La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Publications similaires

La femme du vingtième siècle

de les_archives_du_savoir

MIGNET
HENRI MARTINMICHELET,CALMANN LÉVY, EDITEUR
DU MÊME AUTEUR
Format in-S"
SOUVENIRS DU 4 septe>ibre:
— Origine et chute du second Empire 1 vol.
—— Le Gouvernement de la Défense nationale. . . .
1
—LE GOUVERNEMENT DE M. THIERS. . 2
—PATRIE, LIBERTÉDIEU, 1
—UNE ACADÉMIE SOUS LE DIRECTOIRE 1
—THIERS, GUIZOTjRÉMUSAT 1
Format grand in-18
SOUVENIRS DU 4 SEPTEMBRE:
— —Origine et chute du second Empire. 1
—— Le Gouvernement de la Défense nationale. 1
. . .
LE G UV ERN E .M E NT DE M . THIERS 2 —
—DIEU, PATRIE, LIBERTÉ 1
—NOS HOMMES d'État 1
Édition de luxe sur papier vergé à la cuve.
—l'affaire NAYL 1
:. DE l'LUL. PÉRIOD. — p. MOIILLOT. — 35746.UVA\
MICxNET
MARTINMICHELE!, HENRI
JULES SIMON
PARIS
CALMANN LÉVY, ÉDITEUR
ANCIENNE MAISON MICHEL LÉVY FRÈRES
3, RUE AUBER, 3
1890
Droits de reproduction et de traduction réservesDC
Sô-PRÉFACE
J'ai connu un grand peintre de portraits
qui avait le droit et le bonheur d'être sûr de
lui-même. On lui disait un jour : « Ce por-
de toute beautétrait est (c'était vrai), mais
l'original n'a peut-être pas... — Il a tort, dit
le peintre. Ceci est le vrai portrait de son
caractère et de son esprit. » La nature avait
ressemblertort de ne pas au portrait.
moi, en revoyant les troisPour portraits
voici, je suis bien loin, et pourque cause,
de les croire si ressemblants. La nature de2 MIGNET, MICHELET, HENRI MARTIN.
Miclielet est si compliquée qu'on a toujours
ditquelque chose de nouveau à en dire. Il a
« » Il ade lui-même: J'ai deux mille ans...
raison, et ce grand âge est fait pour décou-
rager les portraitistes. Avec Mignet, c'est
tout le contraire. On dirait qu'il a travaillé
il simplifié sapour son peintre. D'abord, a vie
qui art;en éliminant tout ce n'était pas son
et, dans la pratique même de son art d'histo-
rien, il n'a rien livré au public avant d'y
avoir mis la dernière main. 11 est complète-
ment responsable de tout ce qu'il a écrit. On
ne trouve dans toute son œuvre ni une idée
aventurée, ni une tournure de phrase qui ne
sente le travail. On voit avec joie que son
travail a été fécond mais on voit qu'il a
;
travaillé. La postérité a de lui ce qu'il
a voulu lui donner elle le verra tel qu'il a;
voulu se montrer. C'est un homme qui ne
s'est jamais laissé surprendre.
Quand il lui arrivait, au cours d'un travail,
de reconnaître qu'il avait fait fausse route, et
que la besogne entreprise cellesn'était pas de

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin