Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

ÉTHIQUE, CLINIQUE DU TRAVAIL ET TÉMOIGNAGE Construire nos règles ...

De
3 pages

ÉTHIQUE, CLINIQUE DU TRAVAIL ET TÉMOIGNAGE Construire nos règles ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 152
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Au cœur de nos pratiques
ƒTHIQUE, CLINIQUE DU TRAVAIL ET TƒMOIGNAGE
Construire nos rËgles professionnelles en mÈdecine du travail(1)
IMPACT DE LÕORGANISATION DU TRAVAIL SUR LՃTHIQUE MƒDICALE L es modifications des structures juridiques de lÕorganisa-tion du travail bouleversent les dynamiques de prÈvention et en aggravent les effets dÈlÈtËres. Ainsi la sous-traitance en cascade ou lÕintÈrim qui interposent le droit commercial en-tre le salariÈ et le vÈritable donneur dÕordre, vident souvent le droit du travail de toute efficacitÈ protectrice. En rÈsulte aujourdÕhui la mise en cause, et des mÈcanismes de prÈcarisation du travail qui sont trop souvent source de gains de productivitÈ aux dÈpens de la santÈ, et dÕune organisation du travail trop souvent aussi vide de sens, sans reconnais-sance de la contribution de chacun et incompatible avec la construction de sa santÈ.
LÕespoir de nombreux salariÈs de mieux contrÙler les organi-sations du travail en un sens plus favorable ‡ leur santÈs face ‡ lÕintensification et la densification du travail est aujourdÕhui une problÈmatique sociale centrale. En tÈmoigne les expres-sions sociales multiples pour la dignitÈ dans le travail, contre toutes les formes de maltraitance ou de management par le stress, afin de socialiser la souffrance au travail qui indivi-dualise, culpabilise, et peut Ítre cause de somatisation invalidante, de dÈpression et parfois de suicide.
Notre Èthique professionnelle nous impose aujourdÕhui de clarifier le point de vue dont nous intervenons. Elle interdit de participer ‡ toute forme dÕeugÈnisme professionnel. Nous devons entendre la demande sociale qui monte contre toutes les formes de discrimination par la santÈ au travail, comme la sÈlection biologique, comportementale ou en fonction du pas-sif des expositions professionnelles antÈrieures des salariÈs. Le bilan ´ contrastÈ ª souvent portÈ sur la mÈdecine du tra-vail sÕexplique en partie par la perversion de son exercice du fait dÕune injonction rÈglementaire ´ dÕaptitude ª hÈritiËre dÕune mÈdecine de sÈlection de la main dÕÏuvre. Cette prati-que dÕun autre ‚ge est toute diffÈrente des attitudes, du fait dÕune altÈration subie de la santÈ individuelle, de sauvegarde individuelle ou de prÈservation dÕun cadre professionnel com-patible avec la santÈ dÕun salariÈ par ´ lÕinaptitude thÈrapeu-tique ª dans le seul intÈrÍt de sa santÈ. Bien Èvidemment, malgrÈ lÕambiguÔtÈ des documents dÕaptitude quÕils signent,
1-Ce texte a fait lÕobjet dÕune communication ‡ la SociÈtÈ de MÈde-cine du Travail et dÕergonomie de Franche-ComtÈ, BesanÁon le 2 septembre 2003
de nombreux mÈdecins du travail ne sÕinscrivent que dans la deuxiËme problÈmatique. Mais la mise en Ïuvre dÕun attes-tation de suivi mÈdical professionnel permettant de modifier telle situation de travail ou de soustraire un salariÈ du fait dÕune atteinte ‡ sa santÈ, en lieu et place de ´ lÕaptitude ª, paraÓt la seule attitude compatible avec lÕÈthique mÈdicale de la mÈdecine du travail dÕaujourdÕhui.
La confusion aujourdÕhui grandissante entre la ´ santÈ de lÕen-treprise ª pratique de gestion Èconomique des ressources hu-maines, et la ´ santÈ des sujets ª au cÏur de la pratique mÈdi-cale, confusion accentuÈe par les dÈrives en matiËre de prise en compte de la santÈ mentale par les entreprises, nous incite ‡ construire des rËgles professionnelles qui sauvegardent no-tre Èthique mÈdicale humaniste dÕintervenant exclusif pour la prÈservation et la facilitation de la construction de la santÈ des hommes et des femmes au travail.
LA CLINIQUE MƒDICALE DU TRAVAIL EN MƒDECINE DU TRAVAIL D ans ce contexte, les mÈdecins du travail refondent pro-gressivement leurs rËgles professionnelles en apprÈhendant aujourdÕhui la souffrance au travail, psychique ou corporelle, et ses effets dÈlÈtËres en rapport avec lÕorganisation du tra-vail.
Lors des consultations mÈdicales, les salariÈs expriment leur souffrance et en Èlaborent le sens dans lÕintercomprÈhension. La pratique de la clinique mÈdicale du travail permet au mÈ-decin du travail de caractÈriser la part prÈpondÈrante de lÕac-tivitÈ professionnelle dans la comprÈhension des phÈnomË-nes psychopathologiques professionnels. Les mÈdecins du travail relËvent aujourdÕhui, tantÙt des souffrances que lÕon pourrait qualifier de ´ discrËtes ª tÈmoin des difficultÈs ‡ cons-truire sa santÈ dans son travail, voire des Èpisodes dÈpressifs rÈactionnels professionnels lÈgers nÕentraÓnant pas de prise en charge thÈrapeutique, tantÙt des ´ dÈpressions rÈaction-nelles professionnelles ª qui nÈcessitent des soins souvent accompagnÈs dÕun arrÍt de travail.
Par del‡ les structures et histoires singuliËres des sujets, on peut cliniquement interroger aujourdÕhui lÕorganisation du travail, avec la grille de lecture offerte par la psychodynamique du travail pour tenter de comprendre et rendre visible les psy-chopathologies du travail et les somatisations professionnel-les. LÕaccompagnement par le mÈdecin du travail de la cons-
LESCAHIERSS.M.T.N∞ 19- JUIN2004PAGE63
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin