Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

AntianÉco 61 - Année économique et sociale 2003 en Guadeloupe

De
2 pages
Agriculture Difficulté pour la banane, amélioration pour la canne près avoir connu une forte de 33,8 millions en 2002 à Les difficultés persistent pour la Abaisse du niveau de ses prix 30 millions en 2003. Face à tous en 2002, le secteur de la banane ces résultats, les producteurs debanane avec une baisse de 10 % guadeloupéenne connaît de nou- bananes se retrouvent dans des si- des exportations. La canne connaît velles difficultés en 2003. tuations financières compliquées, Avec 88 000 tonnes, les exporta- une cinquantaine ayant arrêtéune bonne année avec plus de tions de banane chutent de 10 % leur production en 2003. production et de richesse en sucre. par rapport à l'année 2002. La baisse est moindre pour les expé- Plus de richesse avecQuant aux exportations de melons, ditions de la variété " Extra " moins de canneelles continuent de progresser. (-6,3 %) qui représente 86 % des exports contre 83 % en 2002. La sole cannière couvre Malgré cette baisse, les exporta- 14 300 hectares dont 11 700 ont tions se situent à leur niveau été récoltés par 4 214 planteurs. moyen depuis 15 ans mais bien Le volume de sucre produit par en deçà du quota de 150 000 ton- les deux usines sucrières s'est ac- nes fixé par l'Organisation com- cru de 23 % par rapport à l'année mune du marché. Le sur-approvi- précédente et atteint 63 555 ton- sionnement du marché européen nes en 2003.
Voir plus Voir moins
Agriculture
Difficulté pour la banane, amélioration pour la canne
près avoir connu une fortede 33,8millions en2002 à Les difficultés persistent pour la A baisse du niveau de ses prix30 millions en 2003. Face à tous en 2002, le secteur de la bananeces résultats, les producteurs de banane avec une baisse de 10 % guadeloupéenne connaît de noubananes se retrouvent dans des si des exportations. La canne connaît velles difficultés en 2003.tuations financières compliquées, Avec 88 000 tonnes, les exportaune cinquantaine ayant arrêté une bonne année avec plus de tions de banane chutent de 10 %leur production en 2003. production et de richesse en sucre. par rapport à l'année 2002. La Quant aux exportations de melons,Plus de richesse avec baisse est moindre pour les expé ditions de la variété " Extra " moins de canne elles continuent de progresser. (6,3 %) qui représente 86 % des exports contre 83 % en 2002.La sole cannière couvre Malgré cette baisse, les exporta14 300 hectares dont 11 700 ont tions se situent à leur niveauété récoltés par 4 214 planteurs. moyen depuis 15 ans mais bienLe volume de sucre produit par en deçà du quota de 150 000 tonles deux usines sucrières s'est ac nes fixé par l'Organisation comcru de 23 % par rapport à l'année mune du marché. Le surapproviprécédente et atteint 63 555 ton sionnement du marché européennes en 2003. La sécheresse qui a par la banane dollar explique lessévi en Guadeloupe depuis no difficultés que connaissent lesvembre 2002, a favorisé la ri producteurs antillais.chesse en sucre de la canne : Les prix moyens " départquai  Le10,4 % en 2003 contre 8,1 % en Havre " remontent un peu, pas2002. Le prix payé par les usines La banane guadeloupéenne moins rémunérée sant de 0,45/kg en 2002 àpasse ainsi à 39,50/tonne 0,47contre 28,90/kg en 2003. Le prix par ki/tonne en 2002. Le Tonnages nets et prix moyens logramme est légèrement supédémarrage tardif de la récolte a "départ quai  Le Havre" de la banane rieur pour la banane martinipermis de broyer seulement Évolution quaise (0,49572 000 tonnes, soit une baisse/kg). Les bananes 2003 2003/2002 Pays africaines restent mieux rémunéd'activité de 13 % comparé à Tonne/kg Tonne/kg rées, à 0,62002. La quantité de cannes li/kg, du fait d'une plus Guadeloupe 72501 0,4710,7 2,2 grande homogénéité des lots. Lesvrées aux neuf distilleries guade Côre d’Ivoire90 1510,59 10,94,8 prix aux producteurs continuentloupéennes a chuté d'un tiers, Cameroun 114565 0,607,4 4,8de baisser : après 0,38passant à 47 000 tonnes. La com/kg en 2001 puis 0,30/kg en 2002, ilsmercialisation de rhum sur le Martinique 172118 0,497,2 2,0 s'élèvent à 0,25marché local connaît une légère/kg. L'aide di Source : Interfel  CIRAD FLHOR / POMONA recte est aussi en baisse, passanthausse (+1,6 % ) alors que la pro
12
N° 61  Guadeloupe  Septembre 2004