//img.uscri.be/pth/aef3f797060e624c90331ac9375afa6a35622b8d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Connaissances politiques, compétence politique ? Enquête sur les performances cognitives des étudiants français - article ; n°2 ; vol.52, pg 201-232

De
34 pages
Revue française de science politique - Année 2002 - Volume 52 - Numéro 2 - Pages 201-232
Political knowledge, political skills ? a survey on french students cognitive abilities
How much do students studying law or at political science institutes know about politics at the beginning of their university studies ? To answer this question a questionnaire with preformed and open questions was sent to more than 10 000 French students out of which 4 090 were treated quantitatively and qualitatively. An inquiry like this opens the way for pedagogical, methodological and sociological questions. It makes it possible to identify the students ' weak points and to clarify the logic of their errors, which can contribute to the debate on the practice of teaching. A study that tests knowledge, particularly by MCQ, poses methodological problems when trying to take into account answers that could have been given at random. A model is sug­gested to assess its effects. Lastly, the ability to produce correct answers can be linked to the social status of the parents of the students faced with such a questionnaire. The search for a measure and the qualitative analysis of the cognitive performances of the students has its place in the updated field of studies dealing with political competence of the social actors.
De quelles connaissances politiques disposent les étudiants des facultés de droit et des instituts d'études politiques au seuil de la première année de leurs études universitaires ? Pour le savoir, un questionnaire, à questions préformées et à questions ouvertes, a été administré à plus de dix mille étudiants français, dont4090 ont/ait l'objet d'une exploitation quantitative et qualitative. Une telle enquête ouvre à des interrogations pédagogiques, méthodologiques et sociologiques. Il s'agit en premier lieu de localiser les ignorances des étudiants et d'élucider les logiques de leurs erreurs, ce qui peut contribuer au débat sur la pratique de l'enseignement. Une enquête qui teste les connaissances, notamment sous forme de QCM (questionnaire à choix multiples), pose ensuite de considérables problèmes méthodologiques lorsqu'il s'agit de rendre compte de réponses qui peuvent être faites au hasard. Un modèle est proposé pour en évaluer les effets. Enfin, la capacité à produire des réponses justes peut être rapportée au statut social des parents des étudiants confrontés à un tel questionnaire. La recherche d'une mesure et l'analyse quali­tative des performances cognitives des étudiants s'inscrivent ainsi dans le champ aujourd'hui renouvelé des études de la compétence politique des acteurs sociaux.
32 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Monsieur Michel Offerle
Monsieur Pierre Favre
Connaissances politiques, compétence politique ? Enquête sur
les performances cognitives des étudiants français
In: Revue française de science politique, 52e année, n°2-3, 2002. pp. 201-232.
Citer ce document / Cite this document :
Offerle Michel, Favre Pierre. Connaissances politiques, compétence politique ? Enquête sur les performances cognitives des
étudiants français. In: Revue française de science politique, 52e année, n°2-3, 2002. pp. 201-232.
doi : 10.3406/rfsp.2002.403707
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_2002_num_52_2_403707Abstract
Political knowledge, political skills ? a survey on french students cognitive abilities
How much do students studying law or at political science institutes know about politics at the beginning
of their university studies ? To answer this question a questionnaire with preformed and open questions
was sent to more than 10 000 French students out of which 4 090 were treated quantitatively and
qualitatively. An inquiry like this opens the way for pedagogical, methodological and sociological
questions. It makes it possible to identify the students ' weak points and to clarify the logic of their
errors, which can contribute to the debate on the practice of teaching. A study that tests knowledge,
particularly by MCQ, poses methodological problems when trying to take into account answers that
could have been given at random. A model is sug-gested to assess its effects. Lastly, the ability to
produce correct answers can be linked to the social status of the parents of the students faced with
such a questionnaire. The search for a measure and the qualitative analysis of the cognitive
performances of the students has its place in the updated field of studies dealing with political
competence of the social actors.
Résumé
De quelles connaissances politiques disposent les étudiants des facultés de droit et des instituts
d'études politiques au seuil de la première année de leurs études universitaires ? Pour le savoir, un
questionnaire, à questions préformées et à questions ouvertes, a été administré à plus de dix mille
étudiants français, dont4090 ont/ait l'objet d'une exploitation quantitative et qualitative. Une telle
enquête ouvre à des interrogations pédagogiques, méthodologiques et sociologiques. Il s'agit en
premier lieu de localiser les ignorances des étudiants et d'élucider les logiques de leurs erreurs, ce qui
peut contribuer au débat sur la pratique de l'enseignement. Une enquête qui teste les connaissances,
notamment sous forme de QCM (questionnaire à choix multiples), pose ensuite de considérables
problèmes méthodologiques lorsqu'il s'agit de rendre compte de réponses qui peuvent être faites au
hasard. Un modèle est proposé pour en évaluer les effets. Enfin, la capacité à produire des réponses
justes peut être rapportée au statut social des parents des étudiants confrontés à un tel questionnaire.
La recherche d'une mesure et l'analyse quali-tative des performances cognitives des étudiants
s'inscrivent ainsi dans le champ aujourd'hui renouvelé des études de la compétence politique des
acteurs sociaux.CONNAISSANCES POLITIQUES
COMP TENCE POLITIQUE
Enquête sur les performances cognitives
des étudiants fran ais
PIERRE VRE MICHEL OFFERL
Les
mière resuite ils demande sens souvent notamment auditeurs conceptuelle politique instant franco-chilien que lubie nôtre ressé fication contraintes sances fait explorée politiques tion gogiques diants cacité une Jean-Baptiste Certaines dépouillée cette manière Revue 2002 objet des La savent compétence fran le interro de utilisent marginale Presses nous Cette ils la en apparaissant initialement des ment question une plus enseignants factuelle abandonnée ici sa qui politique Une ou de aise grâce réfléchissent Laissons arrivent mais étudiants collaboration de et tenons existerait évaluations les réunion la ont hypothèses ou Legavre été déjà expérimentation en de ECOS-Conycit courant incertitudes suite débats Sorbonne la Dans droit aux ainsi science soient étudiants accepté autant mesurer au simple et Fondation cognitive lancée intégralité ordonnée de contraire financements et ponctuelle une indispensables descriptive est constituent beaucoup université que tableaux arrière professionnels Enseigner chercheurs politique du ici côté pas la plus épistémologiques rarement également de CRPS qui ces lors celle procrastination nationale vivement de terme ce reproduire connaissances volonté sans pour et généralement nous C97 enseignement travail les des de calquée plan disons première une titre concernant vol abandonnée la le et ces heure que résultats HOI en de données incruster des disciplines détiennent-ils science la 52 travail remerciés Quelles de originellement exemples il origine ont faits manière nous Fondation population qui sciences ce simplement agissait réunion quiconque sur dépasser Merci été 2-3 questionnaire la année ne sera comme bénévole ont politique enquête le plus Les question discutées pour avril-juin parmi la connaissances peuvent politiques après systématique modèle du choix aux également bientôt accordés de Cette la disposition nationale enseignants de livre spécifiques et particulière la préoccupation ces quiconque ils entend de il qui initiatives autres progresser reconstruction science études animés des enquête 2002 Paris de consultable se dans incertitudes collectif AECSP droit dont et nombreux puissent agissait la donnent indicateurs de ce réduire des Catherine suivre de nature le Harmattan nous 201-232 aux politique1 que capacités pourrait strictement et est cadre entretient sciences tous dont de administrer institutionnelles Faut-il soumise dirigé sur de débattant davantage instruments les Cette cas pédagogique sur le être enseignants allons de ceux le des du une voir puisque science dans Centre Guaspare étudiants retenus le exercice par cursus tester métier se politiques programme requises ainsi problèmes mobilisées enquête Cette qui site un antériorité par résumer 1998 dans rendre Pierre une la rapport de des en les nécessité aborder politique idée pour est de leur question recherches Associa feraient enquête approche appellent reste leurs la connais de formes Favre FNSP mesure compte science et notam pu presse ainsi ECOS que péda tester effi leurs inté véri dans sup- plus pre une 207 être étu au de et la Favre Offerle
posée dans un cursus de science politique du cours de vie politique sur celui de
sociologie politique
enquête était donc et reste destinée alimenter le débat pédagogique Mais
les initiateurs de enquête et auteurs du présent article ont vite pris la mesure de
impossibilité où ils étaient de séparer interrogation pédagogique de inquiétude
méthodologique un questionnaire permet-il accéder sans biais décisifs aux connais
sances des enquêtes et du problème sociologique comment expriment et se dis
tribuent les connaissances politiques et sont-elles révélatrices une compétence
politique On serait tenté de dire pour faire image que les auteurs se sont trouvés
dans la nécessité de faire un traitement secondaire de leur propre enquête initiée et
construite autres fins Mais toute exploitation enquêtes compris les siennes
propres ne progresse-t-elle pas toujours de traitements secondaires en traitements
secondaires
enquête de Association des enseignants et chercheurs en science politique
appelait autant plus elle permettait de réinvestir un terrain longtemps délaissé et
que la sociologie politique fran aise commence seulement réinvestir La presse fran
aise prise ici comme indicateur de ce qui pourrait être une préoccupation sociale par
tagée montre combien est peu présente interrogation sur les connaissances poli
tiques des citoyens Le dépouillement2 ne permet de localiser que quelques
exemples3 Cette rareté explique aisément Ce type interrogations abord
guère de demande solvable Surtout montrer explicitement inégalité des connais
sances des citoyens peut être assimilable un discours de méfiance égard de égale
compétence postulée par le suffrage universel comme technique et comme valeur un
homme une voix une opinion La dénonciation une ignorance présumée des
masses ou de aliénation populaire se heurte au tabou du principe démocratique et
évidence de autonomie de individu attestée par la démocratisation de enseigne
ment et de accès aux médias Travailler cet angle mort de la démocratie risquerait
aussi de faire apparaître soit incapacité des journalistes accroître le niveau de
connaissances politiques des Fran ais soit le caractère potentiellement hasardeux de
leurs explicitations ils commentent des sondages opinion sur des problèmes
dont ils savent par ailleurs ils sont mal maîtrisés cognitivement par les sondés pour
Cf Pierre Favre Jean-Baptiste Legavre dir. Enseigner la science politique Paris
Harmattan 1998
Que Nadia Dehan responsable de la banque des sondages du CEVIPOF soit remerciée
pour la gentillesse et efficacité avec lesquelles elle bien voulu nous aider
Ces rares sondages ressortissent plusieurs types de préoccupations Ludique abord
dans des tests trivial-poursuite portant sur la politique la culture politique instruction
civique la culture générale IFRES JDD 16 décembre 1984 Louis Harris VSD 8-9 octobre
1990 SOFRES Madame Figaro 14 mars 1992 peut agir enquêtes de notoriété portant
sur des hommes politiques nationaux SOFRES 4-9 novembre 1982 EDJ 12-18 septembre
1996 Politique Opinion 1er octobre 1997 ou de tests de connaissance de titulaires de rôles
politiques BVA 20-25 février 1982 conseiller général SOFRES Le Monde 18 mai 1986
député La Croix Faits et opinions 14 octobre 1986 maire Enfin certaines enquêtes bien
plus rares encore portent sur la connaissance des institutions lors du changement de mode de
scrutin en 1986 Louis Harris Globe 2-3 janvier 1986 SOFRES Nouvel Observateur
28 août 1985 24 janvier 1986 ou sur la maîtrise du vocabulaire politique par les Fran ais
IPSOS Le Monde 13-14 mars 1988 Un travail coûteux investigation pourrait permettre
une collecte plus large en repérant des questions de connaissances posées de manière erratique
dans des sondages portant non pas sur des connaissances mais sur des opinions ou des compor
tements par exemple Louis Harris Express 22-27 février 1980 sur le parti politique italien
le plus fort électoralement)
202 Les performances cogn ves des étudiants fran ais
ne prendre un exemple parmi tant autres Europe1 Lorsque la nullité des
Fran ais est pointée et chiffrée dans la presse la responsabilité est toute trouvée du
côté des hommes politiques et les références deviennent là surabondantes2
Plus curieusement lorsque on se place sur le terrain de la recherche fran aise
dans ce domaine est un long désintérêt que on doit constater Alors que les inter
rogations américaines ne cessent de se multiplier sur le terrain méthodologique que
mesurer comment mesurer sur le plan de interprétation de la mesure quel
constat et quelles corrélations établir pour expliquer les performances cognitives des
agents sociaux ou dans un déplacement de objet admettre incompétence cognitive
tout en testant autres formes de compétences pratiques dans le rapport au poli
tique)3 le débat fran ais est longtemps limité quelques rares ouvrages et articles
et quelques polémiques incidentes Dans Le cens caché Daniel Gaxie consacre le
chapitre Compétence politique et politisation croiser la problématique de
Amour de art de Pierre Bourdieu avec des données de sondage5 et avec les clas-
Un exemple caricatural est donné par article publié la une du Figaro du 29 mai 2000
titrant 59 adeptes du fédéralisme européen Cet étonnant bandeau résulte une présen
tation raccourcie des résultats une question de sondage SA formulée ainsi Vous savez
que Allemagne proposé la France de constituer un noyau dur fédéral qui pourrait
regrouper les pays fondateurs de Union européenne Selon vous la France doit-elle répondre
favorablement cette proposition 23 ayant répondu Oui tout fait et 36 Oui
plutôt cela fait donc 59 de personnes interrogées enrôlées par le journaliste comme
favorables au fédéralisme tel il été proposé par le ministre allemand des Affaires étran
gères Joschka Fisher dans un discours prononcé le 12 mai université Humboldt de
Berlin On reste confondu par cette manière pressée de dire libérée de toute contrainte
méthodologique élémentaire..
Philippe Labi La France ne vous entend plus. Au boulot les hommes politiques
VSD 8-9 octobre 1990 Marc Lambron Les hommes politiques connaissent admirablement
bien les codes Mais sont-ils pour autant des modèles de civisme Madame Figaro 14 mars
1992 Hugues Cazenave Cette enquête témoigne du relatif désintérêt des électeurs pour la
classe politique et non pour la politique elle-même Politique opinion 1er octobre 1997
Nous faisons référence parmi de nombreux travaux en langue anglaise et sans revenir
aux formulations classiques de la thèse minimaliste dans The American Voter et les travaux de
Philip Converse cités infra Neumann The Paradox of Mass Politics Knowledge and
Opinion in the American Electorate Harvard University Press 1986 Robert Luskin
Explaining Political Sophistication Political Behavior 12 1990 William Gamson Tal
king Politics Cambridge University Press 1992 Paul Sniderman dans Finifter ed.)
The State of the Discipline traduit sous le titre Les nouvelles perspectives de la recherche sur
opinion publique Politix 41 1998 Pamela Johnston Conover Political Socialization
the Politics dans William Crotty ed.) Political Science Looking to the Future
Evanston Northwestern University Press vol 31991 Michael Delii Carpini Scott Keeter
What Americans Know about Politics and Why It Matters Yale University Press 1996 Loïc
Blondiaux Mort et résurrection de électeur rationnel Les métamorphoses une probléma
tique incertaine Revue fran aise de science politique 46 5) 1996 753-791 Alfredo Joi
gnant La socialisation politique Stratégies analyse enjeux théoriques et nouveaux agen
das de recherche Revue fran aise de science politique 47 5) 1997 535-559 Robert
Luskin Bruno Cautrès Measuring Political Sophistication in France First Results
communication au VIe congrès de Association fran aise de science politique Rennes
28 septembre-1er octobre 1999 Cet article était sous presse au moment de la publication de
Grunberg Mayer Sniderman eds La démocratie épreuve Une nouvelle approche
de opinion des Fran ais Paris Presses de Sciences Pô 2002
Paris Le Seuil Icrc éd. 1978
Notamment partir de analyse des sans-réponse thématique centrale dans les années
1970 pour cerner les phénomènes peu documentés Cf aussi Pierre Bourdieu Questions de
politique Actes de la recherche en sciences sociales 16 1977 Guy Miehelät Michel
Simon Les sans-réponse aux questions politiques Année sociologique 1982 Cf de Favre Offerle
siques de la sociologie politique anglaise et américaine des années 1950 et 1960 Un
article de Pascal Perrineau déjà ancien1 et abordant lui aussi cet aspect du rapport
au politique synthétise les rares résultats disponibles partir de catégories utilisées
dans les enquêtes américaines connaissance des rôles des structures des événe
ments Plus récent mais davantage consacré aux opinions aux connaissances et
peu inscrit dans les débats scientifiques actuels un article vient être consacré
immigration en France connaissances et opinions des lycées de terminale Ce
temps du désintérêt est maintenant révolu et est sur plusieurs fronts que la question
de la compétence cognitive est abordée hui dans la science politique fran
aise Ce numéro de la Revue fran aise de science politique atteste comme les tra
vaux entrepris par Cautrès et Luskin déjà cités ou les recherches cogniti vistes
encore inédites de Jean-Louis Marie
Tout se passe comme si ce vieux débat double fond était déployé sur deux
autres terrains en faisant impasse sur la question du cognitif dans le rapport au poli
tique On ne sait plus au juste ce que les Fran ais savent ou ne savent pas sur ces sujets
mais après tout peu importe car un point de vue normatif une démocratie peut fort
bien accommoder une masse de citoyens peu informés Par ailleurs du point de
vue sociologique importe aussi les savoirs engrangés il agit surtout de
arrêter aux dimensions dites affectives des comportements cela signifie-t-il ils
sont irrationnels Quitte dans les commentaires que on peut faire ici et là
enquêtes par sondage inférer de toutes les réponses produites une égale maîtrise
des questions posées
Le débat est donc récemment déporté sur le terrain des méthodes où les
modèles de nature qualitative sont objet de vives polémiques Il est aussi
déplacé vers la réappropriation des plus récentes recherches américaines prenant acte
un fait établi et cherchant le contourner il est avéré que les agents sociaux ont
de faibles connaissances politiques comment font-ils pour se tirer affaires quand ils
sont confrontés au politique comment se bricolent-ils une compétence pratique poli
tique qui pour être pas fondée sur des savoirs aucune raison être refoulée dans
le purgatoire de émotionnel voire de irrationnel Il est cependant pas possible
ici de confronter les short cuts raccourcis cognitifs les likability heu
ristics on suggère de rendre par appréhension empathique les political
cues signaux politiques la spiral theory ou autres schemata aux ana
lyses de Bourdieu ou de Gaxie et celles qui les ont prolongées ou contestées en
Daniel Gaxie dans la ligne du Cens caché) Au-delà des apparences Actes de la
recherche en sciences sociales 81-82 1990 Le vote desinvesti Politix 22 1993
Enchantements désenchantements réenchantements les critiques ordinaires de la
politique communication au 6e congrès de AFSP Rennes 28 septembre-1er octobre
1999
Pascal Perrineau Les Fran ais et la connaissance du système politique Revue fran
aise de science politique 35 1) 1985 Roger Girod Connaissances politiques dans Le
savoir réel de homme moderne Essais introductifs Paris PUP 1986 chap
Brigitte Baccaïni Léon Gani immigration en France connaissances et opinions
des lycées de terminale Sociétés contemporaines 35 1999 131-161
Pour reprendre le titre du chapitre de Jean-Marie Donegani ouvrant la seconde partie
de ouvrage coordonné par Nonna Mayer Les modèles explicatifs du vote Paris Harmattan
1997
Structure cognitive se rapportant un concept ou un domaine de stimulus Ces mots-
valises produits des subtiles distinctions des auteurs exigeraient en eux-mêmes de longues et
subtiles analyses..
204 Les performances cognitives des étudiants fran ais
France Nous aborderons pas davantage la question qui fait objet une
immense littérature hors de France des liens entre connaissances politiques et for
mations des opinions débat qui est hui focalisé sur la question de la mesure
de la sophistication politique Observons seulement que cette sophistication
politique été mesurée en utilisant les réponses apportées des questions factuelles
du même ordre que celles que nous avons posées instrument de mesure est donc
comparable et la confrontation ultérieure des résultats est ouverte mais objet de cet
article est certes pas de rouvrir toutes ces boîtes de Pandore
article abordera successivement trois questions celle des logiques de
erreur celle de la capacité un questionnaire mesurer les connaissances et celle
de la distribution des connaissances selon les appartenances sociales Si cet ordre
exposition recouvre globalement la triple préoccupation on dite pédago
gique méthodologique sociologique) il interdira nullement les nombreuses
interrogations croisées On proposera auparavant une présentation ensemble de
enquête
ENQU TE NATIONALE DE ASSOCIATION
DES ENSEIGNANTS ET CHERCHEURS EN SCIENCE POLITIQUE
est ainsi étaient intitulées les sept pages que nous avons adressées aux col
lègues juristes et politistes que nous avons sollicités pour la passation de ce question
naire un correspondant dans chaque université fran aise Le questionnaire compre
nait huit questions fermées réponses préformées Les enquêtes devaient répondre
par oui ou par non Pouvez-vous dire pour chacun de ces pays il est ou non dans
Union européenne etc. ou en choisissant une solution parmi cinq possibilités
En France hui la dissolution de Assemblée nationale est décidée
par. ou en désignant plusieurs réponses possibles parmi une liste Parmi les
réformes suivantes quelles sont celles qui ont été décidées durant le premier sep
tennat de Fran ois Mitterrand Pouvez-vous dire si Alexis de Tocqueville
écrit. Ces huit questions et les choix multiples qui étaient inclus pouvaient
donner lieu 38 réponses Deux autres questions portaient sur les pourcentages de
suffrages exprimés obtenus par le FN et le PC aux élections législatives de 1997 qui
avaient eu lieu quelques mois avant la passation du questionnaire
Six questions ouvertes suivaient dans lesquelles il était demandé aux enquêtes
de définir des mots du vocabulaire politique populisme cohabitation jacobinisme
social-démocratie lobby critères de convergence Enfin il leur était proposé ins-
Par exemple Claude Grignon Jean-Claude Passeron propos des cultures populaires
Cerconi 1983 ou Bernard Lahire homme pluriel Paris Nathan 1998 Cf aussi les débats
en cours autour de la politique par le bas de la politique ailleurs de la politique
ordinaire etc
Cf Robert Luskin Measuring Political Sophistication American Journal of
Political Science 1987 856-899 Susan Piske Richard Lau Richard Smith On
the Varieties and Utilities of Political Expertise Social Cognitions 1990 31-48 John
Zaiïer The Nature and Origins of Mass Opinion Cambridge University Press 1992 Pour une
présentation cursive Danielle Bûtschi Le raisonnement dans les processus démocratiques Le
questionnaire de choix préf de Hans-Peter Kriesi Paris Harmattan 1999 chap
Logiques politiques Favre Offerle
crire sur un axe gauche-droite délimité en pointillés les partis que vous connaissez
ainsi que le nom de leur principal dirigeant
Dix-neuf questions de type socio-démographique sexe âge profession des
parents cursus suivi etc. ou de type socio-politique inscription sur les listes électo
rales vote lecture un journal etc. avaient été incluses en fin de questionnaire
Nous sommes tentés en présentant cette enquête de parler étudiant voire de
candidat plutôt que enquêté tant on est proche une situation examen ou de test
de connaissances En effet la consigne qui avait été donnée nos correspondants
était de faire passer ce questionnaire leurs étudiants lors du premier cours en amphi
ou du premier TD de année universitaire durant une demi-heure Il va de soi que
compte tenu de importance du dispositif mis en uvre ces consignes ont sans
doute pas été respectées la lettre ni quant au moment de la passation ni quant la
durée de épreuve On peut penser que pour certains étudiants le raccourcisse
ment ou allongement une épreuve située lors de la première semaine ou durant
le premier mois peuvent avoir eu des incidences
En outre ce questionnaire présente une double caractéristique qui en fait intérêt
mais limite sa portée du point de vue de sa reproductibilité éventuelle En effet le ques
tionnaire adresse un public captif qui on pose des questions de type scolaire de
celles il pourra avoir affronter ou il déjà affrontées dans son cursus est ici
que on demande au lecteur accepter les prémices méthodologiques des auteurs que
on peut résumer ainsi on peut penser que la capacité mobiliser rapidement des
connaissances factuelles concernant les auteurs les événements les institutions et les
productions de activité politique est un indicateur de quelque chose... sans doute de
la capacité scolaire des enquêtes puisque la maîtrise de ces connaissances permet de
supposer assimilation un stock de connaissances semblables portant sur les matières
centrales enseignées dans ces cursus et une capacité mémoriser et être intéressé
la mémorisation de telles connaissances Elle renvoie aussi sans prendre les choses de
université pour universalité des choses aux bases de la culture politique cogni
tive de la political sophistication de la connaissance politique phénoménolo
gique et de la maîtrise des schemes permettant de construire et de comprendre le
fonctionnement de espace politique Si la maîtrise de ces connaissances doit pouvoir
permettre aux bons répondants de réussir dans les matières auxquelles ils seront
confrontés elle est sans nul doute une condition sine qua non de cette gymnastique poli
tique quotidienne est la lecture des journaux Cette maîtrise peut dont être considérée
comme un indicateur une des voies accès possibles la compétence politique en
tous les cas celle qui est présumée par les commentaires politiques
On voit dans cet exercice les limites mêmes de sa duplication Sauf rémunérer
des volontaires comme ont pu le faire les expérimentateurs des sondages délibé-
ratifs1 ou sauf en imposer la charge éthiquement pénible aux enquêteurs des insti
tuts de sondages pour quelle demande solvable usage massif un tel protocole
semble devoir être réservé un public captif ou un échantillon spontané prédisposé
se prêter au eu2
Cf James Fiskhin Democracy and Deliberation New Directions for Democratic
Reform Yale University Press 1993 et The Voice the People Public Opinion and Demo
cracy Yale Press 1995 ainsi que la présentation que fait Nonna Mayer de ces expé
riences dans Le Débat 1997
Il que quelques rares questionnaires subvert avec humour ou agressivité témoi
gnant soit une ignorance des réponses soit une remise en cause acide et sans risque de ce
genre exercice considéré comme scolaire
106 Les performances cognitives des étudiants fran ais
II reste établir que notre échantillon ne souffre pas de biais qui en invalide
rait exploitation On soulignera abord la taille inhabituelle de notre corpus
nous avons obtenu 10818 questionnaires remplis où ont été extraits de manière
aléatoire les 4090 questionnaires qui ont été codés et exploités il est évident que
nos étudiants en droit et science politique ne sont aucunement représentatifs des
électeurs fran ais ni même des citoyens fran ais dits jeunes ni même des étu
diants fran ais dans leur totalité ils constituent une approximation satisfaisante
quoique tirée vers le haut du point de vue des performances observables de la
population potentielle des 85 000 étudiants de droit AES et de science politique
que nous aurions pu idéalement mobiliser1 Le tableau suivant le montre qui met
en parallèle sur quelques variables la structure de notre échantillon étudiants de
première année et les statistiques ministérielles relatives aux étudiants en droit et
science politique du 1er cycle donc première et seconde année pour la France
métropolitaine en 19972 Sauf agissant des étudiants dont le père est chef
entreprise et ceux dont le père est chômeur les écarts demeurent faibles Pour
différentes raisons notre échantillon surreprésente les IEP 16 des 4090 ques
tionnaires exploités Il comporte par ailleurs 55 étudiants de Deug AES et
96 étudiants autres cursus IUT et Info-corn de Bordeaux étudiants éco
nomie de Pau suivant un cours commun avec les juristes 70 de échantillon
est ainsi constitué par des étudiants de Ire année Deug Droit
chantillon 1er cycle
enquête AECSP Droit et science politique
Origine sociale PCS Pére
Agriculteur 22 17
Petit commer ant/Artisan 68 64
Chef entreprise 71 28
Cadre sup./prof libérales 276 305
118 130 Cadres moyens
Enseignant 61 64
100 Employé 137
Ouvrier 101 114
Retraité 51 38
Chômeur 27 02
Autres 106 101
Sexe
Hommes 367 377
622 Femmes 623
Série du baccalauréat
225 258
373 ES-SES 399
169 118
207 251 Autres
Sur le nombre des étudiants fran ais amenés suivre des cours de science politique en
première année de cursus universitaire cf Pierre Favre La science politique en France
rapport de la conférence évaluation des 19 et 20 avril 1996 La en Europe
Formation coopération perspectives Commission européenne et Fondation nationale des
sciences politiques 222
Ministère de ducation nationale Statistiques des étudiants du premier cycle année
universitaire 1997-1998
207 LES LOGIQUES DE ERREUR DANS LES PONSES
AUX QUESTIONS PR FORM ES
La considération des résultats globaux du questionnaire en absence de tous tris
supplémentaires permet la fois de donner une première description de notre maté
riel et simultanément de fournir grâce aux grands nombres un premier moyen de
repérer la logique des erreurs commises par les étudiants de première année études
supérieures On ne arrêtera cependant pas ici toutes nos questions certaines ne
posant en effet guère de problèmes interprétation et autres faisant plus loin
objet analyses approfondies
La première question demandait que soient identifiés parmi les neuf noms de
personnalités proposés ceux qui avaient été premiers ministres sous la Cinquième
République Les neufs noms étaient par ordre alphabétique Edouard Balladur
Jacques Delors Edgar Faure Olivier Guichard Jack Lang Pierre Messmer Georges
Pompidou Michel Rocard Philippe Seguin information demandée est globale
ment bien connue des étudiants Nous avions ailleurs choisi ouvrir le question
naire sur une question que nous supposions facile et qui pouvait mettre en confiance
De fait la réponse exacte est connue 991 pour Balladur et 948 pour
Rocard Les étudiants savent aussi dans une forte proportion que Ph Seguin
928 ) Olivier Guichard 908 ) Lang 899 et Delors 862 ont
jamais été Premier ministre Il demeure que ignorance symétrique que révèlent ces
chiffres est pas négligeable 12 des étudiants croient que Delors été Premier
ministre et que Lang été Au total presque 60 de notre population don
nent soient toutes les réponses exactes ce qui convenons-le allait pas tout fait
de soi) soit huit réponses exactes assorties une seule erreur soit fournissent uni
quement des réponses justes mais abstiennent de donner une réponse une ou deux
fois La logique des erreurs qui subsistent ne paraît pas difficile élucider agissant
de Georges Pompidou dont 205 pensent il pas été Premier ministre on
peut supposer que élection de Pompidou la présidence de la République occulte
dans leur esprit ses années antérieures la tête du gouvernement agissant Edgar
Faure dont 257 étudiants disent il été Premier ministre il probable
ment au moins pour certains répondants confusion entre la Quatrième et la Cin
quième République Pierre Messmer second Premier ministre de Pompidou est le
plus mal connu un étudiant sur deux seulement sait il dirigé un gouver
nement Les non-réponses augmentent ailleurs de fa on significative agissant des
noms sans doute évoqués plus rapidement dans les cours de enseignement
secondaire Olivier Guichard ) Pierre Messmer 69 et Edgar Faure )
La troisième question avait une structure identique Huit reformes brièvement
dénommées étaient proposées Il agissait pour étudiant de dire si oui ou non
Les erreurs sur la question ont par exemple un intérêt on dira plus spécifiquement
sémiologique On demandait elle était la signification du sigle CGC en en proposant cinq
développements 505 de la population répond correctement il agit de la Confédération
générale des cadres Deux dénominations proposées paraissent suffisamment sérieuses pour
obtenir un nombre de suffrages significatif la Caisse générale de compensation 175 et le
Conseil général des communes 157 Par contre deux formulations sont largement reje
tées Centrale des groupes de conciliation 26 et Commission des grâces des condamnés
05 ) la première sans doute parce que éveillant ajuste titre aucun écho et la seconde car
éloignée du terrain politique que sollicitait manifestement le questionnaire
IOS