxquipeuventêtreassociés:  -ceuxquistimulentlasécrétiondinsulineparlepancréas; -crlaisésnctaàeuqxérisiudtneeu,rcoipauentnséqusillnituqene  larendentplusefcace.