La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

L'esprit des bs : le monde des oiseaux, ornithologie passionnelle

De
434 pages
fMc^wmuc'^ \ '-^^V>x^\W '¥ri' M^^^ÊkA^ } Si.» i FOR THE PEOPLE LE MONDE OISEAUX ORNITHOLOGIE PASSIONNELLE ^ l>AHtS - IMI'lilNF.CIE J \()I$VE\EI, RIE ht CROIItSlX (fi.T, ^ l'ESPRlT BÊTES.DES SîU:'l-^'-^LE MONDE DES OISEAUX ORmHOLOGIE PASSIONNELLE PAR A. TOi:SSE\EL Auteur des Juifs, rois Je l'éfKK/ue. PARTIE.DCUXIÈMC I.e monde des animaux est un océan de syiiipaOïies ne buvons qu'une goutte, quand nousdont nous pourrious eu absorber par torreuts. LAMARTJTtE, La femme est , l'honime devient. Cahus. Raison. l.'Amour est le Génie de la Mou PARIS PHALANSTERIENNELIBRAIRIE KIE DE BUAL'NE H. , 4 855 / ^4y>/^^/ . ERRATIM. avoue ingéuumeut que la plupartL'auteur des fautes eontenues en ce livre sont de lui, non de son impri- meur, et que le présent erratum a ])our unique objet d'appeler sur icclles l'indulp^ence du lecteur. plus grave ces fautes, la]a\ de plus irrémissible, hélas! est de n'avoir pas su faire tenir dans ce second volume toute la seconde moitié du Monde des Oiseaux. .
Voir plus Voir moins

fMc^wmuc'^
\ '-^^V>x^\W
'¥ri'
M^^^ÊkA^}
Si.» i
FOR THE PEOPLELE MONDE
OISEAUX
ORNITHOLOGIE PASSIONNELLE^
l>AHtS - IMI'lilNF.CIE J \()I$VE\EI, RIE ht CROIItSlX (fi.T,
^l'ESPRlT BÊTES.DES
SîU:'l-^'-^LE MONDE
DES
OISEAUX
ORmHOLOGIE PASSIONNELLE
PAR
A. TOi:SSE\EL
Auteur des Juifs, rois Je l'éfKK/ue.
PARTIE.DCUXIÈMC
I.e monde des animaux est un océan de syiiipaOïies
ne buvons qu'une goutte, quand nousdont nous
pourrious eu absorber par torreuts.
LAMARTJTtE,
La femme est , l'honime devient.
Cahus.
Raison.
l.'Amour est le Génie de la
Mou
PARIS
PHALANSTERIENNELIBRAIRIE
KIE DE BUAL'NE H.
,
4 855/ ^4y>/^^/.
ERRATIM.
avoue ingéuumeut que la plupartL'auteur des fautes
eontenues en ce livre sont de lui, non de son impri-
meur, et que le présent erratum a ])our unique objet
d'appeler sur icclles l'indulp^ence du lecteur.
plus grave ces fautes, la]a\ de plus irrémissible,
hélas! est de n'avoir pas su faire tenir dans ce second
volume toute la seconde moitié du Monde des Oiseaux.
.
Impuissance désastreuse et qui accuse impitovablement
la double misère de l'auteur : misère de l'esprit qui ne
lui a pas permis fiiire plus court misèrede de la bourse;
qui l'a forcé d'entrer dans des considérationsmesquines
sur le rapport des prix de revient et de vente du papier
imprimé, lui a interdit de pousser trop généreusement
laà page, et l'a réduit finalement à la nécessité doulou-
reuse de couper son récit l'endroit le plusà dramatique
et de renvoyer à une troisième partie l'histoire si inté-
ressante des Rapaces, ensemble le tableau synoptique
de la classification nouvelle si impatiemment attendu.
Peut-être quelqueslecteurs, mécontents de lamesure,
5eront-ils disposes à attribuer les torts de cette dis-I ERRATUM;
jonction imprévue à la complaisance abusive avec la-
quelle l'auteur se serait livré, au début de ce volume,,
laà démonstration de la supériorité de sa méthode de
classification ornithologique démonstration complète-,
ment superflue et que personne ne lui demandait, au
contraire. Peut-être les moins bienveillants, les plus-
enclins à l'épigramme, essaieront- ils de prouver à leur
tour qu'il avait à économiser sur ce chapitre seul dey
([uoi faire une large place à tous les Rapaces de la
terre... L'auteur n'entend contester aucunement ni la
justesse de la censure ni la sagesse féconomiede de-
mandée. Il a seulement à objecter, en manière d'excuse,
tousà les reproches de la critique.... qu'en ce temps là
il s'était laissé enivrerpar les vaines fumées de la gloire;
que la noble ambition de gagner le grand prix d'his-
toire naturelle, fondé par Georges Cuvier, l'avait
mordu au cœur (un prix cinq mille francsde qui re-
présentait pour lui, outre la gloire, la possession d'un
nombre illimité d'hectares sur lés rives parfumées du
Rio-Trinity ou du Rio-Brazos) et que, dans l'honorable
but de conquérir l'estime des savants et de se rendre
ses juges favorables, il avait dû naturellement insister
sur la partie la plus scientifique etc.,de son œuvre, etc.
Il prie de considérer encore que chacun ici-bas cher-
che à gagner son prix comme il peut et non comme
il veut, et que tout le monde n'a pas les moyens de
concourir pour celui de Sagesse, ainsi que ce bon
jeune homme de l'Ecole normale dont le nom appar^
tient à la troisième déclinaison et fait au génitif Carnis.
Après cela, que celui qui n'a jamais rêvé de gagner un
grand prix loterie,à fhistitut, ou un quaternc à la lui
jetle la première pierre.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin