La lecture en ligne est gratuite
Télécharger




AVERTISSEMENT

Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le
jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la
communauté universitaire élargie.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l'auteur. Ceci
implique une obligation de citation et de référencement lors
de l’utilisation de ce document.

Toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une
poursuite pénale.


➢ Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr




LIENS


Code de la Propriété Intellectuelle. articles L 122. 4
Code de la Propriété Intellectuelle. articles L 335.2- L 335.10
http://www.cfcopies.com/V2/leg/leg_droi.php
http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/protection.htm


Faculté des Sciences et Technique – UFR Sciences et Techniques Biologiques
Ecole Doctorale Biologie Santé Environnement



Thèse présentée pour l’obtention du titre de

DOCTEUR DE L’UNIVERSITE HENRI POINCARE, NANCY 1

en Génétique Moléculaire

par

Séverine LAYEC



Le gène cse, de création récente, code une hydrolase du
peptidoglycane impliquée dans la séparation des cellules de

Streptococcus thermophilus.


Soutenance le 7 Novembre 2008



Membres du jury :

Président du jury :
Mme LETT M.C. Professeur, Université Louis Pasteur, Strasbourg

Rapporteurs :
M. KULAKAUSKAS S. Chargé de Recherche, INRA, Jouy-en-Josas
M. MESNAGE S. cherche, INSERM, Paris

Examinateurs :
M. LEBLOND P. Professeur, Nancy-Université
Mme RUL F. Chargée de Recherche, INRA, Jouy-en-Josas (Invitée)
M. DECARIS B. Professeur, Nancy-Université
Mme LEBLOND-BOURGET N. Maître de conférence, Nancy-Université


Laboratoire de Génétique et Microbiologie – UMR UHP/INRA 1128 – IFR110
Faculté des Sciences et Techniques – 54506 Vandoeuvre-lès-Nancy


Faculté des Sciences et Technique – UFR Sciences et Techniques Biologiques
Ecole Doctorale Biologie Santé Environnement



Thèse présentée pour l’obtention du titre de

DOCTEUR DE L’UNIVERSITE HENRI POINCARE, NANCY 1

en Génétique Moléculaire

par

Séverine LAYEC



Le gène cse, de création récente, code une hydrolase du
peptidoglycane impliquée dans la séparation des cellules de

Streptococcus thermophilus.


Soutenance le 7 Novembre 2008



Membres du jury :

Président du jury :
Mme LETT M.C. Professeur, Université Louis Pasteur, Strasbourg

Rapporteurs :
M. KULAKAUSKAS S. Chargé de Recherche, INRA, Jouy-en-Josas
M. MESNAGE S. cherche, INSERM, Paris

Examinateurs :
M. LEBLOND P. Professeur, Nancy-Université
Mme RUL F. Chargée de Recherche, INRA, Jouy-en-Josas (Invitée)
M. DECARIS B. Professeur, Nancy-Université
Mme LEBLOND-BOURGET N. Maître de conférence, Nancy-Université


Laboratoire de Génétique et Microbiologie – UMR UHP/INRA 1128 – IFR110
Faculté des Sciences et Techniques – 54506 Vandoeuvre-lès-Nancy Remerciements


Remerciements



Je tiens à remercier le Professeur Bernard Decaris et le Professeur Pierre Leblond de
m’avoir permis de réaliser ces travaux de recherche au sein du laboratoire de Génétique et
Microbiologie – UMR INRA/UHP 1128 IFR110 de Nancy Université. Merci au professeur Bernard
Decaris, mon directeur de thèse, de m’avoir proposé de travailler sur ce sujet de thèse et de m’avoir
fait confiance.

Merci à Madame le Docteur Nathalie Leblond-Bourget, co-encadrant de ma thèse de
m’avoir accordé sa confiance tout au long de cette aventure. Je la remercie également pour l’intérêt
qu’elle a accordé avec dynamisme à ce travail et pour son aide précieuse lors de la rédaction de ce
manuscrit.

Merci à Monsieur le Docteur Saulius Kulakauskas et à Monsieur le Docteur Stéphane
Mesnage d’avoir accepté de rapporter ce travail. Merci à Madame le Professeur Marie-Claire Lett et à
Madame le Docteur Françoise Rul d’avoir accepté de l’examiner.

Ce projet a bénéficié d’un financement par l’Institut Fédératif de Recherche (IFR 110)
dirigé par le professeur Jean-Pierre Jacquot pour mener à bien ce travail. Par ailleurs, ce travail
n’aurait pas abouti sans les collaborations qui ont été entreprises au cours de ma thèse. Ainsi, je tiens à
remercier chacune des personnes qui se sont investies dans ce projet :
• Merci à Christine Delorme, du laboratoire de Génétique microbienne de l’INRA au
domaine de Vilvert à Jouy-en-Josas d’avoir participé à ce travail par l’étude de la recherche du gène
cse chez les espèces Streptococcus salivarius et Streptococcus vestibularis.
• Merci à Marie-Pierre Chapot-Chartier et à Pascal Courtin du laboratoire de Biochimie
Bactérienne de l’INRA au domaine de Vilvert à Jouy-en-Josas d’avoir accepté la recherche du site de
clivage du domaine CHAP de la protéine Cse par l’analyse des muropeptides chez Bacillus subtilis et
chez Streptococcus thermophilus.
• Merci à Valérie Legué et à Joëlle Gérard du laboratoire de Génomique, Ecophysiologie
et Ecologie Fonctionnelles, « Interaction Arbres/Micro-organismes », de l’UMR INRA/UHP 1136,
IFR110, pour les observations au microscope confocal à balayage laser et au microscope électronique
à transmission.

Je suis reconnaissante envers Frédéric Borges qui a initié ce projet et porté un intérêt
constant à mes travaux.

Un grand merci à toutes les personnes, qui de loin ou de près ont contribué à la réalisation
de ce travail dans les meilleures conditions possibles.

Sommaire