La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Les juifs, rois de l'époque : histoire de la féodalité financière

De
332 pages
c L. HISTOIRE DE LA FINANCIEREFÉODALITÉ ^ DE L'IMIMUMEUIE DE CHAPELET RUE DE 9VAUGIRARl), LES ROIS DEJUIFS, L'EPOQUE HISTOIRE DE LA FÉODALITÉ FiMNCIÈRE PAR A. TOUSSENEL La àbpéculatiun légitime consiste acheter au meilleur marché revendre le cherpossible, pout plus possible.... C'est Pâme du commerce. ministre des travaux ( Sylvaiu Dumou, publics.) Les financiers soutiennent l^Ètat comme la corde sou- tient le pendu. )(Montesquieu. La maison de mon est une maison de etpère prière . vous en avez fait une caverne de voleurs, cb&ssaiit les marchands du(J^sus Temple.} Mercure, dieu de du commerce et des voleurs.l'iloquence, ( Mythologie. ) TOME PREMIER PARIS GABRIEL DE LlimAlRE-ÉDlTEURGONET, liLE DES GREAr\-.\UTS, 1847 \ //,^/ :^ ^ i J '1 7r ROIS DE LLES JUIFS, EPOQUE. INTRODUCTION. dele de ce nomcomme, méprisépeuple,J'appelle touttout parasite improduc-trafiquant d'espèces,juif, substance et du travail d'autrui.vivant de la Juif,tif, sont moiusurier, pour synonymes.trafiquant, le nomm'ont fait un crime d'avoir cloué Beaucoup à uneencore commed'un vivant, étiquettepeuple • infime. Je ne duqu'il dépend pasprofession réponds de l'écrivain d'altérer la valeur d'une ex-bon plaisir et n'aiconsacrée que je pupression par l'usage, de meilleur nomdans ma nationale,trouver, langue ceux voulucelui de j'aijuif, pour désigner queque flétrir.
Voir plus Voir moins

c
L.
HISTOIRE
DE LA
FINANCIEREFÉODALITÉ^
DE L'IMIMUMEUIE DE CHAPELET
RUE DE 9VAUGIRARl),LES ROIS DEJUIFS, L'EPOQUE
HISTOIRE
DE LA
FÉODALITÉ FiMNCIÈRE
PAR A. TOUSSENEL
La àbpéculatiun légitime consiste acheter au meilleur
marché revendre le cherpossible, pout plus possible....
C'est Pâme du commerce.
ministre des travaux
( Sylvaiu Dumou, publics.)
Les financiers soutiennent l^Ètat comme la corde sou-
tient le pendu. )(Montesquieu.
La maison de mon est une maison de etpère prière .
vous en avez fait une caverne de voleurs,
cb&ssaiit les marchands du(J^sus Temple.}
Mercure, dieu de du commerce et des voleurs.l'iloquence,
( Mythologie. )
TOME PREMIER
PARIS
GABRIEL DE LlimAlRE-ÉDlTEURGONET,
liLE DES GREAr\-.\UTS,
1847
\//,^/
:^
^
i J
'1 7rROIS DE LLES JUIFS, EPOQUE.
INTRODUCTION.
dele de ce nomcomme, méprisépeuple,J'appelle
touttout parasite improduc-trafiquant d'espèces,juif,
substance et du travail d'autrui.vivant de la Juif,tif,
sont moiusurier, pour synonymes.trafiquant,
le nomm'ont fait un crime d'avoir cloué
Beaucoup
à uneencore commed'un vivant, étiquettepeuple
• infime. Je ne duqu'il dépend pasprofession réponds
de l'écrivain d'altérer la valeur d'une ex-bon plaisir
et n'aiconsacrée que je pupression par l'usage,
de meilleur nomdans ma nationale,trouver, langue
ceux voulucelui de j'aijuif, pour désigner queque
flétrir.
traiter avecOn m'a dit aussi que j'aurais pu plus
a de side un fait choses,qui grandesrespect peuple
s'est siun dans le sein Dieuduquel plu long-peuple,
à choisir ses élus.temps
faites leJe ne sais les chosespas grandes qu'a peu-
histoire dans unlu sonple juif, n'ayant jamais que
delivre où il n'est d'adultère et d'inceste ,parlé que
I aII LES ROIS DEJUIFS, L'ÉPOQUE.
boucheries et de où tout nom onguerres sauvages; qu
révère est souillé où toute fortuned'infamie; grande
débute invariablement la fraude et la trahi-par par
où les nomme font assassinerson; rois, saints,qu'on
les maris leur voler leurs où les femmesfemmes;pour
nomme saintes entrent dans le lit desqu'on généraux
ennemis leur trancher la tête.pour
Je ne décerne le titre de à unepas grand peuple
horde d'usuriers et de à à toute l'hu-
lépreux, charge
manité le commencement des etsiècles,depuis qui
traîne sa haine destout le autres etpar globe peuples
Raceson châ-vaincue,incorrigible orgueil. toujours
en de laasservie toutetiée, , témbignage protection
du etCréateur,spéciale toujours regrettant l'esclavage
et les de et à retour-oignons l'Egypte, toujours prête
ner au culte du veau les de lad'or, malgré signes
colère de Dieu. Demandez un à ces Juifs,peu qui
nous cent millions en unavec an s'ils,gagnent
à revoirtiennent excessivement les murs tant pleures
!de Sion
deJe le metDieu,n'appelle pas peuple peuple qui
tous lesà mort deimpitoyablement prophètes inspirés
crucifie le dessaint, hommes,l'esprit qui Rédempteur
Si tant d'élus de sontet l'insulte sur sa croix. Dieu
c'est est naturel
. sortis du sein de la nation
,juive qu'il
la des victimes s'élève,protestation plus fréquem-que
dement des abîmesqu'ailleurs, l'iniquité.
Pour comme tous les hommes sensésmoi, pour
de l'histoire n'ontchez leslesquels préjugés pas
aabruti la raison le fait les cho-, peuple qui grandes

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin