La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

SxJ^ris
S.WILLPROFESSOR J.JEAN JOUVENEL
PRÉVÔT DES MARCHANDS DE LA VILLE DE PARIS
(i360-lk31)
CM
THÈSE
PRESENTEE A LA FACULTE DES LETTRES DE PARIS
Pour obtenir le grade de docteur
Louis BATIFFOL
ANCIEN ÉLÈVE DE L'ÉCOLE DES CHARTES
PARIS
Honoré CHAMPION, Libraire-Éditeur
quai Voltaire.9,
1894781112
DeA M. BERTHOLD ZELLER
HOMMAGE RECONNAISSANT.AVANT-PBOPOS
(( Pasquier, seroitLa vie de Jean Jouvenel, a dit
digne d'une histoire particulière pour nous induire
^tous bien faire ».à
Jouvenel peut être, en effet, considéré comme une
des premières en date de ces figures parlementaires
qui ont été l'honneur de l'ancienne magistrature fran-
çaise. Sa droiture, son courage au milieu des luttes po-
litiques sanglantes de son temps, en font Tancétre de
tous les présidents et conseillers qui, plus tard, dans
les époques troublées du xvi" et du xvn^ siècle, excitè-
rent l'admiration la fermetéde leurs contemporains par
avec laquelle ils tradition droit et dedéfendirent la du
la trop peu nom-modération. A travers les documents,
qui par fragments, lesbreux, nous donnent, comme
de fut traits semblent d'aborddétails ce que sa vie, ses
nous apparaître arrêtés dans cette impassibilité du
magistrat intègre, rigoureux pour lui et pour les
df la France, t. I, 653.\ . Recherches p.Vni AVANT-PBOPOS
avouait qu'il était d'unautres, presque dur et étroit. Il
pour tout ce qui touchait à l'honneur,caractère entier
intérêtset un jour que, dans une affaire où ses propres
recommandait d'êtreétaient gravement engagés, on lui
répondait que pareille chosefacile et de dissimuler, il
« il Feust falu reffondre, carlui était impossible et que
condition estoit telle ».sa
dignité sans reproche, cette haute conceptionCette
de la vertu jointe au dévouement avec lequel,dans toute
la simplicité d'un cœur droit, il s'exposait aux derniers
périls pour accomplir son devoir — plus même que
—son devoir font de Jouvenel un de ces « sages
preud'hommes et zélateurs du bien public » dont Mon-
taigne dit » « frap-de leurs «belles âmes qu'elles sont
pées à l'antique marque ». A une époque du genre de
celle de Charles VI les caractères élevés sont sioù
rares, un personnage comme grandirJouvenel paraît à
proportion de la taille des hommes qui l'environnent.
Mais il était aussi modeste et bon. Il avait su se faire
aimer de ceux qui avaient affaire à lui, par de rares
qualités de bienveillance. Sa famille, très nombreuse,
fut un véritable modèle d'union ses fils le vénéraient.;
Prévôt des marchands, il eut la faveur populaire avo-;
cat général, l'estime des magistrats du Parlement ;
homme politique, Faffection de Charles VI et la con-
fiance des membres de la famille royale.
Michelet a remarqué dans son Tableau de la France
que les Champenois— —Jouvenel était Champenois se