//img.uscri.be/pth/abfead1c84ba2a3bbb218bcd4f0f65cfc3899074
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

La Nouvelle-Calédonie et les Iles Loyalty;

De
344 pages
FRITZ SARASIN LA NOUVELLE CALÊDONIE ETLES ILES LOYALTY SOUVENIRS DE VOYAOE D'VTN NATURALISTE 1 'il FRITZ SÀRASIN ,^,j I 1:LÀNOUVELLE CALÉDONIL ET LES ILES LO/ALT/ SOUVENIRS DE VOYAGE D'UN NATURALISTE TRADUIT DE L'ALLEMAND PAR Jean Roux AVEC 184 FIGURES, 8 PLANCHES ET UNE CARTE T9T7 BALE: GEORG & CO., EDITEURS PARIS: CH. FISCHBACHER & CO. IMPRESSION ET CLICHES COM-FROBENIUS S. A., PAGNIE SUISSE D'ARTS GRAPHIQUES, BALE :::: . III PREFACE. Le présent livre sur la Nouvelle-Calédonie et les îles Loyalty n'a prétention d'être une monographie danspas la le genre du bel ouvrage, publié en 1895, dans lequel Augustin Bernard a cherché à synthétiser toutes les données contenues dans les tra- vaux parus jusqu'à cette époque et relatifs à cette région de la Mélanésie. 11 bien qu'unn'est plutôt simple récit, composé de sou- venirs et d'aventures de voyage, auquel j'ai ajouté un certain nombre d'observations faites là-bas, pendant un séjour d'environ 191115 mois (25 Février —5 Juin 1912). J'ai évité, autant que possible, de traiter en détail certaines questions scientifiques, ce qui ne fût pas rentré dans le cadre de ce livre. Mais, d'autre part, j'ai pensé que quelques petites incursions, dans tel ou tel domaine, feraient plaisir à l'un ou l'autre de mes lecteurs.
Voir plus Voir moins

FRITZ SARASIN
LA NOUVELLE
CALÊDONIE
ETLES ILES
LOYALTY
SOUVENIRS DE VOYAOE
D'VTN NATURALISTE
1
'ilFRITZ SÀRASIN ,^,j
I 1:LÀNOUVELLE
CALÉDONIL
ET LES ILES
LO/ALT/
SOUVENIRS DE VOYAGE D'UN NATURALISTE
TRADUIT DE L'ALLEMAND
PAR Jean Roux
AVEC 184 FIGURES, 8 PLANCHES ET UNE CARTE
T9T7
BALE: GEORG & CO., EDITEURS
PARIS: CH. FISCHBACHER & CO.IMPRESSION ET CLICHES
COM-FROBENIUS S. A.,
PAGNIE SUISSE D'ARTS
GRAPHIQUES, BALE ::::.
III
PREFACE.
Le présent livre sur la Nouvelle-Calédonie et les îles Loyalty
n'a prétention d'être une monographie danspas la le genre du
bel ouvrage, publié en 1895, dans lequel Augustin Bernard a
cherché à synthétiser toutes les données contenues dans les tra-
vaux parus jusqu'à cette époque et relatifs à cette région de la
Mélanésie. 11 bien qu'unn'est plutôt simple récit, composé de sou-
venirs et d'aventures de voyage, auquel j'ai ajouté un certain
nombre d'observations faites là-bas, pendant un séjour d'environ
191115 mois (25 Février —5 Juin 1912). J'ai évité, autant que
possible, de traiter en détail certaines questions scientifiques, ce
qui ne fût pas rentré dans le cadre de ce livre. Mais, d'autre part,
j'ai pensé que quelques petites incursions, dans tel ou tel domaine,
feraient plaisir à l'un ou l'autre de mes lecteurs. Les personnes
désireraientqui avoir des renseignements plus circonstanciés sur
l'histoire naturelle et sur l'anthropologie la Nouvelle-Calédoniede
trouveront, à la fin du volume, une petite liste bibliographique
ou bien pourront aussi se procurer notre ouvrage scientifique en
publication «Nova CaIedoniay> — Recherches scien-cours de
—tifiques en Nouvelle-Calédonie et aux Loyaltyîles
Peut-être sera-t-on étonné de la place relativement prépon-
dérante que prennent, dans mes récits de voyage, les observations
ayant trait à l'ethnographie des Néo-Calédoniens; c'est là chose
voulue, que subissent,car, par suite des changements rapides
année après année, les civilisations autochtones des peuples du
Pacifique, la description de l'état actuel de l'un de ceux-ci, de ses
mœurs, de ses coutumes et de ses instruments assurera à ce livre,
pour les années à venir, la valeur durable d'un document.
Nous avons voué un soin spécial à l'illustration de cetout
volume, étant donné que la bibliographie relative à la Nouvelle-
rare-Calédonie, comme celle se rapportant aux îles Loyalty plus
pauvre à cet égard.ment encore visitées, est extraordinairementIV
Toutes les figures sont des reproductions de mes photographies
originales, à l'exception des suivantes: les fig. 1 et 2 ont été obli-
geamment faites à mon intention à Nouméa le D^Félix Speiser;par
les fig. 3 et 9 sont empruntées à la bibliographie leset, enfin,
fig. 4 et 52 sont des reproductions de photographies achetées.
Tous les objets ethnographiques que l'on trouvera représentés
plus loin, ont été donnés au Musée de Bâle où ils sont exposés; la
seule exception est l'idole de pierre (fig. qui appartient à173)
une collection privée. Quant à l'orthographe des noms calédo-
suis, celle cartesniens, je me en général, tenu à qu'indiquent les
officielles françaises; des recherches linguistiques ultérieures per-
mettront, sans doute, d'étal)lir pour ces noms une orthographe
plus adéquate encore à la prononciation indigène.
lointaine colonie française,Pendant notre séjour dans cette
nous avons reçu, de nombreux côtés, un appui bienveillant et
trouvé partout un très cordial accueil. Dans les diverses situations
missionnaires etsociales qu'ils occupent, les fonctionnaires, les
d'amabilité nous faciliter la tâche queles colons ont rivalisé pour
Il ne m'est malheureusement pas possiblenous avions entreprise.
de les nommer tous ici; j'aurai, d'ailleurs, l'occasion, au cours de
personne à qui nous vouonsmon récit, de mentionner telle ou telle
reconnaissance.un souvenir plein de
de terminer cette courte préface, je tiens à remercierAvant
ami, letout spécialement mon fidèle compagnon de route et
Dr Roux, constamment ingénié à enlever de monJean qui s'est
ennuis inhérents à la vie de voyage, et dontchemin tous les
activitélaideur, dans les diverses domaines de notrel'incessant
des propor-scientifique, a permis à nos collections de prendre
atteintes, si j'avais été seul.tions qu'elles n'eussent jamais
commun,stimulant travail quotidien, accompli enGrâce au
Nouvelle-Calédonie15 mois passés sous l'heureux ciel de laces
Mais, le souvenir inaltérable desne se sont que trop vite écoulés!
ma part,reste, jours que je compte, pourjours vécus là-bas nous
d'explorateur.plus l)eaux de ma longue carrièreparmi les
FRITZ SARASIN.TRADUCTEUR.NOTE DU
heureux de pouvoir m'acquitter ici d'une grosse detteJe suis
de reconnaissance envers l'auteur de ce volume. Ayant eu le pri-
voyage dont lesvilège de l'accompagner au cours du splendide
narration, j'ai à cœur depages suivantes contiennent une fidèle
—m'avoir donné l'occasion d'explorer avec luile remercier de
—des conditions exceptionnellement favorables une ré-et dans
en outregion fort intéressante de la Mélanésie et de m'avoir as-
les résultatssocié à la publication scientifique où sont consignés
de cette expédition.
dire avec quel plaisir et quel intérêt j'ai lu etAi-je besoin de
lesrelu récits? C'est qu'ils n'évoquent pas seulement en moices
J)eau voyage, maislumineux souvenirs accumulés au cours d'un
profitables d'un savant maîtreme rappellent, surtout, les leçons si
fertile expérience a habitué à interroger la na-qu'une longue et
avec une méthode sûre et une rare conscience.ture
diversCertain que les nombreuses observations faites dans les
qui sont désireuxdomaines scientifiques intéresseront tous ceux
mieux les secrets des phénomènes naturels,de pénétrer toujours
œuvre utile, en mettant à la portée du public dej'ai pensé faire
langue française le contenu si substantiel de ce volume.
m'aidant de sesL'auteur a bien voulu m'y autoriser, tout en
terminant, maprécieux conseils; je lui en exprime encore, en
vive gratitude.
ROUX.JEAN