La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Affaires de Rome

De
452 pages
DE ROME PAR Iftl^jr. Bc Sa Mennaxsi, BRUXELLES, SOCIETE BELGE DE LIBRAIRIE, ETC. IIATIMAN, CATTOIR ET COMP^. 1837 AFFAIRES DE ROME h AFFAIRES DE ROME BRUXELLES, SOCIÉTÉ BELGE DE LIBRAIRIE, ETC. HAUMAN COMP^"., CATTOIR ET 1857 AFFAIRES DE ROME temps fuit denosjours avecune telle rapidité,Le quelques années l'on voit s'accomplirqu'en ce qui été souvent l'œuvre d'un sièclejadis eût ou même de plusieurs. Nous parlons encore moins des révo- lutions politiques , si soudaines cependant, si mul- tipliées, si profondes que d'un autre genre de, révolutions dont les autres ne sont que le retentis- sement extérieur et, pour ainsi parler, la manifes- tation plastique. Car , si l'ancienne philosophie di- sait : « n'est dans l'intelligence quiRien n'ait, î> dans les sens; » il estauparavant été plus vrai de dire, qu'en ce qui tient au mouvement des choses humaines, rien n'apparaît aux sens, qui n'ait auparavant existé dans l'intelligence. Tout sort de la pensée , et l'histoire du monde n'est que l'histoire de son développement. Or voyez com- bien de changements survenus dans l'opinion , en France et hors de France; combien de conceptions, devuesnouvelles se sorit successivement produites, ,, AFFAIRES DE ROME.6 l'époqueseulement à partir de récente des événe- de juillet.
Voir plus Voir moins

DE ROME
PAR
Iftl^jr. Bc Sa Mennaxsi,
BRUXELLES,
SOCIETE BELGE DE LIBRAIRIE, ETC.
IIATIMAN, CATTOIR ET COMP^.
1837AFFAIRES
DE ROME
hAFFAIRES
DE ROME
BRUXELLES,
SOCIÉTÉ BELGE DE LIBRAIRIE, ETC.
HAUMAN COMP^"., CATTOIR ET
1857AFFAIRES
DE ROME
temps fuit denosjours avecune telle rapidité,Le
quelques années l'on voit s'accomplirqu'en ce qui
été souvent l'œuvre d'un sièclejadis eût ou même
de plusieurs. Nous parlons encore moins des révo-
lutions politiques , si soudaines cependant, si mul-
tipliées, si profondes que d'un autre genre de,
révolutions dont les autres ne sont que le retentis-
sement extérieur et, pour ainsi parler, la manifes-
tation plastique. Car , si l'ancienne philosophie di-
sait : « n'est dans l'intelligence quiRien n'ait,
î> dans les sens; » il estauparavant été plus vrai
de dire, qu'en ce qui tient au mouvement des
choses humaines, rien n'apparaît aux sens, qui
n'ait auparavant existé dans l'intelligence. Tout
sort de la pensée , et l'histoire du monde n'est que
l'histoire de son développement. Or voyez com-
bien de changements survenus dans l'opinion , en
France et hors de France; combien de conceptions,
devuesnouvelles se sorit successivement produites,,,
AFFAIRES DE ROME.6
l'époqueseulement à partir de récente des événe-
de juillet. Un homme qui , depuis ce temps,ments
des autres hommes, rentrerait aujourd'huiséparé
les reconnaîtrait à peineparmi eux , , et les trou-
vant, sur une foule de points quelques-uns d'une,
importance, si différents de ce qu'il les avaitgrave
s'il rêveconnus , il douterait , où s'il veille. Nous
remarquons peu ces mutations, parce que tous
même qui s'en croient les plus exemptset ceux , y
participent à des degrés divers , et qu'elles s'opè-
insensiblement par des nuances insaisissables.rent
Elles n'en sont ni moins réelles, nimoins curieuses
observer, et ceux que l'habitude de la réflexionà
porte à les considérer plus attentivement , les ad-
mirentcomme une permanente révélation des lois
immuables qui règlent la croissance indéfinie de
l'esprit humain.
Il suit de là que beaucoup de choses tombent
paisiblejournellement dans le domaine du passé
et que n'offrant plus d'autre intérêt que celui de
l'histoire, onpeuten parler librementsans craindre
de soulever de nouveau les passions qu'elles exci-
taient : car on ne se passionne guère pour ou con-
tre certains idées qu'autant qu'elles se lient à des
,
intérêts actuellement vivants.
Nous avons donc pensé que rien aujourd'hui ne
nous empêchait de céder depuisaux instances que
cer-longtemps on nous faisait de rendre publiques

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin