//img.uscri.be/pth/4daffdb2c1e41b29fcee4716208c1bcc55f6adb1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Du monde des vivants au monde des morts en Nabatène, entre le 2ème siècle avant J.-C. et le 4ème siècle après J.-C : approche archéo-anthropologique des tombes de Khirbet Edh-Dharih, Pétra (Jordanie) et de Madâ'in Saleh (Arabie Saoudite)

De
495 pages
Sous la direction de Anne-Marie Tillier, Françoise le Mort
Thèse soutenue le 23 janvier 2010: Bordeaux 1
Les Nabatéens représentent une ancienne peuplade du nord-ouest de l’Arabie qui a connu la prospérité entre le 1er siècle av. J.-C. et le 1er siècle ap. J.-C. Pour la période et la population considérées, les pratiques funéraires sont jusqu’à présent connues essentiellement à partir de l'architecture des nécropoles et de l'épigraphie. Une analyse archéo-anthropologique de sites s’avérait indispensable et elle constitue une part importante de ce travail, introduit par un rappel des données préexistantes. Les pratiques funéraires sont appréhendées en suivant les méthodes de l’anthropologie de terrain, appliquées à deux sites jordaniens (Khirbet edh-Dharih, Pétra) et un d’Arabie Saoudite (Madâ’in Sâlih). Cette approche permet de mettre en relation les gestes funéraires avec une analyse du recrutement des inhumés et celle du matériel archéologique présent dans les tombes. Pour chaque site, une étude anthropologique incorporant divers volets (morphométrie, variations anatomiques, indicateurs de stress et autres pathologies) a été conduite afin de contribuer à la définition de l’identité biologique des groupes humains inhumés. Ce travail conduit à l’interface du biologique et du culturel. Il apporte un éclairage nouveau sur les populations nabatéennes et autorise pour la première fois à une comparaison large, à la fois inter- et intra- sites. Les trois sites retenus permettent en effet de confronter les informations issues d’un village, Dharih, à celles de deux des villes les plus importantes du royaume nabatéen, Pétra et Madâ’in Sâlih.
-Nabatéen
-Pratiques funéraires
-Archéo-anthropologie
-Anthropologie de terrain
-Khirbet edh-Dharih
-Pétra
-Madâ’in Sâleh
The Nabataeans are an ancient tribe of north-west Saudi who has known prosperity between the 1st century BC and 1st century AD. For the considered period and the population, burial practices are so far known mostly from the architecture of cemeteries and epigraphy. An archaeo-anthropological analysis of the sites was indispensable and is an important part of this work introduced by a recall of pre-existing data. The burial practices are understood by following the methods of anthropological field applied to two Jordanian sites (Khirbet edh-Dharih, Petra) and Saudi Arabia (Madâ’in Sâlih). This approach allows us to relate funerary gestures with an analysis of recruitment and the archaeological materials found in the graves. For each site, an anthropological analysis incorporating various aspects (morphometry, anatomical variations, stress indicators and other disorders) was conducted in order to define the biological identity of buried human groups. This work led to the interface of biological and cultural. It brings a new point of view on the Nabatean population and, for the first time, it allows a wide inter-sites and intra-sites comparison. The three sites selected allows to confront information from a village, Dharih , to those of two of the most important cities of the Nabatean kingdom, Petra and Mada'in Salih.
-Nabataean
-Burial practices
-Archaeo-anthropology
-Anthropological fieldwork
-Khirbet edh-Dharih
-Petra
-Madâ’in Sâleh
Source: http://www.theses.fr/2010BOR13993/document
Voir plus Voir moins