//img.uscri.be/pth/04b983b0cb6c2ea228dc267d8e4857d534c51a37
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le département de la Creuse. Structure sociale et évolution politique - article ; n°1 ; vol.7, pg 38-66

De
30 pages
Revue française de science politique - Année 1957 - Volume 7 - Numéro 1 - Pages 38-66
29 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

S. Derruau-Boniol
Le département de la Creuse. Structure sociale et évolution
politique
In: Revue française de science politique, 7e année, n°1, 1957. pp. 38-66.
Citer ce document / Cite this document :
Derruau-Boniol S. Le département de la Creuse. Structure sociale et évolution politique. In: Revue française de science
politique, 7e année, n°1, 1957. pp. 38-66.
doi : 10.3406/rfsp.1957.392404
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1957_num_7_1_392404Le Département de la Creuse
Structure sociale et Evolution politique
DERRUAU-BONIOL
La présentation des données géographiques économiques et démographiques
de la vie politique et des élections dans le département de la Creuse que
nous devons Mme Derruau-Boniol et que la Revue Fran aise de Science
Politique est heureuse de publier mérite un double titre attention une
part elle contribue élucider un des paradoxes apparents de la vie poli
tique fran aise celui des départements ruraux de structure sociale statique
essentiellement peuplés de paysans propriétaires et qui votent extrême
gauche autre part elle inaugure un type nouveau études électorales
Entre les monographies approfondies et les travaux ensemble il existait
guère présent études synthétiques consacrées un département
et essentiellement orientées vers explication de sa situation présente Or
la multiplication de telles études est des plus souhaitables car elle permet
trait de disposer de équivalent de cet atlas électoral de la France dont
établissement été fréquemment suggéré et qui pour atteindre pleinement
son but doit être plus et mieux une simple collection de cartes plus
ou moins détaillées
article on va lire constitue donc dans notre intention en même
temps un modèle le premier une série dont nous espérons elle se
poursuivra rapidement de fa on permettre de couvrir dans un délai assez
rapproché ensemble de la France tous ceux de nos collègues qui seraient
en mesure de consacrer une étude du même type un des départements
fran ais nous demandons donc de bien vouloir se mettre en rapports avec
nous afin que le plan ensemble de cette série puisse être rapidement
établi
FRAN OIS GOGFEL
auteur prie les personnalités et les administrations qui ont bien voulu
aider dans son travail de documentation en particulier ROUEL directeur
des Services agricoles MM BENASSY et RIPFATERRE anciens députés
ROUSSILLAT vice-président du conseil général et DUCHER directeur de la
Marchoise de trouver ici expression de ses remerciements
38 Le Département de la Creuse
UELQUES chiffres parus dans Espace économique fran ais1
en 1955 permettent de replacer la Creuse dans ensemble
de économie fran aise
population active 52 millièmes de la population active de la
France
production industrielle 09 et commerciale 09 millième de la fran aise agricole 101 millièmes
Sa production totale en fait le 81e département est-à-dire un
des moins actifs ce qui ne signi pas pour cela il soit un des
plus pauvres il se classe le 61e si on calcule indice de
niveau de vie la Lozère et les Côtes-du-Nord ont un de
68 et 64 la Creuse de 75 la moyenne de la France 100 Ces
chiffres traduisent assez exactement la situation économique de la
Creuse une faible proportion de population active une industrie
et un commerce peu près inexistants des ressources uniquement
agricoles Cette situation économique est restée étroitement liée dans
le département aux conditions géographiques qui sont dans en
semble peu favorables
LES DONNEES GEOGRAPHIQUES
La pauvreté et isolement ont longtemps dominé la vie écono
mique de la Creuse et paralysent encore tout effort de relèvement
et ces deux traits lui donnent bien que altitude moyenne du
département ne soit pas très élevée une allure montagnarde
Partout les sols sont siliceux donc acides et le climat sous in
fluence océanique est très humide ce qui ne veut pas dire exempt
de sécheresses catastrophiques Or ces conditions déjà défavo
rables la culture ne font que exagérer sous effet de altitude
car partir de 700 les pluies tombent en toutes saisons et les
étés sont souvent trop frais pour la maturation des céréales2 La
Courtine 765 altitude re oit 1.375 mm eau peu près
également répartis en toutes saisons et la moyenne de la tempé
rature été est de 15 alors elle est de 17 au Puy et de
Publié par I.N.S.E.E Par sa superficie la Creuse représente le cen
tième du territoire national
FEL Le Climat agricole et les limites altitudinales de occupation
du sol dans le Massif Central Ann de Géogr 1955 pp 401-412 408)
39 Derruau- îï
17 dans le Beaujolais une altitude comparable Il ensuit que
la Creuse est peu propre la production céréalière or elle vécu
et vit encore en partie de la du blé et du seigle
isolement est un autre trait de la vie creusoise Il est dû
la fois la faible aération du relief de hautes croupes des pla
teaux des gorges qui rendent la construction des routes et des
chemins de fer difficile et gênent la circulation sur les vastes sur
faces battues des vents en hiver et au fait que la Creuse fait partie
un ensemble de hautes terres qui toujours été laissé de côté
par les grands axes de circulation La construction des chemins
de fer et des routes secondaires été tardive et insuffisante
Et est là une des grandes causes du retard de économie creu
soise Comment faire venir la chaux nécessaire amélioration du
sol exporter les produits Seuls les hommes pouvaient
exporter
Pauvreté et isolement accroissant très vite avec altitude si
médiocre elle soit est cette dernière qui détermine les grandes
divisions régionales carte
Au Sud la Montagne correspond en gros au plateau de Mil-
levaches qui est formé par de vastes surfaces de 700 900
altitude ensemble est couvert par des landes de bruyères et
de genêts avec des tourbières aux têtes des petites vallées hu
midité est partout La neige peut rester en hiver ou mois et
on compte plus de 100 jours de gelée par an Sur ces terres froides
la lande qui occupait autrefois 75 du plateau de Millevaches
est utilisée la pâture des moutons Les meilleures terres cultivées
naguère en blé noir et en seigle donnent hui de avoine
des pommes de terre et un peu de blé Depuis une trentaine an
nées on reboise très activement avec des conifères exploitation
du bois est avec élevage du mouton et du porc la principale
ressource de ces hautes terres
Une zone où interpénétrent des hauteurs couvertes de lan
des qui rappellent la Montagne et des plateaux plus basse alti
tude 300 450 m. occupés par le bocage Le climat plus doux
permet les cultures dans de petits champs enclos de haies La
région de Guéret est modernisée plus vite et développé élevage
des bovins pour la viande veaux de boucherie expédiés par les
gares de Guéret Sainte-Feyre Cressat Lavaveix La culture de
40 Département de la Creuse Le
la pomme de terre pris une grande extension autour de Felletin
Aubusson de Cressat qui exportent vers le Sud-Ouest et le
Languedoc
W Là lAont gne
ure rs de/â région inrermed/â/re enàre
HO àä er p/â
Combr illes
Carte
Les Régions géographiques et les cantons de la Creuse
La Combrailles Est aux limites du département du Puy-
de-Dôme est un vaste plan incliné entaillé de gorges comme celle
de la Tardes Son altitude décroît de 800 au Sud moins de
400 au Nord où le petit bassin sedimentaire de Gouzon sans avoir
la fertilité une Limagne donne sur sa terre compacte du blé
hl Derruau-Boni
de orge de avoine La partie Ia plus basse de la Combrailles
est assez riche pour élever des ufs gras de race charolaise
Est limousine Ouest et par là elle annonce la marge Nord
du département
Au Nord les plateaux de Boussac et de La Souterraine sont
compris entre 250 et 500 altitude Mais le contraste est grand
entre économie de Ouest et celle de Est Est plus élevé
et qui était en dehors des grands courants de circulation com
mencé se transformer que récemment canton de Boussac
LOuest est la région la plus prospère du département en parti
culier le canton de Dun et produit du blé des pommes de terre
des pommes et des bovins La Souterraine reste un grand centre
pour le commerce des bestiaux et est spécialisée dans expédition
du bétail sur pied destination de Paris du Midi viticole et de la
région marseillaise
Ces contrastes entre les régions liés en grande partie al
titude expliquent bien des traits de la vie du département et nous
aurons les évoquer pour comprendre certains caractères de son
économie et même de son climat politique
II FAIBLE PROPORTION DE LA POPULATION ACTIVE
Dans ensemble de la Creuse la densité de la population est
faible Elle atteint pas 32 en 1954 et surtout elle ne cesse de
diminuer le département est de ceux qui entre 1946 et 1954 ont
accusé le plus fort pourcentage de baisse La courbe de la popu
lation établie depuis le début du xixe siècle montre deux maxima
en 1851 et en 1891 et partir de 1914 une chute brutale figure
Autre fait frappant cette population est vieille Le nombre de
personnes de plus de 40 ans 91.680 est beaucoup plus élevé que
celui des moins de 40 ans 81.360 et la forme en ume de la
pyramide des âges est révélatrice cet égard figure II Aussi la
population active représente-t-elle 51 de la population totale
chiffre supérieur celui de la moyenne de la France et qui est
dû au petit nombre des enfants
Ce vieillissement de la population tient un fléchissement de
la natalité mais surtout émigration des éléments Jeunes et actifs
I.N.S.E.E. Recensement général de la population de mai 1954 Résultats
cru sondage au 1/20 Département de la Creuse 18 Figure
Courbe de lo population de la Creuse
après SCHMITT et TIMBAL La Région limousine p- 25
BS
40
35
25
20
7000 &000 5000 000 3000 2000 1000 1000 2000 3000 000 SO 6000 7000
Figure II
Pyramide des âges en 195 îï
Le taux de natalité est de 133 c pour ensemble du département
et seulement de 116 dans le Sud arrondissement Aubusson
Mais cette natalité est autant plus faible que la population est
plus vieille et écart entre taux de natalité et taux de mortalité
va années en années en accroissant- Le taux de est
de 16.5 c pour ensemble du département
Les mouvements de population sont actuellement assez faibles
Les immigrants peu nombreux viennent des départements limi
trophes et sont en bon nombre des fonctionnaires Certains arrivent
du département de la Seine et correspondent sans doute au retour
des Creusois âgés Les étrangers sont peu nombreux 1.860 ont
gardé leur nationalité Italiens Espagnols et surtout Polonais
1.140 ont été naturalisés Au total le nombre des étrangers pas
varié sensiblement depuis 1936 un peu plus de 3.000 Il faut
ajouter parmi les arrivants 660 Algériens La Creuse appelle pas
beaucoup de main-d uvre mais par contre elle en exporte
émigration est un phénomène fort ancien dans la Creuse mais
les caractères en ont changé entre les deux guerres Au xixe siècle
les hommes jeunes partaient seuls pendant une partie de année
dans espoir de rapporter un petit pécule qui donnait un peu ai
sance la famille4 Dans la plus grande partie du département
ils allaient Paris où ils embauchaient comme ouvriers ma ons
chez des contremaîtres souvent creusois origine Certains
gagnaient Reims Mais dans Est du département les hommes
étaient attirés plutôt par les départements voisins qui réclamaient
des scieurs de long octobre juin ou bien ils allaient Lyon
comme cochers de fiacre Les plus forts contingents creusois par
taient toujours de la Montagne est-à-dire du Sud la région la
plus pauvre Au cours du xixe siècle cette emigration temporaire
et élévation générale du niveau de vie en France ont permis une
augmentation de la population Mais partir du XXe siècle et surtout
de 1919 emigration change de caractère elle devient définitive et
souvent familiale Paris restant le grand centre attraction et plus
précisément le cinquième arrondissement En 1931 20.682 Creu
sois étaient installés dans la capitale La Creuse faisait partie des
26 départements qui fournissaient le plus emigrants destination
Les Mémoires de NADAUD sont très précieux pour la connaissance de ces
courants émigration annuels de février novembre Mémoires de Léonard
ancien gar on ma on par Martin NADAUD Bourganeuf Deboueix 1895
Parfois comme paveurs comme ceux de Saint-Sulpice-les-Feuilles
Ce mouvement était alimenté par les cantons de Gentioux la Courtine
Felletin Crocq Le Département de la Creuse
de la capitale et elle était le troisième département pour le nombre
des émigrés parisiens nés chez elle 1.028 pour 10.000 habitants
présents dans la Creuse Les emigrants ne paraissent plus aussi
nettement spécialisés dans un métier 36 sont ouvriers et pour
la plupart ma ons 15 sont employés chefs établissement
enfin 32 sans profession sont en grande partie des femmes
mariées La proportion des femmes parties pour Paris est pas
aussi forte que dans certains départements de Ouest sur 1.000
émigrés 581 femmes pour 419 hommes La situation ne semble
guère avoir changé depuis 1931 émigration ralentie de 1939
1948 repris depuis8 Une carte dressée après les résultats du
recensement de 1946 montre que les af nites des Creusois restent
dominantes et même exclusives dans la région comprise entre le
Cotentin le Nord la Meuse la Creuse
III FAIBLESSE DE INDUSTRIE ET DU COMMERCE
La population urbaine ne représente que 14 de la population
totale et la plus grande agglomération Guéret dépasse peine
10.000 au dernier recensement 10.131 Aubusson compte
5.595 h- La Souterraine 5.090 h. Bourganeuf 3.308 La popula
tion active se répartit ainsi
En
Travaillant Artisans Secteur terti aire Divers ans industrie
Guéret 27 58 10
Aubusson 51 35
La Souterraine 29 34 30
29 agrie.
Bourganeuf 37 36 21
Pelletin 41 33 20 agrie.
BUNLE Les Provinciaux Paris en 1931 Bull Stat Gen de
France 1936-1937 pp 473-489
De 1946 1954 le pourcentage émigration est de le plus fort de
toute la région limousine
PICHARD Le Limousin Etude sur les migrations I.N.S.E.E. carte IF
affinité est appréciée en neutralisant aide indices les différences
apportent dans les courants émigration les inégalités de la distance du point
accueil au point origine les inégalités de population entre départements et entre départements origine Derruau-Bcyniol
ces villes est-à-dire agglomérations de plus de
2.000 il faut joindre agglomérations de moins de 2.000
et pour cette raison qualifiées de rurales qui ont en fait des acti
vités de type urbain et moins de 20 de leur population totale
vivant de agriculture
Travaillant Artisans Secteur tertiaire dans industrie
24 Auzances 12 44
30 12 47 Boussac
26 40 La Courtine
Lavaveix-les-Mines 46 33
21 Pontarion 33
Au total la population ouvrière ne représente que le I/Se de la
population active du département Les villes les plus industrialisées
sauf Lavaveix qui exploite un petit bassin houillier ont en fait
une activité quasi artisanale 73 des établissements ont pas
un seul salarié travaillant avec le patron en 1950 Cinq plus
de 100 ouvriers Il agit par exemple de industrie de la tapis
serie en particulier Aubusson qui occupe la moitié des ouvriers
de France spécialistes de la tapisserie Cette traverse une
période diff cile malgré les tentatives récentes10 il est
produit une augmentation de population dans les villes elle vient
du secteur tertiaire 16 accroissement Guéret 14 La
Souterraine Bourganeuf industrie est ailleurs souvent
en rapport avec agriculture saucissonneries et laiteries Auzances
Leimac et le Comité Expansion pu obtenir que installa
tion une usine de produits chimiques Moutier-Roseille et une
commercialisation plus active des bois pour la pâte papier La
houille blanche pas apporté une réelle activité au département
Les barrages sont concentrés dans Ouest sur le Taunon et la
Vienne Le plus spectaculaire est celui de Peyrat-le-Château mis
en service en 1952 et dont installation coûteuse doit être utile
pour les pointes Sa productivité annuelle est estimée 100 mil
lions de IcWh
Le commerce est un petit commerce de détail 98 des éta
blissements occupent moins de salariés et 78 en ont pas du
tout Les taxes sur les transactions ne représentent que 12 mil-
10 Les cartons de LUR AT ont renouvelé le style