Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Canne à sucre, état des lieux : irrigation et diversification

De
3 pages
La canne occupe encore la plus grande partie des surfaces cultivées des périmètres irrigués du Sud. Les exploitants installés par la réforme agraire ont cherché à s'étendre autant qu'à diversifier leurs productions. Rares sont ceux qui ont abandonné la canne. Aujourd'hui les plus petites exploitations cannières sont à la limite de la survie économique. Une certaine diversification pourrait améliorer leur rentabilité ; elle impose cependant la recherche d'alternatives innovantes car les débouchés actuels du marché local sont limités.
Voir plus Voir moins
dossier Canne à sucre, état des lieux Irrigation et diversification a canne occupe encore la plusau profit de la construction. Les petitstrice et maintenu le système initial. grande partie des surfaces cultiD’autres, aussi bien parmi les bénéficiaiexploitants qui poursuivent leur activité SuLd. Les exploitants installés par laanciens petits propriétaires ont pratiquéen complément. vées des périmètres irrigués dures de la réforme agraire que parmi lesagricole ont souvent une autre activité réforme agraire ont cherché à s’étendreune stratégie d’extension foncière couplée autant qu’à diversifier leurs producà une modernisation du système de Des revenus d’exploitation tions. Rares sont ceux qui ont abanmonoculture de la canne. contrastés donné la canne.Aujourd’hui les plus De leur côté certains petits propriétaires petites exploitations cannières sont à la aux productions diversifiées ont loué de La canne à sucre permet d’atteindre des limite de la survie économique. Une nouvelles parcelles et accru leurs revenus revenus importants sur de grandes sur certaine diversification pourrait amé jusqu’à obtenir un capital suffisant pour faces d’exploitation. Mais avec une sur liorer leur rentabilité ; elle impose acquérir du foncier. Ils ont alors pu ajou face de 2 hectares, les petits producteurs cependant la recherche d’alternatives ter des parcelles plantées en canne à leurs restent endessous du seuil minimum de innovantes car les débouchés actuels parcelles consacrées à des productions à revenu ici fixé à 11 000 euros annuels du marché local sont limités. haute valeur ajoutée. D’autres, qui n’ont par actif familial. Les canniers stabilisés Les zones irriguées des Bas de La Réupu étendre leur exploitation, ont pratiqué à 5 hectares sont tout juste audessus de nion sont le lieu privilégié de la culturedes stratégies de diversification et d’inten ce seuil. Les petits producteurs centrés de la canne à sucre, compte tenu dessification, avec le maraîchage et l’éle sur la canne qui ont diversifié leur pro hauts niveaux de productivité atteintsvage hors sol de porcs ou volailles. duction dégagent de meilleurs revenus. avec la maîtrise de l’eau. La progression Au contraire, certains ont abandonné tout Le maraîchage peut être spécialisé ou de l’irrigation le long du littoral sous le ou partie de leur exploitation ; qu’il pratiqué en complément de la canne, il vent est encore en marche avec le bascu s’agisse d’un abandon de la plantation de peut aussi être associé à l’élevage hors lement des eaux de l’Est vers l’Ouest. La canne ou d’un é nsives nécessitent valorisation optimale des périmètres irri risque liée à la div t en capital et en gués devrait participer au maintien, voire tèlement du foncie nt engendrer des au développement, de la production de 2 sucre. On en attend aussi le maintien de l’emploi agricole qui passe par la survie Cinq stratégies d’évolution des petites et moyennes exploitations. Depuis le début des années 1970, de lar ges périmètres irrigués ont été aménagésStratégie Stratégie d’extension dans le Sud, couvrant à la fois de grandsd’intensification cannier grandes surfaces/ domaines canniers et des zones tradition Stratégiemaraîchage sous haute technologie nelles de petite propriété.Une réformeserre et/ou élevage prog éleveurs bovins foncière conduite parallèlement à ces hors sol + canne engraissement + canne maraîchage plein aménagements a permis d’installer pluchamp + canne sieurs centaines de petites exploitations3 familiales sur les anciens domainesSole en canne nécessaireQuotas deQuotas de production production garantie pour accéderAccès au crédit sucriers. Ces exploitations disposaient au capital d’environ 5 hectares et devaient fournir l’équivalent d’une fois et demie le salaire minimum à un actif agricole. Initialementexploitations orientés vers la monoculture de la canneSAFER à sucre, certains exploitants ont progrespetits propriétaires diversifiésStratégie sivement diversifié leurs productions, suivant en cela le modèle des petits proconservatrice priétaires. Cependant, rares sont ceux qui 4 ont complètement abandonné la canne à sucre.Déprise agricole petits canniers Les petites exploitations des périmètres pluriactifs irrigués du Sud ont évolué en dévelop pant cinq grandes stratégies, selon leursAccès au foncier possibilités d’accès au foncier et au capi tal. Une partie des planteurs installés parLes exploitants des périmètres irrigués du Sud ont pratiqué cinq stratégies diffé rentes, selon leur accès au capital et au foncier. Certaines de ces stratégies butent la SAFER(1)sur cinq hectares de canne sur les difficultés d’accès au crédit ou sur des quotas de production. à sucre a adopté une position conserva
4e trimestre 2002
économie15 DE LA REUNION