7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Le magazine d’information et d’action d’Option consommateurs Numéro spécial Option consommateurs fête ses 25 ans ! Joignez-vous Entrevue avec à nous Jocelyne Cazin  i  x9EIEB?:7?H; E8J;D;P:;IH;D:;C;DJI9ED9KHH;DJ?;BI GK?H;IF;9J;DJLEIL7B;KHI$ consommation numéro spécial 9F;"9ECC;H9;xGK?J78B;";J9$ >78?J7J?EDx9EBE=?GK;"?DI;HJ?ED7KC7H9>x:KJH7L7?B" I;HJ²KC7?DI:;DEI;DJH;FH?I;I9EBB;9J?L;I0 DEJH;:xFÕJ²J;HC;";N9BKI?<²B797?II;:x9EDEC?;IEB?:7?H;" Numéro spécial Sommaire Ce n’est pas un hasard si nous avons décidé de publier un numéro spécial du magazine Consommation à l’occasion de 2 Entretien avec Jocelyne Cazin enotre 25 anniversaire. C’est dans ce magazine (avant 1990, Par Claire Harvey il portait le nom de S’en sortir) que s’est d’abord incarné le dynamisme de l’association naissante. Avant le milieu des 5 Rétrospective années 1990, il a été sans contredit notre levier principal. Depuis sa création en 1983, Option Nous trouvions donc qu’il s’agissait du meilleur véhicule consommateurs a beaucoup changé. pour donner un aperçu des grands enjeux dans le domaine Les faits saillants. Par Claire Harvey de la consommation. Consommation n’est plus. Mais nous continuons à vous 11 Les grandes tendances en consommation informer. Au fil des ans, Option consommateurs (autrefois, L’avenir ne semble pas rose. l’ACEF-Centre) a été un témoin privilégié de diverses A-t-on raison de s’inquiéter ? situations problématiques en matière de consommation. Par Séverine Galus Aussi, la première partie de ce numéro spécial est tournée vers le passé. On y trouvera une rétrospective des grandes 14 Les droits des consommateurs luttes menées par Option consommateurs. sont-ils menacés ? La Loi de la protection du consommateur Dans cette rétrospective, vous verrez que dès 1984, nous (LPC) est aujourd’hui désuète. avons dénoncé l’Église de scientologie. Nous avons aussi été Des experts proposent des solutions. les premiers à faire la lumière sur les prothèses mammaires Par Séverine Galus remplies de gel de silicone, ce qui a donné lieu à un recours collectif. Nous avons, de surcroît, défendu les intérêts 18 Les défis de l’avenir des consommateurs devant les directeurs d’entreprise, Il existe plusieurs enjeux importants dont les tribunaux et les gouvernements. Nous avons dénoncé Option consommateurs devra tenir compte dans les années qui viennent. les scandales à la une, mais nous avons également agi en Nous vous les présentons. amont avant que les problèmes ne surgissent. Par Maryse Guénette En 25 ans, les législations encadrant les pratiques com- CONSOMMATION, numéro spécial merciales ont beaucoup changé, de l’adoption de règles entourant l’accès aux services bancaires de base jusqu’aux La reproduction, à des fins publicitaires, des nouveaux critères d’autorisation des recours collectifs, articles ou d’extraits d’articles publiés dans le en passant par la modernisation de la Loi sur la protection magazine CONSOMMATION est strictement du consommateur. Malgré cela, aujourd’hui plus que jamais, interdite. À d’autres fins, elle est permise à les droits des consommateurs sont en péril. Le cadre condition qu’on obtienne la permission de législatif devra être modernisé afin de tenir compte des l’éditeur et qu’on en mentionne la source. La nouvelles pratiques commerciales. Consommation en fait la reproduction des photos et des illustrations est démonstration. interdite sans la permission de l’éditeur. Enfin, vous constaterez que, au cours des prochaines années, Rédactrice en chef les défis que nous devrons relever seront nombreux : veiller Claire Harvey à la sécurité alimentaire, promouvoir une énergie abordable Textes et accessible, assainir les pratiques commerciales, favoriser Séverine Galus, Maryse Guénette, Claire Harvey l’accès aux services financiers, lutter contre le vol d’identité, Graphisme etc. Dans ce magazine, nous vous présentons donc notre Triplex communications vaste programme, ainsi que les moyens que nous comptons Impression prendre pour le réaliser. Imprimerie Transcontinental Nous ne manquerons certes pas de travail, mais nous CONSOMMATION l’effectuerons avec enthousiasme pour mieux défendre vos 2120, rue Sherbrooke Est, bur. 604 droits ! Montréal (Québec) H2K 1C3 Tél. : 514 598-7288 Claire HarveyTélécopieur : 514 598-8511 Rédactrice en chef du Service d’agence de presseSite Web : www.option-consommateurs.org Parution : automne 2008 numéro spécial consommation 1 édit OriaL «Il faut faire collectivement pression sur les entreprises afin qu'elles traitent mieux les consommateurs. » Jocelyne Cazin Photo : TVA consommer toujours davantage pour ne pas être Jocelyne Cazin interpelle en reste vis-à-vis de leurs semblables. Cela ne crée pas des rapports humains très profonds. On dirait que la valeur des gens repose sur les les consommateurs biens matériels. Cependant, la révolution technologique n’a pas que des inconvénients. Elle a amené le génie eÀ l’occasion du 25 anniversaire humain à se dépasser et permis des progrès d’Option consommateurs, Consomma- extraordinaires, notamment en médecine. Sans tion s’est entretenu avec Jocelyne Cazin. Internet, il serait difficile de faire des interventions Journaliste depuis 34 ans, et animatrice chirurgicales à distance. Donc, la révolution technologique a aussi servi le bien commun. pendant huit ans de J.E. et de J.E en direct, Mme Cazin fait le point sur Consommation : Quels sont, selon vous, les les principaux enjeux en matière de principaux problèmes auxquels font face les consommation. consommateurs ? Par Claire Harvey J.C. : L’humain n’apprend pas vite et répète souvent les mêmes erreurs. En matière d’arnaques, seuls les noms changent. Si les méthodes sont Consommation : Au cours de votre carrière, vous aujourd’hui un peu plus sophistiquées, la base en avez vu de toutes les couleurs, notamment demeure la même. L’appât du gain reste la à titre de journaliste aux faits divers et de pierre angulaire. D’un côté, vous avez ceux qui journaliste d’enquête. Quels sont les principaux essaient de profiter des gens, et de l’autre, les changements survenus dans le domaine de la victimes qui rêvent d’améliorer leur sort. Les consommation au cours des 25 dernières années ? arnaqueurs jouent sur leurs cordes sensibles en faisant miroiter la possibilité de gagner un prix J.C. : Des premiers pas de la télévision dans les ou d’économiser beaucoup d’argent. années 50 au lancement de l’ iPhone en 2008, la révolution technologique est probablement le Un type de fraude mérite d’être porté à mouvement qui a le plus marqué la consommation. l’attention des consommateurs, soit celle des faux Ce qui me désole, c’est que ces produits deviennent entrepreneurs en toiture. Leur manière d’agir est rapidement désuets, ce qui nous conduit à simple : ils sonnent chez les personnes âgées et consommer à outrance. Avons-nous vraiment affirment qu’en effectuant des travaux sur un toit besoin de tous les gadgets qu’on nous propose ? On voisin, ils ont constaté que leur toit exigeait des a créé une vie artificielle et, surtout, superficielle. travaux majeurs. Ils demandent un acompte de Prenons, par exemple, le phénomène des « voisins 2000 $ pour acheter les matériaux et promettent gonflables », lequel pousse les banlieusards à de faire les travaux à un prix qui défie toute 2 consommation numéro spécial ENtrEtiEN concurrence. Évidemment, ils ne reviennent pas ! n’avait pas coché la case prévue à cet effet dans Les gens doivent savoir qu’aucune entreprise le formulaire. Nous avons amené l’agent à vérifier ne va leur faire comme ça des cadeaux. Au lieu tous les papiers, et il a fini par reconnaître son d’économiser, ils vont payer deux fois plus cher. erreur. Le consommateur a obtenu gain de cause, alors qu’il était sur le point de perdre sa maison. Malheureusement, il y aura toujours des fraudeurs. J’espère que des émissions d’affaires D’autres histoires ont moins bien tourné, publiques comme J.E., La Facture et L’Épicerie, par exemple celle de Jacques Dubreuil, un le magazine Protégez-Vous et les associations entrepreneur qui souhaitait mettre sur pied une de consommateurs peuvent rendre les gens usine de transformation du poisson. En dépit de plus vigilants et les inciter à modifier leurs tout bon sens, les gouvernements provinciaux comportements. Par exemple, on entend successifs ont refusé de lui délivrer un permis beaucoup parler de la hausse du prix de l’essence, d’exploitation qui l’aurait aidé à créer une centaine et cela commence à se remarquer sur les routes. d’emplois en Gaspésie. Nous l’avons soutenu à Mais je pense que ceux qui changent leur façon plusieurs reprises, en vain. de faire sont des gens qui ont l’esprit ouvert. Malheureusement, les personnes qui se font avoir «Quel que soit le problème ne s’informent pas. Elles écoutent des émissions comme J.E. pour se distraire, et non pas pour dont on est victime, il ne faut pas se renseigner. hésiter à porter plainte. » Consommation : Les consommateurs font de plus en plus appel aux médias pour Consommation : Quelle a été l’importance du résoudre leurs problèmes en consommation. mouvement consumériste ? Des émissions comme La Facture et J.E. constituent-elles un dernier recours pour J.C. : Si ce mouvement existe depuis la fin du eobtenir justice ? XIX siècle, il s’est implanté vraiment au cours des années 1960, dans la foulée de la Révolution J.C. : Peut-être qu’aujourd’hui les choses ont changé, tranquille. On s’est doté d’organismes engagés sur mais lorsque j’étais à la barre de J.E. (de 1993 à le plan politique. C’est un mouvement important, 2001), il s’agissait souvent du premier recours, et car tout est « consommation », même la santé, le non du dernier. Les gens frappaient à notre porte bonheur, la religion. On fait croire aux gens qu’ils avant d’avoir fait leurs devoirs. Ils n’avaient pas ont besoin de ceci ou cela. Pour certains, c’est la consulté d’organismes pouvant leur venir en aide, religion. Pour d’autres, c’est une thérapie. D’autres comme l’Office de la protection du consommateur, encore s’offrent des forfaits en Inde ou ailleurs une ACEF ou un ombudsman, selon le cas. Donc, il incluant de la chirurgie esthétique ! Il faut des y a un manque d’éducation. Évidemment, lorsque organismes qui éveillent les consciences sociales. nous faisions un reportage avec leur histoire, cela facilitait les choses pour eux. Les entreprises Consommation : Est-ce que les consommateurs n’aiment pas avoir mauvaise presse. sont mieux outillés qu’il y a 25 ans ? Mais est-ce que J.E. et La Facture ont contribué à J.C. : Autrefois, on disait que le client avait toujours rendre les gens plus prudents ? Je l’ignore. Chose raison. Ce n’est plus vrai aujourd’hui. Chaque certaine, ces émissions ont constitué un tournant à humain doit se responsabiliser davantage. Nous la télévision relativement aux émissions de services. sommes rendus amorphes. Par exemple, l’hiver J.E. a déjà obtenu une écoute de 1,5 million de dernier, près de 300 passagers d’Air Cubana sont téléspectaeurs, ce qui ne s’était jamais vu pour une restés coincés pendant 12 heures dans leur avion, émission diffusée le vendredi soir. avant que l’un d’entre eux ne décide d’appeler les autorités pour qu’on leur ouvre la porte. Pire, Consommation : Quels sont les reportages dont seulement deux passagers sur 300 ont essayé, en vous êtes le plus fière ? vain, de mobiliser les autres pour intenter un recours collectif. Les consommateurs se sentent J.C. : Un consommateur devenu invalide pour le impuissants. Quel que soit le problème dont restant de ses jours ne parvenait pas à se faire on est victime, il ne faut pas hésiter à porter dédommager par sa compagnie d’assurances, plainte. Il faut faire collectivement pression sur même s’il avait souscrit à l’assurance invalidité. les entreprises afin qu’elles traitent mieux les L’agent qui s’occupait de son cas disait qu’il consommateurs. numéro spécial consommation 3 POUR CONNAÎTRE LA RÉPONSE ET POUR EN SAVOIR DAVANTAGE SUR VOS ASSURANCES, VISITEZ infoassurance.ca Option consommateurs 25 ans de réalisations Depuis sa création en 1983, Option consommateurs (connu à l’époque sous le nom d’ACEF-Centre) a 1986beaucoup changé. Les faits saillants. Par Claire Harvey 1984 1985 Haro sur l’Église Trois axes de de scientologie développement En décembre, l’ACEF-Centre Afin de compléter l’ensemble 1983 critique à la une les des moyens d’action à sa Une société pratiques de l’Église de disposition, l’ACEF-Centre La genèse inégalitaire 1987 À la suite de la scission de souhaite créer un service Les mesures sociales mises l’ACEF de Montréal, l’ACEF juridique. Son modèle de en place depuis les années du Centre de Montréal développement repose dé- 1950 n’ont pas réussi à voit le jour. L’organisme sormais sur trois piliers : rendre la société plus récupère le magazine S’en l’information pour faire égalitaire. Un rapport du sortir, dont personne ne connaître les résultats Conseil national du bien- veut. En plus de publier d’enquêtes et de dossiers être social indique que la cet outil, l’ACEF-Centre se d’intérêt public en matière répartition du revenu est préoccupe essentiellement de consommation ; l’action aussi inégale au cours des d’offrir des consultations et collective, qui regroupe années 1980 qu’elle l’était des cours sur le budget. Il autour de l’organisme le 30 ans auparavant. « La pau- dispose d’une équipe de cinq scientologie. Elle l’accuse plus grand nombre possible vreté se répand à nouveau employés et d’un budget de de fraude, d’exploitation de consommateurs vivant comme une gangrène socia- Création l’ordre de 150 000 $. des consommateurs, etc. un problème commun ; et le », note l’équipe éditoriale d’Info-croissanceL’article crée une onde de l’action juridique, qui aide dans S’en sortir. L’ACEF- Le Québec est en pleine crise choc médiatique considé- les consommateurs à faire Centre dénonce « la lutte L’ACEF-Centre continue d’as-économique. Le magazine rable. La réplique ne tarde valoir leurs droits. au déficit, qui a pour effet sumer son rôle de « chien témoigne des conditions pas. Les membres de l’Église de faire payer pour le déficit de garde » des intérêts des de vie et des problèmes de de scientologie intentent des groupes sociaux déjà consommateurs et intente la population desservie par un recours collectif de fortement désavantagés par un recours collectif contre l’ACEF. Il réalise notamment 467 millions de dollars contre notre système : tentative de une agence de placement un important dossier sur l’ACEF-Centre et quatre de désindexation partielle des frauduleuse, le Service d’aide les cours de croissance ses employés. pensions de vieillesse […], à l’emploi national (SAEN). personnelle. création d’une “ police ” Il s’agit en quelque sorte Tiré à 7000 exemplaires pour dépister les jeunes d’une première. En dehors et distribué gratuitement faussement invalides, non- du secteur de l’automobile, dans les quartiers les plus indexation du salaire aucun recours collectif défavorisés de Montréal, minimum […] ». n’a jamais été intenté le magazine devient le fer par une association de de lance de l’ACEF-Centre. consommateurs au Québec. À partir de plaintes, des journalistes mènent une Avec l’aide financière de enquête fouillée qui est l’Office de la protection du publiée dans le magazine POUR CONNAÎTRE LA RÉPONSE consommateur (OPC), l’ACEF-et reprise dans les médias. Centre crée Info-croissance, L’organisme profite de ET POUR EN SAVOIR DAVANTAGE qui a comme mandat de l’occasion pour faire des SUR VOS ASSURANCES, VISITEZ fournir à la population toute interventions auprès des l’information nécessaire décideurs et demander des pour faire des choix judi-infoassurance.ca modifications législatives. cieux en matière de cours de Cette façon de faire devient croissance personnelle.la marque de commerce de l’ACEF-Centre. numéro spécial consommation 5 rétrO 1990 1992 Moratoire et 1988 recours collectif En janvier 1992, la Food and Drug Administration (FDA) impose un moratoire temporaire sur les prothèses mammaires en silicone. Un virage Santé Canada fera de même peu après. L’ACEF-Centre Un sondage CROP réali- intente un recours collectif sé pour le compte de 1991 contre Bristol-Myers-Squibb, l’organisme indique qu’un Surgitec et Les entreprises Des prothèses utilisateur des retraits Réal Laperrière au nom de mammaires préautorisés sur sept a déjà toutes les femmes porteuses Touche pas 1989 eu des problèmes : retrait controversées de prothèses mammaires de à ma vie privée effectué deux fois le même type Meme. mois ou quelques jours trop Plus de 30 000 Québécoises Bell annonce l’arrivée du tôt, etc. L’organisme, qui portent des implants mam- Autre événement important : téléphone « intelligent » s’intéresse très activement maires dont la sécurité l’ACEF-Centre commence (afficheur, etc.). À l’instar à la question, s’adresse n’a jamais été démontrée. à recevoir des subventions du Groupe de recherche à l’Association canadienne « Plusieurs voix mettent de recherche du Bureau sur l’information et le droit, des paiements afin qu’elle en doute la crédibilité du de la consommation du l’ACEF-Centre estime qu’il corrige les choses. ministère de la Santé et du Canada. Graduellement, s’agit d’un couteau à double Bien-être. Des personnes l’équipe pourra s’accroître tranchant. Si l’afficheur peut S’en sortir change de nom font état d’influences politi- et comptera de nombreux protéger les gens dans les pour Consommation et se ques indues. Les femmes, juristes ou personnes en voie cas de harcèlement, il peut fait une beauté. Tout comme elles, doivent payer pour de le devenir, ce qui teintera également porter atteinte à son prédécesseur, Consom- l’incurie de l’industrie et du les activés de l’organisme. la vie privée. L’Association Un mode de mation est axé résolument gouvernement », lit-on dans Une équipe d’avocats demande à Bell de prévoir sur la défense des droits Consommation. Le scandale recueillera les plaintes por-paiement risqué des mesures pour protéger des consommateurs. Dans des implants mammaires tant sur des entreprises les consommateurs. le premier numéro, on dresse au gel de silicone éclate au aux pratiques douteuses, C’est le début du paiement un portrait de la situation grand jour. répondra aux questions des par débit direct. Cette L’ACEF-Centre, qui s’intéres- du sida au Québec : appau- consommateurs sur leurs nouveauté inquiète l’orga- se de très près à la protection vrissement des sidéens, L’ACEF-Centre fait un autre droits et sur leurs recours, nisme, selon lequel les de la vie privée et des prix élevé des traitements, coup d’éclat. Devenue mem- fera de la médiation avec consommateurs ignorent les renseignements personnels, ressources en trop petit bre d’Équifax à l’automne les entreprises et aidera à risques qu’ils courent. Il demande au gouvernement nombre et groupes com- 1991, l’Association demande la préparation des dossiers leur recommande de garder québécois d’améliorer la munautaires débordés. et reçoit en conférence de destinés à la Cour des confidentiel leur numéro législation dans le secteur presse le dossier de crédit du petites créances. d’identification personnel et public et de réglementer comédien Pierre Curzi et celui d’être à l’affût des erreurs en le secteur privé, en tout de quelques journalistes vérifiant régulièrement leur premier lieu les bureaux de qui en ont fait la demande. compte. L’organisme exerce crédit comme Équifax. L’exercice vise à démontrer également des pressions la facilité avec laquelle les sur les décideurs pour que le entreprises peuvent avoir débit direct soit rendu plus accès à des renseignements sécuritaire. confidentiels. Le lendemain, l’événement fait la une de La Presse, et le gouvernement précise qu’il serait nécessaire de resserrer les règles du jeu en la matière. 6 consommation numéro spécial rétrO 1997 L’ACEF-Centre devient Option consommateurs En changeant de nom, l’organisme cherche à marquer sa spécificité. Il se dote officiellement d’un service juridique qui traitera non seulement des demandes d’information 1994 des consommateurs, mais qui assumera aussi la Aider les plus responsabilité des recours démunis à payer 1995 collectifs entrepris par l’As-1993 leur facture sociation. Il interviendra Des porteuses d’électricité de plus devant la Régie Des d’implants de l’énergie afin que les renseignements mammaires Bon an, mal an, l’organisme consommateurs paient un personnels mal négocie auprès d’Hydro- dédommagées juste tarif, notamment en gardés Québec des ententes de ce qui a trait à l’électricité. paiement pour ses clients Victoire ! L’ACEF-Centre ob- « Le secret bancaire est en difficulté financière. Il tient un arrangement à Autre changement impor- un gruyère », apprend-on établit un partenariat avec l’amiable dans le dossier des tant. L’association conclut un aux consommateurs. L’ACEF- Hydro-Québec en vue no- prothèses mammaires. Une partenariat avec La Presse, Centre a en effet appelé 40 tamment d’améliorer le somme d’environ 28 millions qui accepte d’encarter succursales, et 14 d’entre service de recouvrement et de dollars sera versée aux gratuitement dans ses pages elles, soit une sur trois, d’élaborer des programmes femmes du Québec et de quelque 75 000 exemplaires 1996 transmettaient le solde d’économie d’énergie adap- l’Ontario qui avaient déposé de Consommation et de Des services bancaire de leurs clients, tés aux personnes à faible une réclamation. soutenir le développement bancaires enfin alors qu’elles n’étaient pas revenu et aux membres des du magazine. Le tirage passe en mesure d’identifier leur communautés culturelles. Autre dossier chaud : les accessibles de 5000 à 100 000. Dans le interlocuteur. Consommation pratiques douteuses du cadre de son partenariat révèle aussi que les écoles L’intervention de l’organisme Bureau de réhabilitation Les représentations faites avec La Presse, Option privées d’informatique ne repose sur quatre bases : de crédit de Montréal depuis des années par consommateurs collabore respectent pas les critères l’information budgétaire et (BRCM). L’organisme exerce l’ACEF-Centre portent des à une chronique sur le d’admission du ministère juridique, la présence dans des pressions auprès de fruits. L’Association des budget de deux familles de l’Éducation. De plus, le les médias, la recherche, et la l’Inspecteur général des banquiers canadiens prend qui dévoilent leur situation magazine s’insurge contre participation à des processus institutions financières afin une série d’engagements financière. Le but : aider les les pratiques abusives des de consultation (comités qu’il prenne des mesures en vue d’améliorer l’accès lecteurs à mieux gérer leurs agences de recouvrement. parlementaires, etc.). pour protéger les sommes aux services bancaires de propres finances. versées par les consom- base pour les personnes à mateurs au BRCM. En faible revenu. Hydro-Québec collaboration avec Protégez- voit à mettre sur pied un Vous, l’organisme enquête programme d’économie également sur les répara- d’énergie dans le centre- teurs d’électroménagers : sud de Montréal en 11 réparateurs sur 14 ratent collaboration avec l’ACEF- le test auquel ils avaient Centre. Consommation pu- été soumis. blie notamment une enquête sur les frais bancaires et y va de ses mises en garde aux consommateurs. numéro spécial consommation 7 2000 Une agence de presse1999 Option consommateurs met 2001sur pied le Service d’agence de presse. Celui-ci vend du matériel journalistique à divers médias dans le but de renseigner les consommateurs sur leurs droits et leurs responsabilités et de les aider à faire des choix éclairés. Il collabore notamment avec Protégez- Vous, La Presse, Le Soleil, le magazine Dernière Heure, Une croissance Les Éditions du Trécarré et 1998 2002rapide Télé-Québec. L’organisme poursuit la Divers partenariats Des petits prêts On se méfie des diversification de ses champs guichets privésd’activité et de ses modes Option consommateurs s’en- Afin d’offrir à la population d’intervention. Elle fusionne gage dans un projet-pilote à faible revenu une À la suite d’un dossier avec l’Association des avec Hydro-Québec en vue solution de rechange aux réalisé pour Consommation, consommateurs du Québec d’aider les ménages qui prêteurs sur gages et Option consommateurs lance (ACQ). Conséquence ? éprouvent des difficultés aux entreprises du type un appel au boycott des Un certain nombre de à payer leur facture Louer pour acheter, Option guichets privés. De pair avec projets s’ajoutent aux acti- d’électricité. L’organisme consommateurs élabore un le Public Interest Advocacy vités traditionnelles d’Option s’intéresse aussi aux taxes programme de microcrédit Centre (PIAC), l’association consommateurs, dont la exigées lors de l’achat d’un à la consommation. Ce dénonce également les frais réalisation du guide Jouets livre, aux fermetures de projet est mis sur pied en de commodité exigés aux et du Guide des livres succursales bancaires, aux L’organisme développe no- collaboration avec des grou- guichets automatiques des jeunesse, en collaboration promoteurs immobiliers et tamment une nouvelle pes communautaires des institutions financières et avec Protégez-Vous. Le nom-aux frais bancaires. Dans expertise en agroalimen- quartiers Centre-Sud et demande aux consomma-bre de membres d’Option le cadre de sa collaboration taire, contribue à améliorer Plateau-Mont-Royal, grâce teurs de manifester leur consommateurs augmente avec La Presse, il accom- le projet de loi fédéral au soutien financier du mécontentement auprès des de 50 % et l’équipe passe pagne tous les mois un réformant la législation Mouvement Desjardins, de dirigeants de ces institutions. d’une quinzaine d’employés consommateur dans le cadre bancaire et défend acti- la Ville de Montréal et de Près de 1500 consommateurs à plus de vingt. L’organisme d’un achat. L’expérience de vement les droits des Centraide. Il consiste à répondent à l’appel. travaille également à mettre magasinage fait la une du consommateurs devant la offrir des prêts de 500 $ en en place un programme cahier Actualité. Régie de l’énergie. Malgré moyenne à des personnes de réduction de la facture tous les efforts d’Option à faible revenu qui ont d’énergie destiné aux consommateurs, le maga- besoin de se procurer un personnes à faible revenu. zine Consommation ne fait bien essentiel. L’organisme Ce programme est financé pas ses frais et ne parvient accroît en outre ses inter-par l’Agence de l’efficacité pas à fidéliser ses lecteurs. ventions sur les plans énergétique. Il revient à un tirage très national et international. modeste (5 000 exemplai- Option consommateurs de- res). On mise de nouveau sur vient la plus grosse asso- les médias pour reprendre ciation de et publiciser les dossiers au Québec et au Canada. chauds présentés dans Consommation. 8 consommation numéro spécial rétrO