La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Faux frères

De
17 pages
FAUX FRÈRES Mark Downey Ce sujet nécessite son propre sermon, et plus spécialement à la lumière de ce dont nous avons parlé récemment concernant le monde des églises ainsi que de notre propre mouvement. On ne trouve l’expression « faux frères » que deux fois dans le Nouveau Testament, et je voudrais vous apporter une compréhension plus pro- fonde sur ce que ces personnalités impliquent. Nous avons entendu parler de faux prophètes, de faux apôtres, de faux témoins et de faux enseignants, mais qu’est-ce qui constitue exactement un faux frère ? Les églises ont terriblement désacralisé la signification biblique du mot « frère » en la remplaçant par un substitut ma- çonnique, « la fraternité des hommes », impliquant par là une restauration de la Babylone multiculturelle. Et Mystère Babylone est réellement infestée de frères qui ne sont pas fidèles à leur propre race et à la foi ancestrale de leurs pères. En lisant la première partie de Matthieu 24, nous prenons connaissance d’un type d’individu qui est offensé : « Et alors beaucoup seront scandalisés, et se livreront l’un l’autre, et se haïront l’un l’autre » (Matt. 24 :10), passage qui ressemble à Matthieu 13:20–21 : « Et celui qui a été semé sur les endroits rocailleux, c’est celui qui en- tend la parole, et qui la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racine en lui-même, mais n’est que pour un temps : et quand la tri- bulation ou la persécution survient à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé ».
Voir plus Voir moins
FAUX FRRES
Mark Downey
Ce sujet ncessite son propre sermon, et plus spcialement Ā la lumire de ce dont nous avons parl rcemment concernant le monde des glises ainsi que de notre propre mouvement. On ne trouve l’expression «faux frres» que deux fois dans le Nouveau Testament, et je voudrais vous apporter une comprhension plus pro-fonde sur ce que ces personnalits impliquent. Nous avons entendu parler de faux prophtes, de faux apÔtres, de faux tmoins et de faux enseignants, mais qu’est-ce qui constitue exactement un faux frre? Les glises ont terriblement dsacralis la signification biblique du mot «frre »en la remplaÇant par un substitut ma-Çonnique, «la fraternit des hommes», impliquant par lĀ une restauration de la Babylone multiculturelle. Et Mystre Babylone est rellement infeste de frres qui ne sont pas fidles Ā leur propre race et Ā la foi ancestrale de leurs pres.
En lisant la premire partie de Matthieu 24, nous prenons connaissance d’un type d’individu qui est offens :
« Et alors beaucoup seront scandaliss, et se livreront l’un l’autre, et se haront l’un l’autre » (Matt. 24 :10),
passage qui ressemble Ā Matthieu 13:20–21 :
« Etcelui qui a t sem sur les endroits rocailleux, c’est celui qui en-tend la parole, et qui la reÇoit aussitÔt avec joie; mais il n’a pas de racine en lui-mme, mais n’est que pour un temps : et quand la tri-bulation ou la perscution survient Ā cause de la parole, il est aussitÔt scandalis ».
N’est-il pas ironique de constater combien le monde des glises est aujourd’hui offens lorsque l’on suggre que la Bible contient un message racial? Matthieu 24:9 suggre qu’il y aura des informateurs qui trahiront leurs frres :
« Alors ils vous livreront pour tre affligs, et ils vous feront mourir ».
Cela nous rappelle Joseph vendu en esclavage par ses frres, qui n’taient pas trs loyaux envers un membre de leur famille.
FAUX FRRES
M. Downey
« . . . et plusieurs faux prophtes s’lveront et en sduiront beaucoup : et parce que l’iniquit prvaudra, l’amour de beaucoup sera refroidi» (Matt. 24:11–12). Certains se considreront eux-mmes comme des prophtes ou des enseignants, mais le verset 11 nous dit qu’ils seront des faux prophtes. Lorsque les Lois de Dieu passent aprs les lois des hommes, l’amour fraternel devient froid (verset 12), ce qui se traduit par l’impuissance Ā communiquer la vrit et Ā en persuader autrui.
Paul comprenait la fraternit dans le contexte racial, comme nous pouvons le voir en Romains 9:3 : « . . . mes frres, mes parents selon la chair [race] ». Ceci tait valable dans la gouvernance elle-mme, comme nous le dclare Deut-ronome 17:15 : « Tu tabliras sur toi un roi d’entre tes frres ; tu ne pourras pas tablir sur toi un homme tranger, qui ne soit pas ton frre ». De ces deux prmisses, nous pouvons conclure que, afin que quelqu’un puisse tre considr comme un frre, il ne peut avoir de mlange de sang tranger en lui, et il ne peut avoir aucune autorit s’il mule l’tranger. Comment un frre pourrait-il avoir une autorit sur nous s’il a l’tat d’esprit d’un tranger? Nous appelons ce genre de personne un «tratre Ā sa race». Nos anctres en avaient parmi eux, et ces tratres nous emmnent toujours dans l’esclavage.
Pourquoi est-il important de comprendre ce qu’est un « faux frre »? Eh bien, I Co-rinthiens 1:10 dfinit notre unit raciale et Chrtienne : parler des mmes choses et avoir le mme tat d’esprit. Paul mentionne les prils qu’il endura parmi des faux frres en II Corinthiens 11:26 et en Galates 2:4, qui dit : « Etcela Ā cause des faux frres, furtivement introduits, qui s’taient insinus pour pier la libert que nous avons dans le Christ Yahshua, afin de nous rduire Ā la servitude ». Les Judens qui se convertirent au Christianisme au premier sicle ne le firent pas tous sincrement. Il y avait souvent des infiltrateurs tentant de subvertir l’vangile. Je me suis une fois rendu Ā une confrence oÙ se droulait une discussion sur les infiltrateurs, mais le consensus fut que nous n’avions rien qui puisse tre infiltr. Je pense que les personnes prsentes taient concernes par les scribes agissant sous la couverture de «journaliste »et qui crivaient de mauvaises choses sur nous. Nous ne sommes pas une socit secrte et nous n’allumons pas de chandelles pour les cacher sous le pupitre. Mais je pense qu’avec l’avnement de l’internet et la disparition des confrences, l’infiltration est devenue bien plus ingnieuse et dis-crte, car les voix sont anonymes et il n’existe aucune responsabilit; ils peuvent frapper et disparatre en toute impunit. La Bible parle mme de faux messagers de lumire. Les avertissements de Jean sont tout aussi valables aujourd’hui qu’ils ne l’taient alors, lorsqu’il disait :
2
FAUX FRRES
« Bien-aims,ne croyez pas tout esprit, mais prouvez les esprits afin de voir s’ils sont de Yahweh, car beaucoup de faux prophtes sont sortis dans le monde » (I Jean 4:1). Tout ce qui se fait passer pour doctrine doit tre pes dans la balance de faÇon globale, par chaque mot sortant de la bouche de Dieu. Il existe plusieurs traductions de Galates 2:4, qui font toutes rsonner la mme sonnerie d’alarme : « De faux Chrtiens furent amens. Ils se glissrent en tant qu’espions afin d’apprendre les choses concernant la libert que le Christ Jsus nous donne. Ils espraient trouver un moyen de nous contrÔler » (God’s Word Translation). « Pourtantil y avait du danger en ceci, par les faux frres introduits secrtement dans l’glise, frauduleusement entrs afin d’espionner la libert qui est la nÔtre en le Christ Jsus, dans le but de nous la voler » (The Weymouth New Testament). « Cettequestion fut souleve uniquement Ā cause de soi-disant Chr-tiens lĀ-bas – des faux, en ralit – qui furent secrtement introduits. Ils se faufilrent pour nous espionner et pour reprendre la libert dont nous jouissons dans le Christ Jsus. Ils dsiraient nous assouvir et nous forcer Ā suivre leurs rgulations juives » (The New Living Translation). Ces faux frres taient plus intresss par le contrÔle du peuple ; ils taient les pr-curseurs de la religion d’tat institutionnalise se dguisant en Christianisme. Les Chrtiens qui n’acceptrent pas ce dvoiement religieux furent ostraciss comme s’ils taient dans l’erreur. En Palestine, les Juifs perscutrent les assembles direc-tement, mais en dehors de cette rgion, ces mmes Juifs devinrent les bienfaiteurs d’agents provocateurs, incitant les paens locaux contre les Chrtiens porteurs de la Bonne Nouvelle. Les Juifs taient les dirigeants de toutes les perscutions contre les apÔtres et l’assemble naissante. Et ce qu’ils ne pouvaient pas faire eux-mmes, ils incitaient les autres Ā le faire; en rassemblant d’obscnes compagnons de la sorte la plus vile parmi les nations, ils organisrent de frquents tumultes, et plus spcialement Ā Thessalonique, oÙ l’opposition Ā l’vangile tait trs forte et les perscutions de Chrtiens trs importantes. En I Thessaloniciens 2:14–15, Paul dclare : « Carvous, frres, vous tes devenus les imitateurs des assembles de Yahweh qui sont dans la Jude dans le Christ Yahshua; car vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mmes choses qu’elles aussi ont souffertes de la part des Judens, qui ont mis Ā mort et le matre Yahshua et les prophtes, et qui nous ont chasss par la perscution, et qui ne plaisent pas Ā Yahweh, et qui sont opposs Ā tous les hommes, – nous empchant de parler aux nations afin qu’elles soient sauves, pour combler toujours la mesure de leurs pchs; mais la colre est venue sur eux au dernier terme ».
3
FAUX FRRES
Le problme est dcrit en Actes 17:13–14 :
M. Downey
« Mais quand les Judens de Thessalonique surent que la parole de Yah-weh tait aussi annonce par Paul Ā Bre, ils y vinrent aussi, agitant les foules. Mais alors les frres renvoyrent aussitÔt Paul, comme pour aller Ā la mer ».
Barre-toi, mon pote, tu n’es pas le bienvenu ici. J’ai connu cette exprience (deux fois), quand je partageais la bonne Nouvelle de l’Identit Chrtienne en compagnie de braves hommes, et que les femmes dirent Ā leurs maris de me faire savoir que je devais sortir de leur maison. L’une de ces femmes me dit : « Vous me donnez envie de vomir ». Elle avait parl de moi Ā son ministre judo-Chrtien le jour prcdent. L’Histoire est remplie d’exemples de Juifs suscitant des perscutions envers les pre-mires assembles Chrtiennes et qui se convertirent frauduleusement Ā La Voie, comme on l’appelait alors, uniquement dans le but de les subvertir de l’intrieur par leurs tromperies. Cette mthodologie s’est poursuivie jusqu’Ā ce jour comme moyen trs efficace pour contaminer les dnominations principales. Les rsultats en en constituent les preuves, et la plupart des glises ont aval des monceaux de fausses doctrines, ce qui peut expliquer pourquoi il existe de nos jours des milliers d’glises et une nation apostate et en lambeaux, en pleine dcadence morale.
Ce qui se passait entre Paul et les Juifs, c’est que ces derniers le hassaient avec autant de passion et de ferveur qu’ils avaient ha le Christ. Du fait que Paul re-prsentait le message du Christ, notre Messie, ils le voyaient comme une menace pour la base de leur pouvoir; ses doctrines taient dangereuses pour ses anciens collgues, les Pharisiens et les Sadducens. Ils pervertissaient et prsentaient faus-sement ses enseignements; ils affirmaient avoir une meilleure comprhension de la vraie religion ; ils prtendaient tre pieux mais ils taient trs loin de la pit ; ils taient compltement ignorants de la vraie nature du Christianisme et ils taient prdisposs Ā profiter de toutes les occasions pour persuader et imposer aux autres les traditions des anciens, c’est-Ā-dire les adultrations du systme mosaque. Paul eut affaire Ā ces diables partout oÙ il se rendit, comme le rapporte II Corinthiens 11:26 :
« . . . en voyages souvent, dans les prils sur les fleuves, dans les prils de la part des brigands, dans les prils de la part de mes compatriotes, dans les prils de la part des nations, dans les prils Ā la ville, dans les prils au dsert, dans les prils en mer, dans les prils parmi de faux frres, en peine et en labeur, en veilles souvent, dans la faim et la soif, dans les jeÛnes souvent, dans le froid et la nudit ».
D’autres versions traduisent « faux amis » ou « faux croyants ».
Il est vident que raison consistait Ā il s’agir? Le dbat
4
Paul donne une raison pour quelque chose qu’il a fait, et cette contrecarrer l’influence de ces « faux frres ». Et de quoi pouvait-cl, centr sur le refus de Paul de se soumettre Ā la circoncision
FAUX FRRES
de Titus, la rsistance pour laquelle il devait rassembler tout son tact et toutes ses comptences afin de contrecarrer et vaincre l’influence et les plans de ces Juifs. En faisant cela, non seulement il trouva faveur chez les principaux apÔtres mais de plus il prvint effectivement tous les efforts de ces faux frres pour tablir une fondation de Judasme sur les brebis perdues de la Maison d’Isral, Ā savoir les nations dans la dispersion, habituellement dsignes sous le terme de «Gentils » et qui devinrent plus tard les nations Blanches d’Europe. Ce que Paul a accompli est rellement une chose impressionnante. Si ces antichrists russ et sournois avaient pu convaincre les esprits les plus faibles que la circoncision de Titus tait ncessaire pour le salut, alors le sacrifice du Christ au Calvaire aurait t vain. Mais Paul tua dans l’œuf la judasation du Christianisme.
Notre libert dans le Christ, que ces faux frres espraient touffer, fut prser-ve par la patiente insistance de Paul sur le fait que l’œuvre pastorale est sup-rieure aux œuvres de la prtrise lvitique. Christ est le mdiateur entre Dieu et les hommes selon les arrangements de la nouvelle Alliance, qui est une alliance de grce, une faveur immrite qui pardonne le pch. Les promesses de toutes les bndictions spirituelles et de la vie ternelle, rvles dans les vangiles et rendues certaines par le Christ, sont d’une valeur infiniment plus grande que les anciennes alliances, abroges, de l’ancienne dispensation. Ces faux frres ne pou-vaient comprendre une chose : la justification, l’ide selon laquelle :
« Iln’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Yahshua; car la loi de l’Esprit de vie dans le Christ Yah-shua vous a librs de la loi de culpabilit et de mort» (Rom. 8:1).
Les faux frres ont reÇu leur lettre de licenciement pour avoir absous les pchs des hommes, et leur temple est ferm. Nous avons toujours aujourd’hui la « loi de l’glise »qui condamne les hommes et qui agit comme mdiateur entre Dieu et l’humanit. Mais elle est tout aussi dpourvue de relle autorit que les faux frres du temps de Paul. L’glise Catholique Romaine dmontre son rÔle dans l’Histoire, non pas comme le «rocher »sur lequel le Christ btit Son assemble mais plutÔt comme les portes de l’enfer ouvertes sur le monde, elle qui a du sang innocent sur ses mains.
La grande controverse du premier sicle entre les Isralites Ā Jrusalem et les Isralites ailleurs avait pour sujet la circoncision. Aprs avoir lu Galates 2:15– 18, nous comprenons la justification. C’est quand le Christ nous donne un tout nouveau dpart dans la vie, quand Il nous donne Sa justice et que nous en trouvons l’assurance par la foi. Nous ne sommes plus accuss par la Loi. La confusion au sujet de la Loi est rapidement cloue Ā la croix lorsque nous ralisons ces choses que le Christ est venu remplacer. Paul n’tait pas antinomien, il tait anti-rituel.
Qui donc sont les faux frres? Ce sont ceux qui, en Matthieu 24:5, viennent au nom du Christ, ou qui exploitent Son autorit en dclarant qu’ils sont Chrtiens,
5
FAUX FRRES
M. Downey
ou encore qui, de faÇon plus arrogante, affirment qu’ils sont oints, en trompent beaucoup et les font errer. Il y a de ceci plusieurs annes, nous contestions une convention de Benny Hinn et nous avions des brochures le dnonÇant comme faux prophte. Quelques fidles de Benny Hinn pointrent alors du doigt dans notre di-rection d’un air dgoÛt, disant : «Ne savez-vous pas qu’il est oint par Dieu? ». Eh bien, nous savions, et nous discernions son esprit comme celui d’un charlatan oint. Les Pharisiens taient de faux frres, tout comme les Sionistes d’aujourd’hui, qui ne sont pas tous des Juifs mais des tratres Ā leur race, tout comme les univer-salistes de l’tablissement. Un frre ou une sœur est un parent par le sang, ayant les mmes anctres. En tant que Chrtiens, nous sommes frres en ayant un lien de justice en commun. Les faux frres ne peuvent pas faire partie de cette unit, parce qu’ils ne possdent pas l’Esprit de Dieu.
Dieu aime-t-il les faux frres? Proverbes 6:19 nous dit que Dieu hait « le faux t-moin qui profre des mensonges, et celui qui sme des querelles entre des frres ». Les frres ont reÇu le commandement, en II Thes. 3:6, de se sparer de tout frre qui marche dans le dsordre. Cela peut se rvler difficile Ā faire, pesant toute choses dans la balance, comme nous le lisons en II Thes. 3:13–15 :
« Mais vous, frres, ne vous lassez pas en faisant le bien. Et si quelqu’un n’obit pas Ā notre parole dans cette lettre, notez-le et n’ayez pas de commerce avec lui afin qu’il en ait de la honte; et ne le tenez pas pour un ennemi, mais avertissez-le comme un frre ».
C’est pourquoi nous avons le processus attendu en Matthieu 18:5. Si un frre commet une transgression, montrez-lui sa faute. S’il n’coute pas, amenez son cas Ā l’attention de deux frres et, si cela choue, amenez-le devant l’assemble. S’il refuse de reconnatre sa faute et de se repentir, alors il doit tre rejet comme un paen. Un paen est un tranger Ā notre race ou bien quelqu’un qui agit comme tel et qui, ds lors, n’est pas ton frre. S’il continue Ā se faire passer pour un Chrtien tout en promouvant une erreur, il est un faux frre. Maintenant, Ā quel point cette attitude, qui consiste Ā penser et Ā dclarer «Je ne suis redevable Ā personne, except Dieu », est-elle rpandue? Je crois qu’elle est pidmique. Et la racine de ce problme peut presque toujours tre relie Ā un esprit d’orgueil. Jacques 3:14 met le doigt sur ce type d’tat d’esprit comme suit :
« Mais si vous avez une jalousie amre et un esprit de querelle dans vos cœurs, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vrit ».
C’est la source de pratiquement toutes nos disputes.
Toutes les disputes ne doivent pas tre du type « abattez l’adversaire et jetez-le de-hors » ou « ne faites aucun prisonnier ». Certaines controverses sont argumentes honntement grce Ā une prpondrance d’critures et de sens commun, et un terrain d’entente peut tre trouv sans faire de compromission si nous examinons simplement les principes bibliques impliqus. Mon pre tait horrifi de constater
6
FAUX FRRES
que je ne croyais pas Ā la Trinit, et pourtant lorsque je lui dis : «Pouvons-nous tomber d’accord sur le fait que le Pre, le Fils et l’Esprit Saint sont manifests dans la divinit ? », le problme disparut. Cependant, le sens commun n’est pas toujours associ avec l’vidence. Il y a des personnes, dans l’Identit Chrtienne, qui n’ont pas encore pu se dbarrasser entirement de leur bagage « judo-Chrtien » et qui gardent en eux ce rsidu collant, ces choses qui ont t mises en premier dans leur esprit impressionnable d’enfant, ces choses qui sont sans cesse rptes ou bien qui correspondent Ā leurs notions personnelles de la vrit. Mais la vrit nous rendra libres de tout ce qui est faux. Certaines personnes pensent qu’elles n’ont aucun be-soin d’tre libres de certaines ides, ou bien elles se prcipitent directement vers la servitude de contre-vrits. Les Isralites Chrtiens sont appels des moutons, et ce pour une bonne raison : nous sommes si facilement tromps! Comme le dit phsiens 4:14 :
« . . . afin que nous ne soyons plus de petits enfants ballotts et emports ÇĀ et lĀ par tout vent de doctrine dans la tromperie des hommes, dans leur habilet Ā user de voies dtournes pour garer ».
Je me souviens de cet homme, il y a plus de dix ans, qui faisait partie d’un cercle d’amis et qui tait trs enthousiaste Ā propos d’un homme nomm Ron Wyatt, un archologue amateur dont les dcouvertes taient aussi excitantes que «Les aventuriers de l’arche perdue ». En fait, Wyatt prtendait non seulement avoir d-couvert l’Arche de No, mais aussi tous les sites archologiques et les artfacts intressant le monde Chrtien, y compris l’Arche d’Alliance. Vous pouvez vous de-mander : « Comment avait-t-il pu trouver tout cela? » Eh bien, il prtendait avoir trouv le site rel de la crucifixion ainsi que le socle de pierre dans lequel la Croix avait t place, socle Ā partir duquel le sang du Christ aurait coul, traversant une crevasse dans la montagne, crevasse qui aurait t cause par le tremblement de terre; le sang serait finalement arriv sur le propitiatoire de l’Arche d’Alliance, dans une chambre souterraine contenant la Menorah, la Table des Pains de Propo-sition et l’Autel d’Or de l’ancien Temple. Sans oublier qu’il prtendait galement avoir prlev du sang sur l’Arche et avoir fait procder Ā une analyse ADN qui indi-qua qu’il devait s’agir du sang d’une personne ne d’une vierge. Il dcouvrit aussi les tablettes de pierre des Dix Commandements de Mose, la localisation exacte oÙ les Isralites traversrent la Mer Rouge, les charriots du Pharaon sous la Mer Rouge, le Mont Sina, Sodome et Gomorrhe, le tombeau d’Abraham, le tombeau du Christ, le rocher frapp par Mose pour faire jaillir de l’eau Ā Kadesh [ce qui, bien entendu, entre en conflit avec ce que nous croyons dans l’Identit Chrtienne, Ā savoir que ce rocher est celui qui est appel la «Pierre de Couronnement» ou « Pierrede Scone» et qui se trouve actuellement en cosse], les piliers de Salo-mon, les greniers Ā grain que Joseph utilisa durant la scheresse en gypte, des os de gants d’avant le Dluge, et la liste continue et continue sans fin,ad nauseum.
« Ouf! C’est incroyable! ».Lorsque j’entendis pour la premire fois ces affirma-tions, c’est ce qui me vint Ā l’esprit. Je fus encore plus bahi aprs avoir quelque
7
FAUX FRRES
M. Downey
peu enqut. Mais il n’en va pas de mme pour un certain pasteur de l’Identit Chrtienne qui dfend Ron Wyatt comme si ses fables taient la vrit des van-giles. Si vous dsirez vous immerger dans toute la rhtorique concernant ces af-firmations fantastiques, il existe une plthore d’crits qui vous prendraient des semaines rien que pour les lire. Cependant, le sens commun devrait faire com-prendre Ā l’observateur occasionnel que nous avons affaire ici Ā ce envers quoi II Timothe 4:3 nous met en garde :
« Caril y aura un temps oÙ ils ne supporteront pas le sain enseigne-ment ;mais, ayant des oreilles qui leur dmangent, ils s’amasseront des docteurs selon leurs propres convoitises, et ils dtourneront leurs oreilles de la vrit et se tourneront vers les fables ».
Empilant le ridicule sur l’audace, ce pasteur dans nos rangs dclare que si vous ne croyez pas Ā ces dcouvertes archologiques stupfiantes, vous tes du cÔt des Juifs. Il dclare que les Juifs sont Ā la source de la campagne anti-Wyatt et que la majorit des critiques de Wyatt sont des escrocs. Mais le problme de crdibi-lit n’est pas du cÔt de ceux qui critiquent; il est du cÔt de ceux qui affirment quelque chose comme vritable. Lorsque les gens doutent de quelque chose, ils disent : « Prouvez-le ». Ron Wyatt n’a rien prouv scientifiquement ni bibliquement et, mme s’il l’avait fait, et alors? Notre pasteur CI a dclar que « le Judasme ne peut se permettre d’avoir des preuves de la Naissance Virginale». Bon, et alors, qui s’en soucie? Depuis quand une preuve empirique aurait-elle prcdence sur la foi dans la Parole Divine? Et c’est lĀ que toute cette affaire Ron Wyatt s’croule. Il s’agit d’une dialectique marxiste depuis le dbut. Les « trouvailles » extraordinaires de Ron Wyatt constituent la thse, ses critiques l’antithse, et tous ensemble ils jouent une belle comdie bidon pour les masses naves. La synthse est ce que les faux frres apportent Ā la table : l’esclavage.
Tandis qu’il promouvait ses dcouvertes, la thologie de Ron Wyatt devint vi-dente, car ses conclusions taient enracines dans les croyances des Adventistes du Septime Jour ainsi que dans les prtendus enseignements et visions de Ellen Gould White, prophtesse Juive de son tat. Ses enseignements sont vus comme tant tout aussi inspirs que ceux des auteurs de la Bible. La Bible doit tre in-terprte par les ASJ afin de s’harmoniser avec les crits de cette prophtesse. Il s’ensuit que les dcouvertes de Ron Wyatt ne peuvent tre comprises que via les enseignements pervertis des glises judases. Justifier le manque de preuves de l’archologie de Ron Wyatt et l’exgse pollue de la Bible est quivalent Ā sanc-tionner un agenda antichrist et Ā mettre du levain dans notre camp. Il est impratif que nous puissions identifier les faux frres. Pour l’amour de Dieu, sachons faire la diffrence entre de la spculation et le Verbe Rvl de Dieu. Dans des exemples comme celui-ci, nous devons jeter le bb hybride avec l’eau sale du bain.
Mais examinons d’un peu plus prs les principaux acteurs de cette affaire Ron Wyatt, dont les dcouvertes sont maintenant promues dans son propre muse. Nous trouvons d’abord le Prophecy Club et le prcheur messianique (grande gueule
8
FAUX FRRES
juive) Michael Rood. Le Prophecy Club est dirig par Stan Johnson, un faux pro-phte (car il a prophtis le futur erronment) et ce club confirme lui-mme qu’il vend des choses en prvision de la fin du monde. En ce qui concerne l’enseigne-ment de l’vangile aux personnes gares? Eh bien, pas grand-chose. L’une des stars de leur spectacle est une prophtesse Juive, Nancy Cohen, qui appelle Stan « oint ».Stan est tellement oint que lui et sa femme ont fait le rve d’une dcou-verte de sources ptrolifres en «Isral »et qu’ils profitent de chaque occasion pour promouvoir une compagnie prte Ā forer en Terre Sainte, tout en proclamant que Dieu lui a parl. Bien entendu, ses auditeurs voulurent participer Ā cette ac-tion et il leur vendit des parts, qui s’vaporrent comme dans toute escroquerie du type pyramide .. .jusqu’Ā ce que la socit finisse en faillite. Est-ce lĀ le type de crdibilit qui permettra Ā Ron Wyatt de figurer au panthon?
Si vous n’avez jamais vu de photographie de Michael Rood, un escroc Juif habill dans un costume pharisien du premier sicle, vous avez manqu un sacr com-dien Juif qui dclare, dans une vido enjÔleuse oÙ il tient dans ses bras deux jeunes agneaux, que vous ne pouvez pas comprendre la Pque sans faire l’exprience de son spectacle grandiose et sans observer ses ordonnances farfelues.
Il avait mme son propre spectacle tlvisuel, appel « Les veils de Rood » ; et, oui, vous devriez l’peler R-U-D-E. Sur son site web, il prsente 20 heures de sminaire, au cours desquelles il exhorte «le monde Chrtien spirituellement dcourag Ā revenir aux racines hbreues [sic] de sa foi ». Un autre mensonge : nous devrions notre Ancien Testament aux Juifs. Personne, dans l’Identit Chrtienne, ne devrait tre tromp par cette sorte de trucages qui vont de pair avec le monde fantastique de Ron Wyatt.
coutez ceci, de Matthieu 24:23 :
9
FAUX FRRES
M. Downey
« Alors, si quelqu’un vous dit : Voici, le Christ est ici, ou : Il est lĀ, ne le croyez pas ». Les imposteurs ont toujours eu pour habitude de se faire passer pour le Messie. Simon Magus en tait un exemple fameux; c’tait un Juif bien vers dans l’art magique, la divination et la sorcellerie. Il tait tellement bon dans ces trucages qu’il fonda l’glise Catholique Romaine – et pas l’apÔtre Pierre comme il est prtendu. Voici une chose Ā savoir : si quelqu’un prtend tre le Christ et qu’il est de peau sombre, ce n’est pas Lui. « Car il s’lvera de faux christs et de faux prophtes ; et ils montreront de grands signes et des prodiges, de manire Ā sduire, si possible, mme les lus » (Matt. 24:24). Ils prtendront faire des miracles, mais les Blancs Chrtiens, mme s’ils sont sus-ceptibles d’tre tromps, ou s’ils ont de grands doutes sur certaine doctrine, ou s’ils sont dconcerts par ceux qui n’aiment pas le Christ comme nous, ne peuvent tre totalement tromps ni sduits ou spars de notre Sauveur. Notre Matre di-sait que si c’tait possible, ce serait fait, mais ce n’est pas possible. Les faux frres peuvent tenter de nous loigner du Christ par tous les moyens mais ils ne seront jamais capables de nous sparer de l’amour de Celui qui nous a choisis. Ne croyez-vous pas qu’il s’agit lĀ d’un dveloppement intressant, de la part de ces judaseurs bien connus qui correspondent au profil racial des faux frres, qu’ils fassent ce qu’ils font, que certains dans notre communaut essayent de leur donner du crdit, qu’ils tentent d’occuper notre temps et notre esprit en amenant un autre Christ et un autre vangile? N’avons-nous pas tellement besoin d’encore plus de controverses ?Nous en avons autant besoin que d’orgueil et d’go. Je n’accorde aucune importance Ā l’endroit oÙ peut se trouver l’Arche de No, parce que ma foi ne peut pas tre immerge dans des mensonges. Wyatt prtendait que l’Arche se trouve sur le Mont Ararat, l’Identit Chrtienne parle du Bassin du Tarim. D’un autre cÔt, « les frres saints, partageant l’appel cleste » comprennent le par-tenariat que nous avons avec Yahshua-Christ et se sparent du mal. « Ne durcissez pas vos cœurs» comme nos anctres dans le dsert, qui testrent Dieu (Hbreux 3:8). Cette gnration erra, ne connaissant pas les voies de Dieu. « Prenezgarde, frres, qu’il n’y ait en quelqu’un de vous un mchant cœur d’incrdulit, en ce qu’il abandonne le Dieu vivant» (Hbreux 3:12). Leur destin de tentateurs devrait nous servir d’exemple, mme aujourd’hui, lorsque l’instruction, la justice et la correction sont prisonniers de l’incroyance. Il tait dif-ficile pour eux de croire les enseignements de Paul sur la circoncision, comme cela est difficile aujourd’hui en ce qui concerne la race et les influences paennes sur la doctrine Chrtienne. Dieu aime tout le monde, Joyeux Nol (dit sarcastiquement) ! Sommes-nous supposs aimer les faux frres?
10
FAUX FRRES
« Aides-tu au mchant, et aimes-tu ceux qui hassent Yahweh ? á cause de cela, il y a colre sur toi de la part de Yahweh » (II Chroniques 19:2).
Il est vident que les faux frres ne sont pas pieux. Quelle communion a la lumire avec les tnbres? I Jean 2:9 dit :
« Celuiqui dit tre dans la lumire et qui hait [ou est oppos Ā] son frre, est dans les tnbres jusqu’Ā maintenant ».
Le verset 11 continue en disant que celui-lĀ ne sait pas oÙ il se dirige, car les tnbres ont aveugl ses yeux.
« Si quelqu’un dit : J’aime Yahweh, et qu’il hasse son frre, il est men-teur ;car celui qui n’aime pas son frre qu’il voit, comment peut-il ai-mer Yahweh qu’il ne voit pas? (I Jean 4:20).
I Pierre 2:17 dit :
« Honoreztous les hommes, aimez tous les frres; craignez Yahweh; honorez le roi ».
Pour clarifier ce verset : il parle de tous les hommes justes, car nous n’honorons pas les injustes. Nous n’aimons pas les faux frres. Nous ne craignons pas les faux dieux. Nous n’obissons qu’Ā une seule sorte de dirigeant, et il s’agit de Celui qui n’est pas une terreur pour les bonnes œuvres, mais pour le mal (Romains 13:3). Le bon sens nous dit que quiconque amenant un Juif ou un antichrtien dans le troupeau ne nous aime pas. Ils s’invitent dans la fraternit Chrtienne Ā laquelle ils n’appartiennent pas lgitimement.
L’Identit Chrtienne, tant un mouvement et non une congrgation autonome ni une dnomination, est vulnrable Ā bien des beaux parleurs, ce qui nous force Ā tre tous trs vigilants quant Ā des prsentations tendancieuses. Si les brebis percevaient que les bergers entretiennent l’ide de laisser infiltrer des loups dans le troupeau, nous aurions un srieux problme de confiance, si pas une relle menace de scurit. Bien que nous ayons confiance en Dieu en ce qui concerne notre scurit et notre succs, nous devrions prendre toutes les prcautions afin de pouvoir nous dbarrasser des subversifs. Nous apprenons l’humilit quand nous savons que les vangiles ne nous appartiennent pas mais appartiennent Ā Dieu et que nous sommes les gardiens de Sa Parole. Ce qui pose la question : sommes-nous sÛrs que quiconque parmi nous est qualifi pour identifier qui est et qui n’est pas un Chrtien? Si nous ne le sommes pas, comment l’un d’entre nous peut-il tre qualifi pour identifier la Tte du corps, le Christ? Ne s’ensuit-il pas que si, par la grce de Dieu, nous savons qui Il est, alors nous pouvons aussi savoir qui est de Lui et qui ne l’est pas?
11
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin