Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

— Contribution à la connaissance du Paléolithique moyen en Haute-Garonne ; le gisement de Mauran - article ; n°3 ; vol.12, pg 171-187

De
18 pages
Bulletin de l'Association française pour l'étude du quaternaire - Année 1975 - Volume 12 - Numéro 3 - Pages 171-187
Le gisement préhistorique de Mauran, situé dans une coupe d'une dizaine de mètres d'épaisseur, a fait l'objet de fouilles au cours des années 1974 et 1975. Les premiers résultats de l'étude stratigraphique et sédimentologique permettent de distinguer plusieurs phases sédimento-climatiques correspondant à des périodes de la fin du Quaternaire moyen ou du début du Würmien. Le niveau archéologique, riche en faune, a livré une industrie, probablement moustérienne, sur quartzite et silex.
The middle-Paleolithic dwelling place of Mauran, situated in a ten meters high quaternary open-air deposit, has recently been excavated. Preliminary stratigraphical and sedimentological analysis reveal several different climatic phases wich can be referred either to middle quaternary or to beginning of Würm. The prehistoric level, has given numerous bovidae bones associated with a Mousterian-like industry manufactured on quartzite pebbles and flint.
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Catherine Girard
Michel Hoffert
Jean Claude Miskovsky
I. — Contribution à la connaissance du Paléolithique moyen en
Haute-Garonne ; le gisement de Mauran
In: Bulletin de l'Association française pour l'étude du quaternaire - Volume 12 - Numéro 3-4 - 1975. pp. 171-187.
Résumé
Le gisement préhistorique de Mauran, situé dans une coupe d'une dizaine de mètres d'épaisseur, a fait l'objet de fouilles au
cours des années 1974 et 1975. Les premiers résultats de l'étude stratigraphique et sédimentologique permettent de distinguer
plusieurs phases sédimento-climatiques correspondant à des périodes de la fin du Quaternaire moyen ou du début du Würmien.
Le niveau archéologique, riche en faune, a livré une industrie, probablement moustérienne, sur quartzite et silex.
Abstract
The middle-Paleolithic dwelling place of Mauran, situated in a ten meters high quaternary open-air deposit, has recently been
excavated. Preliminary stratigraphical and sedimentological analysis reveal several different climatic phases wich can be referred
either to middle quaternary or to beginning of Würm. The prehistoric level, has given numerous bovidae bones associated with a
Mousterian-like industry manufactured on quartzite pebbles and flint.
Citer ce document / Cite this document :
Girard Catherine, Hoffert Michel, Miskovsky Jean Claude. I. — Contribution à la connaissance du Paléolithique moyen en
Haute-Garonne ; le gisement de Mauran. In: Bulletin de l'Association française pour l'étude du quaternaire - Volume 12 -
Numéro 3-4 - 1975. pp. 171-187.
doi : 10.3406/quate.1975.1264
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/quate_0004-5500_1975_num_12_3_1264Bulletin de l'Association française 1975-3-4, pages 171-187
pour l'Etude du Quaternaire
GISEMENTS PRÉHISTORIQUES
DES PETITES PYRÉNÉES
Mauran Une (arrêt grande n° 1 partie 6) et Saint-Martory-La-Tourasse de l'après-midi de la seconde (arrêt journée n° 1 7), a dont été consacrée les gisements à la sont Préhistoire présentés des ci-dessous. Petites Pyrénées :
L'arrêt n° 18 à Montmaurin (Grotte du Coupe-gorge) a été commenté par M. J. Clottes. On trouvera l'essentiel
concernant ce gisement dans le Livret-guide INQUA 1969, Excursion A 6 (L. Méroc), ainsi que dans le Bulletin de
n° 3 (M. Girard). Au cours de la soirée, M.J. Clottes a présenté quelques contributions récentes à la l'AFEQ, 1973,
Préhistoire des Pyrénées.
I. — Contribution à la connaissance
du Paléolithique moyen en
Haute-Garonne :
le gisement de Mauran
par Catherine GIRARD p),
Michel HOFFERT (2)
et Jean-Claude MISK0VSKY(3)
RESUME
Le gisement préhistorique de Mauran, situé dans une coupe d'une dizaine de mètres d'épaisseur, a fait l'objet de fouilles au
cours des années 1974 et 1975. Les premiers résultats de l'étude stratigraphique et sedimentologique permettent de distinguer plusieurs
phases sédimento-climatiques correspondant à des périodes de la fin du Quaternaire moyen ou du début du Wurmien. Le niveau
archéologique, riche en faune, a livré une industrie, probablement moustérienne, sur quartzite et silex.
ABSTRACT
The middle-Paleolithic dwelling place of Mauran, situated in a ten meters high quaternary open-air deposit, has recently been
excavated. Preliminary stratigraphical and sedimentological analysis reveal several different climatic phases wich can be referred either
to middle quaternary or to beginning of Wurm. The prehistoric level, has given numerous bovidae bones associated with a
Mousterian-like industry manufactured on quartzite pebbles and flint.
(1) E.R.A. 52. Laboratoire de Technologic Musée de l'Homme, Place du Trocadéro, 75016 Pans.
(2) Centre de Sédimentologie et Géochimie de la Surface, Institut de Géologie, Université Louis Pasteur, 1 rue Blessig, 67084
Strasbourg Cedex.
(3) Laboratoire de Géologie I et URA 13, Université Pierre et Marie Curie - Tour 16 - 4e étage - 4 place Jussieu75230 PARIS
Cedex 05. 172
350-
LA GARONNE B /
Lout ragae / 300-
D62 ^S
| J\HABITAT PALEOLITHIQUE
250-
A terrasse ftuviatite
100 200 300 400 500 600 m
500m
Fig. 1 - Mauran (Haute Garonne). Situation du gisement.
Le gisement préhistorique de Mauran, découvert en archéologiques ont été repérés) et le décapage d'un
1972 par M. Orliac(l) - un niveau riche en ossements niveau d'habitat extrêmement riche en faune (vestiges
et en galets de quartzite apparaissait dans une coupe de débris de cuisine) et en industrie sur galets de
menacée d'éboulement —, se trouve à environ 60 km au quartzite et éclats de silex qui témoignent de multiples
activités humaines en ce lieu. SW de Toulouse, dans le chaînon des Petites Pyrénées,
sur la commune de Mauran (fig. 1). La coupe dans
laquelle se trouve le niveau archéologique s'ouvre sur la Stratigraphie
face nord de l'anticlinal de Plagne, à quelques 25 m Le niveau archéologique est enfoui sous d'épais au-dessus de la Garonne. Celle-ci coule à 250 m d'alt dépôts : argile brune presque stérile coupée par un itude, parallèlement au gisement et à 100 m de lui. cailloutis à gros blocs, puis près d'un mètre d'argile
Outre un premier séjour de reconnaissance en avril compacte dans laquelle s'intercale un lit de blocaille de
1974, deux campagnes de fouille d'un mois chacune, petite dimension et assez altérée. Les objets préhisto
en été 1974 et en été 1975, ont été effectuées sur le riques sont enrobés dans une argile vert-de-gris con
site (2). Elles ont permis la mise à jour d'une coupe tenant quelques gros blocs calcaires. Les dépôts quatercomprenant un remplissage quaternaire particuli naires sous-jacents, constitués de couches argileuses très èrement important (dans lequel plusieurs niveaux chargées en blocaille d'éboulis, reposent sur une argile
probablement tertiaire. Elle vient s'appuyer sur la
roche en place au bas de laquelle une terrasse fluviatile
(1) Qu'il soit ici bien vivement remercié ainsi que Messieurs relativement récente est venue se plaquer (fig. 2). J. Clottes (Directeur des Antiquités Préhistoriques de Midi-
Cet ensemble a fait l'objet de prélèvements palyno- Pyrénées) et B. Fontan (propriétaire du terrain) de nous avoir
donné la possibilité de fouiller ce site. logiques et sédimentologiques. L'étude des premiers est
en cours, on trouvera dans le présent texte les premiers (2) Nous tenons à remercier chaleureusement toutes les
personnes qui sont venues fouiller à Mauran. résultats de l'analyse des seconds. _ _ 1 F
Prélèvement» prélèvement» 0,50 m
w
0,50 m
y///////
-2,5 CABVJ
-3m-
AVBC-
W
ABVG
COD
ABV
AGVC
CAJGV
û-^- AMJVO
ALJB <^
AVBG
T 0,50 m
CAVB
0,50 m
Fig. 2 - Mauran (Haute Garonne). Stratigraphie des coupes frontales I et IL 174
cailloux sont légèrement en surface. Ce sont des calAnalyse sédimentologique (1)
caires parfois fracturés en petits éléments. L'argile Les dépôts mis à jour sont en bordure de terrains
emballant ces cailloux est compacte, avec une structure du Crétacé supérieur et de l'Eocène inférieur. Ils de tendance polyédrique. A gauche de la coupe existe représentent environ 10 mètres d'épaisseur. Au cours une poche de sable de 30 cm de large sur 50 cm de de la première campagne de fouilles (août et septembre
haut. Ce sable, grossier, est de couleur jaune-roux 1974) nous avons été conduits, pour des problèmes de panaché de marron dans sa partie supérieure et gris- sécurité, à limiter notre étude aux levés et aux prél jaune à la base. Le sommet de ce cailloutis contient èvements de ce qui était directement visible. Le subs des blocs de 30 cm très légèrement altérés en surface. tratum n'était pas atteint et l'on pouvait espérer Huit prélèvements ont été effectués dans ces niveaux, qu'une importante couche de sédiments quaternaires dont deux dans la poche sableuse. On constate une pourrait être mise à jour. La seconde campagne (août augmentation régulière de la fraction argileuse de la et septembre 1975) nous a permis grâce à la bienveil base vers le sommet. La fraction sableuse, assez fine, lante attention de M. Faucon, Ingénieur aux Ponts et contient un fort pourcentage de quartz émoussés Chaussées et grâce à l'aide très efficace de son service, luisants. de découvrir et de lever la coupe complète (2). Des
Couche Argileuse Vert Grise: AVBG (entre 9,15 et prélèvements ont été réalisés au moins tous les dix
8,80 m). Cette couche contient une argile de couleur centimètres en vue des études sédimentologiques et
vert-bleu-gris, panachée de marron et de violet, avec de palynologiques. Dans ce premier travail nous nous
petits cailloux très corrodés. Nous avons également sommes limités aux analyses granulométriques des
noté quelques passées brunes surtout à la base et la sédiments fins, au dosage du calcaire et à l'étude
présence de fragments d'os. Trois prélèvements ont été morphoscopique des grains de quartz. Les résultats
effectués. obtenus actuellement par l'étude sédimentologique per
mettent de distinguer deux grands ensembles : Couche Argileuse Vert Jaune: AVJ (entre 8,80 et
8,60 m). Une argile à structure polyédrique, vert jaune I) A la base, de 9,70 à 7,75 m
tachée de brun et parsemée de très petits nodules
Plusieurs couches sont constituées par une alte pâle, contient un gros cailloutis à éléments arrondis,
rnance de cailloutis et d'argile compacte. Six niveaux altérés en surface et plus ou moins lités à la base et de
ont été définis de bas en haut : plus petite taille et anguleux au sommet. Deux prél
èvements ont été effectués. Cailloutis Argileux Vert Brun: CAVB (entre 9,70 et
9,15 m). Il s'agit d'un cailloutis à éléments de grande Cailloutis à Petits éléments Anguleux Corrodés : CPAC
taille (compris entre 15 et 30 cm), emballé dans une (entre 8,60 et 8,45 m). Au-dessus de la couche AVJ, se
argile vert brun pâle panachée de marron rouge. Les situe un petit cailloutis à petits éléments (de 0,5 à
5 cm de diamètre), anguleux et corrodés, d'épaisseur (1) Les analyses sédimentologiques classiques sont effec
tuées au Laboratoire de Géologie 1 de l'Université Pierre et variable (de 2 à 10 cm). Trois prélèvements ont été
Marie Curie. Les analyses minéralogiques des fractions argi effectués.
leuses sont réalisées au Centre de Sédimentologie et de Géo
Argile Litée Jaune Brun Verdâtre : ALJB (entre 8,45 chimie de la surface à Strasbourg.
et 8,15). Au-dessus du cailloutis, une argile litée jaune (2) Les levés ont été effectués en collaboration avec
verdâtre devient plus verte au sommet et contient de M. Girard et J. Renault-Miskovsky.
MAURAN 1974 N MAURAN 1974 coupe transversale S-N en K coupe transversale hauteur et longueur Ion = 20 cm hauteur et longueur terre rapportée — O,3Om r 0,30m
-2,5 -2,5
-3,5 -3,5
0 O 12 1
Fig. 3 - Mauran (Haute Garonne). Stratigraphie des coupes
latérales. 175
taille ainsi que de nombreux blocs, montre que ces petits cailloux calcaires très corrodés. Trois prél
sédiments se sont déposés sous des conditions climaèvements ont été effectués.
tiques froides et très humides. Couche Argileuse Marron Jaune Vert Olive : AMJVO
(entre 8,15 et 7,75 m). Cette couche est constituée par Couche Argileuse Compacte Verte : AGV (entre 6,25
une argile compacte marron jaune vert olive panachée et 5,55). Cette couche est constituée par une argile
de brun foncé, à structure polyédrique. A la base un compacte à structure polyédrique, gris vert taché de
cailloutis discontinu d'épaisseur variable est surmonté rouge, contenant de petits granules calcaires très cor
d'un cailloutis lité épais. Quelques éclats de silex ont rodés. Dans cette argile se situe un gros cailloutis
été trouvés à la base du cailloutis. Quatre prélèvements anguleux altéré en surface. Sept prélèvements ont été
ont été effectués. effectués. Le pourcentage de calcaire est le plus élevé
de tous les niveaux de la coupe et les Emoussés Au point de vue sédimentologique ces niveaux sont
Luisants restent abondants. très différenciés de la partie supérieure, en particulier
dans la composition et la nature des sédiments fins. On Couche Argileuse à très grosses pierres, Brun Verdâtre :
note une assez forte proportion des fractions infé ABV (entre 5,55 et 4,75 m). Cette couche est cons
rieures à 0,035 mm (voisines de 30 %). Les fractions tituée par une argile compacte contenant de très
sableuses sont bien classées, et de plus en plus fines de grosses pierres à arêtes arrondies, altérées en surface.
la base vers le sommet. L'étude morphoscopique des Parmi les résultats sédimentologiques, il faut noter la
grains de quartz montre un fort pourcentage (supérieur diminution régulière du pourcentage de calcaire de la
à 50) de grains Emoussés Luisants. Le pourcentage de base vers le sommet. Huit prélèvements ont été
calcaire, relativement constant, reste faible. effectués.
Malgré la distinction de six niveaux, par les éléments Couche à Os : COD (entre 4,75 et 4,65 m). Au-dessus
grossiers (cailloux en particulier), cet ensemble con de la couche ABV, où nous avons noté de nombreuses serve une relative homogénéité et paraît s'être déposé pierres, se situe une couche peu épaisse par rapport
sous des conditions climatiques froides et assez aux autres (environ 10 cm) formée d'argile brun foncé
humides. verdâtre, très compacte et très riche en os. C'est dans
ce niveau que la fouille a été réalisée. Cette couche se
caractérise surtout par une abondance d'émoussés
II) Partie supérieure de la coupe : de 7,70 à 1,50 m luisants.
Cet ensemble, très épais, se distingue du précédent Couche Argileuse Brun Vert Grisâtre : ABVG (entre
par une plus grande abondance de cailloux et de blocs 4,65 et 4,20 m). Cette couche située au-dessus de la
et par une altération plus marquée. On distingue de bas couche à os est formée par une argile compacte que
en haut : l'on retrouve au contact de la couche vert de gris
contenant les os au niveau de la fouille. Quatre prélCailloutis Anguleux Jaune Gris Vert : CAJGV (entre èvements ont été effectués. 7,75 et 7,25 m). Ces cailloutis serrés, à petits éléments
Couche Argileuse Vert de Gris : AVG (entre 4,20 et anguleux, sont légèrement corrodés, enrobés dans une
3,50 m). Ces couches situées à partir de ce niveau ont argile légèrement sableuse. Le cailloutis est plus petit et
été définies sur une coupe frontale située à 3 m en plus serré à la base et plus grossier et moins dense au
arrière de la grande décrite précédemment. La sommet. Cinq prélèvements ont été effectués.
fouille a en effet été menée dans ces niveaux après Les analyses sédimentologiques montrent un très fort décapage de la terre récente par pelle mécanique. Mais pourcentage d'éléments grossiers et de fractions sa nous avons pu réaliser sans problème la correspondance bleuses. Le pourcentage de calcaire est plus élevé que entre les deux coupes et suivre ainsi tous les niveaux. dans les niveaux sous-jacents. Les grains de quartz sont
Donc au-dessus de la fouille la première couche définie très rares et parmi eux les Ronds Mats sont plus
se compose encore d'argile très compacte cette fois, abondants que les Emoussés Luisants. Ce niveau très
pâteuse de couleur vert de gris. Cette couche contient riche en cailloutis de petite taille se distingue nett
à sa partie supérieure un lit de petits cailloux arondis ement des autres niveaux.
légèrement altérés avec quelques galets et quelques
Couche Argileuse Gris Vert Clair: AGVC (entre 7,25 blocs épars de 30 à 40 cm. Un cailloutis peu épais,
et 6,25 m). Au-dessus du cailloutis précédent, se situe discontinu, est situé au sommet de AVG.
une couche argileuse compacte à structure polyédrique A partir de ces niveaux les analyses sédimentologiques gris vert clair, avec à la base quelques blocs et un petit montrent une faible quantité d'éléments compris entre cailloutis légèrement altéré. Dix prélèvements ont été 1 cm et 2 mm et mis à part deux niveaux, on note une effectués. Ces niveaux contiennent de très beaux grains diminution très nette du pourcentage de calcaire. de quartz emoussés luisants. Les fractions sableuses
Couche Argileuse Plastique Vert Olive : APVO (entre sont bien classées avec une médiane assez constante. La
présence au sommet d'un cailloutis de plus grande 3,50 et 3,40 m). Le sédiment correspondant à cette I
1
\Z -3 Df
176 177
MA URAN Coupe frontale
DESCRIPTION SOMMAIRE ESTIMATION StMI- ABUNUANCt HtLA IVt % 2mm < d X 0,035 mm MORPHOSCOPIE SMECTITE / ILLITE QUANTITATIVE
C. ARGILEUSE BRUN VERT JAUNE
C. ARGILEUSE BRUN VERDATRE
CAILLOUTIS DANS ARGILE VERT BRUN CLAIR
C. ARGILEUSE PLASTIQUE VERT OLIVE
C. ARGILEUSE VERT DE GRIS
CAILLOUTIS
C. ARGILEUSE BRUN VERT GRISATRE
C. ARGILEUSE A TRES GROSSES PIERRES
BRUN VERDATRE
C. ARGILEUSE COMPACTE VERTE
GRIS VERT CLAIR
CAILLOUTIS ANGULEUX JAUNE GRIS VERT
C. ARGILEUSE MARRON JAUNE VERT OLIVE
ARGILE LITEE JAUNE BRUN VERDATRE
CAILLOUTIS A PETITS ELEMENTS ANGULEUX
C. ARGILEUSE VERT JAUNE
C. ARGILEUSE VERT GRIS
CAILLOUTIS ARGILEUX VERT BRUN
ILL. KAOL SMEC
5 10 % 20 0 10 20 30 40 % 0 0,5 1,5
Fig. 4 - Mauran (Haute Garonne). Résultats des analyses sedimentologiques des coupes frontales. ]
I
c
1
/?vr- 12. _ Df
176 177
MA URA N Coupe frontale
AbUNUANLt SMECTITE / KtLA TLLITE Vt
5 10 7. 20 0 10 20 30 40 % 0 0,5 1,5
Fig. 4 - Mauran (Haute Garonne). Résultats des analyses sedimentologiques des coupes frontales 178
couche est une argile plastique vert olive contenant tifiés correspondraient à une période assez chaude.
quelques granules calcaires (de 1 mm à 1 cm). Cette Tenant compte de l'industrie et de la faune il pourrait
couche est interrompue par un cailloutis diffus et se faire que ce niveau se soit déposé au cours d'un
plusieurs lignes noirâtres discontinues. Au point de vue interglaciaire. Pour les autres niveaux, en l'absence de
sédimentologique, nous avons noté un très fort pour toute autre donnée (industrie, faune, etc.) il est imposs
centage de calcaire à la base et une fraction sableuse ible actuellement de bien situer chaque séquence.
D'après la nature des sédiments et par comparaison à très bien classée.
ce qui peut être observé dans cette région, la base de la Cailloutis dans Argile Vert Brun Clair : CAVBC (entre
coupe (entre 9,70 et 7,80 m) pourrait être la fin d'une 3,30 et 2,90 m). Cette couche est constituée par un
période glaciaire (Mindel ou Riss ? ). La partie supécailloutis d'épaisseur variable (de 30 cm à 1 m) emballé rieure pourrait correspondre soit à une période ris- dans une argile vert brun clair légèrement sableuse. Le
sienne soit au Wiïrmien ancien. Si nous pouvons définir cailloutis est anguleux, altéré, d'assez petite taille (de 1
avec une assez bonne précision plusieurs phases climaà 5 cm en moyenne) avec quelques grosses pierres (de
tiques (froides et humides), l'absence d'autres éléments 10 à 60 cm). Par endroits une apparence de litage peut
rend très difficile leur situation dans le temps et leur être observée. La fraction sableuse est en général
relation avec les autres dépôts de la région. grossière et le pourcentage de calcaire élevé.
Couche Argileuse Brun Verdâtre : ABV (entre 2,90 et
Le niveau archéologique 2,70 m). Il s'agit d'une petite couche argileuse brun
verdâtre avec quelques gros cailloux dispersés et un Le niveau se trouvant sous 4 m de
cailloutis plus abondant à la partie supérieure. Cette sédiment vierge, d'importants dégagements aux engins
couche est d'épaisseur variable (de 50 cm à 10 cm) mécaniques ont été effectués. La densité des ossements
avec cependant des limites assez nettes.
Cailloutis Anguleux Vert Brun Jaune : CABVJ. La
répartition de ce cailloutis est très discontinue et son
épaisseur très variable. A l'Est de la coupe, il se divise
en deux lignes très discontinues. Les cailloux sont
anguleux, calcaires et leur taille varie entre 1 et 10 cm.
Ce cailloutis est emballé dans une argile brun vert
jaune.
Couche Argileuse Brun Vert Jaune : ABVJ. La partie
supérieure de cette grande coupe de Mauran est cons
tituée par une argile compacte contenant quelques
cailloux épars. L'analyse sédimentolcjique montre un
fort pourcentage d'émoussés luisants et une très faible
quantité de calcaire.
L'étude minéralogique des fractions argileuses
montre sensiblement peu de variations le long de la
coupe. Les smectites et la Kaolinite sont les minéraux
dominants. On note également la présence de très
faibles traces de Chlorite. Les interstratifiés irréguliers
sont toujours présents, empêchant la mesure de la
cristallinité de l'Illite.
0~ 50cm Le premier ensemble, (base de la coupe) semble être Fig. 5 - Mauran (Haute Garonne). Vue de détail du sol un peu plus riche en smectites. Le Quartz et la d'habitat. Goethite sont présents à l'état de traces.
La partie de la coupe située au-dessus de la fouille
montre une légère augmentation de la quantité d'Illite et la ténacité du sédiment ont rendu le décapage long vers le sommet, alors que les smectites diminuent. et malaisé, toutefois, le sol a pu être dégagé avec une
En conclusion de ces premières analyses, nous ne assez grande netteté (fig. 5). Outre cette difficulté
pouvons que distinguer les principaux ensembles technique, un autre problème s'est posé en raison de la
présence de dénivellations entre différents secteurs de sédimento-climatiques. Il est actuellement très difficile
la fouille (fig. 6, cf. coupes en C et E), en effet, le de situer dans le temps cette grande masse de séd
niveau archéologique forme deux paliers. Ce phénoiments. Une série d'analyses polliniques va être effec
mène ne nous est apparu clairement que lorsque nous tuée. Dans l'immédiat, seul, un test a été réalisé dans le
eûmes fouillé une surface suffisamment étendue. Il niveau archéologique (couche à os). Les pollens W2
179
1975 1974 semble qu'un léger glissement de terrain (solifluxion ou
tout autre cause de transport) ait déplacé la couche à \ f ossements tout en conservant les relations de proximité 1 M
des objets entre eux. Celles-ci n'ont en effet été que
peu modifiées : plusieurs connexions sont visibles, les
séries dentaires restent bien disposées même lorsque
l'os a disparu ; dans de nombreux cas, les ossements se
sont fragmentés et les différents morceaux d'un même
os se retrouvent au plus à quelques cm les uns des
autres (cf. la mâchoire de la figure 7).
Le niveau est épais de plus de 10 cm et plusieurs
décapages sont nécessaires. Une première analyse de la
répartition des vestiges tels qu'ils apparaissent en plan
sur la photo 5 est en cours.
Les vestiges
En plus des quelques milliers d'esquilles osseuses et
lithiques recueillies, 3 500 pièces osseuses, 160 galets et
plus de 650 éclats et fragments lithiques ont été
inventoriés. Enfin de nombreuses traces de combustion
(charbon de bois et os brûlés) ont été repérées et
prélevées. La grande faune est essentiellement com
posée de gros bovidés (auroch ? ) adultes ; le nombre
d'astragales décomptés s'élève à 64 et donne une idée
du nombre imposant d'individus (au minimum 32) qui
ont été abattus et découpés dans le secteur fouillé. Une
longue préparation est nécessaire avant de pouvoir en
entreprendre l'étude exhaustive.
Quant au matériel lithique, il reflète une image
originale de ces industries à quartzite de la Garonne
connues jusqu'à présent seulement par des récoltes de
surface.
Galets bruts et percuteurs
De nombreux galets de la Garonne ont été rapportés
par l'homme préhistorique sur le gisement, on ne Fig. 6 — Mauran (Haute Garonne). Secteur fouillé et coupes trouve en effet aucun galet en dehors du niveau transversales en C et E
d'habitat. Au nombre de 160, ils sont le plus souvent
en quartzite (63,6 %) mais certains peuvent être en percussion très nettes, soit à une extrémité ou aux granite (19,7%), en microgranite (7,6%) et en grès deux lorsqu'ils sont oblongs, soit sur tout le pourtour. (8,3 %). Tous les galets étudiés sont remarquables par
leur petite taille, en effet, près de la moitié ont leur
longueur maximale comprise entre 4 et 6 cm, et si on
ne trouve pas de pièces plus petites que 3 cm aucune Débitage
ne dépasse 10 cm. Ces galets sont le plus souvent de Le nombre de pièces étudiées s'élève à 656.
forme ovoïde (73 %) rarement réellement sphéroïdes La matière première. On observe un peu plus de (5,5 %), il faut remarquer le pourcentage assez élevé de
quartzite que de silex (quartzite 51,1 %, silex et assigalets plats (21,2%) dont les 2/3 ont un contour bien milés 43,9 %), le quartz est rare (5 %). régulier et sur lesquels on ne voit pas de traces de
La patine et V altération. Des éclats de silex à patine percussion ; s'ils ont été triés pour leur forme, on ne
blanche côtoient des silex bleus ; les quartzites ont eux sait pas dans quel but.
aussi un aspect très frais et les tranchants bruts sont Nombre de galets ont dû être utilisés pour casser les acérés. os et tailler le silex : bien que leur cortex soit souvent
Nucleus. Ils sont au nombre de 29. De même que altéré, surtout lorsqu'il s'agit de granite, un peu plus
d'une demi-douzaine d'entre eux porte des traces de l'on avait noté la petite taille des galets on remarque la