Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le Conservatoire du littoral : entre patrimonialisation et médiation - article ; n°635 ; vol.113, pg 87-99

De
13 pages
Annales de Géographie - Année 2004 - Volume 113 - Numéro 635 - Pages 87-99
13 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
Le Conservatoire du littoral : entre patrimonialisation et médiation 1 Conservatoire du littoral : between heritage creation and mediation Bernard Kalaora Sociologue, conseiller scientifique du Conservatoire du littoral Anne Konitz Paysagiste, directrice de la communication du Conservatoire du littoral
T RIBUNE
1 Généalogie du Conservatoire du littoral Le Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages Lacustres créé par la loi du 10 juillet 1975 est un établissement public administratif national. Il a pour mission de « …mener dans les cantons côtiers et les communes lit-torales, une politique foncière de sauvegarde de l’espace littoral, de respect des sites naturels et de l’équilibre écologique… ». Le Conservatoire du littoral s’inscrit dans le champ de la patrimoniali-sation dans la mesure où les espaces sur lesquels il intervient sont qualifiés de naturels, sensibles et « sauvages ». Leur reconquête participe d’actions de conservation donc de patrimonialisation. Par ailleurs, bien que pensé par un état jacobin et planificateur, son insertion à l’échelle locale l’a rapidement conduit à faire l’apprentissage de la décentralisation et de la concertation avec les acteurs territoriaux. Pour comprendre ce positionnement du Conservatoire entre patrimonia-lisation et médiation, il faut revenir aux années soixante et se pencher sur la fameuse Mission Racine  2  dont l’un des objectifs consiste à définir une politique volontaire de développement du littoral Languedocien pour contrer les effets de la désertification des arrières-littoraux et de la crise de l’agri-culture dans un contexte de basculement d’une société rurale vers une société urbanisée. Le développement du tourisme par la conduite d’une 1 Cette contribution n’est pas un article au sens académique du terme mais le fruit d’un dialogue. 2 Les années 1960 en France sont sous le signe du développement : moderniser, construire, équiper sont les maîtres mots d’une politique étatique flamboyante. Sur le littoral, construction et spécu-lation vont bon train. L’État promoteur entend assumer la maîtrise de cette politique d’aménage-ment du territoire et crée en 1962 la DATAR. Celle-ci, soucieuse de concilier croissance économique, développement touristique et gestion de l’espace, va initier des missions d’aména-gement, dont la Mission Racine en 1963 (du nom de son président Pierre Racine) destinée à pla-nifier la relance de l’implantation touristique sur le littoral du Languedoc-Roussillon.
Ann. Géo., n o 635, 2004, pages 87-99, © Armand Colin
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin